Partagez | 
 

 Let's fight ! … Or not. - ft. Akio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Lun 29 Sep - 18:05

… Le parc. Ça fait des lustres que j'y avais pas été. En même temps, j'avais pas spécialement de raison non plus. Disons que j'avais mieux à faire, mais plus maintenant. Enfin si, j'ai bien d'autres choses à faire, mais celle que je viens faire au parc est de loin bien plus importante. Après tout, ne pas savoir se battre quand on est au Akame Dan, non, quand on est celui qui recrute au Akame Dan, le bras droit du Akame Dan, c'est juste… Eeh, la lose. La lose ultime, le comble. Je pensais que je pourrais m'en sortir sans avoir à me battre -et jusque là c'était le cas-, mais ça a changé. Espèce de sale enflure de connard d'enfoiré d'albinos de merde. Ce que tu m'as fait, tu me le paieras, crois-moi. Un séjour de quinze jours de convalescence -et encore je l'ai écourté-, c'est juste pas possible. De quoi j'ai l'air, moi, maintenant ? En plus j'ai toujours cette putain de cicatrice à la joue, je ressemble plus à rien. Faut dire qu'il s'est acharné dessus. Mais je sais même plus ce qui était pire, entre ça et la strangulation… Bleh. Rien que d'y repenser j'ai la nausée. Salopard. Mais bientôt, il aura la monnaie de sa pièce, et ça sera tout de suite moins drôle pour lui. J'ai juste envie de le détruire, même pas de le tuer, s'il mourrait ce serait pas drôle, non. Je veux le voir souffrir, souffrir comme il n'a jamais souffert, aussi bien physiquement que mentalement. Il sera à ma merci, il me suppliera de l'achever, et je ne ferai que le faire souffrir encore plus. Oh oui, ce serait tellement bon.

Enfin bon, pour ça il va me falloir de l'aide. Car tant que je saurai pas me battre, ce sera impossible d'avancer correctement. Alors je vais apprendre. Enfin, on va m'apprendre, je peux pas le faire tout seul. Et forcément, il fallait que ce soit… Akio, quelle joie. Mais bon, pas moyen de refuser, surtout maintenant que je suis arrivé au point de rendez-vous. Mais de toute façon je n'ai pas envie, je suis prêt à supporter n'importe quoi pour remettre l'autre con à sa place. Même Akio, donc. Bien que lui aussi soit un petit con, en fait. Mais eh, c'est lui qui pratique plusieurs arts martiaux, le meilleur mentor possible, donc. Enfin, j'ai comme l'impression qu'il va pas falloir faire de faux pas, sinon ça va déraper… Et je me prendrais une deuxième rouste. Oh non, pitié, pas une deuxième… Sérieux, je veux pas me mettre tout le groupe à dos ! Du coup pour une fois je vais devoir me soumettre, génial. Et je sais qu'il va bien me faire chier, ce con. C'est totalement genre de mec super égoïste et qui se prend pas pour de la merde, je vais en prendre plein la gueule. Mais bon, au moins ça servira. Et il considèrera sûrement que j'ai un dette envers lui, donc il va plus ou moins s'appliquer. J'espère… Si ça se trouve il voudra éclater la gueule d'Aoki avec moi ? Haha, ça pourrait être marrant. Mais on verra à ce moment-là. Bon, plus qu'à attendre qu'il arrive.
HRP:
 

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Jeu 2 Oct - 16:17

God damn it, let's make this quick.

Se lever aux aurores pour une histoire de rendez-vous— entre hommes. Le truc qui n'est pas du tout excitant, quand bien même ce rendez-vous est purement professionnel, c'est tellement plus plaisant de passer la mâtiné a manger, jouer aux jeux-vidéos ou limite s'intéresser un tant soit peu aux filles, de manière à se donner un prétexte d'avoir une vie et et une sociabilité hors du commun. A part avoir la mauvaise manie de rester tard devant la console ou d'aller chercher des embrouilles un peu partout dans des quartiers habités par les pires pourritures de la ville. Cette routine instauré il y a un bon paquet d'années se voit drastiquement changée, pour le meilleur ou pour le pire, il ne peut se prononcer. Bref, il est certain que ses liens entre lui et l'Akame Dan vont se renforcer depuis qu'il a reçut une requête venant d'un membre, nommé Uso.. Ce gars qui s'est pris la rouste de sa vie contre un plus jeune. Et dieu qu'il regrette de ne pas avoir fait acte de présence sur le champ de bataille, ce n'est pas tout les jours qu'on a l'occasion de voir une lopette recevoir une bonne raclé par un homme plus fort. La chaîne alimentaire est étrangement imprévisible. Mais tellement plus excitante que les documentaires animaliers! Voir quelqu'un se faire refaire le portrait par quelqu'un plus jeune cependant doté de l'expérience que personne ne peut soupçonner avoir.. Forcément, un rictus se marrie avec les lèvres et un rire maléfique s'ensuit sans plus tarder! Alors avant qu'il n'ose faire éclater sa bulle remplie de sarcasme devant celui censé être le mentor, mieux vaut vaut prononcer les crises de rires tant qu'il en est encore temps car Akio n'est pas sûr de savoir faire preuve de retenue devant quelqu'un demandant son assistance.

Enfilant une tenue de sport confortable afin de laisser ses muscles s'étendre en toute tranquillité, le haut du corps revêtant une veste à capuche jaune fluo, impossible de le manquer ne serait-ce qu'une seconde. Paré pour quitter son domicile à 9h30, il parcourt les rues de Mekakucity, mains en poches et bouche occupée à savourer deux sucettes saveur fraises, remorqués dans un coin des molaires. Qu'importe le nombre de confiseries, sucreries, viennoiseries il engloutira, son corps ne gagnera jamais un poil de graisse, due à l'activité de celui-ci, ou tout bêtement car le châtain est un grand nerveux, et la nervosité est le plus grand ennemi des calories! Ou peut-être pas.. Bref, avoir un corps de ce type est avantageux comme un désavantage puisque les muscles n'évoluent jamais, restant toujours dans un niveau de bassesse digne d'un garçon d'école primaire et ce en dépit des heures d'entrainement aux arts martiaux et aux échauffements.. Il est le garçon le plus maigrichon de l'Akame Dan, avant Akira.. Probablement derrière Koyen? Sa carrure semble plus développée que la sienne, histoire d'attirer les crépitements de jalousie et ensuite les foudres célestes enviant quelque chose qu'il n'obtiendra jamais.

Pressant le pas jusqu’à atteindre la barrière d'entrée du parc municipale, les prunelles jaunâtres scrutent l'horizon, dans l'espoir de confirmer qu'il ne sera pas le premier à patienter la venue de l'autre. Un mètre parcouru, deux, et finalement trente mètres achevés menant droit vers la place centrale, généralement animée par l'effervescence des enfants aujourd'hui endormis. Un miracle ne se produit jamais tout les jours, ne pas entendre les cris stridents des sales gosses serait presque une métaphore de ce que représente le paradis. Une bonne chose de faite, l'entraînement n'en sera que plus rigoureux, ils pourront s'atteler à la tâche sans craindre d'être éternellement interrompu pour une raison injustifiable.

❝ Oi, j'suis là. ❞

Interpellant le plus grand, un bras s'élève et se secoue brusquement pour attirer l'attention d'Uso. L'espace séparant les deux hommes diminue au fil des secondes, permettant au jeune d'observer attentivement (Et discrètement, par mesure de sécurité. Énerver le bras de Bankichi, c'est un mauvais plan.) la cicatrice imprimée sur la joue et les marques de strangulation. C'est moche, c'est terriblement laid et très désordonné. Aucun doute sur l'identité de l'auteur, c'est quelqu'un qui a le courage de lever la main sur les autres.

❝ C'est bon, t'chu est prêt? ❞

Akio questionne, la voix enrouée sous l’omniprésence des sucettes écorchant légèrement son discours. Hors de question de les croquer ou de les jeter, le risque de s'étouffer avec est minime. (C'est très dangereux de courir avec quelque chose dans la bouche, mais Akio c'est Akio. Personne ne lui retirera ses bonbons de la bouche, sauf si vous voulez perdre vos doigts.)

HRP:
 

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 19 Oct - 15:53

Ah ben tiens, le voilà. C'est pas trop tôt. J'aurais presque dû attendre. Mais bon, passons. Toujours aussi… Hm, toujours aussi Akio, à ce que je vois. En un sens ce serait presque rassurant qu'il ait pas changé du tout au tout. Presque. Il compte pas retire ces bonbons de sa bouche ? C'est pas genre, méga-dangereux ? Bon, c'est sa vie après tout, mais s'il crève alors qu'on est en train de s'entraîner, moi je suis pas d'accord. Après il peut crever. Mais pas avant. Ce serait trop con. «Oi, j'suis là.» … Nan mais c'est bon, j'ai vu que t'étais là, avec tes grands signe du bras, ta fucking mèche jaune et ton sweat jaune fluo. T'es pas le genre de type qui passe inaperçu, tu le sais ça, non ? «J'ai vu, j'ai vu.», soupiré-je. Cette journée va pas être de tout repos, j'ai l'impression. J'espère que je vais y survivre, haha.

«C'est bon, t'chu est prêt ?» Oui, moi aussi je suis ravi de te voir. Ça, a veut dire «qu'on en finisse rapidement», c'est ça ? Bah, je eux rien dire c'est aussi ce que je pense. Mais alors, qu'est-ce qu'il entend par «prêt» ? Bien sûr que je suis prêt, je suis arrivé avant et j'ai pas de sucette à finir de manger, moi. Mais d'ici là à ce que ça veuille dire «t'auras même pas ouvert la bouche pour dire oui que je vais t'attaquer»… Hm, donc ça veut dire «sur mes gardes», en gros ? Va falloir que je fasse gaffe. Ou peut-être que je réfléchis trop ? J'en ai aucune idée, je sais bien que lui c'est pas le genre à réfléchir, mais sait-on jamais, il a bien dû le faire un minimum pour apprendre à se battre, non ? … Peut-être que non. Roh, j'en sais rien en fait. Moins de parlotte et plus d'action, Uso, sinon ça n'en finira jamais. Allez. Donc dans le doute, je me tiens relativement sur mes gardes, essayant de concentrer mon attention pour un éventuel combat ? Euuuh ouais, je sais pas moi. D'un côté je me demande comment je peux apprendre à me battre sans me battre mais d'un autre côté j'ai aussi très envie d'en ressortir indemne, hahaha… Hm, on verra bien. «Ouais, j'imagine ?» Et je retiens tout juste un «et toi ?», fixant les bonbons dans sa bouche. Ça me dérangerait presque, ces trucs, là. Enfin c'est son problème, hein.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Mar 21 Oct - 18:39

God damn it, let's make this quick.

Mastiquant la chupa-chups, les étirements ne se firent pas prier du côté du jeune. Les poignets s'échauffement rapidement ainsi que les mollets, la tête inclinée en biais fait plusieurs contour afin de relaxer les muscles de la nuque. Nul besoin de signaler au menteur qu'il devrait en faire de même, sauf si il tient réellement à se casser quelque chose au milieu de cet entraînement intensif. D'ailleurs cette journée était supposée être une journée de repos, de liberté avant que les affaires reprennent. Bien sûr que non, Akio est toujours demandé, toujours utile pour faire quelque chose d'utile ou saugrenue. Un jour peut-être il connaîtra la tranquillité et le repos éternel lorsque l'humanité n'aura plus besoin des enquiquineurs pour équilibré le surplus de gens coordonné avec la politesse & la bonne fois. Antithétique à la conception d'être proche des autres pour former des liens indestructibles, une règle marchant à double sens dans l'Akame Dan, le fait d'être le tuteur de quelqu'un de plus vieux, mesquin et perfide ne change pas la donne, au contraire. Ce sourire tellement étudié pour faire enrager n'importe qui, ce rire faux établi pour faire douter de la sincérité de dernier et j'en passe encore—

❝ Étire toi le plus possible car après on passe au niveau supérieur. ❞

Laissant volontairement transparaître un gloussement résonnant dans le vide, son regard se replonge dans la paire d'yeux noisette, une réelle animosité forçant les deux mâles à réunir leur forces, placer leur fierté dans leur poches et de se supporter mutuellement, dans tout les sens du terme. Ayant entendu les plaintes d'Aoki sans trop vouloir réquisitionner des détails sur la violente altercation, il semblerait que l'albinos ne soit pas facile d'approche. Une chance s'offre à Akio. Poser un océan de questions sans craindre d'éveiller les soupçons du second. Si les choses tournent mal.. Une prise de karaté devrait régler l'affaire? Ou une gifle serait même suffisant pour refroidir les ardeurs? Faut dire qu'en sachant qu'Uso est très mauvais en ce qui concerne la violence, Akio peut se permettre de prendre ses aises, d'être celui qui mène la danse.

❝ Tu comptes vraiment casser la gueule de Motoharu une fois que tu auras acquis les bases? ❞

Bonne chance, en tout cas. Car ce n'est pas avec une première leçon que tu as l'occasion de regagner ton honneur à travers des coups imprécis digne d'un néophyte. Même les mains liées et la bouche engouffrés sous des bonbons et gâteaux, il aura toujours une longueur d'avance sur qui ce soit. Aoki, Bankichi, tout le monde, sans distinction.

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Sam 3 Jan - 1:52

Ah, certes. Il s'étire dans tous les sens. C'est peut-être ça qu'il entendait par «être prêt». Oui, sûrement. Suis-je bête. Je réfléchis vraiment trop, hein ? Enfin en même temps, je suis un peu forcé, de réfléchir quand je me «bats». Parce que vu que je sais justement pas me battre, faut que je trouve le moyen soit de décamper, soit de frapper pour que ce soit efficace et à la portée de monsieur-tout-le-monde. J'ai lu des petits trucs, genre des astuces, par-ci par-là dont je me sers assez souvent quand j'en ai besoin, mais c'est quand même pas le top quand on est pris malgré soi dans une baston. C'est assez arbitraire et ça fera jamais de moi un pro, alors qu'avec des bases et quelques entraînements, ça devrait déjà mieux le faire. Je pourrai me casser la tête pour fuir en me défendant, et donc y aura moins de dommages collatéraux, normalement. De toute façon je sais pas comment on pourrait faire plus que la dernière fois avec l'autre enfoiré de mes deux. Bref, n'y repensons pas, ça ne fait qu'échauffer mes sourcils, qui se sont froncés, et je doute que ce soit utile. Étirons-nous, plutôt.

«Étire toi le plus possible car après on passe au niveau supérieur.» On va même bien s'étirer. D'abord la nuque, c'est important pour pas se faire le coup du lapin, ahaha. Ensuite, hm, poignets, chevilles, les articulations c'est aussi important. Si je pouvais le faire avant les bastons, ça… Hm, et maintenant ? Les cuisses et mollets, sûrement, ça peut être utile. Puis les épaules et la cage thoracique, on sait jamais non plus. Il a dit «étire-toi au max», alors, vu que pour une fois il fait office de prof, je l'écoute. Sans discuter. Ce sera sûrement la seule fois que je le ferai, d'ailleurs. Même s'il me tabasse je l'écoute pas, peu importe ce que ça doit me coûter. J'aime trop emmerder les gens pour leur faire ce plaisir. Surtout que, on dira ce qu'on voudra, mais la torture psychologique c'est quand même bien mieux. Dans la plupart des cas, ça marque plus longtemps et c'est plus drôle que juste se défouler en tapant comme un con. Moi, je veux les bases pour me défendre, et rien d'autre, la meilleure technique pour attaquer reste celle que j'emploie déjà !

«Tu comptes vraiment casser la gueule de Motoharu une fois que tu auras acquis les bases ?» … Eh ? Je m'arrête une seconde. J'ai dit ça ? Bon avec ma mythomanie c'est pas impossible, surtout pour le faire accepter ma demande, mais euh, «lol nope», comme on dit sur internet. «Tu veux rire ? Je suis pas con au point, je sais que j'ai aucune chance.», lâché-je avec un petit ricanement. Bizarrement, ça me fait rien du tout, j'en ai rien à foutre. On pourrait croire que je suis rancunier ou que je voudrais juste «sauver l'honneur» mais non, juste, non. Pourquoi foncer dans le tas quand on peut fuir ? De un on prend pas ou moins de dommage collatéraux et de deux c'est encore plus énervant pour l'autre ! Et c'est génial, ça ! «Je le fais pour savoir me défendre, j'ai d'autres façons d'attaquer. Alors si tu t'attendais à une grosse baston spectaculaire où il me casse encore la gueule, tu te mets le doigt dans l'œil.» Déçu ? Rien à foutre. Tant qu'il se barre pas sans m'avoir appris. Et pour une fois j'ai pas menti, en plus ! Il devrait se sentir flatté, ce petit. Même si j'ai l'impression que ce sera tout le contraire. Bah, tant pis, j'espère juste qu'il va pas trop me latter par la suite pour ce que je dis. Je suis là pour apprendre à éviter ça justement. Ah là là, c'est con, quand même. Je termine mon échauffement tranquillement et attends de voir sa réaction, et aussi la tête de l'entraînement. J'espère que ce sera pas trop dur dès le départ, ce serait abominable. C'est tellement pas mon truc, la baston, faut dire.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 11 Jan - 16:19

God damn it, let's make this quick.

C'est à peine si Akio osait regarder droit dans les yeux Uso-Tsuki. Il ne le craignait pas, loin de là. Bien trop occupé avec ses exercices d'échauffements, veillant à ne pas se froisser un muscle, toute son attention était dirigée sur sa propre concentration. Qui plus est, si le menteur est incapable de respecter des bases aussi simple, ce n'est pas le problème du châtain. Son travail s'arrête à inculquer son savoir à son élève, rien de plus, rien de moins. Enseigner comment se défendre par soi-même ainsi que des prises offensives est un art, une vertu que l'adolescent s'éperdue à respecter au pied de la lettre. Dès qu'il reçu la demande d'Uso-Tsuki pour lui apprendre l'art et la manière de convertir sa force brute en de simple geste, le délinquant eut une bref pause pour y réfléchir à deux fois avant d'accepter le titre "d'enseignant". Force physique contre force psychologique, un mélange édulcorée qui ne manquera certainement pas de dynamisme, tant les détenteurs de ces attributs sont orgueilleux et obstiné pour se plier aux quatre volontés de n'importe qui. L'après-midi promet d'être divertissant tant au niveau de l'action et du plaisir à cogner une cible facile. Aussi longtemps que l'activité reste dans un cadre professionnel, personne ne peut y trouver à redire, n'est-ce pas? Une vraie aubaine que les habitués de ce parc ne s'y promène pas de bon matin, cela facilite grandement la tâche en cours. Un calme olympien bientôt en jeu, bientôt fracturer par une série de poings et de coups de pieds.

Finissant les derniers échauffement, il décolle ses mains hors du sol qu'il utilisa comme support pour y pratiquer une série de pompes. Ce n'est pas un procédé obligatoire, néanmoins il aime bien chauffer ses muscles, ne pas brusquer ses petites habitudes en dépit d'être secondé par une personne plus vieille, il se doutait sérieusement sur l'endurance de son collègue, celui-ci peu doué en ce qui concerne les combats demandant de la force, endurance, rapidité et concentration. Pour certain, la psychologique est plus raffiner pour se permettre de batifoler avec les victimes, de les mener par le bout du nez sans qu'ils en aient le moindre doute. Subtile, certes. Cependant c'est un procédé long comportant un arsenal de tactiques, une maîtrise de soi parfaite, un contrôle total sur les émotions d'autrui. Une technique qui diffère de celle du délinquant, une méthode qu'il approuve à moitié car le stratagème englobant cet art est extrêmement compliqué, bien trop pour qu'Akio s'y risque à déchiffrer les secrets. Chacun possède son propre système, chacun est satisfait de son travail, les coutumes ne devraient pas être modifier. Sur ce point, les deux hommes sont en mesure de s'entendre.. Enfin, peut-être, qui sait. La situation est susceptible de déraper à tout moment.
«Tu veux rire ? Je suis pas con au point, je sais que j'ai aucune chance.»

Oh. Finalement la vérité sort de la bouche d'un menteur et encore moins d'un enfant, surprenant. Cette matinée s'annonce réellement intrigante, Akio fait des découvertes à chaque seconde, lui qui pensait s'être fait une idée précise du genre de personne qu'est le bras-droit de Bankichi, il s'est complètement trompé sur toute la ligne. Gardant cette pensée pour lui-même, il se contente simplement d'opiner, de confirmer la réponse de son interlocuteur. Se lancer corps et âme dans un combat contre Aoki est de la pure folie si on n'a pas toute les cartes en main, du moins avoir quelque bases, histoire de ne pas se voiler la face. Malgré la toute la bonne volonté du monde réunie, une seule journée (Ou leçon) ne servirait à rien si ce qu'Uso-Tsuki souhaitait était une revanche, un combat vindicatif poussé par la haine de s'être fait piétiné par un gamin de dix-sept ans. Et mine de rien, ça faisait minauder le petit, il eut un regret de pas avoir pu assister à cette confrontation remplie de rebondissement et pilotée par de la haine mélangée à de explicitement. Un cocktail explosif ne manquant pas de saveur, un vrai regret de ne pas avoir été invité à ce petit cortège. Il en déduisait que personne n'aurait réclamer son assistance ou son opinion puérile, un gamin n'est pas le bienvenu dans un monde d'adulte même si ce terme est faux, il faut admettre que la quasi totalité de l'Akame Dan traitait Akio comme un mioche, un moins que rien, le sous-estimant. Excellent, personne ne se doutait de lui, il se faisait discret en restant bruyant et détestable. La cerise sur le gâteau est que sa vie privée demeure intacte, contrairement à certains plaisantins, aucun enquiquineurs eut l'audace d'aller enquêter sur sa vie. Un garçon de quinze n'est pas à même d'avoir une vie intéressante, pas vrai?
«Je le fais pour savoir me défendre, j'ai d'autres façons d'attaquer. Alors si tu t'attendais à une grosse baston spectaculaire où il me casse encore la gueule, tu te mets le doigt dans l'œil.»

Craquant docilement ses doigts, suivi de la nuque, la paire d'yeux dorée dévisageait lentement le brun. Il se questionnait réellement sur la gravité de la situation, de leur haine mutuelle. Pour en vouloir à ce point, c'est que le combat a du dégénérer, s'envenimer pour le pire des cas. Malheureusement il n'avait jamais observer Aoki œuvrer au cours d'une mission, ni d'étudier sa façon de s'attaquer à ses ennemies, mais une chose est sûre. Akio ne se laissera pas prendre au dépourvu, pas après avoir analysé le piteux état du menteur, rafistolé tel une poupée. Ces hématomes sont moches, disgracieux, cousus avec de la haine presque palpable.S'épargnant la contrainte de s'y intéresser de plus près, l'enfant en question secoue vaguement son visage, remuant quelque mèche couvrant un quart de sa vue.  Pas le temps de lambiner, les choses sérieuses démarrent.

❝ On va commencer. T'es souple des jambes? J'espère, car sinon ton jeu de jambes sera mauvais et ça ne servira à rien de s'attarder dessus. T'es doué en quoi, au juste? Avec les poings? ❞

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 25 Jan - 10:14

Euh… Ouais, ok. Il fait des pompes pour terminer l'échauffement, il a l'air cool et doit sûrement impressionner les filles (?), mais c'est pas une raison pour l'imiter. Parce que j'ai jamais su faire ça moi, c'est super dur. Quand tu vois les mecs comme ça qui se la pètent ça a l'air super simple mais non. Donc autant ne pas se ridiculiser, ça serait une perte de temps totale. Et j'ai déjà pris assez cher comme ça ! Au lieu de ça, je vais plutôt continuer à dérouiller mon corps et mes articulations, parce que bon, je sors de l'hosto dans état assez… Déplorable, il faut le dire. Enfin, c'est toujours mieux que quand j'y étais -en plus les médecins me faisaient chier avec leurs doutes sur mon identité- et pour se «battre» vaut mieux être dans le meilleur état possible. Donc voilà, je sais que je suis pas vraiment fait pour ça et que là en plus j'ai des putains de blessures à peine guéries, et ce sont de bonnes raisons pour bien se préparer. Même si j'en aurai pas forcément le temps ou l'occasion si jamais je dois à nouveau avoir à, hm, prendre part à une baston -que c'est joliment formulé- et c'est regrettable. Du oins,ça doit l'être, parce que jusqu'ici j'ai survécu avec la pire capacité au combat de tout le Akame Dan. Quoique la dernière fois j'aurais pu y passer. Ah, n'y pensons plus !

«On va commencer. T'es souple des jambes ? J'espère, car sinon ton jeu de jambes sera mauvais et ça ne servira à rien de s'attarder dessus. T'es doué en quoi, au juste ? Avec les poings ?» Uh ? Wow, les choses sérieuses vont enfin commencer, on dirait. Alors, hm, réfléchissons. Les poings, on va tout de suite oublier, je pense. J'ai des astuces comme quoi tenir quelque chose dans son poing le rend plus dur et tout quand on se bat, mais euh j'ai jamais testé. Et de toute façon moi je veux pas attaquer, mais juste me défendre. Même si ça pourrait être utile, j'imagine ? Quoiqu'il en soit, j'imagine qu'à force de fuir, mes jambes doivent être potables ? «J'irais pas jusqu'à dire «souples», mais je pense avoir de plutôt bonnes jambes ?» Oui Uso, tu es très convainquant, comme ça, t'as l'air tellement sûr de ce que tu racontes. Mais je peux pas vraiment mentir sur ce genre de sujets, ça nous avancerait à rien. C'est dommage, mais pour une fois il va falloir être honnête. Ah, être sciemment honnête, qu'est-ce qui m'arrive. C'est bien parce que j'ai plus trop envie de me faire péter la gueule sans avoir même le temps de dire «sushi». Et que je tiens tout de même un minimum à la vie. Eh oui. En fait jusque là j'utilisais des techniques fourbes genre le coup de pied dans les parties -et je pense que je continuerai parce que c'est drôle- mais il me faudrait, hm, un minimum de technique ?

Et c'est, normalement, à lui de m'aider pour ça. Mais bon, c'est quand même un gosse super chiant et je suis pas sûr d'y profiter au maximum dans cette histoire -en plus j'aurai une dette envers lui ?- mais au moins ce type n'a pas vraiment de dent contre moi. Disons qu'il va faire… À sa façon ? Tant que ça marche un tant soit peu, on ne va pas se plaindre. Parce qu'il pourrait lui aussi me tabasser, et ça on va s'en passer hein. Merci, mais non merci. D'ailleurs j'espère qu'il ne va pas… Profiter de «l'entraînement» pour juste me taper dessus ? Ce serait salaud. Et pour le coup je pense que je chercherais à lui rendre la monnaie de sa pièce, d'habitude je suis pas trop rancunier, mais là c'est quand même moi qui lui ai demandé de venir et tout, ça me ferait mal qu'il cherche juste à s'amuser. Mais bon, pour le moment, même si on n'en est qu'au début, il a plutôt l'air, hm, sérieux ? Ouais, Akio sérieux ça fait bizarre, mais ce truc c'est son domaine, si je me souviens bien il maîtrise plusieurs arts martiaux ? Raison de plus pour l'avoir pris lui comme prof' plutôt qu'une autre personne. Voilà. Je pose mon regard sur lui en attendant la suite. Je me demande ce qu'on va faire. En tout cas j'espère que ce sera pas trop dur, ou du moins pas pour commencer. C'est pas parce que je suis un peu échauffé que c'est bon, je peux faire des prouesses ou autres, non non non ! Bref, attendons patiemment, ça ne sert pas vraiment à grand chose de spéculer alors que dans quelques minutes ça aura commencé pour de bon.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Mer 25 Fév - 18:13

God damn it, let's make this quick.

Populaire auprès de la gente féminine? Jamais. Les filles de son collège ne lui prête aucune attention, pas même pendant les cours de sport où il brille le plus. Personne ne s'intéresse à son entité si ce n'est que pour lui jeter à la figure des rumeurs désagréables circulant sur internet. Au final, ce que les autres aiment chez lui, c'est d'en faire leur attraction personnelle jusqu’à ce que les regrets viennent les asphyxier un à un. Sous les coups de semelles provenant du délinquant constamment persécuter par des bobards, les victimes pleurent la plupart du temps, ils demandent grâce, ils prirent de sortir vivants de cet enfer infernal. Aujourd'hui, il allait utiliser sa force afin d'instruire quelqu'un, permettre à une personne de se protéger-- une grande première. Il ne savait pas comment réagir la première fois aussitôt son cerveau eut le temps d'enregistrer la demande d'Uso-Tsuki. Forcément l'adolescent ne s'attendait pas à être sollicité par un membre de l'Akame Dan puisqu'il supposait que tout les membres avaient de l'expérience en ce qui concerne les combats, le chantage, les formes de torture psychologique— ils en connaissent un rayon, impossible de démentir cette évidence. Or il s'avère que cette pseudo évidence est factice, certains membres ne savent pas se battre au corps à corps, d'autres sont littéralement des poules mouillés pour oser lever la main sur une créature vivante. Finalement Akio n'est plus sûr de connaître un minimum les personnes qu'il côtoie depuis quelques mois, voire une année.. Il a subitement arrêté de compter les jours après son admission au sein du clan terroriste.

Une fois la question posée, il ne s'attendait pas franchement à une réponse sincère de la part du menteur. Cependant, mentir afin de préserver sa fierté ne l'avantagerait pas. Certainement pas avec quelqu'un de teigneux dont la tolérance est proche de zéro. La décision la plus sage serait de coopérer main dans la main le temps d'une leçon, le temps d'une journée. Ainsi les deux garçons seront pleinement satisfaits. L'un sera heureux d'avoir acquis le self-défense, l'autre sera soulagé d'être à nouveau libre. Bien qu'une part du châtain est curieux de savoir si les conseils qu'il prodiguera à son aîné seront d'une quelconque utilité— est-t'il un bon professeur en dépit de son inexpérience? N'est-t'il pas devenu un tantinet trop présomptueux envers ses propres compétences? Certes son rôle s'arrête à inculquer son savoir et sa maîtrise des arts-martiaux envers son élève mais généralement ce rôle d'instructeur ne lui colle pas à la peau, le peu de fois où il fut sous la contrainte d'enseigner était parmi une horde d'enfants souhaitant ouvertement jouer au base-ball. Le sujet d'aujourd'hui tranche radicalement avec tout ce dont il avait l'habitude d'instituer, mais soit, il fera avec.
«J'irais pas jusqu'à dire «souples», mais je pense avoir de plutôt bonnes jambes ?»

La souplesse des jambes est importante. Sans tenir compte des aptitudes d'Uso (probablement inexistante) il se base sur le style de combat qui conviendrait le mieux au mâle. Un bon jeu de jambes est toujours bon à prendre, spécifique pour ceux ayant des de longue jambes susceptibles d’assommer en un coup l'adversaire. Le délinquant réduit quasiment à néant l'espace l'éloignant de l'autre garçon, ses pas s'arrêtant à un mètre face à Uso-Tsuki. Cette distance devrait faire l'affaire pour accueillir une petite prestation de choix qui ne laissera pas indifférent le menteur compulsif. Dressant sa jambe rapidement, Akio exécute rapidement un coup de pied retourné, la chaussure ne touchant pas sa cible puisque le pied s'arrête à quelques centimètres de la physionomie du brun, un sourire frivole étalé sur les lèvres du jeune. Voyons-voir si le trompeur est apte à conserver son sang-froid, de rester de marbre devant quelqu'un possédant toutes les cartes en main capables de renverser la situation en un clin d'oeil. L’expressionnisme du voyou ne trahissait pas son tempérament fougueux, sa jambe suspendue en l'air sans aucune difficulté. Il se délecte de l'instant présent.

❝ J'aurais aucun mal à te démolir. ~ Sois sûr d'être réceptif car ton adversaire ne te laissera aucune chance. Tu devrais le savoir, après ta défaite contre Motoharu. J'pense pas pouvoir y aller complètement mollo, sois juste attentif sinon tu risques de perdre des dents. ❞

Un avertissement qui ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd.

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Lun 30 Mar - 20:20

Hm… Qu'est-ce qui se passe ? J'aurais pas dû dire ça…? Mais s'il a demandé…? Eeh, c'est quoi, ce sourire ? Raaah, Pour une fois que je me casse pas la tête à mentir et ensuite inventer des tas d'histoires pour pas me faire griller, faut que je décode ses réactions ? Alors que je dis la vérité — ou du moins que ce que je pense de mes jambes. Oh bordel… Fais pas chier, Akio, sérieux… Je commence à flipper mais je n'en montre rien, j'affiche limite un air un peu blasé, mais pas longtemps car faudrait pas qu'il croie que j'ai plus envie et se barre non plus… Bwaaaah, c'est trop compliqué ! J'étais venu pour justement pas que mon cerveau -mais plutôt mes muscles- fume, ça m'nérve, on peut pas rentrer dans le vif du su— «Eeeh— ?!» … ?! Quoi quoi quoi— ?! Putain il m'a fait peur, le con !! J'ai pas pu m'empêcher de sursauter et de m'écarter un peu, son pied était super près, hein… Mais du coup j'ai pas pu garder mon sang-froid. Aaah, merde !! Il se fout de ma gueule, en plus ?! Tss… Je me garde de dire quoi que ce soit, il a le dessus après tout. Mais je n'en pense pas moins… Grrr. C'est pas ma faute, j'étais plus sur mes gardes, par sa faute à lui en plus…!

… Wait. C'était fait exprès. Bien sûr que c'était fait exprès, suis-je bête. C'est la technique que j'utilise tout le temps pour ensuite me barrer ou mettre un kick là où ça fait mal. Mais quel abruti je fais, de me faire avoir par ma propre technique ! Aaah !! «J'aurais aucun mal à te démolir. ~ Sois sûr d'être réceptif car ton adversaire ne te laissera aucune chance. Tu devrais le savoir, après ta défaite contre Motoharu.» … Oui, merci, je me doutais. C'est sympa de me rappeler un truc que j'essaie d'oublier, d'ailleurs. Pff… Il a l'air de s'amuser, en plus, vue sa tronche. C'est ça, fous-toi de ma gueule, et profite bien parce que c'est la seule fois que tu pourras le faire sans que je dise quoi que ce soit ! Je soupire intérieurement. Quelle plaie. Allez, Uso, un peu de concentration. Sinon ça servira à rien, tout ça, ce serait bête de te donner tout ce mal pour rien, hein ? Carrément. Alors on bosse !

Sinon, ça l'amuse de laisser son pied comme ça ? Oh, ben, écoute, si tu veux… Aucun effort pour toi, hein. Pff… tel un élève modèle (*tousse*), j'acquiesce pour montrer que j'ai compris. «J'pense pas pouvoir y aller complètement mollo, sois juste attentif sinon tu risques de perdre des dents.» … Eh ?! Eeeeeeh ?! Mais…! Non, calme-toi, je suis pas là pour ressortir blessé, je pensais que tu l'avais capté !! En plus je le suis déjà, connard. Fais gaffe à tes élèves, un peu ! Hm… Je respire un coup pour me tenir prêt, sur mes gardes. Allez, le but est de se défendre, c'est le moment de faire mes preuves, j'imagine, de lui montrer ce que je vaux… J'espère. Con-cen-tra-tion. «Bon, ok, compris. On peut y aller.», dis-je, même si une pointe de stress se fait sentir. Mais ça devrait m'aider, non ? L'adrénaline, tout ça tout ça… Le pire, en fait, c'est pas de savoir que je vais me faire attaquer (même si c'est un entraînement !), mais de pas savoir comment il va le faire. N'y vas pas trop fort, pas trop fort, pas trop fort… Erf. En vrai il irait sûrement très très fort. Normal, quoi. Mais c'est pas tout à fait pareil ! Tasukete kudasai…

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Sam 11 Juil - 14:47

God damn it, let's make this quick.

«Bon, ok, compris. On peut y aller.»
Akio redescendit son pied jusqu'au sol, son air narquois plaqué sur son visage. Oui, ça l'amusait. Oui, il se délectait de la frayeur d'Uso-Tsuki. Il s'en fichait complètement de savoir si ses cours allaient changer quoique ce soit dans le self-défense de l'homme, cependant il ne pouvait contenir sa curiosité à l'égard d'un éventuel prochain combat entre l'aîné et Aoki. Ça devrait être assez divertissant à voir, et le châtain ne voudrait certainement pas se priver d'un tel spectacle. Bien qu'il n'encourage aucun côté, il devait fort bien admettre qu'Aoki était largement plus fort et rapide que son ennemi. Et la malice d'Uso-Tsuki ne faisait pas le poids dans une bataille qui demandait des muscles et de la puissance physique. Peut-être que le délinquant songerait à venir observer l'affrontement dans un coin, installé avec une énorme boîte à pop-corn et des boissons à volonté. Un peu comme assister à un spectacle ou à un film de qualité moyenne, cette accrochage promettait d'être basique. A moins que des surprises s'invitent au rendez-vous, le résultat final était extrêmement facile à prévoir. Dans tout les cas, la seule chose certaine est que le pauvre, faible menteur allait se rétamer rapidement. Ou avec un peu de chance, tenir bon pendant une dizaine de minutes. Tout dépendra de l'entraînement d'aujourd'hui.

❝ On va commencer avec les prises. Bouge pas. ❞

Ordonne-t'il d'un ton lasse. Réduisant les derniers écarts entre lui et l'homme, il s'arrête seulement à quelques centimètres, ses poings serrés. Pour enseigner les bases de self-défense, la première règle est de montrer à un élève comment réagir devant un coup. Akio est conscient qu'il tape fort, un peu trop même-- ce n'est pas la première fois qu'il se brise un os après avoir loupé sa cible et heurter un mur ou tout simplement d'avoir cogné à tort et à travers une cible jusqu'à se rendre compte que le sang coulait à flot et que la douleur s'emparait de ses muscles. Tel la tête brûlée qu'il représente, il est incapable de mesurer sa force. Il est un peu comme un chien fou furieux, impossible de le stopper dans sa frénésie. Les combats de rues sont sa routine, les cries d'agonie sont sa mélodie. Un peu comme une drogue, pas une journée ne passe sans qu'il se voit obligé d'être pris pour cible, d'être le centre d'attention des rumeurs et des attaques inopinées. Il pensait sincèrement qu'en étant recruté par l'Akame Dan, personne n'oserait le défier et qu'il pourrait finalement couler des jours heureux. Le destin ne se prive jamais de jouer des sales tours au pauvre adolescent, puisque vivre dans Mekakucity n'est pas loin de l'idée de vivre dans un enfer permanent.

Ce serait fâcheux que le maître brise en mille morceaux son élève. Que ce soit ironique ou non, Akio avait conscience qu'il devait se montrer gentil et tolérant. Si il avait accepté cette requête, c'était principalement pour tromper l'ennui mais aussi pour avoir l'occasion de profiter du porte-monnaie d'Uso. Les services ne sont pas gratuits et il s'avère que le voyou est en manque d'argent depuis plusieurs jours. Le moment idéal pour demander un emprunt. Juste vingt euros, de quoi s'acheter des gâteaux et faire les courses pour plusieurs jours. Oui, contrairement aux idées reçues, il ne mange qu'au fast-food uniquement quand il peut se permettre de gaspiller de l'argent. D'ailleurs, juste après la première leçon terminée, ce ne serait pas de trop de manger dans un restaurant sympathique. Ça motivait Akio de faire des efforts pour recevoir une belle récompense, surtout si il avait l'avantage sur la situation. Cette journée s'annonçait plaisante.

❝ J'vais te frapper doucement, et tu vas devoir arrêter mes coups. J'vais te guider en te disant quoi faire. ❞

Son sourire narquois disparût et son corps se mit à sautiller légèrement. Les bras levés, il attendait que son opposant se mette en place, prêt à se défendre convenablement. Qu'importe la maladresse du menteur ou de son manque de compétence, tant qu'il écoutera Akio, celui-ci ne le laissera pas tomber. Sauf si il n'y a décidément rien à gagner de cette apprenti bon qu'à répandre des potins et déformer la vérité.

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 12 Juil - 2:05

«On va commencer avec les prises. Bouge pas.» Les prises ? Comment ça, les prises ? Quelles prises ? Mais je sais pas faire de prises, moi ! Uwaaah ! Faut se calmer là, je suis un novice, n'y vas pas trop fort ou je vais me barrer ! J'ai pas envie de me faire péter la binette une deuxième fois, surtout pas en sortant de l'hôpital, quoi ! Ne pas paniquer, ne pas paniquer, ne pas paniquer. Je ne suis pas du genre à paniquer de toute façon, je ne vois pas pourquoi je m'inquièterais maintenant, enfin. … Peut-être le manque d'adrénaline ? Hm, oui, quand on y repense, d'habitude, quand je suis pris dans un «combat», je suis stimulé, il faut que je survive, tout ça tout ça. Donc j'ai plus d'idées, peut-être plus de force, aussi ? Ouais non, ça j'en doute, mais on sait jamais. On peut espérer. Hrm hrrm. Oui, Uso, oui, bien sûr. Bref.

Il se positionne devant moi un peu à l'image d'un boxeur, sautillant et serrant les poings. Je devrais faire pareil ? Bizarrement, ça ne m'inspire pas confiance. J'aurais sûrement plus l'air idiot qu'autre chose, si je le faisais, en fait. Et je trouve qu'il s'est déjà assez foutu de ma gueule comme ça pour aujourd'hui. Ahem. En plus je le paye pour ça — non mais je rêve. Bon, après, ce fric, j'ai pas non plus travaillé durement et au péril de ma vie pour le gagner, un peu d'herbe par-là et un petit mensonge à la banque par-ci et je peux me retrouver très riche. C'est plutôt pratique, ce pouvoir que je possède, en fait. Ce serait encore mieux s'il marchait sur tout le monde, ça me simplifierait énormément la vie — spécialement quand on fait partie du Akame Dan. Hahaha. Mais bon.

«J'vais te frapper doucement, et tu vas devoir arrêter mes coups. J'vais te guider en te disant quoi faire.» … Euh, euh, euh attends, quoi ? Arrêter ses coups ? Je sais pas si je suis prêt pour ça, moi— mais je crois que j'ai pas le choix. Bon, eh bien… On va le faire. Ou tenter. Hm. Après réflexion, c'est plutôt logique de faire ce genre d'exercice quand on veut apprendre à se défendre, et non à se battre. Allons-y, alors ! Je fais un signe de tête pour montrer que j'ai compris. Je crois qu'il fait d'abord un test pour voir comment je réagis avant de vraiment m'expliquer, puisqu'il a commencé à lancer quelques coups. Mais des coups légers. Ce qui est vraiment appréciable de sa part, puisque je ne sais pas trop comment les arrêter. On pourrait dire que j'en bloque un sur trois environ, mon premier réflexe étant souvent de les esquiver plutôt que de la parer. Je pense que ça peut marcher aussi ? Quand je me bats, oui ça marche aussi. Mais maintenant, je ne pense pas. Il faut se concentrer, Uso ! Allez, allez ! La clef est en toute logique d'arriver à coordonner observation et réflexe — mais je crois que j'en suis encore loin. Ça continue pendant encore quelques coups, et je crois que j'y arrive un peu mieux ? Ou alors je me fais des idées. Mais je ne me relâche pas pour autant. Il faut être productifs, aujourd'hui ! Après ça, il s'arrête un moment, semblant… Réfléchir ? Certainement à ce qu'il y a à corriger dans ce que j'ai fait. Eh bien attendons. Pas comme si j'avais autre chose à faire. Aujourd'hui, on se bat, et c'est tout. Et on écoute Akio, aussi.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 12 Juil - 23:02

God damn it, let's make this quick.

Surpris de constater que le menteur s'en sortait plutôt bien, des traces de stupeur scotchés sur son minois. Il avait fait attention à doser correctement sa force pour ne pas blesser accidentellement l'homme mais en fin de compte, celui-ci s'en sortait convenablement bien. Un début prometteur, sans pour autant laisser l'espoir de devenir un adversaire à la hauteur d'Aoki. Pour être honnête, Akio n'était pas certain de pouvoir battre le protecteur d'Akira sans employer son pouvoir— user de son eye-ability reviendrait à ne pas faire confiance en ses capacités et d'utiliser une roue de secours pour sauver sa peau. Cette idée ne l'enchantait guère, et il préférerait voir sa dignité piétinée en perdant à la loyale à l'inverse de remporter une victoire avec l'aide d'une ruse surnaturelle. Chacun son code d'honneur, ce n'était tout simplement pas le style d'Akio de gagner en ayant recours à des tactiques perfides. Toutefois, il lui arrive de se laisser emporter par sa colère et de se servir de sa capacité si la situation ne joue pas du tout en sa faveur, s'avérant même dangereuse pour sa propre vie. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas avec un pouvoir peu offensif tel que celui d'Uso qui sera apte à faire pencher la balance de son côté facilement.

Au fur et à mesure des coups de poings donnés, l'adolescent commence progressivement à accélérer à la cadence en gardant toujours en tête de garder au plus bas sa force. Si par malheur il oubliait de ménager l'adulte, il risquerait de commettre un drame et d'envoyer à l'hôpital le bras droit du gang. Ça ne lui ferait ni chaud ni froid de voir le garçon se tordre de douleur mais ce serait une autre histoire de se mettre à dos Mitsuhide Bankichi. Akio n'était pas le moins du monde effrayé de son chef, cependant le manque cruel d'informations au sujet des aptitudes de ce dernier le contraignait à jouer la carte de la prudence. Le délinquant n'a encore jamais vu à l'action le leader, mais il avait d'ores et déjà entendu des murmures peu réjouissant sur l'eye-ability du brun. Une arme qui permettait à son possesseur d'altérer une relation d'un simplement clignement d’œil. Rien que d'y penser, ça suffisait à prendre ses distances, le plus loin possible du champ de vision de Bankichi. Hors de question d'être contrôlé et forcé à devoir apprécier, aimer et admirer une entité aussi répulsive que cette personne abjecte. L'adolescent n'arrivait pas à déchiffrer l'amour que portait Uso à son aîné hiérarchique. Physiquement parlant, il n'avait rien qui le différenciait de la foule, si ce n'est que son œil de verre et peut-être son style vestimentaire excentrique.Niveau caractère, aucun trait n'était attrayant ou amenant à la compassion. D'où la conclusion que tomber sous le charme de Bankichi est tout bonnement irréaliste.

❝ Le pouvoir de Motoharu c'est d'être super rapide non? Tu dois prévoir à l'avance ses attaques pour le bloquer. ❞

Et pour mettre l'accent sur son conseil, son pied glissa furtivement sous la semelle du garçon pour le faire trébucher soudainement. Si il n'était pas capable de réagir rapidement à une simple fourberie, il n'a pas l'ombre d'une chance d'espérer devenir un adversaire convenable. Dieu sait qu'Aoki n'est pas un enfant de chœur. Ce ne sont pas des leçons improvisées qui serviront de bouclier contre quelqu'un qui a déjà acquis de l'expérience dans les combats. Quelqu'un qui n'a pas peur de s'écorcher, voire même de se briser plusieurs os. Un narcissique comme ce bavard de bras droit devrait être en mesure de comprendre que ce n'est pas gagné d'avance. Qu'il va devoir souffrir, serrer les dents, avaler sa fierté et de ne pas se faire de fausse illusions quant à les probabilités de remporter la victoire. Tenir le plus longtemps possible est le seul moyen pour forger le respect.

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Lun 13 Juil - 0:43

Hm, j'ai cru lire la surprise sur son visage l'espace de quelques instants ? je m'en sors mieux que prévu ? Au point qu'il l'affiche comme ça ? Woah. Je dis pas que je suis forcément très doué ou quoi que ce soit, mais je l'ai surpris, quand même. Même moi ça me surprend de l'avoir surpris, en fait. Eh bien eh bien, Uso ! Mais restons concentrés. Les coups, à défaut d'être forts, deviennent plus rapides, il faut que je sois encore plus attentif. D'ailleurs, ça, je devrai aussi y penser quand je serai en face de l'autre salaud là— Et même en face de quiconque me voudrait du mal. Rester concentré en combat, ne serait-ce que pour mieux éviter ou parer. C'est que ça m'est arrivé assez souvent de devoir éviter, mais j'essayais jamais trop de parer, les gens tapent fort en général. Mais peut-être que ça peut marcher si c'est bien fait ? Bah, j'en sais trop rien. Quoiqu'il en soit cet entraînement ne peut pas me faire de mal je pense— Sauf si l'autre gosse se met à taper vraiment fort. Ce qu'il n'est pas censé faire. Donc ça devrait aller, hein ? Oui. Normalement oui. Allez, au boulot !

«Le pouvoir de Motoharu c'est d'être super rapide non ? Tu dois prévoir à l'avance ses attaques pour le bloquer.» Hm ? Il a vu juste, oui. Mais comment je suis censé faire ç— … ! Merde, il m'a fait un croche-patte, et je l'avais pas vu venir ça, alors qu'Aoki aurait très bien pu le faire aussi, con comme il est ! Résultat je trébuche et je fais quelques pas en arrière avant de finalement me rattraper. J'ai beau être blessé, je suis pas bourré. Mais je me suis vraiment redressé de justesse, hm. Un coup de chance, sûrement… C'est un facteur à ne pas oublier, et ça tourne aussi assez souvent en ma faveur, ça ! Il y a en plus ses autres coups à éviter, parce que sinon ce serait pas drôle. Mais en même temps c'est plutôt fidèle à la réalité. Les gens sont tous vraiment violents et sans pitié, hein ? Même quand c'est injuste, bouh… «Prévoir ses coups ? Ça relève plus de la réflexion que des capacités réelles ça, non ? À la limite des réflexes, mais quand il dépasse le mur du son…» Heureusement que son pouvoir ne dure pas longtemps, en fait. C'est surtout sur ça qu'il faut compter. Et sur le mien, aussi. La dernière fois j'ai vraiment eu de la chance de tomber sur un endroit bondé, pour pouvoir fuir et me fondre dans la masse quand il me poursuivait— Ce que je fais assez bien, by the way. Enfin en même temps j'ai pas les cheveux blancs ou tricolores, moi.

Je me demande si on va continuer encore longtemps ça ? Pas que ça me dérange, mais je suis surtout curieux quant à la suite. Enfin, pour le moment, autant mettre toute mon énergie à essayer d'au moins éviter les coups, même si arrêter c'est mieux. M'enfin, je sais vraiment pas si je m'y risquerais en vrai, quand je me souviens de la vue du poing américain de l'autre shota, là. Toutefois ça peut rester utile, et puis bon je veux quand même pas non plus me laisser faire taper dessus ou humilier par Akio juste parce que ça m'intéresse pas. Je ferais jamais ça en vrai. Du coup, je m'applique du mieux que je peux, genre je suis un élève sérieux. Ce qui est impressionnant, puisque je l'étais pas vraiment, avant. Mais c'est peut-être parce que je sais précisément à quoi servira cet exercice pour la vraie vie. Ou même survie, ahaha— Ahem. Continuons, de toute façon je n'ai que ça à faire pour le moment, et même jusqu'aux prochaines instructions. C'est lui le maître, aujourd'hui. Restons juste sur nos gardes.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Lun 13 Juil - 21:45

God damn it, let's make this quick.

Enseigner l'art de se protéger est une première pour l'adolescent. Premièrement, personne ne lui demandait son aide, peu importe la matière ou le sujet. C'était déjà rare de venir lui demander conseil ou de commencer une conversation avec lui, malgré son beau visage maintenant défiguré par des multiples pansements et bleus. Non pas que ça le gênait, au contraire. Les filles restent à l'écart de lui et les garçons évitent de croiser  son chemin. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est beau d'esquiver des attaques mais c'est encore mieux de les contrer et renvoyer la monnaie de sa pièce. Frapper dix fois plus fort que l’agresseur est une règle de base afin de faire comprendre directement qui est le gagnant. C'est également une occasion de démontrer l'étendue de sa force et de sa détermination, peu importe les circonstances. Peu importe si aider l'un des plus fidèles chiens de Bankichi allait améliorer le quotidien d'Akio ou de le faire rentrer dans les bonnes grâces. Tant que l'ennui est chassé et que le dénouement devient imprévisible, la récompense n'en sera que plus belle. La satisfaction de manger dans un endroit chic et d'avoir contemplé un divertissement unique.

«Prévoir ses coups ? Ça relève plus de la réflexion que des capacités réelles ça, non ? À la limite des réflexes, mais quand il dépasse le mur du son…»

Cogner Aoki avant qu'il n'ait le temps d'activer son eye-ability. Ou se cacher quelque part, le temps que la capacité s'estompe. Il y avait aussi la possibilité de combattre en traître, c'est à dire d’amener une dizaine de personnes au rendez-vous pour s'assurer une protection et une stratégie efficace. Des stratagèmes digne d'Uso-Tsuki. Observant l'adulte se rattraper maladroitement, Akio en profite pour serpenter presque en dessous de son adversaire, son poing dirigé droit dans l'abdomen. La défense de l'homme est pleine d'ouverture, il est facile de prévoir ses prochaines actions et de rapidement le mettre hors d'état de nuire. Cette action illustra parfaitement ce que le délinquant tentait de faire comprendre. Sans réflexes, la partie est finie. Contrairement à Akio qui s'abstient d'infliger des blessures, les autres adversaires ne seront pas tendre avec les faibles comme Uso. Ces leçons n'étaient censées qu'apporter un peu de connaissance, ce qui arrivera après la fin des exercices ne regardera que le concerné. Le collégien savait que le chouchou du chef était un dur à cuire, béni par une résistance digne d'un cafard. Il se démènera toujours pour survivre, quelque soit la gravité des égratignures ou fractures, rien ne l'empêchera de ramper au sol pour s'accrocher à la vie. Certainement la raison expliquant sa survie contre son dernier conflit. La chance sourit indéfiniment aux gens les plus idiots.

❝ Et alors? T'a pas l'choix mec. Tes beaux discours, c'est d'la merde. Compte sur ta force et moins sur ton eye-ability, sauf si tu veux gagner à la déloyale. ❞

Une réponse ternie par une intonation frigide. Il se fichait pas mal de savoir ce que prévoyait Uso. Le connaissant un minimum, il y a fort à parier qu'il ameutera presque un quartier entier exprès pour grignoter un petit avantage. Si ça ne tenait qu'au membre le plus jeune du groupe, cela ferait belle lurette qu'il ne se serait pas privé de lui dévoiler la dure réalité. Que ce n'est pas des balivernes qui lui sauvera la face éternellement. Tôt ou tard, il sera confronté à quelqu'un de cruel, pire que ses ennemis actuels. Pour le moment, le châtain se contentait de respecter son rôle d'enseignant et de mettre en veilleuse ses pensées. Il ne voyait pas l'utilité de jouer le babysitter ou de se préoccuper de quelqu'un susceptible de lui planter un coup de couteau dans le dos à n'importe quel moment. Il parle uniquement pour lancer des piques ou s'esclaffer quand cela lui chante mais il a toujours été discret quant à ses opinions les plus secrètes.

❝ Bref, c'est fini pour aujourd'hui. Maintenant, tu m'payes un resto. ❞

Il tendit une main, gigotant légèrement ses doigts. Tout travail mérite salaire et chez Akio, le salaire est un bon repas dans un restaurant sympathique. Manger à satiété jusqu'à ne plus pouvoir sentir son ventre. Voilà la définition du paradis, selon un gosse obsédé par la nourriture, en particulier les gâteaux.
HRP:
 

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Mar 14 Juil - 2:20

Hm— Eeh ? Merde, il a réussi à me surprendre et un de ses coups est arrivé jusqu'à mon abdomen. Il faut croire que ma défense nécessite encore de progresser un peu. Ben, en même temps c'est la première fois que j'ai l'occasion de réellement me concentrer dessus en combat. Parce que d'habitude je préfère me soucier de ma vie, et autrement, c'est difficile de s'améliorer sans pratiquer. Mais en même temps je vais pas aller chercher des gens au pif pour leur dire «Hey on peut se battre pour que je m'entraîne ?». … Quoique. Je pourrais presque, avec mon pouvoir. Sauf que si je tombe sur la mauvaise personne, genre le neuvième Dan de Karaté, je suis pas dans la merde. Rationnellement, il n'y a que très peu de chances pour que ça arrive, mais il y en a tout de même. J'essaierai peut-être, un jour. Un jour. En attendant, heureusement qu'il n'a pas tapé fort, l'autre caniche tricolore. Parce que hm. «Et alors? T'a pas l'choix mec. Tes beaux discours, c'est d'la merde. Compte sur ta force et moins sur ton eye-ability, sauf si tu veux gagner à la déloyale.» Ma force ? Quelle force ? Hahahaha. Elle est bien bonne, celle-là. J'ai aucune force, mec, et j'en suis bien conscient. Donc je vais pas compter là-dessus.

Vu qu'il a arrêté ses coups, je retrouve mon équilibre et en profite pour rire un peu, un rire insidieusement moqueur face à son air frigide. «Je crois que tu t'adresses à la mauvaise personne pour ça. Que ce soit loyal ou non, je m'en fiche éperdument J'aurais bien voulu rajouter un «Bienvenue au Akame Dan», mais je m'en empêche, je crois qu'il n'est pas vraiment enclin à se faire provoquer plus que ça, pour l'instant. Et comme je sais qu'il peut me casser la binette à tout moment, je pense que c'est une sage décision que de s'abstenir. Oui, oui Uso. Alors on va gentiment attendre la suite, et ne pas se foutre de lui. Ce serait dommage d'avoir fait tout ça pour lui, parce que je sais très bien que même avec ses propres techniques de défense, je pourrais pas tenir très longtemps face à lui — pas assez d'entraînement. On va plutôt en refaire, justement, de l'entraînement. Je suis venu pour ça, après tout. Et lui aussi. J'imagine qu'il l'a compris et désire être productif tout autant que moi, alors ça devrait aller assez vite. Non ?

«Bref, c'est fini pour aujourd'hui. Maintenant, tu m'payes un resto.» … Comment ? «Fini» ? Déjà ? Il se fout de ma gueule ? Je ne laisse aucunement ma surprise s'afficher sur mon visage, mais elle est pourtant réelle. Ça, je suis entraîné à le faire. Enfin bref. Ça fait quoi, une heure, qu'on est là ? Même pas ? Et il veut déjà arrêter ? Déjà aller bouffer alors que c'est moi qui devrais être fatigué ou affamé, et surtout que c'est sûrement lui qui a le plus d'endurance ? Il doit vraiment se foutre de ma gueule. J'ai pas signé pour ça, moi. Et je vais lui faire comprendre. Il me tend la main ? Eh bien il va se prendre un joli vent. «Tu veux rire ? On n'a pas fait grand chose, là. À la limite je peux te payer un gâteau pour ça, mais certainement pas un resto entier.», commencé-je, neutre. Oui, neutre. Je n'affiche rien du tout. Pas de moquerie, ni de provocation, ni de surprise ou de colère. Rien. Comme ça je ne l'énerve pas trop, et je peux encore m'en sortir, ou espérer avoir un peu plus que ce qu'on vient de faire. Parce que bon, j'ai pas l'impression que c'était grand chose ! Puis y a un autre truc bizarre dans ce qu'il vient de dire. «Et puis comment ça, ❛tu me paies un resto❜ ? Tu ne veux quand même pas que je vienne avec toi ?», ajouté-je avec cette fois, un petit sourire. C'est juste un sourire en coin, mais c'était trop tentant. Je pense que j'ai bien le droit de le taquiner un peu. Ma façon à moi d'emmerder, de m'imposer en quelque sorte.

HRP:
 

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Ven 17 Juil - 2:53

God damn it, let's make this quick.

«Tu veux rire ? On n'a pas fait grand chose, là. À la limite je peux te payer un gâteau pour ça, mais certainement pas un resto entier.»
Les tarifs sont élevés et la crise affecte Mekakucity. Uso réagissait comme un bourgeois. Il a les poches pleines à craquer d'argent mais jamais il ne lancera de l'argent par les fenêtres pour dépenser une certaine somme, spécialement pour un adolescent belliqueux qui ne se gêne pas pour extorquer ceux qui lui demandent des faveurs. Le châtain pouvait s’abaisser au racket-- son honneur lui défendait de s'attaquer à un malheureux inconnu pour le dépouiller. Si il devait s'attaquer à quelqu'un en particulier, ce serait un de ces types qui lui cherche perpétuellement des problèmes pour démontrer qui est le voyou le plus fort et populaire. Une pratique enfantine qui ne faisait qu'accentuer le dégoût du jeune envers la population. La gloire, le renom, la notoriété-- il s'en fiche. Uniquement le respect l'intéresse. Simplement le respect, rien d'autre. Bien qu'il adore répandre la terreur là où il passe, la moitié du peuple lui crache au visage ou ne le prend pas au sérieux. S'ensuit les répliques débiles telles que "racaille des bacs à sable" ou "sale gosse à la mèche dorée". Se forger une mauvaise réputation n'est pas compliqué dans ce milieu. Aussi longtemps que les commères existent, sa propre personne sera toujours le meilleur sujet de conversation à partager.

❝ Okay, j'vais prendre le gâteau le plus cher de la pâtisserie. ❞

Haussant faiblement les épaules, il replace sur ses épaules sa veste jaune fluo, capuche camouflant son visage. Dieu sait à quel point Akio déteste les rayons de soleil qui tapent fort. Et qu'il déteste également de manger exagérément pendant la canicule. Son ventre se resserre constamment, et un mauvais sentiment s'imprègne à travers son corps. La nausée le prend parfois au dépourvu et il arrive qu'il se surprenne à trembloter dès qu'il commence à traverser un pont. L'été n'est pas tendre avec ses nerfs, une raison qui arrive à le conforter dans l'idée de s'isoler des sources de lumière. Se nicher sous son lit pendant deux mois ne le dérangerait pas puisqu'il a la possibilité de commander sur internet ce qui est susceptible de l'intéresser. Le seul inconvénient est qu'il possède des responsabilités qu'il ne peux nier. Sortir régulièrement la nuit pour exécuter des missions ou partir en reconnaissance sur des territoires ennemis. De plus, dévoiler une faiblesse devant ce groupe est une grossière erreur. Il ne manquerait pas de se faire critiquer et ridiculiser par ces gens au cynisme aussi élevé que le sien.

«Et puis comment ça, ❛tu me paies un resto❜ ? Tu ne veux quand même pas que je vienne avec toi ?»

Ce sourire mesquin-- rien que de le voir ne serait-ce qu'une seule seconde donnait l'envie de défigurer cette contenance horripilante. A croire que cet adulte est un brin masochiste compte tenu de la situation dans laquelle il est. Sourcils froncés et une veine sur sa tempe, le visage du châtain toise hargneusement l'attitude provocatrice du jeune homme. Peut-être qu'il devrait l’assommer tant qu'il en est encore temps. Et cacher le corps inactif derrière un arbre ou dans une poubelle publique, quelqu'un se chargera de ramasser ce beau parleur et de le disposer dans une décharge publique. Oui, Akio n'a pas la langue dans sa poche, oui il est colérique et bientôt il n'hésitera pas à laisser son animosité prendre le dessus. Canalisant son envie de meurtre à travers un pincement de lèvre semblable à une grimace, les mots se formaient graduellement.

❝ Pour que j'te taxe, évidemment. Arrête de te faire des fausses idées, tu risques d'en crever. ❞

Une phrase à double sens, sonnant presque philosophique. Tôt ou tard, les gens narcissiques finissent souvent par être écrasés par leur vanité. L'air dédaigneux de l'adolescent ne laissait aucune marque d'amusement. Une réaction désapprobatrice qui ne ment pas sur les sentiments d'Akio à l'égard d'Uso. Collègues. Et encore, le mot est fort. Ils n'ont jamais travailler ensemble. Les rares fois où ils se voient est lors des réunions. C'est dire si le jeune parvient à se souvenir correctement du nom et visage de son aîné. La mémoire sélective fait du bon travail en ce qui concerne l'omission de la plupart des scènes concernant l'Akame Dan.

❝ Bref fais ton choix, du moment que j'ai de l'argent. ❞

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Ven 17 Juil - 18:33

Oh… Ooooh ? Cet air hargneux sous sa capuche jaune fluo, c'est superbe. On dirait que ma provoc' a marché, et je ne saurais trouver meilleure satisfaction que celle que j'éprouve quand j'arrive à énerver les gens. Pourtant, je n'ai rien dit. Juste un petit sourire, et le voilà qui va s'imaginer que moi-même je m'imagine des trucs. Non, non, non. Loin de moi l'idée d'une relation spéciale avec ce caniche tricolore, très loin de moi, même. Mais simplement suggérer que ce soit une simple possibilité, le suggérer au brun, c'est très très drôle. Parce que lui va sûrement s'imaginer plein de choses, alors que je n'ai pratiquement rien fait. C'est amusant, c'est amusant, de se foutre de lui et sa propre connerie. Je suis à présent de meilleure humeur, grâce à cet air agacé qu'il affiche clairement contre moi. Mais en même temps il ne peut pas y faire grand chose, hm ? Je ne pense pas qu'il est encore assez énervé pour me casser la binette. Pas encore. Si je veux l'embêter encore un peu, il va falloir doser, sinon je suis bon pour retourner d'où je viens —l'hôpital. Et ça, ce serait vraiment très emmerdant, ahem. On va se contrôler, on va se contrôler. Je ne pense pas avoir plus de chances au combat contre lui que contre Aoki, hm.

«Pour que j'te taxe, évidemment. Arrête de te faire des fausses idées, tu risques d'en crever.» Moi ? De fausses idées ? Je ne vois pas de quoi tu parles. Cette réponse pleine de ressentiment me fait rire un peu, un tout petit peu. Je cache ma bouche derrière ma main pour atténuer encore ce rire, même si je ne cache cependant pas le fait que je me fiche ouvertement de lui. Il est mignon. Il devrait se regarder avant de m'accuser. J'ai rien dit, moi, monsieur. «De fausses idées ? Mais je n'ai rien dit, moi. Peut-être que je voulais dire que je ne suis simplement pas une baby-sitter ? … Ou peut-être pas. Mais je me demande à quoi tu as pu penser en disant ça, hm ?» Un nouveau petit rire. J'aime ça, j'aime l'emmerder. Je veux dire, j'aime emmerder beaucoup de gens, mais avec les gamins comme lui qui se croient tout permis c'est encore plus drôle. «Bref fais ton choix, du moment que j'ai de l'argent.» Oups, il est vexé ? Je vais peut-être  arrêter de l'embêter pour l'instant, on dirait qu'il a envie de me tuer. Et pourtant il continue de me laisser le choix de venir ou non ? Je vais finir par croire qu'il a vraiment envie que je l'accompagne, mais qu'il n'ose pas le dire. «Mangeons des gâteaux en tête à tête, Uso-Senpai~» … Faut que j'arrête, je vais plus arriver à me retenir de rire. C'est trop drôle, sérieux.

«Tu me laisses vraiment le choix ?», commencé-je avec le même petit sourire que tout à l'heure. Beaucoup moins moqueur, cependant. «Dans ce cas je ne vais pas me gêner, je t'accompagne !» Et je m'approche -bon, pas trop, hein, déjà qu'il est plus grand que moi-, souriant de plus belle. J'ai l'air vraiment content, mais c'est juste parce que je sais que ça va l'emmerder. On croirait presque que c'est pour continuer avec les sous-entendus que j'ai pris cette décision. C'est un peu le cas, et ça me fait marrer, alors j'attends quelques secondes pour me délecter de la tête qu'il fait. Ça ne loupe pas, d'ailleurs. Je me retiens toutefois d'exploser de rire, et finis par rajouter, avec un grand sourire innocent : «Moi aussi, j'ai faim. Ne traînons pas, ne ? ~» Sans l'attendre, et aussi pour m'éloigner au cas où il ne saurait plus se retenir, je commence à marcher, direction la boulangerie la plus proche. Normalement ce n'est pas très loin, ton calvaire sera bientôt fini, Akio-chan. Du moins, je l'espère pour toi. C'est vraiment trop amusant.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 29 Nov - 0:38

God damn it, let's make this quick.

❝ Haa--?!❞

Il se montre un tantinet docile et en échange il se fait taquiner? Honteux. absolument déplorable. Sourcil froncés, sa langue vint claquer bruyamment son palais en signe de représailles. Il suffit d'être gentil pendant un cours instant et le monde entier en profite pour rire ouvertement. Après avoir aidé presque gratuitement un compère, celui-c ne se gênait aucunement pour titiller la patience presque inexistante de ce dernier. Avec du recul, Akio regrettait de ne pas avoir eu recours à des coups bas pendant la séance. C'était plus qu'étrange de se montrer délicat avec un parfait inconnu qui taxe ses collègues, et secrètement il espérait que ce vaurien de menteur se prenne une dérouiller, voire pire. Finir à l'hôpital pendant une longue période, histoire d'offrir des vacances au clan. Un sourire presque sordide illustrait les pensées malsaines de l'adolescent, qui s'imagine déjà spectateur d'une défaite assurée. Il avait hâte de pointer son doigt sur la victime et d'éclater de rire. Le point négatif serait que son protecteur, Bankichi, découvre le pot au rose et fasse passer un sale quart d'heure aux coupables. En épreuve de force, Akio ne craignait pas grand chose mais dès que l'eye-ability entre en jeu, l’avantage est rapidement donné à Bankichi. Le délinquant n'a aucune envie d'être le prochain cobaye de ce pouvoir.

«Tu me laisses vraiment le choix ?»

Ce serait l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Uso. Ses goûts, ses manières, son comportement-- Evidemment Akio ne voudra jamais poser des questions personnelles à autrui, probablement pour éviter de trop se mêler de ce qui ne le regarde pas. Et aussi pour éviter d'attirer l'attention sur lui, car tout le monde sait qu'il n'est pas du genre à s'intéresser à une personne autre que lui. Pour être parfaitement honnête, ça ne dérangeait aucunement le garçon de laisser l'adulte prendre les commandes aujourd'hui. Si cela lui permettait de manger quelque chose de nouveau-- et d’expansif. Déjeuner dans un Mcdo ou KFC n'est pas désagréable mais à force, les papilles gustatives finissent par s'habituer aux saveurs et à s'en lasser. De plus, quelqu'un d'aussi 'raffiné' qu'Uso devrait être en mesure de dégoter un endroit sympa.

«Dans ce cas je ne vais pas me gêner, je t'accompagne !»

Aucune réprimande vint contrecarrer cette décision. Quoi de plus normal que de laisser la personne prête à payer l'accompagner? D'un simple mouvement du visage, Akio approuve la compagnie du jeune homme. A un certain dégrée, évidemment. En voyant le sourire sournois de celui-ci, le châtain cligna des yeux à plusieurs reprises, un sourcil arqué. Ce genre de réaction insupporte puisqu'il est incapable d'appréhender la suite des événements. Les gens portant un masque effronté sont ceux les plus difficiles à cerner. Personnellement, l'adolescent ne voulait pas perdre son temps à tenter de comprendre la psychologie décalée de son interlocuteur. Il préfère se concentrer sur ce qu'il va commander pour ce midi en évitant de se prendre la tête ou de partir dans un débat enflammé.

«Moi aussi, j'ai faim. Ne traînons pas, ne ? ~»

Si pressé de vider son porte-feuille? Un sourire malicieux s'impose sur ses lèvres. Pensant être le seul réellement excité à l'idée de déguster quelque chose de nouveau, il commença à établir une longue liste des plats qu'il souhaitait commander tout en comptant sur ses doigts les entrées et desserts. Exceptionnellement, les maths qu'il a étudié au cours de ses années de collège lui serviront finalement à calculer le coût total des futures dépenses. En fait il en oubliait presque de contenir sa joie et de se comporter comme un homme laconique.

❝ Estime-toi heureux que je te garde près de moi. Et puis, j'dois te parler de la prochaine séance. ❞

HRP:
 

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 22
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Lun 21 Déc - 13:32

Notre route jusqu'au nomnom commence donc plutôt sans problème, même si je vais pas dire que c'est «tranquille» ou «paisible», parce que je suis accompagné de ce cher caniche tricolore qui pourrait devenir violent à la moindre provocation — aucun sens de l'humour, c'est déplorable. J'ai pris la tête et il m'emboîte de suite le pas, guidé sans doute plus par son estomac qu'autre chose. Et puis, je l'entends qui ouvre la bouche. Toujours emmerdé par mes petites remarques ? Moi, je trouve ça très amusant !

«Estime-toi heureux que je te garde près de moi. Et puis, j'dois te parler de la prochaine séance.» … Pardon ? Pardon ? «Estime-toi heureux que je te garde près de moi» ? Il le fait exprès ou quoi ?! Il est vraiment sérieux quand il dit ça, en plus ! Il a pas l'air de s'être rendu compte qu'il a juste l'air d'une héroïne de shoujo, tsundere de surcroît ! Mais qu'est-ce qu'il veut dire, en plus ? Je pense que c'est plus un «Estime-toi heureux d'être dans mon camp pour aujourd'hui» qu'un «Estime-toi heureux que je te laisse passer du temps avec moi car en fait je t'apprécie mais je le dirai jamais b-baka», mais tout de même… C'est très, très ambigu, et pas seulement parce que j'ai commencé à faire des sous-entendus.

Quoiqu'il en soit, c'est tellement bizarre dit comme ça que je ne peux pas m'empêcher d'éclater de rire, assez fort. Et voilà. Je me fous encore ouvertement de sa gueule. Mais cette fois il l'a cherché, comment je suis censé rester de marbre en entendant ça ? En plus après le «Je dois te parler de la prochaine séance» c'est genre quoi, une excuse pour nier qu'il a juste envie que je reste ? C'est n'importe quoi, sérieux. Et ça me fait rire encore plus. «Attends, c'était quoi cette formulation ? Tu sors d'un manga à l'eau de rose ou quoi ? T'es sérieux avec ton ❛Estime-toi heureux que je te garde près de moi❜ ? Je vais vraiment finir par croire qu'il y a un sens caché derrière tout ça uhh, Akio-chan ? ♥», demandé-je avec un sourire aussi amusé que provocant, après m'être remis de cet éclat de rire pour le moins inattendu.

Non, sérieusement. Le pire, c'est que je sais très bien qu'en fait il peut pas me piffer et fait vraiment ça que pour la bouffe, autant rester avec moi que vouloir planifier la prochaine séance. Mais c'est tellement facile -et tellement marrant- d'interpréter ça sous l'angle gay. Pauvre, pauvre Akio… ~ Aussi, je m'écarte donc de lui directement après ma remarque, prévoyant que sa patience atteigne sa limite. «Pas taper, pas taper, j'arrête avec ça ! C'est juste que là c'était vraiment bizarre, ce que tu as dit !»

Pour me faire «pardonner», même si c'est un bien grand mot, je vais changer un peu mes plans et l'emmener dans un resto digne de ce nom plutôt que prendre un casse-croûte au pif. Et il a de la chance parce que je connais les bons coins de la ville, vu que je suis pas foutu de cuisiner. Après la traversée de quelques rues et quartiers du centre ville, nous voilà devant une petite enseigne méconnue, assez calme. C'est de la très bonne cuisine pour pas -trop- cher, donc ça devrait faire l'affaire. Tel un gentleman, je lui ouvre la porte et lui fais signe d'entrer. «Après toi, très cher ~»

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kido Tsubomi & Namikawa Reiji
Messages : 109
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 17
Localisation : Quelque part à essayer de ne pas dormir
Couleur : #BCB476
Fiche de Personnage
Cause de mort: Écrasé par un bus.
Relations:
Capacité: Inversing Eyes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Takamatsu Akio

Délinquant taciturne

MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   Dim 14 Fév - 1:35

God damn it, let's make this quick.

«Attends, c'était quoi cette formulation ? Tu sors d'un manga à l'eau de rose ou quoi ? T'es sérieux avec ton ❛Estime-toi heureux que je te garde près de moi❜ ? Je vais vraiment finir par croire qu'il y a un sens caché derrière tout ça uhh, Akio-chan ? ♥»

Dégoûtant. Entendre ce vile menteur appeler le délinquant par son prénom est premièrement une abomination en soit, mais en plus imiter une voix de crécelle pour accentuer un sous-entendu assez dantesque. Une veine tapant sur une tempe, la main d’Akio s’élève juste devant le visage dérisoire d’Uso pour transmettre un joli doigt d’honneur. Une rétorque enfantine dont l’adolescent ne se prive pas d’exposer puisque en lui bouillait une rage immense. Personne n’a osé le ridiculiser de la sorte depuis son entrée dans le monde de la rue.  N'y a t-il rien de plus normal que des personnes âgées s’amusent à taquiner sans relâche leurs cadets ? C’est ce que pense le châtain, une conclusion évidemment logique dont il se plaisait à réfuter. Il est jeune, certes. Il manque énormément d’expérience et de savoir-vivre, mais en ce qui concerne la survie et l’art de ruiner la vie d’un inconnu en une nuit.

❝ T’as raison, y a peut-être un sens caché derrière ça. Curieux de le découvrir ? ❞

Envoyant une réponse énigmatique afin d’attiser la curiosité de l’adulte, il commence à tourner le visage dans les divers horizons du quartier. Sa principale préoccupation revenait au pas de course, principalement au fin fond de son estomac qui se resserrait seconde après seconde. Heureusement, aucun grondement ne venait entacher le peu de crédibilité qui restait à Akio, affamé. Le fait d’avoir pratiqué de l’exercice presque le ventre vide n’a fait que d’affaiblir la patience quant à supporter les vannes foireuses d’un certain comique. L’ignorer est peine perdue puisque cela reviendrait à s’avouer vaincu et de ne pas avoir de répartie—ce qui n’est pas forcément faux.

«Pas taper, pas taper, j'arrête avec ça ! C'est juste que là c'était vraiment bizarre, ce que tu as dit !»

Le problème, c’est qu’agresser une personne en plein jour, au centre-ville, n’est pas une bonne idée. Les gendarmes rôdent et sont sur le qui-vive, et la dernière chose que le jeune garçon souhaite, c’est d’être dans la ligne de mire d’un garant de la paix. Ses pas suivaient ceux de l’aîné, le bruit des semelles en parfaite synchronisation avec la cadence du meneur. Peu importe l’endroit où celui-ci avait prévu de l’emmener, quand bien même Akio ne s’imagine pas manger dans un restaurant de luxe ou simplement dans un café chic. D’où la principale raison de son étonnement face au bâtiment se dressant devant lui. L’odeur provenant des cuisines s’imbibait de l’oxygène extérieur une fois la porte d’entrée ouverte.

«Après toi, très cher ~»

Il ne fallait pas demander deux fois à l’adolescent d’entrer. Soupirant d’abord à l’attention de la petite remarque moqueuse, Akio ouvre grand ses yeux devant les tables disponibles. Peu importe l’emplacement, du moment la nourriture soit bonne, déjeuner dans un coin reclus ne le dérangerait pas. Pour quelqu’un qui ne vit qu’avec ses mensonges et de léchage de bottes envers Bankichi, il ne s’en sortait pas si mal, au niveau financier.

❝ Wow, je ne pensais pas que tu allais m’emmener ici.  Perdre la moitié de mon temps n’est pas si mal. ❞

Sifflote-t-il en s’installant nonchalamment sur une chaise, le regard pointé sur la carte des menus disposée au centre de la table.

__________

Ah, I hate it, I hate it. You and me, everything, everything, everything. I should
just turn out transparent and disappear. Aah, it hurts, painful condition. Just
fuck,it hurts, it hurts me you know. Words won't come out, they stay and get
in the way. I really cannot take it anymore so I'll say this goodbye like I should.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's fight ! … Or not. - ft. Akio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's fight ! … Or not. - ft. Akio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville :: Parc-
Sauter vers: