Partagez | 
 

 « Je m'appelle Taka... Norikawa Kaori. Enchantée. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: « Je m'appelle Taka... Norikawa Kaori. Enchantée. »   Mer 18 Juin - 20:14



Norikawa Kaori



« en donnant tout dont je suis capable, j'en serai digne. vous verrez, père, mère. »
Nom: ( Takahashi ) Norikawa
Prénom: Kaori
Sexe: Féminin
Âge: 16 annés passées
Date de naissance: un certain 13 décembre
Groupe Sanguin: O+
Orientation sexuelle: Hétéro'
Groupe: Sans capacité
Capacité: – pas pour le moment –
Cause de mort: – pas pour le moment –











Physique


Kaori est une fille qu'on trouve souvent jolie mais qu'on n'approche pas, problème dû à son expression de visage, toujours concentrée ou en pleine réflexion. Soyons honnêtes, peu de gens aiment approcher ce genre de personnes ! Dommage qu'elle fait toujours cette tête, car sinon elle est une fille assez charmante : cheveux soignés, lavés chaque jour et toujours bien coiffés, de taille normale pour son âge avec le poids idéal pour sa hauteur, un visage plus triangulaire qu'ovale avec des grands yeux chocolat – plus foncés que ses cheveux – et un petit nez. Un cou assez long qu'elle laisse toujours visible, portant des queues de cheval des deux côtés de sa tête. Avec cette coiffure, ses cheveux atteignent ses coudes, ils sont donc longs au point de lui arriver plus ou moins aux fesses. Ses doigts sont fins et longs aux ongles qui subissent un vernissage de couleur transparente tous les deux ours. Oui, elle fait vraiment attention à son apparence !
À par son uniforme de lycée et ses rubans de différentes couleurs, elle possède toute sorte de vêtements, sauf les pantalons. Son étagère n'en contient vraiment aucun, elle trouve que ça ne lui va pas du tout. Au lieu de cela, plusieurs bas collants et deux legging, un noir et un blanc, y figurent. Elle n'est pas vraiment exigeante sur les couleurs de ses habits, cependant, pour s'habiller le jour même en n'ayant pas prévu sa tenue avant, elle choisit ses vêtements en fonction de son humeur.


Mental

Cette jeune fille ne donne, en général, pas envie d'approcher. Une fille au visage toujours concentré, en réflexion, même triste parfois. Elle donne l'impression d'être forte et autoritaire ce qui n'est pas entièrement (mais en partie) vrai. Kaori critique souvent, s'énerve facilement et est toujours sérieuse. En contre-partie, elle déteste se faire critiquer - pas qu'elle se trouve parfaite, loin de là ! Mais son honneur ne le lui permet pas...
Il est rare de la voir sourire ou parler de sa propre initiative à quelqu'un. Asociale ? Peut-être... Cependant, elle fera tout pour accomplir ses devoirs et buts. Assumant ses responsabilités, elle serait une très bonne présidente du conseil des élèves. N'hésite pas à s'excuser pour les autres et prendre leur travail sur ses épaules, ce qui la fatigue, certes, mais la satisfait beaucoup. Pour elle, le travail c'est le plus important. Tout son travail doit être parfait et précis, elle s'énerve ou se sent bête sinon.
Assez refermée mais ne ment pas souvent pour autant. Elle n'a pas beaucoup d'amis et n'est pas toujours appréciée mais ne s'en préoccupe pas... Pas toujours en tout cas, car il lui arrive de déprimer aussi - ça arrive à tout le monde ! Elle se montre souvent ignorante quand elle a des choses importantes à faire. Vous pouvez faire tout pour qu'elle vous entende, rien à faire, elle vous ignorera jusqu'à la fin de sa tâche.
Ses amis par contre peuvent la voir sourire hors de l'école. Elle leur parle souvent et est fidèle, même enthousiaste. Elle ferai aussi tout pour le bonheur de ceux qui ont essayé, avec succès, de l'approcher. Chose difficile, mais il paraît que les efforts en valent la peine ! ~



Histoire

La famille Takahashi était une famille riche mais pas nombreuse. Takahashi Karen, une femme d'affaires, mariée à Takahashi Aki, grand architecte. À eux deux, ils essayèrent longtemps d'avoir un enfant. Un enfant digne de leur nom, qui réussirai sa vie et qui pourrait faire durer la célébrité de leur nom. Et, un soir, Karen rentra de l'hôpital, choquée mais heureuse. Elle attendait son mari pour lui passer la nouvelle – un enfant allait naître. Vous pensez bien qu'il s'agit, de Kaori, n'est-ce pas ? Non, non, vous vous trompez. Monsieur Takahashi une fois rentré, apprenant la nouvelle, insista d'appeler sa future fille Kasumi. Le nom signifiant « brume » car elle allait probablement naître en automne et, dans sa ville d'origine, le début de l'automne était annoncé par un brouillard et de la pluie. Mais l'histoire ne se finit pas là, sinon ça n'aurait rien avoir avec Kaori qui naît que trois ans après, une soirée d'hiver.

Le couple ne voulut plus d'enfants, un seul leur suffisait amplement, mais on sait tous que, malheureusement, tout ne marche pas toujours comme on le voudrait. Et un autre jour, Madame Karen dût quitter son travail beaucoup plus tôt que d'habitude, poursuivie de maux de tête, vertiges et tout ce qui suit. C'est sa collègue qui l'a amenée à l'hôpital de la ville – lui laissant quelques sacs en plastique en cas de besoin – la déposant en voiture au parking où Karen l'assura qu'elle pourra continuer la marche toute seule. Ce jour-là, elle rentra à la maison en voiture avec Aki qui reçu un coup de fil du travail de sa femme. Ils réfléchirent longtemps à une solution. Ils prétendaient que Kasumi ne sera pas plus contente qu'eux et l'enfant arrivait au mauvais moment. C'était la période où tous les deux travaillaient plus longtemps, plus dur et donc étaient trop occupés et fatigués ; ils ont malgré cela garder ce deuxième bébé. Étant donné que Kasumi était une fille et devra donc garder le nom de son mari, une fois adulte, le couple n'avait donc plus de chances de faire parler de leur nom encore pendant des siècles. Ils avaient besoin d'un fils ! Mais ils ne se doutaient pas que le nouveau-né arrivant serait encore de même sexe que Kasumi. Quel était donc leur choc quand le midi du treize décembre, Karen mis au monde une petite fille.

    - Kaori. Elle s'appellera Kaori.


Dit la mère. Aki ne s’opposa à cela, il demanda cependant la raison. « Kasumi le voulait. Elle m'a dit, hier, qu'elle a senti des roses alors qu'on est déjà en hiver. Peut-être qu'elle est juste passée à côté d'une parfumerie, mais elle voulait que si c'est une nouvelle fille, que son nom aie un lien avec les fleurs. Donc parfum va bien, n'est-ce pas ? » répondit-elle, tenant l'enfant. « Je ne pensais pas que ce serait une enfant. Si on savait... » elle ne finit pas sa phrase, Aki l'arrêta en disant qu'il ne faut pas en parler à proximité des autres.

Des mois et des mois et années passèrent calmement, une jeune femme du nom d'Izumi s'occupait de Kaori pendant que Kasumi apprenait tout avec ses parents. Kaori aimait bien Izumi. Elle était une femme gentille et expliquait tout d'une façon si simple ! Même commencer à marcher n'était pas si difficile que ça, à ses côtés. Elle était comme une deuxième (ou même la première) mère pour la plus jeune Takahashi. C'est elle qui l'éduquait et prenait soin d'elle jusqu'à l'âge d'entrer en quatrième primaire. La veille, Karen invoqua sa fille dans la partie de la maison qui lui était normalement interdite. C'était l'un des jours qu'elle ne voudrait jamais vivre, mais qui étaient passés si vite, la choquant tellement. Sa mère voulait lui parler, lui adresser la parole pour l'une de premières fois de sa vie ! Mais les paroles qu'elle entendit ne pouvaient la réjouir.

    – Kaori ? Tu as bien grandi, d'après ce que je vois. Kasumi m'a dit que tu étais une fille aux bonnes manières, Izumi mérite des applaudissements pour ton éducation.
    – Mère, pourquoi m'avez-vous convoquée aujourd'hui ?
    – C'est vrai, je ferai mieux d'expliquer cela tout de suite. À partir d'aujourd'hui, tu vivras dans cette partie de la maison, avec ta sœur, ton père et moi. Izumi a fini son travail, elle nous a vraiment aidée, mais c'est le moment pour toi de devenir autonome et de connaître ta famille.


Ce soir-là, elle devais dire adieu à sa 'deuxième mère'. Elle pleurait beaucoup, raison pour laquelle elle a été, pour la première fois, grondée par son père qui voulait du calme à la maison. Il lui disait qu'elle est déjà assez grande pour ne pas pleurer à chaque occasion qui se présente et qu'à partir de demain, elle devra se débrouiller seule donc il faudrait qu'elle devient enfin sérieuse. Cela lui a vraiment fait mal au cœur, elle ne comprit pas pourquoi tout cela arrivait. Pourquoi elle n'était pas éduquée par ses vrais parents depuis le début ? Pourquoi Izumi devait partir maintenant ? Pourquoi elle ne pouvait pleurer ? Avant tout, pourquoi sa mère montrait tant de dégoût envers elle ? Et bien d'autres questions se posaient. Et ce n'était que le début...

Elle travaillait bien en classe et apportait des bonnes notes pour satisfaire ses parents. Elle partageait sa chambre avec Kasumi qui lui expliquait tout ce que Kaori ne comprenait pas, étant donné qu'elle était trois ans plus âgée. La plus jeune voulait tant voir ses parents lui sourire, lui caresser la tête, montrer de l'affection envers elle. Était-elle si différente de sa sœur ? Pourquoi elles ne menaient pas la même vie, toutes les deux ?

Malgré ses efforts, elle ne recevait rien en échange. La seule chose qui pouvait lui réchauffer le cœur était la musique et ses amis. Elle était populaire, mais comme meilleurs amis elle acceptait que quatre personnes – deux filles de son âge, une plus âgée et l'ami d'enfance de cette dernière. Tous les cinq, ils avaient pris l'habitude de sortir souvent se divertir dans la ville. Parfois ils allaient à un karaoké, parfois juste manger des crêpes à la gare ou se promener dans les nombreux parcs. Avec les filles de son école, elle allait régulièrement au shopping. Les autres adoraient son style qui n'était, en vérité, dû aux interdictions et l'argent de ses parents.

Au collège, elle vécut l'enfer. Voilà ce qui s'est passé, jour par jour :

Le 11 décembre, deux jours avant son anniversaire, ses meilleurs amis l'ont appelée pour lui demander si elle est libre le lendemain. Ils ont prévu quelque chose de, comme ils l'ont dit, extraordinaire pour son anniversaire. Ses parents étaient absents, ce jour-là, elle ne pouvait donc pas demander leur autorisation. La jeune fille décida de prévenir Kasumi, au cas où Karen et Aki rentreraient le jour d'après et ne la verraient pas à la maison.

Le jour d'après, celui qui précédait son anniversaire, elle partit avec le groupe de ses cinq meilleurs amis à la gare, juste après les cours. Elle n'est même pas venue chez elle, ses amis insistaient tellement qu'elle pris la décision de partir tout de suite. Ils sont descendus du train à une gare lointaine et se sont présentés à un concert. « Tu aimes la musique, non ? Et cette artiste, tu l'adores, n'est-ce pas ? Joyeux anniversaire ! » ont-ils dit. Émue, Kaori ne pensait pas à la réaction de ses parents. Elle s'amusait vraiment bien là-bas et ne rentra qu'après minuit, vers deux heures du matin, le jour suivant donc. À son plus grand malheur, en entrant, elle vit sa mère assise sur le canapé en train de se tenir la tête avec une main, son père qui circulait dans toute la maison, nerveusement et sa sœur qui regardait ailleurs, assise à la table, à gauche d'un lycéen. En l'entendant entrer, tous les yeux se tournèrent vers elle. Sa mère se lèva brusquement, courant vers elle.

    - Kaori ! À quoi pensais-tu en commettant toutes ces erreurs...non ! Crimes même !


Elle ne comprenait rien à ce que sa mère racontait. Erreurs ? Crimes ? Ses parents semblaient bien énervés et sa sœur se retenait de rire avec le garçon inconnu.

Karen commença à l'accuser de plusieurs choses en criant. Tout d'abord, elle était partie sans prévenir qui que ce soit. Cela, elle pouvait l'expliquer. Elle dit alors qu'elle avait prévenu Kasumi qui se leva et expliqua à Madame Takahashi que sa sœur mentait et qu'elle ne l'a pas prévenue. En le disant, Kasumi regardait la collégienne, sourire narquois aux lèvres.

    - Et si ce n'était que cela... Tu n'es qu'une collégienne, Kaori ! Qu'une collégienne ! Pense à ce que tu fais, comment peux-tu sortir avec un lycéen sans rien nous dire ?!
    - Excusez-moi, Mère, mais je ne comprends pas... Je ne sors avec personne, et surtout pas avec un lycéen !
    - Quand on est rentrés, on a surpris Kasumi qui se faisait agresser par cette personne. – elle montra le lycéen du doigt. – Il nous a dit qu'il ne faisait qu’exécuter tes ordres. D'ailleurs, quelle idée de donner les ordres aux représentants du sexe masculin !
    - Il a commencé à faire nuit, il est venu ici, il m'a dit qu'il te cherchait et je lui ai dis d'entrer, je pensais que tu viendrais bientôt, et après...[/i] – Kasumi était une très bonne comédienne ! Elle savait même pleurer au moment voulu.
    - Mais je n'ai vraiment rien fait ! Je ne le connais pas !
    - Et en plus, elle ment... Izumi l'a finalement mal élevée...


Et ensuite vint la pire accusation. Celle qui changea sa vie. Kaori, depuis un moment, n'était pas à la première place régionale aux examens. Paraissait-il que c'était pénible et qu'elle n'est pas digne de porter le nom Takahashi. Bon, elle n'était pas à la hauteur de sa mère, ni de son père, mais elle n'était pas pire que sa soeur ! Pourquoi ce traitement ? À force, elle commençait à comprendre. Elle n'était pas ce qu'ils voulaient. Garçon ou rien, c'était ce que ses parents pensaient... Cela, elle le comprenait maintenant. Mais la trahison de sa sœur n'était pas prévue. Pourquoi, Kasumi ? Pourquoi ?

Elle pleura beaucoup cette nuit. Le jour d'après elle fit envoyée dans un orphelinat d'une autre ville, avec comme derniers mots de son père « reviens quand tu auras compris et réparé tes erreurs. Peut-être que tu pourras reprendre le nom de Takahashi ? ». Elle n'y répondit rien. Elle compris certaines choses pendant la nuit. Elle a réfléchi. Et elle ne pouvait abandonner son nom comme ça. Elle décida de faire de son mieux, de montrer à ses parents qu'elle peut y arriver.

Une année complète était passée depuis son arrivée à l'orphelinat. Elle se refermait de plus en plus. Plein d'enfants s'intéressaient à elle, mais Kaori se montrait plutôt froide avec et se fit bientôt solitaire. Elle aidait un peu les employés du foyer, même quand ils ne le voulaient pas, mais elle ne parlait presque jamais. Elle fit prévenue que ses parents ont signé des papiers pour l'exclure de leur famille et qu'elle a officiellement perdu son nom. Après avoir entendu cette nouvelle, elle ne fit que se mordre la lèvre et essaya de ne pas montrer ses émotions. Bientôt, elle fut adoptée par... Izumi. Ne savant comment et pourquoi, elle était tout de même contente de la revoir. Ça faisait longtemps, si longtemps qu'elles se sont séparées et ça faisait du bien de la revoir, même dans des circonstances pareilles. Izumi Norikawa, sa nouvelle mère, l'a inscrite dans le lycée local où Kaori compte travailler dur pour récupérer son nom et sa dignité.


Et toi alors?


Prénom/Pseudo : Il y en a trop, de pseudos... Souvent Cristal-Lullaby (hors-rp). Par contre, mon prénom, il n'y en a qu'un – dommage, hein ? –. Je me nomme Emilia.
Sexe: P'tite fillette ~
Âge: Née en 2000, calculez par vous-mêmes
Comment as-tu découvert le forum? bonne question... Lisa, tout est de ta faute !
Et tu le trouves comment ? Joli ! Mais les images du statut de postage dans les sujets/forums sont floues, trop floues, je trouve. Ou alors de mauvaise qualité.
Expérience RP: Je suis clairement débutante – personne ne dira le contraire –, et ce qui est à noter, ce n'est que sept mois sur un autre fo' RP.
Un double compte ? Bah non.
Et le personnage sur ton avatar, c'est qui ? C'est bien de le demander. J'utilise Akazawa Izumi d'Another comme personnage !
Autre chose à déclarer ? jet'aimeCamille,jet'aimeLisa,jetehaisKoyen Non, je ne pense pas ~ ...Ah si ! Luttons ensemble contre les fautes d'orthographe @.@ Et dans l'image que j'ai mis, c'est bel et bien "Takahashi Kaori" qui est écrit, mais c'était fait avant que je n'invente l'histoire, donc bon... Faites comme si vous n'aviez pas compris !


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: « Je m'appelle Taka... Norikawa Kaori. Enchantée. »   Mer 18 Juin - 21:25

Heyyyy !
J'ai pas grand chose à dire, le physique est sympa tout comme le caractère.
L'histoire n'a pas de conflit dans les dates ! C'est ça l'avantage d'être une sans capacité. wéé !
Enfin bref, je te valide.
Je t'invite à faire ta fiche de relation & de faire une demande de RP !
En tout cas,
bienvenue sur Kagepro & amuse toi bien ici ! ~
Revenir en haut Aller en bas
 
« Je m'appelle Taka... Norikawa Kaori. Enchantée. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: