Partagez | 
 

 à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Haruhira Shige & Hidefusa Akira
Messages : 51
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 22
Localisation : ouais non en fait non
Couleur : #cc9933
Fiche de Personnage
Cause de mort: il s'est crevé l'oeil ok bro
Relations:
Capacité: Discording Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mitsuhide Bankichi

Leader pas crédible

MessageSujet: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Mer 3 Sep - 0:07

Un immeuble abandonné et un rituel plutôt louche accompagné d'un de tes gentils toutou, c'est un peu les ingrédients pour passer une nuit pleine d'actions et ce genre de conneries. Aujourd'hui, t'étais accompagné de Motoharu Aoki, pas le type le plus sain du monde (comme tous les types de ton gang, ha). Tu ne sais pas trop comment ni pourquoi, mais c'était le seul gars que t'avais trouvé qui avait les couilles de faire ce que t'avais préparé. Un de ces rituels super dangereux, en somme. C'est comme le Hitori Kakurenbo, sauf que c'est avec plusieurs personnes. T'aurais pu le faire seul, mais pour être complètement honnête ça te fait un peu flipper. Au moins, si tu devais flipper, que tu ne flippes pas seul quoi... Même si tu te taperais la honte. Surtout que tu n'étais pas si proche de ce Aoki; il se fait plutôt discret et... tant mieux? Tu sais pas et tu t'en fiches un peu, t'allais pouvoir faire des conneries avec lui. Boooon, j'espère que t'es prêt? tu lui demandes nonchalamment, te dirigeant vers la salle de bain, peluche abîmée datant de ta petite enfance maître de la pièce. Tu réfléchis un peu; te remémorant les règles. Il fallait un nom à ta poupée hm? Erf, t'es pas très imaginatif pour le coup, ça te cause un problème. Tu restes silencieux jusqu'à ce l'arrivée à la salle de bain cependant, où tu poses sagement l'objet dans la baignoire avant de la remplir d'eau. Faudrait lui donner un nom, à ce truc. tu te contentes de déclarer, insinuant un « Si t'as un nom, je suis preneur ». Mais tu ne lui laisses pas le temps de reprendre que tu surenchéri avec un On pourrait l'appeler Aoki, histoire de voir ce que ça te ferait. . Tu lui souris en le fixant dans le blanc des yeux. Tu lâches un petit rire avant de rabaisser tes yeux sur la baignoire. Nan, je vais l'appeler... Euh... Megumi. tu déclares, pas vraiment sûr de toi mais bon, c'est pas comme si ton sous-fifre allait te contredire.

Alors voilà, Megumi se noie dans l'eau, alors que tu te coupes une mèche de cheveux avec des ciseaux avant de t'approprier une petite touffe de cheveux de l'albinos. Tu te fiches tellement de s'il grogne ou s'il en est content (faudrait avoir des délires chelou quand même), mais une fois ça fait, tu les caches dans la "nouvelle" mousse de la poupée (qui était donc riz), avant de coudre non sans te piquer les doigts l'ouverture de la peluche. Tout ça dans un silence de mort, t'étais trop concentré dans ta connerie pour parler — pour dire quoi de toute façon? Tu n'es pas des plus proches avec Aoki et tu ne le connais pas réellement, t'allais pas lui poser mille et unes questions puisque t'en a rien à foutre de toute façon. Tu entoures l'objet du fil rouge avant d'en faire un nœud. Et quand t'y repenses, Megumi c'est vraiment nul à chier comme prénom. T'avais envie de lui donner "Aoki" ou "Subaru" ou... "Yà liè". De toute façon elle est morte, alors bon.  

Et vous faites rapidement le cache cache normal. Rien de bien intéressant en sommes, vous jouez le démon chacun votre tour, quand vient ton tour. Tu t'éloignes et comptes jusqu'à 10 après avoir annoncé Le prochain à être le démon est Megumi. Le prochain à être le démon est Megumi. Le prochain à être le démon est Megumi, bla-bla-bla.  . Ouais, même si t'as peur que quelque chose se produise, tu ne prenais pas réellement ça au sérieux. Qu'est-ce que pouvait te faire un truc aussi petit et inoffensif que ça? Te couper une mèche de cheveux? Woahhhh, que de méchancetééééé. Tu retournes voir le jouet, ciseaux en main, déclarant tout aussi nonchalamment un Megumi, je t'ai trouvé.   , avant de méchamment planter les ciseaux dans le trou que tu avais pris soin de reboucher il y a pas si longtemps que ça. Ça te fait sourire un peu, tu dois avouer, même si la partie qui suit est la pire de toute.  C'est au tour de Megumi d'être le démon.  

Tu sors de la salle de bain avec Aoki en laissant la porte ouverte, lui donnant un des deux verres d'eau salée que t'avais dans les main. Bon, faut laisser toutes les lumières éteintes mais laisser la télé allumée, et les portes ouvertes bla bla bla. Honnêtement si tu foires un truc je m'en fiche, ça rendra le truc plus excitant.   Tu te retournes, t'apprêtant à chercher un endroit où te cacher.  ... T'éloignes pas trop quand même, au cas où un de nous deux finirait mal.   c'était murmuré mais bien là, tu flippais un peu et tu l'avais sous entendu dans ton ton plus ou moins timide. Tu n'attends pas de réponse que tu cours, ne faisant même pas attention à ne pas renverser l'eau dans ton verre.  

__________



honey you should see me with a crown.
merci oxy pour son super avatar qui est trop cool wow
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kitamura Rui
Messages : 112
Date d'inscription : 29/08/2014
Couleur : #C5C6DC
Fiche de Personnage
Cause de mort: Suicide intra-familial
Relations:
Capacité: Vivacity Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Mer 3 Sep - 15:35


Comment tu t’es débrouillé pour être embarqué là-dedans… Après tout, c’est lui qui t’avait demandé, tu pouvais mal refuser mais même. Un Hitori Kakurenbo à deux. C’est un des rituels occultes les plus dangereux et le fait que ce soit un fake est peu revendiqué. Et toi, les sciences occultes, c’était vraiment pas ton truc. Déjà que parler de fantôme te mettait mal à l’aise. Là, tu risquais de lui sauter dans les bras au moindre bruit, alors qu’il faut être particulièrement silencieux dans ce gens. Génial. Tu vas crever haha. Jetant un coup d’œil à la poupée de Bankichi, t’entendais déjà son petit rictus et frissonna. Non, franchement, c’était trop dangereux. T’étais vraiment con d’avoir accepté mais c’est pas souvent que vous vous retrouvez tous les deux alors … T’étais quand même allé jusqu’à accepter de crever pour rester avec lui. Héros de shônen à la con, tu vas mourir, à tous les coups.

« Boooon, j'espère que t'es prêt? »

Un frisson envahit ton corps. Non non non, bien sûr qu’il n’était pas près, c’était bien trop effrayant. Puis tu pouvais pas penser à autre chose, l’établissement abandonné mettait bien trop dans l’ambiance pour oublier. Mais comme un idiot tu hochas la tête. Ah, c’est beau la soumission parfois. Oui mais merde quoi, s’ils se foiraient, ils allaient tous les deux y passer. Un pas de travers et c’était la fin.

« Faudrait lui donner un nom, à ce truc. On pourrait l'appeler Aoki, histoire de voir ce que ça te ferait. »

Ton cœur fit un bond. Ok, là, tu pouvais plus rien cacher, ton visage avait été déformé par la peur. Et vu que t’avais laissé ton masque autour de ton cou, ça se voyait encore plus. Shit, c’était vraiment trop effrayant. Et puis, vous étiez sensés donner le nom d’une personne que vous détestiez alors … T’as cru pendant un moment qu’il te détestait mais tu te calmais peu à peu. Il t’aurait jamais proposé ça si ça avait été le cas, si … ?

« Nan, je vais l'appeler... Euh... Megumi. »

Soupir de soulagement discret, ton visage se détendit. Tu ne voulais même pas imaginer les conséquences si la poupée s’était appelée comme toi. Ça se trouve, tu aurais senti le coup de ciseaux dans le ventre. … Valait mieux ne pas y penser. Ce qui fut rapide vu qu’une légère douleur pris place sur ta tête. Bankichi t’avait un peu trop tirer les cheveux en en coupant une mèche, mais pas de quoi s’affoler non plus. Wait. Si vos cheveux était là-dedans… Tu pâlis d’un coup. Ca faisait de la poupée un substitut de vous-même, non ?  Tu tenais plus, fallait que tu sortes tellement tu te sentais mal à l’aise. Mais tu ne pouvais pas. Pas tant que le jeu n’était pas fini. Pas avant que ce rituel pourri prenne fin.

Chacun votre tour, vous comptiez dans l’énorme immeuble. Etant le premier a poignarder la poupée avec le ciseau, t’étais bien content de voir qu’elle n’avait pas changé de place. Quoi, la peur déforme la perception de la réalité, évidemment que t’avais cru qu’elle avait bougée. Puis vint le tour de Bankichi, et enfin son tour. A cette chose .Tu entendais de nouveau son rictus et te rapprochait inconsciemment de ton chef.

« Bon, faut laisser toutes les lumières éteintes mais laisser la télé allumée, et les portes ouvertes bla bla bla. Honnêtement si tu foires un truc je m'en fiche, ça rendra le truc plus excitant. ... T'éloignes pas trop quand même, au cas où un de nous deux finirait mal. »

… Ok, vous étiez deux à pas être rassurés comme ça. C’était mieux qu’être tout seul. Et moins la honte aussi, mais bon. Bref, fallait trouver une cachette. Une cachette sans être éloigné… Et facile d’accès pour tout aussi bien facilement s’échapper. Jetant un coup d’œil dans les différentes salles, tu jetais un coup d’œil dans les armoires pleines de poussières. Mouais, y a mieux.

« Mh, y a que des espaces vides et ouverts, c’pas pratique … »

Triturant nerveusement le bord de ton verre que tu évitais de faire déborder en courant, tu te mordais profondément la lèvre. C’était bien plus compliqué que ça le paraissait. Surtout que la poupée ne comptait que jusqu’à dix. Dix secondes, ça passait vite, et le rictus imaginaire résonnait fortement dans ta tête. Plus jamais, jamais tu ne referas ça. En espérant que tu puisses te dire la même chose après le jeu. C’est pire que Mary-san, cette histoire. Et pendant que vous vous précipitiez pour trouver une planque, t’ouvrais quelques portes histoire de tromper la poupée. Ouais, c’est recommandé de les ouvrir alors avec un peu de chance. … Tiens en parlant de chance. Une pile de décombres surplombait la fin du couloir pour accéder à l’autre étage. Jetant un coup d’œil furtif, tu soupiras :

« Y a bien de la place pour deux mais ce sera serré … Et chiant pour fuir. Donc à part ça et l’armoire qui est à l’autre bout du couloir, en admettant que les dix secondes sont passées … »

Ton cerveau déraillait sérieusement. T’avais peur, trop peur. Tu voulais pas mourir, surtout pas entre les mains d’une poupée. Quoique c’était peut-être mieux qu’aux mains de Uso-Tsuki. Mais d’un coup, ton cœur fit un bond et tu vins t’accrocher à Bankichi en descendant rapidement et maladroitement des débris de pierre. Ok ok ok, c’était des bruits de pas. Ou non ? Merde, ta perception des sons est altérée aussi ou quoi ? Pourtant ça ressemblait à des pas … Ou un vol d’oiseau. Urg, t’as pas l’air débile, comme ça, surtout que tu riais nerveusement.

« … On voit rien donc j’ai cru … Non quand même pas… Haha … Pas possible … »

Sérieusement. Tu pouvais pas t’adapter à ce genre de situations. Pas cette fois.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Haruhira Shige & Hidefusa Akira
Messages : 51
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 22
Localisation : ouais non en fait non
Couleur : #cc9933
Fiche de Personnage
Cause de mort: il s'est crevé l'oeil ok bro
Relations:
Capacité: Discording Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mitsuhide Bankichi

Leader pas crédible

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Mer 3 Sep - 23:22

C'est qu'il flippe, Aoki. Tu t'attendais au minimum à ce qu'il parte avec toi, bien évidemment, même si tu ne le connaissais pas forcément pour son côté épeuré. Puisque son masque reposait autour de son cou, tu avais pu voir à de nombreuses reprises un air peureux, changeant bien de son visage de toute façon couvert la plupart du temps. Se pourrait-il que monsieur Motoharu n'apprécie pas le paranormal? Oh, rien de bien étonnant en soi, l'être humain a peur de l'inconnu, ce n'est pas une nouveauté.  Tu le regardes fouiller les placards alors que ton œil s'habitue encore au noir. Plutôt dur, mais tu arrives à distinguer au moins une chose; la chevelure blanche de ton camarade, et ça suffisait amplement. ❝ Mh, y a que des espaces vides et ouverts, c’pas pratique …    ❞ Ah, il essaie quand même de paraître cool? Bah, tu t'en fiches un peu. Tu n'avais pas réellement eu le choix quant à l'endroit, c'était le seul immeuble vide et avec encore l'électricité. Tu réfléchis un peu (miracle), analysant les environs. Il avait raison tout de même, ça allait être dur, mais au moins ça ajoutait une difficulté. Tant pis si tu mourrais aujourd'hui, de toute façon la Terre continuera de tourner. ❝ Y'a des étages, on pourra toujours se réfugier tout en haut, la poupée pourra pas monter les escaliers... Si?   ❞ La simple idée de voir quelque chose d'ordinaire non-animé aussi petit monter leeeeentement les marches te donnaient des frissons, pas d'excitation cependant.

Tu te contentes de suivre Aoki, probablement plus doué que toi en logique et toutes ces conneries, toi, t'es trop impulsif et bête pour pouvoir même résoudre un puzzle des plus simples. C'est con (c'est le cas de le dire) mais c'est comme ça; pas tout le monde a la chance d'être né intelligent. En plus, tu voyais vraiment mal, avec ton œil en moins et tes yeux clairs. Vous ouvrez des portes, fouillez les environs, renversaient de l'eau — non attends, t'es le seul assez con pour ne pas faire attention à l'eau salée dans ton verre. Qui sait, tu l'auras peut-être vidé d'ici la fin de cette connerie. Peut-être qu'Aoki était simplement trop paranoïaque et qu'il voulait s'assurer de ne pas renverser une seule goutte de peur d'énerver les esprits et bla-bla-bla. Assez stupide mais prévisible, à en juger par les réactions de plus tôt. Vous arrivez à la fin du couloir menant au prochain étage; dont l'accès était bloqué par quelque chose de plutôt abstrait dans le noir. Tu n'arrivais pas à deviner ne serait-ce que la nature de la chose, mais c'était un cul-de-sac, si vous n'arrivez pas à déplacer ce truc. ❝ Y a bien de la place pour deux mais ce sera serré … Et chiant pour fuir. Donc à part ça et l’armoire qui est à l’autre bout du couloir, en admettant que les dix secondes sont passées … ❞ Tu t'approches de la pile de merdes, remarquant qu'on pouvait passer si on se serrait assez. Si tu pouvais passer, la peluche aussi, forcément... ❝ Elles sont passées.  ❞ tu te contentes de répondre. Avec un peu de chance, la poupée n'était pas du tout possédée et tout ça n'était qu'un délire collectif causée par une paranoïa un peu logique pour le coup. Tu réfléchis encore et toujours, perdu à cause d'une situation qui était tout sauf normale. Merde, tu savais même pas si la peluche était possédée! ❝ Puis... On est pas obligé de se cacher au même endroit...    ❞ Tu dis ça même si bon, tu te sentirais BEAUCOUP mieux si l'albinos restait avec toi. Tu pouvais savoir si tu hallucinais ou si c'était de vrais bruits... ❝ Enfin, si.    ❞ tu murmures timidement. Dieu ce que tu n'aimes pas avoir l'air aussi méprisable devant du monde.

Tu voulus te rattraper quand tu sens quelque chose t'attraper. Tu sursautes au point d'en faire tomber ton verre pour essayer d'attraper un scalpel, un poignard, un taser. ❝ Bordel de —  ❞  ... Et tu ne sais pas ce qui est le pire. Le fait que ce n'était que ton acolyte ou le fait que tu n'étais même pas armé. Tu laisses échapper un grognement, énervé par le contact soudain du garçon, qui se contente de lâcher un rire nerveux. ❝ … On voit rien donc j’ai cru … Non quand même pas… Haha … Pas possible …  ❞ Tain mais quel con! À cause de ses conneries maintenant tu flippes aussi... Tu te détaches lentement de son emprise, claquant ta langue, irrité par le comportement impulsif du garçon. ❝ Si tu refais ça, je te bute.   ❞ Pas le temps de t'engueuler dans cette situation plus ou moins critique cependant. Tu tousses un peu pour te remettre dans le contexte. ❝ 'Tain... À cause de tes conneries j'ai pété mon verre en plus, bien joué...  ❞ ouais parce que même si tu fais le gros dur, t'avais l'impression que ta seule protection s'était cassée — c'est pas une qu'une impression d'ailleurs, maintenant, bonne chance pour t'en sortir vivant hein. Tu soupires, ton index pointant la pile de débris devant vous. ❝ Du coup, on fait quoi...?  ❞ vous deviez vous dépêcher là, peut-être que la poupée possédée se trouvait à une ou deux pièces de vous...

__________



honey you should see me with a crown.
merci oxy pour son super avatar qui est trop cool wow
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kitamura Rui
Messages : 112
Date d'inscription : 29/08/2014
Couleur : #C5C6DC
Fiche de Personnage
Cause de mort: Suicide intra-familial
Relations:
Capacité: Vivacity Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Jeu 4 Sep - 0:27


Un bruit de verre cassé. Oh non, non tout mais pas ça, tu voulais pas que … Eh bah si. Et c’est ta faute. Automatiquement, tu t’attendais à te faire frapper. Mais non. Bon, ce sera sûrement au retour. Avec une situation pareille, c’est vrai qu’il valait mieux ne pas se prendre la tête et juste trouver un moyen de finir ce rituel. Mais avec un verre en moins … Et vous pouviez  pas faire marche arrière. Le seul moyen de lui échapper était de monter à l’étage et prendre une certaine avance mais … Comme si t’allais trouver du sel mystérieusement, comme ça. Et l’eau. Elle était sûrement coupée depuis le temps. T’es con, tu sais ça ?

« Si tu refais ça, je te bute. »

Tu baissais prestement les yeux en marmonnant des excuses, plus mal à l’aise que jamais. Ca ne t’était pas arrivé une seule fois de lui faire face de cette manière, et la seule fois où ça t’arrives, tu foires tout. Franchement, ton karma de merde te suivait vraiment partout. Tu le traînais toujours derrière toi.

« 'Tain... À cause de tes conneries j'ai pété mon verre en plus, bien joué... »

... Wait, c'est pas lui qui disait que si ça se passait pas comme prévu, c'était pas si mal ? ... Mouais. Ta culpabilité se fit encore plus grande, s’ajoutant ainsi à ta peur. Ok, c’était pas le meilleur combo vu que ton corps se mit à trembler légèrement de manière incontrôlable. Bon, d’abord fallait te calmer, ta respiration commençait à se faire plus courte et t’allais pas tarder à partir te recroqueviller dans un coin si ça continuait. Fallait que tu te rassures. Et le seul truc qui te vint à l’esprit, se fut de mettre ton masque. C’était sûrement l’idée la plus stupide du monde, mais tu te sentais plus en sécurité avec. Si bien que les battements de ton cœur se firent plus lents au fur et à mesure. C’était déjà une bonne chose de faite. … Tu parles, pas du tout.

« Du coup, on fait quoi...? »

… Oi, c’est lui le chef, il a pas d’idée cette fois ? Tu cachais soigneusement ton inquiétude derrière ton masque alors que t’ouvrais la bouche quelques secondes avant de la refermer. La dernière fois que t’as proposé un truc, ça a coûté un verre assez précieux. Tu voulais plus être un poids et crever ici. Au final, mourir entre les mains de Uso était peut-être mieux … Non. Définitivement non. Tu recommençais à escalader la pile de pierres et de barres en fer, mais manque de bol, ton pied glissa et tu te ramassas de l’autre côté. Sauf que tu t’attendais pas à voir ça. Un trou dans le sol. On aurait dit une sorte de cave.

« J-je crois que j’ai trouvé une cachette … »

Ouais, c’était vite dit. Le trou était sombre, on y voyait rien et t’allais pas allumer ton écran maintenant … Surtout pas maintenant. Alors comme un idiot, tu mis un bras dedans pour voir. Rien. Le vide. C’était encore moins rassurant. Mais bon, c’était soit ça, soit vous montiez à l’étage pour gagner du temps. Entre se cacher au risque d’ être trouvé ou aller à l’étage pour trouver une potentielle meilleure cachette qui peut-être n’existe pas …

« Mais ça à l’air … profond … »

Mais vu que ton karma te suivait depuis le début, tu remarquais non sans lassitude que tout ton poignet était écorché vif. Et là, tu la sentais bien la douleur. Surtout que le ton tremblant que t’avais emprunté il y a quelques secondes n’allait pas arranger les choses. Ben voyons, comme si vous étiez pas assez mal barrés comme ça … Et la douleur qui voulait pas passer. Ouais, tu t'étais bien entaillé le poignet ... Heureusement, c'est pas passé loin de la veine mais ça se voit quoi. Shit. ... Merde et ton verre. Wow. Ta main était tellement crispé qu'elle l'avait pas lâché, mais le trois quart de l'eau salée s'était barrée ... KDM.

« … On monte ou on tente de descendre là-dedans … ? »
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Haruhira Shige & Hidefusa Akira
Messages : 51
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 22
Localisation : ouais non en fait non
Couleur : #cc9933
Fiche de Personnage
Cause de mort: il s'est crevé l'oeil ok bro
Relations:
Capacité: Discording Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mitsuhide Bankichi

Leader pas crédible

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Sam 6 Sep - 12:53

C'était à ton tour de flipper, même si t'avais décider de faire comme si ça allait parce qu'avoir l'air d'une tapette devant des gens, non merci. Sérieux, tu commences sérieusement à regretter cette idée de merde que t'avais eu. Ça aurait probablement été si t'avais eu ton verre avec toi, mais faut croire que la chance n'est pas de ton côté — comme d'habitude. Du coup, t'avais l'impression que ce putain d'esprit maléfique allait te défigurer de sûr maintenant que t'avais rien comme protection. Même pas une putain de paire de ciseaux, c'était cette saloperie de poupée qui l'avait. ... Enfin, calmons nous sur les grossièretés. Tu restes sur place, ton œil vérifiant encore et encore les environs. T'avais pas ton verre (c'est important de le précise encore, puisque c'était la seule information qui résonnait dans ta tête) alors merde, t'étais une proie plus facile alors ton niveau de paranoïa augmentait encore d'un cran. Tu entends quelque chose qui s'écrase et sursaute, croyant à la peluche qui fait un signe pour signaler sa présence. Nan sérieux t'es trop parano là, va falloir se calmer. Et quand tu te rends compte que c'est seulement ton camarade qui s'est cassé la gueule en escaladant la pile de merde devant toi. C'est méchant (comme d'habitude en fait) mais tu te sentais plus en sécurité vu que c'était seulement un cassage de gueule. ❝ J-Je crois que j'ai trouvé une cachette...  ❞

Tu hausses une sourcil avant de rejoindre un peu maladroitement l'albinos. C'est vrai qu'il y a un trou dans le sol... Enfin, une tâche noire, plutôt. Cependant, le bras d'Aoki s'étant aventuré dans la chose, il y avait bien un trou, une potentielle cachette. Mais t'avais absolument aucune idée de la profondeur du trou, si ça se trouve vous allez vous écraser et crever qui-sait-comment. ... Je t'ai déjà dit de calmer ta paranoïa, sérieux. ❝ Mais ça a l'air... profond...   ❞  Le bras de ton partenaire n'étant pas forcément bien long cependant (pas plus long que le tien), peut-être que ce n'était que profond d'un petit mètre ou deux. Mais urg, rien que deux mètres c'était trop grand pour ton mètre soixante-sept. Pourtant il faut que ça soit plus profond que vos tailles pour que ça soit une bonne cachette, non...? ... Y'avait qu'une solution pour vérifier si c'était profond ou pas.   ❝ … On monte ou on tente de descendre là-dedans … ?   ❞  Tu restes silencieux un moment, avant de prendre le verre du plus petit. Il est presque vide de toute façon, ça ne lui fera pas de mal. Tu t'accroupis et jette le verre dans le trou. Une... Deux... Trois... Trois secondes. T'es pas doué en physique mais plus ça prend de temps, plus c'est profond. Et trois secondes c'était beaucoup trop.   ❝ On monte. J'ai pas envie de crever dans ce trou.   ❞ tu déclares. Parce que ouais,  admettons que vous échappez à la salope là, la poupée. Vous n'arriverez pas à remonter parce que c'est trop grand pour vos mètre soixante — et ça t'étonnerait que vous soyez capable de faire la courte échelle à cette heure-ci. Du coup vous crèveriez de faim et de soif parce qu'évidemment personne saurait que vous êtes dans ce coin paumé. Sérieux, non. Et c'était même pas de la paranoïa sur ce coup. Tu te relèves, ne prenant pas compte de la réaction de l'albinos quant à son verre. ❝ Il était pratiquement vide, il t'aurait servi à rien.   ❞  tu marches en direction des escaliers. Putain, vous en avez pris du temps, la peluche était probablement juste derrière vous si ça se trouve.

__________



honey you should see me with a crown.
merci oxy pour son super avatar qui est trop cool wow
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kitamura Rui
Messages : 112
Date d'inscription : 29/08/2014
Couleur : #C5C6DC
Fiche de Personnage
Cause de mort: Suicide intra-familial
Relations:
Capacité: Vivacity Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Sam 6 Sep - 20:57


… Que. Quoi ? Pourquoi il t’avait pris ton verre ? Et surtout. Pourquoi il l’avait balancé ? Comment ils vont faire pour mettre fin au rituel maintenant ?! Ok ok, c’était pour vérifier la profondeur du soi-disant trou dans le sol. Mais. Vous aviez plus de protection. DU TOUT. Vous étiez comme à la merci de la poupée que personne n’entendait. … Est-ce qu’elle vous suivait au moins ? Non non, il ne fallait pas que tu y penses ou tu entendrais ses pas dans ta tête et tu serais encore plus flipper. Déjà que tu l’étais pas mal, alors …

« On monte. J'ai pas envie de crever dans ce trou. »

Oui, mais sans eau ni sel, le rituel allait jamais se terminer. Mais genre, jamais ! Vous seriez poursuivis pour toujours, hanter par les fantômes d’une victime ou pire, vous disparaîtriez. Ah, l’angoisse. Non, stop tes tremblements et essaie plutôt de faire un bandage pour ton bras avec un random système D. Tu parles d’un système D, comme s’il y avait un morceau de tissus par ici, shit … En plus, la douleur était lancinante, fort heureusement que tu avais ton masque, ou tu n’arrêterai pas de grimacer tellement ton bras chauffe.

« Il était pratiquement vide, il t'aurait servi à rien. »

… Ouais, c’était à voir, mais bon … C’était son chef, il pouvait pas protester. Et surtout, ça n’allait rien changer. Plus de verre d’eau salée, plus de bouclier. Et vu que vous n’étiez pas armés… Après, si la poupée obtenait une conscience lors du rituel … Peut-être que Bankichi pouvait influencer sa relation avec nous, non … ? … Enfin ce n’était qu’une hypothèse, ça se trouve, ce n’est pas ça du tout et tu te plantais complètement. Mais bon, c’était un espoir et quelque part, ça te rassurait. T’en avais marre d’avoir si peur mais tu pouvais pas t’en empêcher. Suivant ton chef dans les escaliers, tu pris finalement ton t-shirt entre tes dents pour le déchirer et enrouler le morceau de tissus. Bandage de fortune, mais bandage quand même. Bon, c’est pas bien de le mettre directement sur la blessure mais t’avais pas eu le choix. T’allais douiller quand tu l’enlèverais, par contre. Oh.

« … Ce serait pas … Une porte de sortie de secours, là-bas … ? »

Ouais nan, c’était trop beau pour être vrai. Puis c’est con ce que tu venais de dire. Vous n’aviez aucun droit de fuir le bâtiment pendant le jeu. Mordant ta lèvre tu regardais autour de toi en te rapprochant un peu plus de Bankichi. C’était trop sombre, trop effrayant, t’as vraiment cru que vous alliez mourir. Surtout. Surtout que tu as cru entendre des pas dans l’escalier. A peine te retournas-tu que tu te figeas immédiatement. C’était des pas, hein ? De véritables pas … Dans les escaliers …

« … C-c’est des pas … Hein … ? »

Si tu ne t’étais pas contrôlé, tu lui aurai sauté dessus pour te cacher en te blottissant contre lui. Mais non, sinon il allait te tuer. Tu te contentais donc d’enfoncer tes ongles dans ta peau, si bien qu’ils y percèrent la chair. C’était horrible. Il fallait courir, bouger, faire quelque chose. Mais tu n’osais pas. … Oh et puis merde. Tu saisis le poignet de ton chef pour courir à tout allure, en évitant d’utiliser ton eye ability, vu que tu parvenais pas à atteindre la vitesse de la lumière avec quelqu’un. Shit, ça aurait été tellement plus simple. Mais tu te contentais de courir dans le long et interminable couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Haruhira Shige & Hidefusa Akira
Messages : 51
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 22
Localisation : ouais non en fait non
Couleur : #cc9933
Fiche de Personnage
Cause de mort: il s'est crevé l'oeil ok bro
Relations:
Capacité: Discording Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mitsuhide Bankichi

Leader pas crédible

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Lun 8 Sep - 4:29

Ton œil s'alourdit un peu plus chaque minute de trop dans ce jeu pourri. Il est à peu près une heure du matin et même toi tu as du mal à tenir avec cette bonne dose de stresse en trop combiné à une fatigue de plus en plus présente. La paranoïa d'Aoki ne fait qu'empirer les choses et actuellement, tu te demandes si les bruits de bois craquant sont réels ou juste le fruit de ton imagination quelque peu déformée. T'avais juste envie de t'écrouler sur le sol et dormir comme une pierre. Tu te retournes pour voir l'albinos en train d'arracher un bout de son t-shirt. Ah...? Après un rapide coup d'œil, tu peux voir que le poignet de ton camarade fuit un peu. Et là, bizarrement, t'as l'impression de te régénérer. La vue du sang te motive un peu, va savoir pourquoi. Tu le regardes recouvrir sa plaie. Il aurait simplement pu te demander un de tes nombreux bandages, non? En enlever un ne te gênait en aucun cas. Ah mais oui, t'es le chef, techniquement ils ont pas le droit. Rah puis tu sais même plus. « … Ce serait pas … Une porte de sortie de secours, là-bas … ? » Une sortie de secours? Alors que vous deviez vous cacher...? Ah, une cachette, il faudrait vraiment que vous en trouviez une. Histoire que tu puisses souffler un peu. Ça ne faisait pas longtemps que le jeu avait commencé mais toi t'en avais déjà marre, tu voulais brûler la poupée pour plus jamais la revoir. Aoki s'approche un peu de toi sans que tu le remarques réellement (tu te sens secrètement un peu plus en sécurité). Tu te forces à ignorer les bruits de pas que t'entends, persuadé que c'est ceux du plus petit.

« … C-c’est des pas … Hein … ? » ... Oh non. Nononononon. Shhhhhh. C'est faux. Tu te persuades que c'est pas vrai, mais tu n'as pas le temps de le persuader qu'il te prend par le bras pour t'enfuir avec lui. Et pour le coup, t'es trop terrorisé pour réagir, de toute façon s'il ne l'avait pas fait vous seriez rester sur place pour vous faire planter plus ou moins violemment par une paire de ciseaux. De toute façon, les bruits de pas ne pouvaient pas être réel non...? Une peluche ne pouvait pas faire de bruits de pas, c'était pas assez lourd... Si? Non, hein? Si c'est le cas, alors de où ça provenait? Putain, même en essayant de te rassurer tu fais qu'empirer la chose. Tu suis plus ou moins adroitement ton sous-fifre, bien plus endurant que toi apparemment. C'est dans ce genre de moment que tu regrettais les conneries que t'avais fait cinq minutes plus tôt (oui parce que s'il fallait regretter toute les conneries que t'avais fait durant toute ta vie bah on est pas dans la merde hein). Tu te forces à arrêter Aoki, déjà pour reprendre ton souffle parce que là t'avais l'impression que t'allais cracher tes poumons. L'autre truc pouvait pas être aussi rapide, non? Même sans sa capacité, l'albinos était plutôt rapide... Enfin, de ce que t'as ressenti quoi. Tu prends de grandes bouffées pour essayer de te calmer, même si la peur empire ton état, et pas qu'un peu. « On devrait... trouver une cachette... Plutôt que de courir comme ça... » Dur dur, t'as l'habitude de te faire courir après mais courir aussi rapidement sur une aussi longue distance c'est pas quelque chose dont tu es particulièrement doué. Tu te calmes après une bonne minute de presque-hyperventilation. Pour quoi tu passes maintenant...? « Ou alors on retourne dans la salle de bain pour crever l'autre pute. Au choix. » Tu essaies de faire preuve d'un minimum de sérieux et d'intelligence même si là à part « crever cette petite pute [parce qu'elle t'a un peu décrédibilisé] » t'avais aucune réelle idée.
{ c'pas terrible désolé e_e }

__________



honey you should see me with a crown.
merci oxy pour son super avatar qui est trop cool wow
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kitamura Rui
Messages : 112
Date d'inscription : 29/08/2014
Couleur : #C5C6DC
Fiche de Personnage
Cause de mort: Suicide intra-familial
Relations:
Capacité: Vivacity Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   Lun 8 Sep - 21:39


Tu sentais votre course ralentir peu à peu, alors que tu essayais tant bien que mal à te hisser vers l’avant pour continuer. C’était stupide, tu le savais, mais t’avais vraiment eu trop peur pour réfléchir calmement. Jusqu’à ce que ton chef te force à t’arrêter, te stoppant net dans ta course. Ok, voilà, t’avais encore fait une connerie. T’avais tellement flippé que tu en avais oublié Bankichi. Enfin oublier, non, pas vraiment, vu que t’y pensais très souvent, mais tu te comprenais.  Il était essoufflé. T’as limite cru qu’il faisait une crise d’asthme mais t’abstint tout juste de lui demander. Après tout, vous aviez couru vite et plutôt longtemps. Mais t’avais l’habitude de ce genre de choses, ton souffle s’y était fait. Entre autre.

« On devrait... trouver une cachette... Plutôt que de courir comme ça... »

Il marquait un point. Tu faisais n’importe quoi depuis un moment mais c’était plus fort que toi. Tout ce stress, cette peur s’accumulait peu à peu et te faisait perdre la tête. Faisant glisser ton masque autour de ton cou, tu pris une grande bouffée d’air pour tenter de calmer les palpitations un peu trop rapide de ton cœur.

« Ou alors on retourne dans la salle de bain pour crever l'autre pute. Au choix. »

… Ouais. Sans arme. Ni eau salée. C’est elle qui avait les ciseaux, pas vous. Et le seul objet que t’avais maintenant et qui risquait de faire mal, c’était tes bombes de peintures. Vous alliez pas aller loin, comme ça. Jetant un coup d’œil dehors, tu toussotas légèrement à cause de l’irritation de ta gorge, et fit une nouvelle fois ton bandage de fortune. Ca tenait mal ce truc, c’était franchement pas le moment en plus, tss… Tu shootais rageusement dans un caillou qui ouvrit brutalement une porte. Woops. … Ou pas. Y avait une armoire ici aussi. Plus petite certes, mais vous passiez sûrement en vous serrant un tant soit peu.

« … L’armoire devrait faire l’affaire, vu là où on en est … », marmonnas-tu en pointant mollement l’objet en question du doigt.

L’ouvrant doucement pour ne pas faire de bruits – même si le grincement de la porte était très distinct, tu sursautais quand une souris sortis subitement. Ok, plus jamais, jamais tu ne t’adonneras à ce genre de pratique encore une fois. JAMAIS. Surtout que les bruits de pas étaient plus proches mais semblaient plus … Etouffés. Un peu comme duveteux. … Non. Non non non, hors de question !

« …O-on ferait mieux de se dépêcher … »

Après ses quelques mots tremblants, tu pris place dans l’armoire, le dos contre le côté de celle-ci, à moitié en u. Ok, c’était pas du tout confortable. Surtout que vous deviez vous caler à deux. Bon bah, vous ferez comme vous pourrez… Shit. Tu flippais à nouveau.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi   

Revenir en haut Aller en bas
 
à ton tour d'être le démon ••• aoki & bankichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tour de HANOÏ
» ma Bbox dit que ma tour n'a pas pas de carte ethernet
» G1 Tour/Finalistes Éric Lapointe
» realisation d'un portillon d'entre pour reseau tour de piece
» Tour Auto Optic 2000 24-30 avril 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Banlieue-
Sauter vers: