Partagez | 
 

 I don't want you, I don't need you, I'll forget you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Jeu 8 Mai - 11:47

Nom Prénom(s)

Nom : Kagayaki
Prénom(s) : Kuro
Date de naissance : 1 janvier
Âge :13 ans
Sexe: F
Orientation Sexuelle: hétéro
Groupe Sanguin: je sais pas tiens ?
Groupe: solitaire
Capacité : destuction eyes : permet à son possesseur de détruire ou d’exploser n’importe quoi. Heureusement pour nous elle sait contrôler sa capacité excepté lorsqu’elle est  extrêmement en colère ou triste, c’est « le monstre » qui control tout à ce moment là. Les personnes possédant une capacité ne peuvent pas mourir, mais seront dans un état critique.
Cause de mort : étranglé

Pseudo: euh Kuro ou bien yami ou nan mimi …. Hum ….. ouai ba fait comme vous voulez.
Âge: 15 ans
Expérience RP: j'ai déjà était sur un forum y a pas mal de temps pendant environ 7-8 mois (il a fermé)
Faceclaim: euh ....
Double Compte? je pense pas

Caractère


 

Cette fillette est tout se qu’il y a de plus normale ….. Elle est très franche et déteste quand les gens mentent. C’est une jeune fille souriante, pleine de vie, qui fait tout pour cacher la véritable histoire de sa famille. Elle est très sérieuse est a d’ailleurs sauté 2 classes. En revanche elle n’en fait qu’a sa tête, par exemple elle déteste porter un uniforme scolaire, ses professeurs lui ont interdit de ne pas en mettre, elle l’a donc modifié à sa guise.

Aimée de tous (ou presque), pour sa gentillesse, sa douceur, elle préfère néanmoins rester solitaire de peur que « le monstre » sorte de sa cachette. Qu’es que « le monstre » dites-vous ? C’est tout simplement le deuxième visage ou le face cachée de Kuro, elle a déjà tué plusieurs personnes…
Mais si quelqu’un la comprend et l’aide, elle n’hésitera pas à aller vers cette personne.
Elle vie donc seule, avec ses doudous et ses poupées, qu’elle considère comme sa famille, elle en cache un ou deux parfois dans son cartable quand elle ne se sens pas très bien. Elle n’a plus aucun proche … mais elle essaye de se souvenir du visage de sa défunte mère, qu’elle oublie peu à peu.

Physique


 

Elle mesure environ 1m50 et est anorexique à cause de son père. Elle a de longs cheveux blancs, volumineux, qui font penser à des nuages, lui arrivants en bas dos, des yeux bleu clair et une peau très pale. D’après les médecins, contrairement à se que son nom laisse penser, Kuro, serait une sorte de « demi » albinos.
Elle porte des vêtements qui cachent le plus possible sa peau, pour cacher son secret … Bon … pour faire simple, elle porte une chemise gris foncé, noir avec, dessus, un long gilet noir accroché par un neuneu et un grelot, composé de longues et larges manches. Pour le bas, elle met une jupe bleue lui arrivant au dessus des genoux et des collants noirs.


Histoire


 

Hors mit le fait qu’elle soit au lycée alors qu’elle n’a que 13 ans, Kuro, a eu une vie très compliqué.
Pour la comprendre un peu mieux retournons l’hors de ses 4 ans.

A cette époque tout le monde la détestait, tous les soirs elle rentrait avec des bleus, des griffures, des fractures,… Sa mère l’aidait du mieux qu’elle pouvait et la réconfortait. Même avec tout se qu’on lui faisait subir, la fillette restait toujours souriante, pleine de vie et se donnait toujours à fond dans se qu’elle entreprenait. Personnes ne pouvaient, alors se douter, que Kuro était battu et même une fois violait par son propre père, Akihiko, un grand homme d’affaire, et que c’était pour cette même raison que sa mère était morte. C’était à se moment là que « le monstre » c’est réveillé et il ne voulait qu’une chose, détruire, détruire tout se qu’il pouvait, les personnes qui lui faisait du mal, son père… le monde. « Il » en voulait à la Terre entière, pour « lui » les hommes n’étaient créés que dans le but de tuer, ou faire souffrir d’autres personnes. Son père n’a jamais su « son » existence car Kuro savait en quelque sorte se contrôler, il fallait juste qu’elle reste calme et qu’elle ne s’énerve pas… Et puis, à partir de ses 8 ans, elle ne le voyait que les week-ends. Le reste de la semaine elle était dans un appartement que son père avait acheté pour elle, et jusqu’à ces 9-10 ans elle avait une nourrice, seulement pour venir lui faire à manger.

Mais se qui devait arriver arriva….

Kuro avait maintenant 10 ans. Certaines personnes la détestaient encore, mais maintenant elle avait de nombreux amis qui la soutenaient et la protégeaient.
Le soir d’un 15 Août, pas comme les autres, lorsqu’elle rentra chez elle, Akihiko avait été viré de son travail pendant la semaine, il a donc passé ses nerfs sur la jeune fille, qui n’essayait même plus de se débattre car elle savait qu’elle était bien moins forte que son père.
Soudain, Akihiko mit ses grandes et fortes mains sur le petit cou de Kuro et se mit à serrer le plus fort possible. Lorsqu’il la lâcha, elle était déjà morte. Il était tellement sous le choc qu’il n’osait plus bouger :

« Je l’ai encore fait, je suis vraiment nul. Pourquoi es que je fais quelque chose que je ne veux pas faire …? ».

Cette journée se finis dans une salle aux mêmes couleurs que celle du couché de soleil.

Le lendemain soir, Kuro, comme le jour précédant venait de rentrer chez elle. Son père était complètement ébahi, il pensait rêver. Se même soir, ils sont donc allés manger dans un restaurant, malheureusement …  il y eu un attenta se soir là, et Kuro était l’une des victimes.

2ème jour :
Kuro est restait chez elle mais est tombée dans la cuisine, et c’est fait transpercer par les couverts qui étaient dans le lave vaisselle, quand il était ouvert.

Xème jour :
Kuro c’est trop penchée sur sa terrasse et a fait une chute de plus de 5 étages.
« Pourquoi… pourquoi la tuez-vous ? Si c’est pour me punir …. ALORS POURQUOI ELLE ? »  Dit-il en regardant le ciel  avec toute la haine possible et inimaginable,
« (…) Et bien alors j’ai fais mon choix … »

Aujourd’hui, il avait prix sa décision.
Le soir, quand Kuro rentra à la maison, Akihiko était debout, sur la terrasse, s’assit sur le rebord et fit un sourire à sa fille. Kuro, elle, ne bougeait pas.

« Je sais que tu me hais… et je le comprend mais je veux que tu sache une chose … »

Il se mit debout, sur se petit rebord blanc, qui servait de barrière.
Kuro n’osait pas faire un seul mouvement, ses yeux étaient grands ouverts mais aucune larmes, puis elle se mit soudainement à courir, tandis que Akihiko se laissa tomber en arrière, dans se vide absolue et infini, qui est… la mort.

« Je t’ai toujours aimé…. Kuro »

Nous étions maintenant le 16 Août, Kuro avait fait un rêve très étrange, elle avait l’impression que cela c’était vraiment passé.
À 19h on toqua à la porte de Kuro, qui était déjà en pyjama. Il y avait sur le pallier deux policiers qui lui ont alors dit :

« Mlle Kagayaki ? On nous a appelé car nous avons perdu la trace de votre père. Nous pensons qu’il c’est suicidé car il a laissé une lettre pour vous qui dit qu’il vous lègue tout se qu’il a, mais nous n’avons pas encore retrouvé son corps. »

Kuro baissa lentement sa tête vers ses pieds, son « aura » devint noire et terrifiante… puis …. Soudain …., Après un blanc interminable, … elle se mit à hurler. À crier de toutes ses forces. Personne n’aurait pensé que c’était possible de crier si fort. Ce cri était tellement puissant que l’immeuble tout entier se mit à trembler et à se fissurer, toutes les vitres de l’immeuble ont littéralement explosé. Même les immeubles voisins ont eu leurs fenêtres qui ont explosé.
S’en suivit d’un long silence. Kuro était recouverte du sang des policiers, dont il n’y avait plus le moindre trace. Elle marcha, en direction de la terrasse. Lentement, telle un pantin, on pouvait entendre le verre se briser sous ses petits pieds nus, qui étaient en sang.

« hinhin …. Avec se don je vais pouvoir détruire cette planète et toutes les personnes qui y vivent. Quel dommage que mon père soit mort j’aurais préféré le tuer de mes propres mains !!! »
Le « monstre » c’était réveillé.

Kuro tomba par terre et repris ces esprits :
« Moi aussi j’aurai voulu tuer papa de mes propres mains, mais je refuse que tu utilise  se « don », comme tu dis. Et je ne l’utiliserai pas non plus. Au moins j’essaierai. Je ferrais tout pour qu’un monstre comme toi arrête de prendre le dessus sur moi, pour que tu arrête tous ces massacres, je le jure, même si  maintenant …… je suis aussi un monstre »

On dit que pour que l’équilibre du monde soit gardé, quand quelqu’un meurt, il faut que quelqu’un naisse. Aujourd’hui un homme est mort et un monstre destructeur est né.




code by Jess

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Jeu 8 Mai - 11:54

je suis désolé je ne sais pas pourquoi ma présentation c'est mise comme ça. Je suis désolé.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Jeu 8 Mai - 14:07


Re-bienvenue~
J'ai beaucoup de choses à dire sur ta fiche, qui, je dois avouer, ne me plait pas vraiment. '^' Je vais reprendre ce qui me plait pas point par point;
- t'as massacré le code
- il est impossible de sauter deux classes. À 13 ans déjà, on est seulement en première année de collège au Japon si ma mémoire est bonne, donc même si tu avais sauté deux classes tu serais en dernière année de collège.
- si tu fais un personnage atteint de trouble de la personnalité multiple, au moins, fais le correctement o/ *pisces est insulté*
- le vœu ne marche pas (s'il y en a un!), parce que s'il y en a un, il a déjà été "utiliser" pour nourrir le did de Kuro.
- l'anorexie arrive pour une raison, elle n'est pas enoncée dans ton physique ni même ton histoire—le viol mène à plein de choses mais pas l'anorexie, j'en vois aucun rapport.
- un appartement pour elle seule à seulement 8 ans? ça me paraît bien impossible, dis donc.
- la mort n'est pas en accord avec les règles du forum (parce que certes dans Kagerou Days c'est différent, mais lorsque les règles ont été créées, on était pas encore vraiment au courant), le père doit mourir aussi.
- enfin, briser des vitres avec des hurlements est impossible mais là je suis trop maniaque hein?

il y a aussi des tonnes et des tonnes de fautes d'orthographes. je ne te valide pas tout de suite donc, je veux que tu changes tous les trucs qui ne vont pas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Sam 10 Mai - 13:31

Je viens mettre un tout petit truc aussi ! 0/

Je ne comprends pas comment son père fait pour "l'aimer" alors que tu as dis qu'il la battait et la violait. Les pères qui violentent leurs enfants sont, en général, légèrement sociopathes ; il ne peuvent pas ressentir de l'amour envers leur enfant. Ils ressentent juste un besoin de leur faire mal, comme pour se convaincre que ces gosses leurs appartiennent. Si le père de Kuro l'aimait, il n'aurait pas pu lui faire de mal ; du moins à ce point là. Techniquement, il n'aurait jamais pu lui "offrir" un appartement ; ni même la sauver du Kagerou Daze. S'il était vraiment un sociopathe, il se serait fait un malin plaisir de la voir mourir. Désolé de te déballer un roman sur la psychologie des pédophiles, mais c'est Nanashi et son père qui se font insulter là. L'adulte ne peut aimer son enfant s'il se conduit lui-même comme un connard ; c'est un fait universel. Il ne peut pas éprouver de regrets, sinon il ne l'aurait jamais battue, voir violée. Ça ne va pas, c'est très incohérent.

De plus, les adultes qui font ça à leurs enfants ont, comme je l'ai dis plus haut, un besoin de les posséder. Il aurait fait tout pour la garder avec lui, comme par exemple l'empêcher d'aller à l'école. Parfois, ils peuvent même les enfermer dans une cave.

Enfin, je trouve ça assez délicat de faire l'histoire du 15 août du point de vue du père. On dirait que tu joues un père normal, qui aime son enfant et s'en soucie... Merde, t'es sensée jouer un adulte qui bat et viole son gosse ! Il n'y a aucune vraisemblance entre la mentalité d'un père normal et celle d'un père pédophile ! Essaie de comprendre cela, sinon je pense que je ne pourrais jamais me faire à ton personnage. Ou alors, si je la compare à Nanashi, il n'y aura aucune ressemblance psychologique ; du moins si l'on enlève les séquelles et les cicatrices.

Maintenant que je t'ai fais un bref résumé de ce que je trouvais assez "flou", je te souhaite bonne chance pour modifier tout ce que Lisa a dit. Si tu prends en compte ce que je te dis sur la psychologie des sociopathes, ce serait cool ; mais si tu sais pas trop comment faire, ma boîte MP est toujours active. 0/
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Sam 10 Mai - 14:22

Bienvenue, je me charge pas des fiches normalement mais Picses m'a demandé de donné mon avis.


Donc voilà, j'ai à peine commencé à lire et je tombe sur ça.

Citation :
► Capacité : destuction eyes : permet à son possesseur de détruire ou d’exploser n’importe quoi. Heureusement pour nous elle sait contrôler sa capacité excepté lorsqu’elle est extrêmement en colère ou triste, c’est « le monstre » qui control tout à ce moment là. Les personnes possédant une capacité ne peuvent pas mourir, mais seront dans un état critique.

Je vais pour cette fois-ci impasse sur les fautes d'orthographes. Parce que déjà, ce pouvoir est ... Comment dire ? Trop "cheaté". Non, sérieusement, tu regardes Kagerou Project, on peut très bien s'apercevoir que les pouvoirs ne sont pas de types offensif. A part peut être celui de Mary, mais voilà. Ils ont effets en général sur les gens et pas sur les objets, si tu vois où je veux en venir. En plus de ça, exploser n'importe quoi, ça donnera quoi ? Genre un RP pouf, ton personnage est en colère et il l'explose ton partenaire de RP ? On appelle ça du God-play et ce dernier est prohiber sur ce forum, comme tout autre forum RPG.

Citation :
En revanche elle n’en fait qu’a sa tête, par exemple elle déteste porter un uniforme scolaire, ses professeurs lui ont interdit de ne pas en mettre, elle l’a donc modifié à sa guise.

Cette phrase ne veut absolument rien dire, mais je vais pas m’arrêter à chaque détail, j'ai pas que ça à faire.

Pour en revenir sur le caractère, ce n'est pas vraiment possible de sauter deux classes à son age. Et surtout, si je comprends bien, elle atteint d'un trouble de la personnalité ? Sauf que c'est pas vraiment très bien expliqué. J'ai même pas envie de m'attarder sur ça quoi.

Donc d'accord l'histoire déjà. Pour un enfant de 4 ans c'est psychologiquement pas possible de rester souriant alors qu'il se fait tabasser tous les jours à la sortie de l'école. Surtout si les blessures sont parfois des fractures. Dans ces cas-là, quand on fait preuve d'un minimum de réalisme, l'enfant est amené à l’hôpital, on cherche le pourquoi du comment et surtout on va faire quelque chose pour ne pas que ça se reproduise. On appelle ça du harcèlement aigu et même si il est présent au Japon, on ne reste pas les bras croisé en attendant que ça se passe.

D'accord son père la violer. Bon ça peut être tout à fait possible, mais pas si on reste "une enfant pleine de vie" on est traumatisé, on a besoin d'un psychologue, d'avoir des soins psychologique et même son père doit aller en prison pour ça. Fait preuve de réalisme, bon sang. Puis, c'est interdit par la loi, de laisser un enfant vivre seule dans un appartement à l'age de huit ans. L'émancipation des mineurs est autorisée en France à l'age de 15 ans, et ça se trouve au Japon c'est plus tard encore.

.... Je veux môme pas revenir sur la fin de l'histoire.

Donc pour résumer, il faut impérativement que tu :

• corrige tes fautes d'orthographe et la syntaxe de ses phrases.
• revois la personnalité de ton personnage, l'histoire en fait toute la fiche pratiquement..
• redimensionne ton avatar et pour ça je te revois sur le règlement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   Jeu 29 Mai - 11:10

des nouvelles à propos de la fiche?
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I don't want you, I don't need you, I'll forget you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want you, I don't need you, I'll forget you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (dylaël) i can't forget you.
» I'll never come back to Baltimore bay. Try to forget the fireflies. (Cristal, la fille de la déesse des fantômes.) TERMINE CHERS AMIS
» Cyril - Forget me not (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Abandonnées-
Sauter vers: