Partagez | 
 

 dream fireworks [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: dream fireworks [libre]   Jeu 28 Aoû - 23:40

T'avais passé une bonne heure dans les placards de ton appartement, pour une raison tellement simple. Et après des recherches en profondeurs, tu l'avais enfin trouvée, cette boîte blanche au contenu si précieux pour toi. Ouvrant la boîte, avec un petit coeur partagé entre envie de faire attention et impatience, tu découvres, ou plutôt tu redécouvres ce que tu cherchais, à savoir un yukata. Le sortant délicatement, tu observes un moment la belle étoffe blanche soyeuse aux motifs floraux dans des teintes plus chaudes, un grand sourire sur les lèvres. Un cadeau de quelques années maintenant, du temps ou Akiko était encore avec toi pour constater les années qui passent, un temps révolu.

Et tant de recherches simplement à cause d'un petit prospectus, venant d'un des grands temples de la ville. Ce temple, tu le connais bien sûr, pour avoir déjà comme beaucoup d'autres étudiants, déposé une pièces ou deux dans la boîte à offrande, en espérant de bonnes notes en retour. Personne ne peux vraiment savoir si ces prières sont vraiment entendues, toi non plus, tu fais juste ça pour la forme. T'es pas particulièrement croyante et pour dire vrai, tu sais même pas quel dieu on honore dans ce temple ou aura lieu ce soir le fameux festival estival, un des derniers de l'été pour être précis. Tu connais rapidement le principe pour en avoir fait du temps ou t'étais encore une gamine. Les stands, feux d'artifices, tout ça te fait rêver, révélant ton innocence bien cachée.

Après avoir peiné pendant une bonne demie-heure à te préparer, t'es enfin prête à quitter ton petit appartement. C'est une des premières fois ou tu fais un festival toute seule et pourtant vu comment tu t'es arrangée, on pourrait croire le contraire. Forcément, tu portes ton yukata avec l'obi assorti en tant que ceinture, et aux pieds des geta que tu sais douloureuse à force. T'as remonté tes cheveux aussi en un pseudo-chignon, ce qui dégage un peu ton visage malgré quelques mèches ici et là. Un peu plus tôt face à ton miroir, tu t'étais accordé une seconde pour avouer que tu trouvais cela mignon, peu habituée à te complimenter, malgré un ego de belle taille.

Arrivée sur le site du temple, tu sens ton cœur battre un peu plus fort, à cause de l'agitation ambiante sûrement, tu t'en persuades. Venir toute seule te fais un peu passer pour quelqu'un n'ayant pas d'amis et tu le sais, mais inviter Mun ou Koyen n'aurait pas été dans ton genre et ta façon d'agir. Après, pour être honnête, rencontrer une connaissance ici ne t'aurait pas dérangée, loin de là. Pour l'instant tu te contentes de passer dans l'allée principale, posant ton regard avec attention sur les stand alentours. De la nourriture, du tir, cet espèce de jeu ou le but est d'attraper un poisson, des masques, tu trouves de tout.

Pour l'instant, tu gardes tes économie, sans savoir trop quoi en faire. Tu joues la prudence, une fois n'est pas coutume. Les feux d'artifices ne commenceront pas avant un moment alors tu as un peu de temps à perdre. Levant la tête vers le ciel, observant les étoile et la supposée sombre nuit, tu vois pourtant très bien, grâce aux lanternes en papier suspendues un peu partout. Tu aimes cette ambiance, assez difficile à décrire, mélange de joie et ce genre de chose. Tu n'as pas de destination en tête, te contentant d'être là.

-Une bien jolie nuit...

Des mots que tu laisses échapper avec le sourire aux lèvres, presque dans un murmure.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: dream fireworks [libre]   Sam 30 Aoû - 0:57

    - Mais je te dis que je suis trop occupée !! - toute rouge, je m'éloignais d'Izumi.
    - Allez, c'est ton premier festival à Mekakucity ! Tu peux très bien bosser plus tard, non ?
    - N- !


Ma tutrice ne m'a pas laissée terminer ma réponse négative en me jettant un tissus coloré sur ma tête. Je l'ai pris dans les mains, découvrant qu'il s'agissait d'un yukata. Un kimono d'été noir comme du charbon aux motifs rouge sang. Je fixais les manches larges cachant mon admiration. Je murmurai un « Et l'obi ? » assez gênée. Avec Izumi, il était difficile de gagner. Elle recevait ce qu'elle voulait de ma part à chaque fois. Elle sourit, me montrant un sac plastique dans un coin. Je l'attrapai avant de m'enfermer dans la salle des bains.

J'essayai d'enfiler ce yukata noir mais c'était - évidemment - trop difficile. Je retournai donc dans le "salon" où Izumi m'aida à mettre ma tenue bien soigneusement. Je me mis alors devant un miroir pour coiffer mes longs cheveux ; c'était parti pour un long moment pas très agréable. Pour ma coiffure, je voulais me faire un chignon - comme c'était assez populaire - mais ma tutrice protesta et m'ordonna de rassembrer mes cheveux en une queue de cheval - bien longue - ce qui ne gâchait pas le résultat, je l'avoue.

La plus âgée qui s'occupait de moi me donna mon porte-feuille - y mettant discrétement un peu plus d'argent, me dit de prendre mon portable et de ne pas rentrer trop tard. Et de faire attention aussi. Je comptais bien, qu'elle ne s'inquiéte pas ! D'ailleurs je préfèrerais rester devant la porte jusqu'à la fin des feux d'artifice, mais dès que je fus sortie, elle m'observait partir. Elle voulait vraiment que j'y aille... Je soupirai et me mis en route vers le temple que je n'ai jamais visité auparavant. Des lanternes éclaraient les endroits où tout se passait et on entendait même une musique bien traditionnelle - à moins que ce n'était juste mon imagination. Je marchais sans but, prions pour ne croiser personne que je connaissais. Et bien sûr, c'était le contraire qui arriva.

Comme les feux d'artifice n'étaient pas prêts à faire surface bientôt, je me mis à l'écart. Et j'aperçus soudainement une collégienne aux cheveux chatins qui regardait le ciel. Je voulais l'ignorer, mais elle laissa échapper quelques mots.

    - Une bien jolie nuit...


Soit elle m'a vue, soit elle parlait seule. La fille au yukata fleuri ne bougeait pas et je la fixais, regard froid. Elle me disait quelque chose, je devais la connaître ! Mais je n'ai vu aucune collégienne ici, à Mekaku- ... Mais j'en ai déjà vu une pseudo. La naine, leader du maid café - Misaki. Moi qui priait... Rien ne se passe comme je le voudrais. Mais aujourd'hui était un jour spécial, pourquoi ne pas changer juste pour ces quelques heures ?

    - N'est-ce pas ?


J'avançai vers elle, regard perdu entre deux constellations. Ensuite je baissai ma tête et regardai la brunette. Je souris légèrement - quel choc ça devait être - avant de nerveusement passer ma main dans ma coiffure, signe de soudain rougissement qui ne tarda à arriver.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: dream fireworks [libre]   Dim 7 Sep - 17:08

Petite silhouette dans la foule compacte, ne remarquant pas une nouvelle arrivée, s'arrêtant à sa hauteur. C'est que Misaki est perdue, perdue dans ses pensées, perdue dans le lointain ciel étoilée, dans l'immensité des possibilités qu'il pourrait représenter, ce genre de choses sans réelle importance. C'est beau, elle pourrait rester comme ça un long moment, elle la lycéenne habituellement toujours en mouvement ayant laissé pour un soir au vestiaire de telles habitudes.

- N'est-ce pas ?

C'est un sursaut que la brunette exprime, ainsi tirée de ses pensées. La surprise se peint sur son visage d'enfant aux joues bientôt rosées par la honte d'une telle réaction. C'est qu'elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un s'arrête pour répondre à une phrase échappée d'une bouche parlant bien souvent trop. C'est un état bien gênant pour la lycéenne qui se dépêche d'effacer un tel air enlevant à son peu de crédibilité, affichant ainsi un sourire, son sourire habituel.

-En même temps ce ne serait pas un vrai festival si le temps était mauvais.

Un petit peu d'ironie, pour faire honneur à un certain caractère pourri après tout. Et l'autre la regarde, en souriant, avant d'exprimer une certaine gêne par le passage de sa main dans se cheveux remontés en queue de cheval. Un visage familier pour la brunette, fronçant les sourcils sous le coup de la réflexion. Elle s'en souvient, de cette fille ne s'entendant pas avec la blonde, Shael. Elle s'en souvient bien même et un instant s'étonne de ce qu'elle a sous les yeux après la scène du couloir pour le festival du lycée. Peut-être a-t-elle aussi décidé de faire un effort pour un soirée.

-Kaori si ma mémoire est bonne ? D'une certaine façon ça m'étonne de te voir là, mais bon, ma présence aussi est pas forcément celle à laquelle on s'attend le plus.

Un peu ironique sinon le prénom de Misaki serait bon à jeter, la brunette ne peux avouer pour son ego supérieur à sa taille être contente de voir une tête connue en cette soirée festive. Demander à rester en la compagnie de sa camarade au sombre yukata lui semble une idée bien plaisante mais ne voulant pas perdre sa crédibilité, sa bouche reste fermée. Enfin pas pour bien longtemps, Misaki étant bien incapable de se taire sur la durée.

-Tu es venue seule ou bien ?...

Ce n'est pas trop en dire, mais ce n'est pas rester silencieuse non plus, prestation réussie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Uso-Tsuki, La Stupidité
Messages : 40
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 20
Couleur : RosyBrown
Fiche de Personnage
Cause de mort:
Relations:
Capacité:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: dream fireworks [libre]   Dim 5 Juil - 15:26

Aujourd'hui, jour de fête ! Passer du bon temps, se détendre, bien manger, apprécier la douceur des soirs d'été, a priori la soirée s'annonce merveilleuse. Seul hic, la fête de ce soir n'est pas n'importe quelle fête. Non, non. Natsu matsuri, festival de l'été, voilà ce qui se passe aujourd'hui. Et qui dit matsuri dit tradition — et dit famille pour Daichi. Argh. Bon, c'est pas comme s'il ne les supportait vraiment pas, mais disons qu'à petite dose ça suffit déjà amplement. «Éteins cette console et viens mettre ton yukata !», «Ton obi est plié, il faut tout refaire !», «Arrange-moi ces cheveux !», «Dépêche-toi, on va être en retard !», tout ça tout ça. Eh oui, chez les Nishimura une simple soirée en famille ressemble à ça. Quand ce n'est pas à lui, c'est à sa soeur que l'on adresse ces réprimandes — justifiées mais irritantes. Et les deux adolescents sont d'accord sur ce point-là. Alors ils font exprès d'énerver encore plus leurs parents, vengeance absurde. Quelle famille, quelle famille.

Enfin, les voilà partis. Papa-Daichi, Maman-Daichi, Grand-Mère-Daichi, Onee-Daichi, et Daichi-Daichi. Tous vêtus de yukata dont la confection est remarquable, quelques uns transportant de petites lanternes de papiers, d'autres des téléphones portables. Le rouquin porte un yukata vert pomme, aux motifs floraux bleutés, avec un obi sombre, ce qui crée un bien étrange mélange de couleurs quand on le regarde. Fidèle à lui-même, le garçon. Il clampine un peu à l'écart de sa famille — en retard, en fait. Il zigzague, s'accroche à sa grande soeur, vraiment, vraiment, il n'a jamais su marcher avec ces fichues chaussures traditionnelles ! Son seul objectif est pour le moment de s'en débarrasser. Et c'est qu'il a déjà un plan en tête : attendre que la foule soit assez importante pour pouvoir y plonger, s'y perdre et y perdre toute trace de sa famille en même temps. Ainsi il ne sera plus observé, plus jugé par ses proches et pourra ôter ces geta qui lui font mal. Mais quel superbe plan, étrangement ingénieux de la part de l'adolescent. C'est que quand c'est à son avantage, il peut faire preuve d'éclairs de génie. Eh oui.

Cela met un certain temps, mais à l'approche du temps, de plus en plus de gens sont rassemblés. Lampioles, musique traditionnelle, jeux, nourriture, l'ambiance est unique en son genre. Habitué depuis son plus jeune âge à ce genre de festivals, Daichi est très à l'aise, repérant déjà quelques activités à faire  une fois qu'il sera seul. Le moment approche ! Au coin d'une allée, profitant du retard qu'il a accumulé depuis le départ, il se faufile -non sans maladresse- entre deux stands, trébuchant. Dommage, il y était presque ! Le voilà qui se retrouve propulsé en avant par ces chaussures de merde, et il tombe, tout en beauté. Les quelques personnes qui sont autour peuvent même profiter d'une petite exclamation de surprise venant de sa part. Quelle belle chute ! Fort heureusement, il n'a pas mal, et rit même un peu. Lançant quelques regards alentours, il voit que justement, il ne voit pas sa famille. «Mission accomplie !», s'exclame-t-il en faisant voler ses geta devant lui. Ahem. Le seul petit problème est qu'il n'a pas maîtrisé son lancer — une des chaussures vole donc à quelques centimètres à peine de la tête d'une jeune fille. Woops.

Dans la précipitation, il se relève pour aller récupérer sa chaussure de malheur, mais comme il n'est pas très doué le Daichi, il marche sur son yukata, cette fois-ci. Et s'étale donc une nouvelle fois, juste devant la jeune fille en question — une brune avec un yukata sombre, dont le visage lui rappelle quelqu'un. Running gag, la chute. Cette pensée lui effleurant l'esprit, il explose de rire, apparemment il ne s'est pas fait mal. La soirée s'annonce en perspective mieux qu'il ne l'aurait imaginée. Se calmant doucement, il relève la tête avec un grand sourire, franc. «Désolé si je t'ai fait peur, je voulais pas !», qu'il s'exclame, joyeusement. Le voilà de bonne humeur, insouciant dans cette ambiance de fête. Il n'a même pas remarqué Misaki qui se tient non loin de l'autre jeune femme.

__________




«Qu'est-ce que ça fait un roux sur un bicycle ? … Un trois roues ! *meurt de rire*»
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: dream fireworks [libre]   Lun 6 Juil - 22:04

    - En même temps ce ne serait pas un vrai festival si le temps était mauvais.


Elle n'avait pas tout à fait tort, ta camarade. S'il pleuvait, vous ne serez probablement pas capables de vous tenir ici à cette heure ; s'il faisait froid ce ne serait pas très agréable non plus. Et que serait un festival sans feux d'artifice ou sans la magnifique vue des étoiles la nuit. Tu levas ta tête rien qu'à cette pensée et souris très légèrement. Les étoiles commençaient à apparaître et aidaient les lanternes des alentours à éclairer toutes les allées et stands. C'était tellement différent de Tokyo... Surtout que tu n'avais pas vraiment d'en profiter, là-bas.

    - Kaori si ma mémoire est bonne ? D'une certaine façon ça m'étonne de te voir là, mais bon, ma présence aussi est pas forcément celle à laquelle on s'attend le plus.


Tu hochas ta tête, prononçant rapidement une affirmation très simple et courte : il s'agissait de trois lettres qui formaient un oui, juste parce que tu ne trouvais rien de mieux à dire. Par ta faute sûrement, le silence dura assez pour que tu oublies la présence de Misaki, bien qu'en réalité il ne fut pas si long que ça, ta camarade étant bien bavarde.

    - Tu es venue seule ou bien ? ...
    - Oui. Il n'y a pas vraiment de personne qui pourrait m'accompagner, en fait. Et t– ?


Et juste avant de pouvoir finir ta phrase, une chaussure vola devant ton visage. Elle manqua de toucher ton nez, ce qui ne serait pas très agréable, au contraire, cela t'énerverait encore plus que tu ne l'étais à cause de ce danger brusque. Tu tournas ta tête dans la direction opposée à l'endroit où cette chaussure est tombée et vis un roux se rapprocher et... Tomber, juste devant toi. Ton visage auparavant calme et ton humeur assez bonne, tu levas ta tête, regard hautain, comme si tu allais dire ouais, vas-y, mets-toi à genoux et excuse-toi. Tu ne le dis pas, bien sûr – même si tu en avais un peu envie, au fond – il fallait rester polie, surtout qu'il s'agissait d'un camarade de ta classe. En effet, devant toi se tenait Nishimura Daichi, le clown de la 3-F. Tu voulus soupirer, l'entendant rire. Exaspérée par son comportement, tu avais du mal à te retenir, mais réussis, l'autre arrivant à se calmer. Il se releva et afficha un grand sourire qui ne te semblait anormal dans cette situation.

    - Désolé si je t'ai fait peur, je voulais pas ! – s'excusa-t-il. Ça le sauvait en quelque sorte.
    - Nishimura-san... – tu te retenais d'exploser, serrant ton poing et le regardant avec tes yeux enflammés. – C'est assez dangereux de jeter ses chaussures sur les jeunes femmes.


Ton ton devait faire assez peur tout comme ton expression. Un horrible monstre mangeur des roux sous un ciel étoilé, une soirée d'été.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: dream fireworks [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
dream fireworks [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream Créas
» Version 27 : Sweet Dream
» J'ai testé pour vous: la chute libre du Zümo.
» Présentation créa'dream
» [Dessins] Dream city

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville-
Sauter vers: