Partagez | 
 

 Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Kei R. Tami & Osamu Kazuhiro
Messages : 74
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 21
Localisation : Là, eh là juste ici
Couleur : #CE71FE
Fiche de Personnage
Cause de mort: Hémorragie
Relations:
Capacité: Doppelganger Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   Jeu 4 Sep - 18:59

ϟ Shimahiga Takano



NOM • Shimahiga
PRÉNOM(S) • Takano
ÂGE • 18 ans
SEXE •
ORIENTATION SEXUELLE • homosexuel
GROUPE SANGUIN • A
DATE DE NAISSANCE • 16/05
GROUPE • Akame Dan
CAPACITÉ • Doppelgänger Eyes • Permet au possesseur de prendre l’apparence du visage de la dernière personne qu’il a mémorisé.
CAUSE DE MORT • hémorragie
CV • Abe Atsushi

 

Extérieur;

Tu ressembles à n'importe qui de normal, tu n'es pas si étrange. Ah si, tu as des cheveux blonds, peut-être est-ce le moins banal chez toi. Tu aimes bien tes cheveux blonds ébouriffés avec cette  cette frange que tu maintiens avec une barrette.Tu as un visage assez mignon, contrairement à ce que tu recherches. Tu es souvent tenté de te scarifier pour avoir l'air plus flippant et ne plus montrer ce visage innocent que tu hais tant. Et puis après tout, ça sera juste une égratignure pour un effet de style, donc pas besoin de pleurer sur la douleur éprouvée juste quelques minutes. Mais tu n'en vois pas l'utilité, au final. Tes yeux sont de couleur ambre, perçants, et rieurs, avec cette forme en amande.
Tu es grand, 1m72 pour être exact. Tu espères cependant encore grandir pour t'imposer face aux autres. Tu préfères atteindre les 1m74, car sinon, tu « ressemblerais à un géant ». Tu as un poids assez léger car tu es un grand difficile en nourriture, et tu peux passer trois jours au grand maximum sans manger. Tu pèses donc 59kg, et tu peines à atteindre les 60. Mais grâce à ce poids, tu peux plus facilement utiliser ton agilité. Tu adores grimper partout, et tu adorerais pouvoir grimper n'importe quoi dans une ville. Pour le moment tu te contentes d'escalader des murs, et autres choses dans le style.

Tu portes un hoodie couleur parme qui te tient assez chaud, mais étant frileux, tu portes par-dessus ton indémodable veste de lycée bleue marine, quand ce sont les jours de cours. Sinon, tu portes toujours un hoodie. Rien de particulier pour ce que tu portes d'autre.
Intérieur;
Premièrement, quand on te voit, tu parais toujours souriant, car tu ne prends personne au sérieux en temps normal. Grand amateur de blagues ou moqueries, tu as toujours quelque chose à critiquer pour en rire, même si la grande majorité du temps, tu ries seul, car tu es un grand incompris. Et tu aimes bien tous les humours, et tu peux éclater de rire sans comprendre un mot de ce qui t’a été dit. C’est un trait de caractère que tu as développé il n’y a pas si longtemps, le fait de te foutre de la tronche des autres. Notamment depuis que tu as ta capacité, comme tu dois mémoriser parfaitement un visage pour le copier.
Tu es souvent observateur, ce qui va de pair avec le fait que tu te moques souvent des autres. Pour peu que tu aies l’âme d’un artiste, tu observes tout, dans les moindres détails. Les choses que tu adores regarder sans te lasser sont les arbres et les nuages, malgré le fait que tes petits yeux supportent mal le soleil, donc c’est au prix de ta vue pour quelques instants que tu admires les nuages. Observer en silence t’apaise, et est la meilleure manière pour toi de t’endormir, et ainsi, tu deviens vivable! C’est pour ça que tu as filmé pendant cinq minutes des nuages et un arbre pour toujours mieux dormir. Etrange, dit comme ça..

Tu as aussi tendance à être un grand lunatique quand tu ne ris pas vraiment. Pour toi, la bonne humeur prime sur tout, mais si ce n’est pas le cas, tu deviens vite de mauvaise foi, et presque une personne violente. Mauvaise habitude prise avec les amis de ton frère qu’est la violence pour se calmer un peu et retourner à une humeur acceptable. Ah mais tu n’aimes pas du tout cette attitude, mais c’est le seul moyen que tu as trouvé pour ne pas stresser, avec les pandas roux.
Car tu adores les pandas roux. Quand tu vivais chez tes parents, tu avais beaucoup de peluches, livres et tout ce qui parle de cet animal. C’est la chose qui est la plus mignonne au monde, d’après toi. Et petit, tu rêvais ardemment d’en devenir un, jusqu’à ce que tu découvres que ce n’est pas possible sans qu’on te prenne pour un fou.. Aujourd’hui, il te reste seulement ton fond d’écran de portable et ton strap pour téléphone qui est en rapport avec cet animal, et quand tu vois une peluche de panda roux dans un magasin pour enfants, tu es émerveillé.

Grand optimiste, tu essaies toujours de remonter le moral des troupes, même si la majorité du temps, tu as tendance à saouler les autres, car tu es insistant. Oui, tu es toujours collé à la personne triste en question, et tu trouves toujours un moyen pour agacer, que ce soit à cause de tes blagues de mauvais goût, ou des dossiers complets sur un tel. Mais il faut pas t’en vouloir, parce que sinon « la vie serait super nulle sans toi ». T’adore te rendre indispensable, alors qu’un idiot comme toi est facilement remplaçable.
Parfois aussi, tu envoies des tonnes de messages à Hide, dans l’espoir qu’il te réponde. Le soutien presque inexistant de ton frère est une grande source de courage pour toi, alors il t’arrive aussi de te mettre à imaginer les répliques qu’il pourrait dire pour t’encourager. Ou dans le pire des cas, tu demandes à quelqu’un de faire figure de Hide, et  tu te mets à jouer la comédie devant la pauvre personne qui ne fait que subir.
[/justify]
Derrière toi;
Tes dix-sept dernières années de vies sont allées vite, et tu n'as pas eu le temps de t'en rendre compte. Tu te préfères largement grand à stupide comme tu l'as été, et pourtant, il t'arrive de regretter le temps où tu étais proche de ton frère, quand lui, il était gentil. Non pas que tu lui en veuille pour ce dans quoi il t'a embarqué, mais tu aurais parfois préféré être resté normal. Ah mais c'était en fait impossible, comme tu l'aimes ton frère. Alors tu n'as pas voulu le décevoir, quelle tristesse ç’aurait été. Tu aurais pu mettre fin à tes jours sans soucis.


Jamais rien n'aurait pu prévoir que ton frère soit un de ces connards des rues comme on en trouve partout. Tu es né dans une famille aisée, assez banale, en toute somme. Tes parents faisaient attention à toi et ton frère. Hide, il s'appelait. Tu n'aimes pas ce prénom, il sonne mal pour lui. Il a trois ans de plus que toi, et malgré ces trois années qui vous séparaient, il s'occupait beaucoup de toi. Et tu aimais bien que ton frère aîné fasse attention à toi. Après tout, tu trouvais ça normal, étant le plus jeune de la famille. Tu adores être au centre de l'attention de ta famille, et c'était grâce à ton visage d'enfant adorablement niais que tu attirais la sympathie de ta mère en particulier. Oui, c'était jeune que tu adorais avoir l'air mignon.
Tu adores vraiment ton frère, il te protège et te semble fort, comme tout grand frère. C'était réciproque pour toi: il ne voulait pas que tu parles aux autres quand tu tentais d'engager une conversation avec un camarade de classe. C'était amusant, mais d'un côté tu le trouvais vraiment possessif. Mais s'il faisait attention à toi, c'était l'essentiel; tu n'aimes pas ne plus être le centre de l'attention de ta famille.


Ta scolarité basique contente grandement tes parents, qui sont exaspérés sur les notes de ton frère. Toi tu sais qu'il ne va pas bien, mais tu ne dis rien, tu veux être le centre d'attention, et tu pourras très bien t'occuper du problème de ton frère, et il appréciera tes efforts. « Hide, tu vas bien? Ce sont encore ces gars qui t'embêtent? », Tu demandes à voix basse, en jouant à moitié sur ta console. Tu préfères jouer la carte de l'innocence pour qu'il te pardonne un faux pas. « Ça te regarde pas. ». Tu étais soulagé qu'il soit poli, et qu'il ne se mette pas en colère. Il était agacé par ces gars qui le frappait et l'intimidait, et tu avais déjà assisté à ça, quand tu allais rejoindre ton frère sur le banc où vous vous retrouviez après les cours pour rentrer ensemble. Mais tu ne t'étais pas interposé. Tu pensais qu'il allait se débrouiller tout seul, mais au final, il est devenu bizarre. Tu étais un peu perturbé, mais il s'occupait toujours de toi.


Tu as maintenant dix-sept ans, et tu es seul. Tes parents te trouvent assez grand pour te débrouiller seul, et te laissent faire tout seul. Et Hide, lui, il est parti de la maison, mais il t'a laissé l'adresse de son appartement, si tu voulais lui rendre visite. Tu es triste, tu es seul. Plus personne ne veut plus rien faire pour toi. Tu tentes bien d'attirer l'attention en faisant comme un gamin mais cela ne marche pas. Ah, tu étais triste pendant cette période. Tu n'as pas non plus hésité à te scarifier pour que l'on te regarde. Et tu as taillé profondément ton poignet, avec un sourire qui cachait ta douleur, en pensant à la réaction effrayée de tes parents. C'était très douloureux, et le sol de ta chambre se recouvrait du sang de ton bras. Et pourquoi les autres te prendraient pour un fou? Tout le monde aime être le centre du monde! Ils te comprendront!
Mais tu  n’as pas été compris. Tes parents ont presque pris l’initiative de te faire interner, seulement pour ça. Tu étais donc réellement seul. Donc ce que tu faisais, c’était parler à ton frère, mais souvent, il était absent. « Qu’est-ce que je vais faire, tout seul? C’est horrible. » Et tu t’es rendu compte que tu pourrais très bien revoir ton frère chéri. Tu sais qu’il fréquente une bande de gars peu recommandables –peut-être ces mêmes qui le harcelait ?–, donc tu pourrais éventuellement le revoir grâce à eux. Tu t’en fous si tu dois te faire battre ou faire les basses besognes pour eux, tant que tu revois Hide. Et tu n’as plus peur d’avoir mal, de toute façon, comme tu as perdu toute dignité.

« Tu m’en veux si je suis venu, Hide? », tu interroges ton frère, avec ton air toujours aussi innocent, mais néanmoins empreint de doutes ; « Non, tu fais comme tu veux. ». Content, tu l’étais. Les autres t’avaient accepté car tu étais le petit frère de leur ami. Apparemment, ton physique de lycéen « bizarre » les dérangeaient, mais tu ne peux pas changer ton apparence, n’est-ce pas?

Tu adorerais vraiment avoir le visage de ton frère, en fait. Tu l’aimes tellement que tu te mets à la jalouser, et tu es encore malheureux. Son visage le rend imposant et pourrait effrayer s’il se met en colère. C’est vrai qu’il a beaucoup changé depuis tout ce temps, mais tu n’arrives pas à le détester malgré ce qu’il fait. Mais tu aimes bien ce visage qui impressionne de suite! Comparé au tien, c’est sûrement mieux. Tu le déteste ce visage qui est tien, il ne sert plus à rien, s’il n’arrive plus à attirer la pitié des autres. Mais tu as remarqué qu’il a quelque chose de différent dans le regard, depuis qu’ils ont décidé de se mettre à voler les autres, avec la violence comme recourt. Oui, comme c’est amusant d’être un connard qui prend au prix d’un bras ou d’une jambe cassée ce que les autres ont construit ou acheté avec la sueur de leur front. Tu désapprouves ce que fait Hide, mais tu es obligé maintenant, tu ne veux plus retourner chez toi.

« E-Eh, on peut en discuter, d’accord? Ils n’étaient pas conscients et… »

Voilà où leur connerie les a emmené, ce 15 août là, alors qu’il faisait assez chaud. Il a fallu qu’ils tombent sur le seul homme qui était un peu riche et qui se trimbalait avec un flingue. Le gars portait un sac en cuir, et qui sait ce qu’il pouvait contenir? En tout cas, quelque chose d’important, pour qu’il sorte son arme sur la bande de délinquant dont tu faisais partie. Tu essayais de calmer le jeu pour le convaincre de ne pas faire d’erreur, mais il était effrayé et prêt à tirer. « Ferme-la!! P-Partez avant que je ne tire! », Et tu étais inquiet, « Il est chargé ton truc au moins? ». Un des amis de ton frère se foutait ouvertement du riche, ce qui rendait tes efforts vains, à ton grand désespoir. Pourquoi insister? Pourquoi risquer la peau d’un d’entre vous alors que c’est une « mission » collective? Ah, les opportunistes, c’est ça.. T’es dégoûté de voir ça devant toi, à quel point ce sont des connards égoïstes. C’est ce type de personne que ton frère aime? Vraiment? C’est pourtant si simple d’en devenir un..
L’homme chargea l’arme sous votre regard, et tu commenças à paniquer. Hide t’indiquait de te calmer avec un ton lassé, mais tu n’as pas envie de mourir. Tu n’y es pour rien, tu fais semblant de participer, car cela ne te regarde pas. Alors tu te postes devant l’adulte et prends l’arme pour le dissuader. « S’il-vous-plaît, on peut tout oublier, non? », tu souris avec ton air innocent et faussement joyeux pour qu’il abandonne, mais derrière toi, tu entends que tes faux camarades ne semblent pas de ton avis. Mais c’est quoi leur problème? Ils seraient vraiment prêts à se blesser pour de l’argent?
L’homme profita de ton instant d’inattention pour appuyer sur la gâchette. Trop rapide pour que tu ne ressentes quelque chose, tu t’es effondré sur le sol, encore en vie. Tu ne sais pas pourquoi il a tiré, peut-être pour intimider les autres, mais c’était inutile de tuer quelqu’un pour ça. Tu vois vaguement ton frère qui attrape ton assassin par les vêtements pour le battre. Et tu aimais beaucoup le visage de ton frère, vraiment. En colère, il est encore mieux.

⊹Boucle 1⊹


Tu semblais avoir perdu connaissance quelques instants avant de te retrouver devant ce à quoi votre bêtise a mené.
Il a fallu qu’ils tombent sur le seul homme qui était un peu riche et qui se trimbalait avec un flingue. Le gars portait un sac en cuir, et qui sait ce qu’il pouvait contenir? En tout cas, quelque chose d’important, pour qu’il sorte son arme sur la bande de délinquant dont tu faisais partie. Tu essayais de calmer le jeu pour le convaincre de ne pas faire d’erreur, mais il était effrayé et prêt à tirer. « Ferme-la!! P-Partez avant que je ne tire! », Et tu étais inquiet, « Il est chargé ton truc au moins? ». Un des amis de ton frère se foutait ouvertement du riche, ce qui rendait tes efforts vains, à ton grand désespoir. Pourquoi insister? Pourquoi risquer la peau d’un d’entre vous alors que c’est une « mission » collective? Ah, les opportunistes, c’est ça.. T’es dégoûté de voir ça devant toi, à quel point ce sont des connards égoïstes. C’est ce type de personne que ton frère aime? Vraiment? C’est pourtant si simple d’en devenir un..
L’homme chargea l’arme sous votre regard, et tu commenças à paniquer. Hide t’indiquait de te calmer avec un ton lassé, mais tu n’as pas envie de mourir. Tu n’y es pour rien, tu fais semblant de participer, car cela ne te regarde pas. Alors tu te postes devant l’adulte et prends l’arme pour le dissuader. « S’il-vous-plaît, on peut tout oublier, non? », tu souris avec ton air innocent et faussement joyeux pour qu’il abandonne, mais derrière toi, tu entends que tes faux camarades ne semblent pas de ton avis. Mais c’est quoi leur problème? Ils seraient vraiment prêts à se blesser pour de l’argent?
L’homme profita de ton instant d’inattention pour appuyer sur la gâchette. Trop rapide pour que tu ne ressentes quelque chose, tu t’es effondré sur le sol, encore en vie. Tu ne sais pas pourquoi il a tiré, peut-être pour intimider les autres, mais c’était inutile de tuer quelqu’un pour ça. Tu vois vaguement ton frère qui attrape ton assassin par les vêtements pour le battre. Et tu aimais beaucoup le visage de ton frère, vraiment. En colère, il est encore mieux.

Pourquoi tu avais cette sensation de déjà-vu?

⊹Boucle 2⊹

Tu avais de nouveau perdu connaissance un bref instant. Tu semblais avoir déjà vécu ou vu cette scène. Tu mourrais, hein? Non, tu n’y crois pas, ce ne sont que des hallucinations nées de ton esprit qui était apeuré par cette situation que tu ne pouvais pas contrôler.
Tu essayas de calmer le jeu pour le convaincre de ne pas faire d’erreur, mais il était effrayé et prêt à tirer. « Ferme-la!! P-Partez avant que je ne tire! », Et tu étais inquiet, « Il est chargé ton truc au moins? ». Un des amis de ton frère se foutait ouvertement du riche, ce qui rendait tes efforts vains, à ton grand désespoir. Pourquoi insister? Pourquoi risquer la peau d’un d’entre vous alors que c’est une « mission » collective? Ah, les opportunistes, c’est ça.. T’es dégoûté de voir ça devant toi, à quel point ce sont des connards égoïstes. C’est ce type de personne que ton frère aime? Vraiment? C’est pourtant si simple d’en devenir un..
L’homme chargea l’arme sous votre regard, et tu commenças à paniquer. Hide t’indiquait de te calmer avec un ton lassé, mais tu n’as pas envie de mourir. Tu n’y es pour rien, tu fais semblant de participer, car cela ne te regarde pas. Alors tu te postes devant l’adulte et prends l’arme pour le dissuader. « S’il-vous-plaît, on peut tout oublier, non? », tu souris avec ton air innocent et faussement joyeux pour qu’il abandonne, mais derrière toi, tu entends que tes faux camarades ne semblent pas de ton avis. Mais c’est quoi leur problème? Ils seraient vraiment prêts à se blesser pour de l’argent?
L’homme profita de ton instant d’inattention pour appuyer sur la gâchette. Trop rapide pour que tu ne ressentes quelque chose, tu t’es effondré sur le sol, encore en vie. Tu ne sais pas pourquoi il a tiré, peut-être pour intimider les autres, mais c’était inutile de tuer quelqu’un pour ça. Tu vois vaguement ton frère qui attrape ton assassin par les vêtements pour le battre.
Ah, donc c’était vrai? Tu te sentais stupide maintenant.  Est-ce que tu pourrais trouver un moyen de l’arrêter?

⊹Boucle 8⊹

Bon nombre de fois où tu as essayé de te sortir de là, et cela fait plusieurs fois que tu es mort. Il doit bien rester un moyen, à part essayer de raisonner ce mec. Non, ce qu’il te restait à faire, c’était le tuer, et si tu peux réessayer autant de fois que tu le veux, alors tu le feras. Alors, précipitamment, tu t’es jeté sur le riche qui chargeait l’arme à feu en signe d’intimidation et tu as brusquement pris le pistolet pour le pointer sur ton assassin et le coup de feu est parti tout seul. Tu n’en as pas cru de tes yeux, de voir autant de sang sortir du visage de quelqu’un, en plus de morceaux de cervelle.
Tu t’es protégé, mais pourquoi l’avoir tué, réellement? Tu l’ignores, et tu tentes de croire que le choc t’a fait oublier. Hide, ton cher frère que tu avais protégé aussi pour une raison que tu ignores avait peur de toi. Et tu avais de ce fait peur de toi, mais pourtant tu avais apprécié de l’avoir tué. C’était dommage, mais la seule solution que tu avais trouvé, c’était de fuir tout le monde. De toute façon, tu n’as plus rien à espérer de tes parents qui veulent t’emmener chez les fous, et Hide te regardera toujours avec peur. Alors tu es parti en courant, pour devenir un mendiant. Ta vie est foutue.


~



Tu as aussi acquis cette capacité étrange à prendre l’apparence, enfin, le visage des personnes dont tu te souvenais. Etrange pouvoir que tu avais là, mais grâce à ça, tu pouvais facilement passer de ton visage à celui de Hide pour intimider ceux qui te gênaient. Tu trouvais si amusant de fausser des relations en te prenant pour un autre. Et pourtant, ce n'est pas sorcier de voir que tu portes tes propres vêtements! Tu t'es rendu compte que les autres sont stupides.
Sinon, tu ne faisais pas grand-chose de mal, à part mendier. Tu as changé aussi ta façon de penser, depuis que tu as tué ce riche. Tu te dis que tuer, c’est rien, comparé à ce que tu croyais: que c’était plus fatal, plus horrible.
Puis, tu as entendu parler d’un groupe assez extrémiste, l’Akame Dan. Au début tu étais assez perplexe quant à leurs actions, puis tu t’es dit que tu aurais un toit –plus ou moins– et que tu pourrais aussi t’amuser. Donc te voilà maintenant du côté des « méchants », comme tu le penses, et maintenant, tu as enfin des personnes avec qui rire, ce qui te manquait le plus depuis un an à mendier.
ϟ ET TOI?


Que décrire.. Je pense que vous me connaissez maintenant, non? Ah non? Alors vous voyez, j'ai peu de choses intéressantes à dire sur moi, mais je l'avais pas dit que j'aimais trop les ornithorynques? C'est super mignon, comme les shotas et les axolotls. Ah oui je me disais que vous vous en foutiez un peu. Alors aussi, oui j'ai une fixette sur les persos de Shuuen no Shiori mais bon, ils sont tous mignons et cools alors voilà, après C-ta sur le forum Mikagura, voici E-ki. Parce que E-ki ça ressemble à Ebi en plus, genre crevette, wow je trouve ça incroyable parfois y a des coïncidences de fou dans la vie, y a plein de surprises et wat ça se transforme en discours idiot sur la vie, fin bref moi je vous aime bien aussi, mais les shotas c'est bien, genre regardez Toki ou je sais pas... TOKI par exemple, il est mignon, mais bon c'est vrai maintenant c'est devenu genre un ikemen mais il était shota fut un temps.. Et c'était bien quand même. Je parle beaucoup de Toki, c’est marrant non? Hmmm, non stoppons le monologue, mais vous savez que voilà c’est parce que je sais que vous le lirez pas en entier comme c’est écrit petit et tout, donc celui qui a lu en entier il sera vénéré et je lui ferais des bisous partout comme signe de reconnaissance, donc voilà merci d’avoir lu les crevettes ♥♥♥♥
© Rocky-BL pour KPRPG
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   Jeu 18 Sep - 9:29

Encore un homo au Akame ? plus personne ne dira jamais que les homos sont des fiottes. JAMAIS. XD

(oui, des gens lisent -aussi- ton monologue ~)

Gambatte ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kei R. Tami & Osamu Kazuhiro
Messages : 74
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 21
Localisation : Là, eh là juste ici
Couleur : #CE71FE
Fiche de Personnage
Cause de mort: Hémorragie
Relations:
Capacité: Doppelganger Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   Dim 28 Sep - 15:22

ET INCESTE!!!!!!!!!!!!! (je tiens à préciser parce que je suis fière de ma connerie tvois)

(merci t'as droit aux bisous et vénération incluses)

Donc j'en profite aussi pour dire que j'ai enfin fini ce petit mental qui vaut rien ahah!

__________



「WHERE.ARE.YOU?」


la variante saint-valentin par (toujours) oxy:
 

merci merci oxyyyy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : mitsuhide bankichi & haruhira shige
Messages : 67
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 20
Localisation : *aime coller aoki*
Couleur : slategray
Fiche de Personnage
Cause de mort: hémorragie interne (coup de batte dans le crâne)
Relations:
Capacité: retenaing eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hidefusa Akira

Machine à feels

MessageSujet: Re: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   Dim 28 Sep - 17:28

...... wow
validé et blabla, jte kiffe et t'es rouge et t'es pas trop crédible avec ton inceste MAIS BON on t'en veut pas

__________

LOVE SUR TOI FUMI:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   Dim 28 Sep - 17:53

moi j'aime l'inceste. C'est beau. J'me dis que pour aimer son frère, sa soeur, etc, faut vraiment que ça vienne du fond du coeur XD

(owiiiiiiiii !)
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hello, i'm your doppelgänger! • Shimahiga Takano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: