Partagez | 
 

 kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Sam 18 Oct - 0:29

Pourquoi elle est là, Misaki se le demande bien, et n'est même pas vraiment sûre de pouvoir comprendre la réponse de quelque façon que ce soit. Un sentiment étrange qui lui entrave la poitrine, de la façon dont on suffoque. Et dans la tête de Misaki, c'est tout blanc, sans rien à penser, le vide. Parce qu'après tout Misaki ne sait pas quoi penser de sa situation, alors autant ne pas y accorder trop d'importance, raisonnement enfantin de la personne ne voulant pas être blessée. Serrant un bout de papier fortement dans ses petites mains frêles et aussi pâles que sa peau en général, la brunette fait face à une porte, fermée, comme une métaphore de l'avenir qu'elle s'imagine, ajoutant à cette réflexion un soupir, anxieuse.

En fait, Misaki sait très bien pourquoi elle est là, elle sait très bien ce qu'elle est censée faire, et imagine aussi le résultat. Ce ne sont que des suppositions et empilement de peut-être et si, mais par le biais de telles questions, Misaki sait à peu près ou aller, quoi faire, qui croire et qui ne pas croire. La lycéenne sait aussi qu'elle fait tout ça pour quelqu'un, pour un ami, pour Koyen. Au début, la 3ème rencontre s'annonçait banale, comme la vie en générale pour la jeune fille, mais il en fut décidé autrement. Il a des problèmes, il lui a demandé son aide. Parce qu'elle pouvait l'écouter et lui répondre, peut-être qu'elle était la seule à pouvoir le faire. D'une certaine façon, c'est étrange à imaginer pour la petite Misaki, généralement on lui demande rarement de l'aide, simplement parce que la petite Misaki a peut d'amis qu'elle voit souvent, peu d'amis qui pourrait lui demander une faveur quelconque.

Pour dire vrai, Misaki n'a pas répondu à la requête de Koyen tout de suite. Parce que ce bout de papier froissé avec une adresse écrite à la va-vite lui a fait peur. Parce que Misaki n'est pas idiote, Misaki a compris que tout cela allait bouleverser son quotidien, petit quotidien tranquille à l'abri d'une douleur quelconque. Alors elle a laissé passer un jour en allant au lycée, pour réfléchir et organiser toutes ses idées de façon à avoir les idées plus claires. Et le deuxième jour, elle a répété ces mêmes actions, aller en cours, s'asseoir et écouter distraitement, tout en réfléchissant sur toutes les informations que Koyen lui avait délivré sans doute à bout.

L'Akame Dan, elle en a entendu parler, comme tout le monde. Un groupe terroriste, un groupe qui ne se fait jamais attraper, qui tague les murs des banlieues de trucs assez incompréhensibles. Un groupe de possesseurs de capacité, aussi étrange que cela puisse paraître. Un groupe ne faisant pas de bonnes choses, et Koyen, mêlé à tout cela. C'était triste pour lui, et peut-être même que d'un certain côté c'était sa faute. Mais Misaki lui a promis de le sortir de là, en tant qu'amie. C'était peut-être stupide, puéril et déraisonnable  mais c'était sincère à ce moment-là, des pensées d'amis. Simple.

D'une certaine façon, elle ne faisait que se plier à la volonté d'un autre en se tenant droite face à cette même porte. Troisième jour, et pas de lycée aujourd'hui. Aujourd'hui Misaki va tenir sa promesse, c'est ce qu'elle a décrété objectif du jour. Le Mekakushi Dan, elle n'en a jamais entendu parler avant Koyen, mais ne voit pas un tel groupe comme capable d'actes tels que ceux de l'Akame Dan, simple intuition. Et elle regarde la plaque, le 107 comme l'adresse, la même adresse que sur son papier, elle regarde tout cela de ses grands yeux verts, trahissant l'hésitation.

Misaki malgré son orgueil et son ego, se défile facilement. Mais Misaki aujourd'hui ne se défilera pas, parce qu'elle sait que ce qu'elle fait est important, elle le devine, elle veut y croire, prenant une inspiration, chassant la nervosité accumulée, ce refus de briser sa routine, confortable petit quotidien. Levant son bras, réprimant les pensées négatives, la brunette sonne, non sans une certaine gêne, de tels actions ne s'inscrivant pas dans son quotidien. Mais malgré tout, Misaki ne veut pas abandonner, parce qu'elle pense à Koyen et à ce qu'il peut ressentir en terrain hostile.

-Excusez-moi ? Y'a quelqu'un ici ?

La voix de Misaki porte quand elle le veut bien, la brunette est assurée que les habitants du 107 l'ont entendu. Qui l'écoute est une autre histoire, semblant déjà bien plus compliquée que la précédente.



on va sauver la princesse peach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Mar 21 Oct - 23:20

S’affirmer & se dissimuler.

Qui ne connait pas l'Akame Dan, un groupe se vantant d'être un clan surpuissant, une bande d'idiots semant la zizanie partout où ils passent dans les coins malfamés de la ville. Seto avait émit la possibilité d'avoir à faire à une équipe potentiellement dangereuse. La demoiselle n'avais pas donnée l'ordre d'agir et de neutraliser ces individuelles, préférant attendre & de récolter des informations utiles pour prendre une décision qu'elle ne regrettera pas.

Assise sur le canapé du salon, les mains feuillant diverses brochures d'un magazine que Kano & Mary ont rapporté deux jours auparavant, la greenette immerge son regard d'onyx sur chaque page des catalogues, permettant à son esprit d'errer pendant un cours laps de temps sur des sujets variés, en passant par la mode (Style féminin et accessoires mignons.), s'attardant sur les recettes de cuisine du moi, envieuse d'apprendre des choses nouvelles & de parfaire ses connaissances ainsi que sa curiosité quasiment aussi vasque que celle de Momo et ses goûts prononcés pour mélanger deux composants dans de la nourriture.

Généralement absorbée par la multitude de musiques proposés par son Ipod violet niché dans les poches de son sweat, elle enviait le calme de la pièce, le son de sa respiration faisant écho dans la salle principale. Parfois le silence en dit long, le silence est garant d'une histoire insoupçonné autrefois. Un sourire se pose sur le labrum, un fin fil de bonheur drapant le visage de l'adolescente dans une sérénité rare & parfait. Toutefois ce bonheur n'est que de courte durée, une sonnerie retentit au milieu d'une lecture paisible, provoquant un léger sursaut de la femelle qui laisse évacuer une perle de sueur sur le recoin de sa joue, les yeux écarquillés pendant une fraction de seconde.

Personne à part Kido n'est disponible pour accueillir l'appel venant de l'extérieur. Prenant le temps de réfléchir à mille possibilités quant à l'identité de la personne s'aventurant proche de l'immeuble, les doigts lâchèrent la revue afin de la déposer sur la table, gardant l'item ouvert pour ne pas égaré la page en cours de lecture. Se levant paresseusement en exclamant une minuscule complainte, la commandante dirige sa direction droit vers la porte d'entrée, une main tirant doucement les côtés de la capuche pour dissimuler ses traits derrière l'ombre de son vêtement.

La main inclinant la poignée de porte, un petit 'crack' grince entre l'espace ouvert, un regard visuel entre elle et une petite touffe noisette est vite engagé, la question l'interpelle et la place dans une phase comateuse, le soufre sous ses lèvres se dissipant.

❝ Qu'est ce que tu veux? ❞

Interroge la fille aux cheveux vert de gris, son regard sévère ne s'adoucissant pas sous la réaction incertaine de la seconde fille.


© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Sam 25 Oct - 16:26






kind twist of fate

Feat mekakushi dan


L'attente lui semble longue à Misaki, ponctuée et rythmée par les battements de son coeur, le stress ressenti augmentant à chaque seconde, comme une montée d'adrénaline, jusqu'à ce que la pression retombe, jusqu'à ce que quelqu'un ouvre enfin la porte, et mette fin au pseudo-calvaire de la brunette. Attendre devant une porte quelqu'un dont on ne sait rien et dont on attend trop de chose est un sentiment bien peu agréable, ainsi raisonne la lycéenne.

La personne qui lui fait désormais face est du genre bien étrange. Difficile à distinguer derrière sa capuche, la brunette a bien du mal à voir à qui elle fait face, ou peut-être que cette hésitation était voulue par l'autre. D'une certaine façon, ça l'agace Misaki de ne pas savoir qui elle a en face d'elle, de ne pas savoir comment s'adapter à la personne. Pour un peu la brunette en soupirerai, mais évite, parce qu'on ne soupire pas face à quelqu'un à qui on va probablement demander de l'aide ou quoi que ce soit d'autre.

-Qu'est ce que tu veux?

Une question simpliste, qui sonne légèrement hostile aux oreilles de la brunette, mais ce n'est qu'une première analyse, tout est possible dans une première question, une première interaction entre deux personne. Comme pour vérifier l'adresse ou quoi que ce soit une nouvelle fois, la jeune fille examine une dernière fois le bout de papier avant de lever ses yeux verts vers la silhouette, nouvelle détermination acquise.

-C'est bien ici le Mekakushi Dan ou un truc du genre ?

Elle marque une pause, elle réfléchit un instant, Misaki veut pas faire de connerie en disant n'importe quoi, ce serait idiot après les promesses échangées. Ou peut-être pas des promesses, peut-être que Misaki est la seule à voir cela comme ça, peut-être que Misaki est simplement naïve et qu'elle se fait mener en bateau depuis le début, peut-être bien, mais peut-être pas, parce que le monde est bancal et constitué de peut-être.

-Un ami cher à mes yeux m'a demandé de venir vous voir il y a peu de temps. Kyosuke Koyen, ça doit vous dire quelque chose, non ?

Misaki ne sait pas vraiment comment agir, elle dit seulement ce qui lui passe par la tête. Elle sait plus ou moins quoi faire, gagner la confiance du groupe lui semble être une étape cruciale, même sans en connaître les membres, l'effectif, les objectifs, ce genre de choses.

-Oh, je suis au courant pour les yeux aussi.

Tentative sûrement stupide, mais la jeune fille a besoin d'un prétexte, d'un prétexte pour pouvoir les approcher et gagner leur confiance, aussi mesquine puisse-t-elle paraître en agissant de la sorte. Misaki ne s'en soucie que peu, elle ne voit que son objectif, elle sait juste qu'elle veut attendre son but, peu importe comment.



Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Dim 26 Oct - 15:43

S’affirmer & se dissimuler.

La leader scrute la brunette, celle-ci se redressant aussi sec dès lors que le bruit de la porte grince, annonçant l'ouverture de celle-ci. La lycéenne semblait intimidée par la prestance de Kido qui n'a fait que poser une question légitime quant à la venue de la brunette, ayant démontré avoir une sorte de lien spécial avec le Mekakushi Dan sans qu'elle puisse connaître les secrets de cette team ni sont principale objectif.

Capuche toujours pointée vers l'avant, rendant impossible de déterminer si la personne en face est un garçon ou une fille (& la voix grave n'arrangeait pas la situation.) Son regard obsidienne arpentant les contours de l'étudiante elle aussi s'aventurant dans l'action similaire qu'est la notion de dévisager son prochain, un vague soupir souffle doucement sous les lèvres de la verte, se questionnant sur les raisons forçant une inconnue à voyager proche des bâtiments censé être inhabité ou destiné à être détruit tôt ou tard. Peut-être est Kano qui a encore fait des siennes & plaisanté sur certain détails mais la femelle ne se souvient pas d'avoir entendu le blond mentionner une présence impromptu au milieu de l'après-midi.

Elle avait apprit à se méfier, au fil des années. Elle avait retenue la leçon, qu'être gentille n'est pas toujours la solution adéquate. & elle regrettait, le sang des regrets est encore encrés sur son corps, sur son entité portant les blessures du passé, les cicatrices d'une brûlure insupportable, trop lourde à porter seule mais cette évidence irréfutable ne l'empêche pas de rester solide & silencieuse, ne confiant que très rarement ses doutes et secrets à ses deux frères adoptifs. Voilà pourquoi la femelle se met sur la défensive, les courbes décontractées & les hanches s'adossant contre le rebord de la porte.

-C'est bien ici le Mekakushi Dan ou un truc du genre ?

Surprise, un œil vacille & son halène s'abstient d'exhaler l'air respiré pendant une fraction de seconde, ses molaires mordillant l'intérieur de la joue sans exposer une once de choque vis à vis de la question très pertinente. Peu de monde est mis au parfum, uniquement les individuelles susceptibles d’acquérir les critères requis afin d'être recruté en tant que nouveau membre du Mekakushi Dan. Or il s'avère que cette adolescente n'est rien qu'une étrangère, une inconnue n'ayant jamais rencontré la commandante avant aujourd'hui. & il est inconcevable d'imaginer qu'une fuite ait circulé à leurs sujets, aussi maladroits que sont certains membres du groupe.

Méditant sur la réponse à choisir avec sien, la mine se relève, dévoilant certain attribues féminin de la jeune, ses mèches émeraude cachant légèrement son front ainsi que la partie droite de sa facette dure comme de la roche, forgée dans le métal le plus pure qu'il soit.

-Un ami cher à mes yeux m'a demandé de venir vous voir il y a peu de temps. Kyosuke Koyen, ça doit vous dire quelque chose, non ?

Kyosuke Koyen. Un nom bien connu. Un nom inoubliable. Une entité vivant dans le mystère le plus total. Autrefois une nouvelle recrue portant le numéro dix, suivant l'ordre donné par Kido qui résulte à faire de Konoha le tuteur de ce garçon timoré & qui représente des qualités telle que la gentillesse, l'entraide & la compassion. Au final rien ne prédisait qu'une déchirure sépare ce porteur de capacité, qu'il aille à l'encontre des principes instaurés & finalement de trahir la famille qui l'a accueilli à bras ouverts. Cependant, aucun remords ne coulait entre les mots de la verdâtre. Parce qu'elle connait suffisamment le ravenet pour déchiffrer la véritable signification de ce message envoyé il y'a plusieurs mois en arrières, un mois d'août baigné sous une canicule mortuaire. Par ce moyen, la brunette représentait une source d'informations non négligeable pour en apprendre plus sur les origines de ce pétrin sans fin.

❝ Entre. ❞

Dit-t'elle de sa voix rauque, laissant le passage libre à l'invitée, ses mains enfouies dans les poches de son sweat lilas.

-Oh, je suis au courant pour les yeux aussi.

Evidemment après qu'elle eut été une confidente aux yeux du mâle, raconter de A à Z ses histoires pour éclaircir certaine idées est inévitable & de ce fait la demoiselle ne cache pas la vérité attestant ses pouvoirs, ceux des autres, ce que représentait cette équipe dissimulée parmi les gens qualifiés de 'normal'.

❝ Que sais-tu de nous? ❞


© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Lun 27 Oct - 1:04






Kind twist of fate

mekakushi dan


Finalement invitée à rentrer dans ce pourrait être un QG comme n'importe quoi d'autre, la brunette soupirerai presque en entrant, soulagée d'un certain côté, laissant échapper un "thank you" d'un voix un peu traînante, les mains dans les poches. C'est un peu comme s'inviter chez quelqu'un, c'est un peu voir à qui on a affaire de voir ce qui pourrait être son lieu d'habitation. La brunette analyse rapidement les lieux, posant son regard à droite à gauche, sur un environnement qu'elle fini par déclarer mentalement comme propre, simple et assez spacieux. Comparé à son petit appartement à loyer modéré assez minable, le lieu est grand, très grand. C'est qu'elle n'a plus l'habitude la petite Misaki, la grande maison familliale est bien loin, elle est désormais habituée aux lieux renfermés.

-Wow, c'est grand ici.

Un peu pour meubler, mais pas vraiment, un peu par accident aussi. Misaki ne décide pas toujours de ce qu'elle dit, parfois la brunette parle avant même de réfléchir, sans penser une seconde à l'image que des remarques souvent sans rapports aucun peuvent donner. Petite Misaki ne pense pas assez en général, ou plutôt petite Misaki ne pense pas assez aux choses qui le mériterait. Le fait que l'autre au sweat mauve-violet soit plus grand qu'elle l'agace légèrement, le fait de ne rien savoir sur lui/elle encore plus.

-Que sais-tu de nous?

Interrompue dans sa pseudo-analyse du lieu, de la personne, Misaki se place de façon à mieux faire face à son interlocuteur, comme pour mieux argumenter face à quelqu'un qu'elle ne connaît pas et pour l'instant ne lui inspire pas grand chose. Haussant les épaules comme si c'était le geste le plus naturel qui soit, et sans chercher les yeux de l'autre pour avoir comme un repère en parlant, la brunette s'exprime une fois de plus, sans laisser transparaître embarras ou nervosité aucunement.

-Pour être honnête, rien ce serait un mot assez juste. Si Koyen m'avait pas parlé de vous, je vous aurez sûrement jamais découvert ou quoi que ce soit.

Marquant une pause, la brunette réfléchit une seconde, stoppant son début de pseudo-tirade comme elle les aime tant avant même le commencement. C'est vrai, au point ou on en est, Misaki ne sait rien, sur le Mekakushi Dan, et même sur les capacités de façon plus générale. C'est comme être plongé dans un brouillard dense, sans repères aucuns. Misaki, elle ne sait rien, mais elle veut savoir, parce que Misaki marche comme cela.

-Rien, à part l'histoire des capacités. Mais ça s'arrête là, rien de plus, nothing ~




Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Mer 19 Nov - 23:17

S’affirmer & se dissimuler.

Suivant l'invitée prenant ses aises au sein du foyer, Tsubomi demeure décontractée, au mieux apaisée. Laissant la brune vagabonder dans le secteur sans pour autant relâcher sa vigilance, la verte reste à l'arrière, se contentant de suivre l'inconnue qui découvre au fur et à mesure le mode de vie du Mekakushi Dan. Elle pouvait s'imaginer les blagues de Kano disant 'Danchou, tu es trop imprudente ♪'. Il est vrai qu'elle n'a pas été prudente sur ce coup & qu'une éventuelle filature pourrait se déclencher tôt ou tard— cependant cela aurait été impunément impoli d'avoir fait outrageusement patienter la jeune fille à l'extérieur, abandonné dans ses doutes, soif de connaissance & curiosité. En outre, l'adolescente en savait long sur Koyen si la commandante se fiait à l'intonation de son interlocutrice, visiblement anxieuse quant à l'état du jeune ayant déserté un beau jour le groupe. Kido ne lui en tenait pas rigueur, elle regrettait. Regrettait de ne pas avoir été à la hauteur de son statut, des espérances des autres. Cette défaite inscrivait un goût amer dans sa bouche.

-Pour être honnête, rien ce serait un mot assez juste. Si Koyen m'avait pas parlé de vous, je vous aurez sûrement jamais découvert ou quoi que ce soit.

L'oreille tendue & l'attention rivé sur les paroles en guise de réponse. Presque rien mais connaissant tout de même le nom de ce groupe agissant dans l'ombre n'est pas rien. La jeune avait entendu ce nom peu commun & c'est avec son instinct plus des informations qu'elle sût guider ses pas vers l'habitation de ce clan clamant haut et fort qu'ils ne sont pas des monstres, simplement des êtres incompris, des humains désespéré & triste, leur cris demeurent sourds & inaccessible envers les humains encore en vie, ceux qui sont encore immunisé contre la malédiction du quinze Août. Soulagée de voir que Koyen fut en mesure de se confier à une personne digne de confiance, au moins le reste de lucidité du garçon a été utilisé à bon escient.

S'installant sur le sofa, une jambe croisée sur l'autre ainsi que les bras pliés contre sa poitrine la femelle incline son visage vers le bas, optiques fixant la table sans aucune raison apparente, peut-être une de ses méthodes pour mieux se focaliser sur quelque chose digne d’intérêt. C'est ardu de ne pas être soutenu par Seto & Kano qui sont habituellement à ses côtés pour compléter les présentations à venir. Mary n'étant même pas sur le lieu en question, la scène cruciale se jouait entre la chef & la fille dépourvu de connaissances englobant les mystères de Mekakucity.


❝ Assis toi, je vais t'expliquer. ❞

Elle conseille, son regard visiblement blasé s'adoucissant légèrement. Par précaution de ne pas effrayer la nouvelle, ça serait stupide qu'elle soit frappée d'horreur à la suite des révélations qui n'attendent que d'être déployer. Inspirant une bouffée d'air, l'aura sévère de la femelle reprend le dessus, son orgueil en jeu, ou peut-être son austérité dès qu'elle se sent obligée d'être confronté à des inconnus.

❝ Avant de commencer, j'aimerai entendre ta propre définition du mot 'capacité'. Qu'est ce que ça représente, pour toi? ❞
© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Sam 29 Nov - 16:04

And so we meet again ?

Aujourd'hui, c'est promenade pour un certain albinos. Découvrant avec émerveillement des rues inconnues et pour le moins intéressantes et certainement pleines de secrets et de mystères, Konoha dérive à travers Mekakucity comme dérivent les restes d'une épave à travers l'océan. Ou comme dérivent ses pensées. Quand je disais «promenade», je voulais dire «errance», ou encore «essai pour aller à un endroit donné sans détour». C'est toujours comme ça avec Konoha, il part de la maison plein de bonnes intentions, avec un objectif précis, mais s'il n'est pas accompagné, toute sa concentration s'envole après quelques secondes. Suivre un papillon, un chat, une odeur sucrée ou épicée, une personne qu'il croit être une autre, les raisons ne manquent pas pour l'attirer le plus loin possible de là où il souhaite aller. Pour dire vrai, cela ne le dérange pas spécialement. Après tout, Konoha n'est jamais réellement pressé, ou dans l'urgence, sa vie est tranquille et sans prise de tête. C'est ainsi qu'il vagabonde dans les rues sans vraiment s'inquiéter, à quoi bon ?

Chose inhabituelle, preuve de chance peut-être, le voilà qui se retrouve, sans trop avoir compris comment, devant le Q.G. de son cher groupe d'amis, le Mekakushi Dan. Le «GPS interne» de l'albinos doit être très aléatoire pour que lui-même ne comprenne pas comment ou pourquoi il atterrit dans des endroits divers, connus ou inconnus, à des timings parfaits ou ne pouvant plus mal tomber. À moins que ce ne soit quelque chose d'inconscient qui ne décide pour lui ? Un coup pour l'arranger, un coup pour, hm, pimenter sa vie ? Sur ces pensées aussi floues que mystérieuses, le jeune homme décide -enfin, il est bien passé plusieurs minutes de réflexion !- de pousser la porte et de rentrer. C'est qu'il a entendu des voix, alors il sourit d'un air ahuri et très doux, rien ne l'enchante plus que de voir qui peut bien être là, avec qui il va bien pouvoir passer l'après-midi. En tout cas, il est certain que ce sera agréable, venir au Q.G. est toujours source de plaisir pour lui, cet endroit est l'un de ceux qu'il préfère dans Mekakucity.

La première personne qu'il voit, assise sur le sofa, n'est autre que Danchou-san, de son prénom Kido. Cette jeune femme aux allures masculines et froides se révèle pourtant très sympathique et attentionnée. «Bonjour…» Konoha l'aime bien, mais Konoha aime tout le monde de toute façon. Alors Konoha est souriant, Konoha est content. Et puis, il y a cette silhouette, qui lui tourne le dos, et qu'il reconnaît sans pouvoir toutefois en déterminer l'identité. Néanmoins, il est certain d'avoir déjà vu cette autre jeune fille. Sans perdre son temps à songer à qui cela pourrait bien être, il s'approche sans penser à refermer la porte d'entrée, et se place face à cette tête inhabituellement présente au Q.G. Après quelques seconde à la dévisager dans le plus grand silence et la plus grande concentration, c'est l'éclair de génie, tout autant que la joie qui illuminent son visage. «Mi-… Mais quel est son nom, déjà ? Misaki ?», tente l'albinos, avec son sourire quelque peu niais et pourtant très chaleureux. Il se souvient, bien sûr, bien sûr qu'il se souvient de cet après-midi passé avec cette jeune fille dans le centre ville. Elle avait eu la gentillesse de lui offrir trois crêpes toutes meilleures les unes que les autres, et de passer du temps avec lui jusqu'à ce qu'il rentre enfin. Cette fois-là aussi, il s'était perdu, c'est vraiment embêtant mais en même temps cela permet de faire de belles rencontres, il n'oubliera pas de sitôt cette sortie avec elle.

Néanmoins une question reste à éclaircir dans l'esprit du numéro neuf, qui se tourne avec curiosité vers le leader du groupe. «Danchou-san, Misaki fait partie du groupe ?», s'enquiert-il, l'air très intrigué mais non moins content de voir son amie en cet endroit. Sa question semble logique, que ferait Misaki ici si elle ne faisait pas partie du groupe,a près tout ? À moins qu'elle ne vienne pour se faire recruter, ou demander quelque chose ? Mais comment connaîtrait-elle le groupe, alors ? Il est certain de ne n'en avoir parlé à personne, exceptés les membres déjà dedans. À moins qu'il ne se rappelle pas bien ? Il en doute, mais on ne sait jamais, surtout avec une mémoire comme la sienne. D'innombrables questions envahissent son esprit, et cela se voit à son expression un peu perdu, mais malgré tout confiante et légère. Konoha est insouciant et ne se doute pas de ce qui peut bien se passer au dehors.

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Dim 7 Déc - 0:40

- Assis toi, je vais t'expliquer.

Docile, Misaki suit les directives de l'autres, en prenant place sur le canapé en face de son interlocuteur. La brunette en profite pour détailler un peu plus ce qui semblait servir de base au fameux "Mekakushi Dan", sans vraiment savoir si c'était là la vérité ou simplement une hypothèse sans fondation. Un peu anxieuse sans pour autant le montrer, elle se sent à l'étroit ici Misaki, elle se sent petite et a déjà du mal à penser à ce qu'elle devrait dire par la suite. Et puis l'autre dont elle ne saurait déterminer le sexe lui fait un peu peur aussi, il faut bien l'avouer.

-Avant de commencer, j'aimerai entendre ta propre définition du mot 'capacité'. Qu'est ce que ça représente, pour toi?

Une question qui provoque un certain étonnement chez Misaki alors qu'une telle interrogations semblait parfaitement normale dans ce genre de situation. Et la demoiselle réfléchit, à un sujet qu'elle avait laissé de côté jusqu'à présent, utilisant la capacité sans trop se poser de question sur le pourquoi du comment et toutes les notions l'entourant. Et la jeune fille semble un instant pensive et perdue dans ses pensées, se balançant doucement de droite à gauche dans un rythme parfait.

-Capacité hein... Hm... En étant probablement très loin de la réalité et de la vraie définition, une sorte d'habilité que certains possèdent ? Probablement suite à certaines conditions ?

Affichant une moue presque déçue face à sa propre ignorance, la petite Misaki a l'apparence d'un enfant ne pouvant résoudre un problème. Même en y réfléchissant sérieusement, elle voit difficilement d'ou tout cela peut bien venir, une sensation agaçante que celle de l'ignorance, et ça la demoiselle ne le sait que trop bien. Et la jeune fille en vient à afficher le sourire du vaincu embarrassé, non sans une certaine honte.

-Honnêtement, je sais vraiment pas. Encore une fois, tout ça c'est nouveau pour moi, tout un monde à explorer, qui semble à la fois à portée de main mais aussi tellement loin...  Enfin ça doit sûrement être une façon enfantine de l'exprimer haha...

Un bruit de porte et un bonjour ensommeillé se fait entendre, la brunette devine que quelqu'un est entré. De quoi faire redoubler son stress. Le fait que son interlocuteur soit seul lui avait pour le moment facilité la tâche, et réduit sa gêne à parler et nervosité. Mais si les autres membres du groupe se mettaient à rappliquer, alors son assurance allait surement disparaître rapidement.

-Mi-… Misaki ?

L'intéressé se retourne, avec un "aye" presque interrogatif, par simple réflexe. Si en plus les membres la connaissait déjà, du moins son nom, était-elle à découvert et déjà sans plus aucunes informations à divulguer ? Sauf que loin de là la réalité, et la brunette le remarque vite au sourire de la personne l'ayant interpellé, l'insouciant sourire d'un albinos avec qui elle a partagé des crêpes, joyeux souvenir.

-Ko-Konoha !


Elle lui sourit à son tour, soulagée pour un moment. En tirant des conclusions logiques, les fameux amis de l'albinos évoqués à leur précédente rencontre devaient être du Mekakushi Dan, d'ou la raison de sa présence ici, ou du moins c'est ce que la brunette espérait. Peut-être connaissait plus d'un membre si ça se trouve... Retrouver déjà Konoha la rendait heureuse, la vision d'une tête familière pour le redonner un peu d'assurance et faire disparaître une partie de son stress.

-Danchou-san, Misaki fait partie du groupe ?

Misaki sait très bien que la question ne lui ai pas adressé mais néanmoins ne peut s'empêcher de tout de suite penser à une réponse à donner à l'albinos. Encore une fois la vitesse à laquelle il parle contraste avec celle de la jeune fille, amusant mélange.

-A-Absolument pas ! Je veux dire, eto... Juste là pour parler ! Exactement parler !

Une réponse ridicule, une jeune fille honteuse de s'être prononcée si vite en perdant ainsi l'assurance qu'elle tentait d'afficher depuis le début de l'échange. Presque en soupirant, la brunette se lance dans une observation de ses baskets usées, pour cacher ses joues rosées par l'embarras. Si ça n'avait pas été pour un ami, elle se serait bien gardée d'aller chercher ces personnes, au moins pour sa fierté.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Jeu 15 Jan - 17:48

S’affirmer & se dissimuler.

Elle observait scrupuleusement les moindre faits et gestes de la brunette. Elle l'étudiait, elle se questionnait sur le potentiel de cette fameuse personne ayant été mise au parfum quant à l'existence des porteurs de capacités. Un pouvoir puissant possède toujours un coût élevé, un prix qui ne se paye pas avec de l'argent ou des matériaux superficielles. La transaction se fait entre la vie et la mort, devoir abandonner son ancien soi et accepter le nouveau, renaître à nouveau. Un passage embué de mystères dont la seule preuve n'étant pas factice reste l'héritage de sa famille, un héritage encré dans ses veines, persistant dans un recoin de son cerveau. Ce souvenir est flouté, impossible à désembuer néanmoins Kido se remémore les derniers mots de sa sœur aînée avant que les flammes ne les engloutirent dans les entrailles du manoir, à travers les cendres de cette maison qui était censée protéger Kido du monde extérieur, de la cacher aux yeux du monde, de la rendre invisible. En fin de compte, c'est son propre domicile qui eut raison d'elle, ironie du sort.

-Capacité hein... Hm... En étant probablement très loin de la réalité et de la vraie définition, une sorte d'habilité que certains possèdent ? Probablement suite à certaines conditions ?

La réponse n'est pas incorrecte, elle se rapproche à tâtons de la vérité. Même la leader du Mekakushi Dan ne pourrait fournir de plus ample explications, ce qu'elle sait, les autres membres du groupe le savent, étancher la  soif de connaissance de la visiteuse serait peine perdue car elle sait parfaitement que l'adolescente cherchera à en apprendre plus, à vouloir décortiquer le vrai du faux, diagnostiquer la cause de cette apparition soudaine de cette montée de pouvoir, découvrir les raisons concernant l'absence évidente de toute traces remontant à l'accident, pourquoi les souvenirs se bloquent dès que l'on essaye d'atteindre la date du quinze Août. Personne est apte à se blâmer ou de réfuter qu'un phénomène mystique s'est déroulé pendant le quinze Août. C'est comme ça, même sans les souvenirs pour les guider vers l'explication qu'ils cherchent, ces enfants sont forcés à devoir vivre avec le minimum syndical d'informations obtenues au cours de ce périple qu'ils appellent "La vie".

-Honnêtement, je sais vraiment pas. Encore une fois, tout ça c'est nouveau pour moi, tout un monde à explorer, qui semble à la fois à portée de main mais aussi tellement loin...  Enfin ça doit sûrement être une façon enfantine de l'exprimer haha...

Étirant un pâle sourire ses lèvres, Kido croise une jambe sur l'autre, s'accoudant posément sur son genoux gauche, son menton reposant délicatement sur le dos de sa main. Éclaircir les idées de l'enfant, c'est l'idée que la commandante s'était fixé en temps qu’objectif. Essayer d'être le plus précis possible sans aggraver l'intarissable curiosité, un challenge qui s'annonce ardu. Mais un chef doit se tenir prêt n'importe quand, il doit également manier comme des lames ses mots, couper net chaque barrière, chaque obstacle l'empêchant d'atteindre son but. Dans son cas actuel, c'est la marée de question qu'elle redoutait, mais soit, elle devait faire avec.

❝ Tu as saisis l'idée. L'habilité en question ne vient pas par hasard, elle est issue d'une suite d’événements se déroulant toujours pendant une même date, peu importe l'année. Le 15 Août. Pourquoi, je ne sais pas. Mais dès que tu es au bord de la mort, un portail s'ouvre. Le Kagerou Daze.❞

Clignant des yeux automatiquement après avoir formulé les deux derniers mots, la greenette s'évapore promptement, ayant profité que son interlocutrice cligne des yeux, ne serait-ce qu'une fraction de seconde pour perdre de vue de Kido, celle-ci ayant changé de place sans difficulté. La voici contre la paroi d'un mur, proche du canapé où l'invité s'y reposait. Bras fermement croisés contre la poitrine recouverte par une couche de tissu, le visage androgyne de la femelle scrute minutieusement la réaction de la concernée. Elle retourna de ce pas s’asseoir à sa place vacante, ne pipant pas un mot aussi longtemps qu'elle le jugea nécessaire. S'apprêtant à étendre les explications venant de sa base d'informations afin de raccourcir la pause, une présence fit une entrée fracassante dans la salle, faisant grincer bruyamment la portée d'entrée. Konoha.

-Mi-… Misaki ?
-Ko-Konoha !

Aussi surprise que les deux jeunes, elle lorgne la longue silhouette de l'androïde avant de river ses pupilles vers la jeune fille, et ainsi de suite. Incrédule, sa bouche demeura entrouverte, ses lèvres de porcelaines dessinant la reflet d'une grimace. Certes Konoha n'a pas l'obligeance de tenir au courant son commandant au sujet de sa vie privée ni de ses fréquentations mais la situation actuelle n'en devenait que rocambolesque, perdant tout son sérieux et l'ambiance austère. Konoha avait le don implacable d'adoucir n'importe quelle situation, n'importe quel événement sans aucun souci. Elle l'admirait un peu pour ce talent naturel, le garçon attire facilement la sympathie d'autrui, au plus grand regret de Kido. Il est tellement simple de corrompre un cœur pur, de saisir et tordre sans vergogne la complaisance d'un enfant innocent.


❝ Oi, Konoha tu- ❞
- Danchou-san, Misaki fait partie du groupe ?

S'étant fait coupé la parole accidentellement par les spéculations de son aîné, Kido émit un petit grognement étouffé par sa veste rouge. Les présentations furent brusques, ce qui n'était pas au goût du leader qui avait tendance à ne pas trop précipiter les choses. Un léger soupir aussi doux qu'une brise est exercé, une main remorquant vers l'arrière son énorme capuche comportant des motifs semblables à celui d'un Ipod, la semelle de sa chaussure tapote calmement le sol face à la question lancée. A peine eut-t'elle le temps de mettre en place les bases de l'histoire qu'elle se retrouve coincée entre quatre murs.

❝ Eh, je viens à peine de la rencontrer, figure-toi. ❞

Réplique-t'elle, inclinant son visage vers la direction de Misaki. Avant de sauter sur les conclusions et de croire à des théories farfelues, Kido devait absolument s'assurer de plusieurs détails. Heureusement, elle s'y prendra autrement qu'avec le recrutement de Shintaro qui était fort bien original, voire même ridicule de par le procédé employé.Mieux vaut tard que jamais, un petit raclement de gorge suffit à décrasser les cordes vocales rouillées par le manque de communication.

❝ Mon nom est Kido Tsubomi, leader et numéro un du Mekakushi Dan. Tu connais Konoha, qui est le numéro neuf du groupe. ❞

Présentations faites en bonne et due forme.

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Mar 3 Mar - 20:23

And so we meet again ?

L'albinos n'a même pas remarqué qu'avec sa question, il a coupé la parole à Danchou-san. Dans son monde un jour, dans son monde toujours. «A-Absolument pas ! Je veux dire, eto... Juste là pour parler ! Exactement parler !» Oh… Elle ne fait pas partie du groupe, alors ? Dommage, vraiment dommage, qu'il pense, Konoha. Car il l'apprécie beaucoup, Misaki. Mais pourquoi elle vient parler, alors ? C'est cette fois-ci une vraie question, plus qu'une conclusion tirée hâtivement face à un simple jugement non fondé. Konoha ne comprend pas tout, et ça se voit aussi sur son visage. Mais aussi, ce qu'il ne comprend pas, c'est l'atmosphère. En arrivant, tout naïf qu'il est, il a semblé y changer quelque chose… Mais quoi ? Pourquoi à la fois Misaki et Dachou-san paraissent-elles gênées…? Il n'a rien fait d'indiscret, si…? Il penche la tête sur le côté, l'albinos, et il cligne des yeux. Non, vraiment, il ne voit pas. Si l'embarras et les soupirs sont de la partie, il doit bien y avoir une raison… Hm…

«Eh, je viens à peine de la rencontrer, figure-toi.» … Oh…? Sa tête reprend sa place, à présent droite sur ses épaules. Réflexion. si elles viennent de se rencontrer, c'est normal qu'elles soient gênées, alors ? Comme il l'était aussi, la première fois avec Misaki… Même si non, c'était différent. Car Konoha, ce jour-là, ce jour d'été, et comme à son habitude, il était ailleurs, il était dans son monde. Et c'est sûrement pour ça qu'aujourd'hui, il n'a pas non plus remarqué la tension qui flottait dans l'air — avant qu'il ne brise tout. C'est Konoha. Il n'arrive pas non plus à s'imaginer qu'elle ait pu se trouver là, juste là, ici au Q.G. Parce que pour lui, le Q.G., c'est un lieu agréable, un lieu de détente, et c'est pour ça qu'il aime y venir, c'est pour ça qu'il venait ici aujourd'hui. Il savait qu'il trouverait une présence familière -sans s'attendre à voir Misaki toutefois !-, qu'il s'amuserait, qu'il serait juste content de venir, comme à chaque fois. Alors dans son esprit, impossible que Misaki ou Danchou-san ait pu jauger ou douter de l'autre ne serait-ce qu'une seule seconde. La bonne entente lui semble naturelle, et c'est certainement lui qui, inconsciemment, va la permettre entre les deux filles. C'est très simple : pour lui, tout le monde est ami, tout le monde est content, vision si candide du monde. Même Hibiya, même s'il ne le montre pas, Konoha le connaît, Konoha sait qu'au fond, il s'amuse.

«Mon nom est Kido Tsubomi, leader et numéro un du Mekakushi Dan. Tu connais Konoha, qui est le numéro neuf du groupe.» … Oh. C'est qu'il faudrait peut-être se reconnecter. Car l'androïde pense, pense, pense, mais se perd aussi dans ses pensées. Il s'égare, et ça, Danchou-san le sait, et Danchou-san le sort de là, parce qu'il faut bien qu'il redescende sur Terre, le Konoha. Alors, oui, elle a fait les présentations, c'est bien, ça. Le garçon aurait u le faire, aurait même le faire, puisqu'il connaît les deux filles mieux qu'elles ne se connaissent. Cependant, cette idée ne lui a même pas effleuré l'esprit. Konoha, il est pas comme Danchou-san, Il est détendu, il est insouciant, il est ailleurs, c'est tout. Les formalités, les responsabilités, c'est pas pour lui, c'est pas son truc. Heureusement que Danchou-san -et même tous les autres membres en fait- est là pour le retenir, à l'image d'un ballon qui s'envolerait haut, toujours plus haut, si un simple fil ne le gardait pas rattaché à la Terre, à la réalité. Et il n'est pas gêné, aucun malaise dans son attitude, quand il acquiesce. On pourrait même lire sur son visage, sur son sourire : «Ah oui, c'est moi le numéro neuf…».

Maintenant qu'il est revenu dans la conversation, que dire ? Apporter des précisions ? Mais lesquelles ? Sur le groupe…? L'albinos n'en a absolument aucune idée. Et puis, peut-être que Danchou-san veut le faire elle-même ? Pour éviter certain écarts que Konoha ferait à coup sûr ? Autant ne pas brusquer les choses — voilà une sage pensée, caractéristique de la part du numéro neuf. «Alors, Misaki, que fais-tu ici…? Ano…», il hésite un peu. Comment formuler sa pensée ? «Tu as besoin de quelque chose ?» Voilà. C'est exactement ça qu'il voulait demander. Si elle est venue trouver le Mekakushi Dan, c'est qu'elle a besoin de leur aide, certainement ? Quoiqu'il en soit, il se souvient (miracle) qu'il avait promis à Misaki une faveur, depuis leur première rencontre. L'occasion est donc venu, c'est le moment de tenir cette promesse ! Et Konoha est content d'être parvenu à s'n rappeler, et de pouvoir enfin agir pour remercier Misaki, pour la dernière fois. Bon souvenirs, il espère qu'aujourd'hui en amènera d'autres, avec la compagnie de Danchou-san en plus ! Innocent garçon, le Konoha.

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Dim 29 Mar - 1:00

kind twist of fate
codage par palypsyla sur apple-spring

Une petite discussion s'ensuit entre Konoha et l'inconnu, comme si la candeur de l'albinos avait acculé l'autre dos au mur, une image amusante quand on est spectateur comme Misaki. D'une certaine façon, elle est envieuse, ça doit être bien d'avoir des relations comme ça, d'être proche d'autres gens de cette façon... Non pas qu'elle se sente seule, simplement quelque peu jalouse pour une petite seconde. Finalement la personne à la tignasse verte lui fait face de nouveau.

-Mon nom est Kido Tsubomi, leader et numéro un du Mekakushi Dan. Tu connais Konoha, qui est le numéro neuf du groupe.

Tsubomi, donc c'est une fille, Misaki est déjà soulagée d'être informée sur le sexe de son interlocuteur. Elle aurait pu poser la question façon Professeur Chen en parfait kamikaze, mais ruiner sa crédibilité avec "are you a boy or a girl", lui semblait en cet instant assez déplacé. Aussi préfère-t-elle adopter un visage plus sérieux, presque anormal quand on la connaît.

-Hinata Misaki, lycéenne de seconde année. Enchantée.

Elle voit mal comment se présenter autrement, et autant faire les choses simplement que de compliquer l'affaire encore un peu plus. Déjà que les explications à faire n'étaient pas des plus simples, rajouter un côté "je raconte ma vie", lui semblait assez inapproprié à sa situation actuelle.

-Alors, Misaki, que fais-tu ici…? Ano… Tu as besoin de quelque chose ?

Elle secoue négativement la tête en guise de réponse, en cachant son amusement face à l'hésitation de Konoha, qu'elle finit par bien connaître. Certaines choses ne changent pas semblerait-il, même si prétendre connaître le garçon lui semble encore prématuré. Inspiration, et sans se départir de cet air sérieux d'un jour, Misaki lève la tête pour fixer Kido dans les yeux, une certaine détermination dans le regard.

-J'ai rencontré Koyen il a quelque jours, mais en même temps je ne l'ai pas rencontré. Parce que ce n'était pas le même, parce qu'il est dans une situation qu'il n'a pas choisit et dont il ne peut pas s'enfuit. Et il m'a demandé de l'aide, une chose que je ne peux pas ignorer, en tant qu'amie.

Elle ne se sent même pas ridicule d'afficher ses liens comme ça Misaki, même si elle sait très bien qu'ils finissent toujours par blesser un jour ou l'autre, et que les cacher est au final dans la plupart des cas une meilleure solution. Serrant les poings, frustration de ne pouvoir rien faire, la brunette met sa fierté de côté pour un jour, en inclinant la tête.

-Il m'a demandé d'aller vous trouvez, alors... S'il-vous-plait, aidez mon ami...
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Jeu 30 Avr - 22:44

S’affirmer & se dissimuler.

C'était surprenant d'entendre de vive voix la complicité entre Misaki et Konoha, elle ne pensait pas une seconde que ces deux individus se connaissaient au préalable. Comment, où et pourquoi? Des questions sans réponses tourbillonnèrent dans le vortex de son cerveau, privée de raisonnement, de logique. Après tout, Konoha avait le don d'attirer des phénomènes quelque peu surnaturels, puisque lui-même est tout sauf une personne cataloguée comme 'normale' de par son statut d'androïde. Mais est-ce qu'une seule personne dans cette pièce peut prétendre être passe-partout? Quelconque? Non. Le soucis actuel relève du surnaturel, la solution n'est nul autre que la racine du problème. L'ambiguïté du fantastique survolant la banalité. Avec la capacité cachée de chacun, ils sont supérieur à la globalité de la population de Mekakucity. La globalité, sauf une petite portion de jeunes béni par l'exacte malédiction.

Combien d'êtres ont été happés dans le Kagerou Daze, au juste?

-Hinata Misaki, lycéenne de seconde année. Enchantée.

Hochant positivement la tête afin d'offrir une réponse bienveillante, son attention se retourne sur Konoha qui ne décollait pas ses yeux améthyste de la châtain. Sympathiser avec le jeune n'est pas compliqué, il est très ouvert d'esprit et sujette aux discussions impromptu, aussi longtemps que son attention reste captivée sur la personne tenant la conversation. Le moment est mal choisi pour questionner le duo par rapport à leur rencontre fortuite, Kido décida d'aller droit au but sans passer par quatre chemins. Malgré la la bonne humeur factice, le ton était grave, privé d'amusement. Les événements antérieurs ne faisaient pas rire Tsubomi, loin de là. Elle affichait le plus souvent une mine renfrognée, son intonation sonnait parfois creux, parfois colérique. Et dépendant des on humeur, elle évitait de perdre patience aisément contre les pitreries de Kano.

-Alors, Misaki, que fais-tu ici…? Ano… Tu as besoin de quelque chose ?

Il semblerait que Konoha n'ait pas été mis au parfum concernant l'épopée de Koyen. Bien qu'étant le plus âgé, il restait le plus candide, innocent face aux problèmes de tout les jours. Face aux tracas que le Mekakushi Dan devait affronter en ce moment. Il tomba à pic, il va enfin avoir l'occasion d'entendre de vive voix la situation actuelle prononcée par son amie. Kido n'a jamais excellé dans le domaine de la communication, elle laisse souvent sa place à Seto ou quelqu'un de suffisamment loquace pour expliquer certaines choses. Ça se voyait que la leader ne savait pas par où commencer, les syllabes se bloquèrent au travers de son œsophage dès qu'elle essayait de formuler une phrase compréhensible. Son défaut est de ne pas avoir le don de communiquer avec tact, bien qu'elle tente toujours d'être maternelle envers Hibiya et Konoha, son manque de douceur a tendance a estomper ses tentatives d'être aimable.

-J'ai rencontré Koyen il a quelque jours, mais en même temps je ne l'ai pas rencontré. Parce que ce n'était pas le même, parce qu'il est dans une situation qu'il n'a pas choisit et dont il ne peut pas s'enfuit. Et il m'a demandé de l'aide, une chose que je ne peux pas ignorer, en tant qu'amie.

Le départ de Koyen fut un énorme choc. Pourquoi est-t'il parti du jour au lendemain alors qu'il se sentait comme chez lui? Son message d'adieu n'avait pas réussi à être crédible aux yeux de la greneette. Mais elle n'avait pas son mot à dire si le brun souhait réellement couper les ponts avec ses nouvelles connaissances. L'idée d'utiliser des stratagèmes similaires à ceux employés pour forcer Momo et Shintaro ne lui traversait pas l'esprit. Son air condescendant est d'habitude plus qu'assez pour convaincre les nouvelles recrues de rester. Bien sûr elle avait envie de comprendre le départ de Koyen, l'aider est ce qu'elle souhaitait en ce moment. Hélas sans indices, c'est le brouillard. La panne d'inspiration, le manque d'astuces l'empêchent d'établir un plan de sauvetage.

-Il m'a demandé d'aller vous trouvez, alors... S'il-vous-plait, aidez mon ami...

Mettre sa fierté de côté est difficile. Une tâche ardue. Néanmoins, cette jeune inconnue n'a pas hésité à écraser son amour-propre pour demander du soutien.

❝ Depuis le début on comptait aider Kyosuke. Mais je suppose que tu es déjà prête et déterminé à nous suivre, n'est-ce pas? ❞

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Mar 2 Juin - 20:06

Could you explain what's happening…?

Là, Konoha est un peu perdu. Misaki ne cherche pas d'aide ? Pourquoi vient-elle ici, alors ? C'est qu'elle semble sérieuse. Ou du moins, c'est ce que pense l'albinos. Ou alors… Elle cherche une aide autre que la sienne, plus importante, pour résoudre un problème d'autant plus grave ? … C'est une possibilité. En réponse à la brunette qui secoue négativement la tête, Konoha penche la sienne sur le côté, et la fixe d'un air absent — il se concentre. «J'ai rencontré Koyen il a quelque jours, mais en même temps je ne l'ai pas rencontré. Parce que ce n'était pas le même, parce qu'il est dans une situation qu'il n'a pas choisit et dont il ne peut pas s'enfuit. Et il m'a demandé de l'aide, une chose que je ne peux pas ignorer, en tant qu'amie.» … Koyen ? Il a des problèmes ? Si ça ne semble pas vraiment surprendre Danchou-san, Konoha, lui, tombe des nues, et son monde tout rose tout mignon avec. Ça se voit également sur son visage, qui se déconfit d'un coup, quelques secondes après la fin de l'explication de son amie — le temps que ça monte au cerveau. Cette tirade est à la fois inquiétante et vague, il ne sait que penser, il est perdu. Oui, perdu.

Alors il écoute, simplement, sentant son pouls s'accélérer, un sentiment aussi gênant qu'instoppable gagnant progressivement le garçon. Il ne sait pas ce qui se passe, et c'est sûrement ça qui est le pire. cependant, il n'ose pas interrompre les deux filles, qui le donneront certainement des réponses pas la suite. Il songe à Koyen… Un garçon qu'il n'a rencontré qu'une seule fois, mais qui a pourtant marqué sa mémoire : ils avaient passé, en compagnie de Shintaro, un après-midi fort amusant au parc d'attractions ! Entre les manèges, les sucreries, et le soleil éclatant de ce jour-là, Konoha en a gardé des souvenirs inoubliables. Si les circonstances n'étaient pas si graves, un grand sourire d'une incompréhensible origine pour l'extérieur se dessinerait sur son visage pâle. Pourtant, actuellement, il reste là, penaud, simple spectateur d'une discussion dont il ne comprend pas réellement les termes ni les enjeux.

«Il m'a demandé d'aller vous trouvez, alors... S'il-vous-plait, aidez mon ami...» … Ce n'est pas elle, amis donc Koyen qu'il faut aider ? Cela ne change en rien la volonté de l'androïde d'y mettre toutes ses forces, bien au contraire. C'est que Koyen doit être vraiment mal en point, si c'est Misaki qui vient leur demander de l'aider… Il faut donc agir vite ! Une énergie et une motivation rares animent le garçon, rien ne pourra faire flancher sa détermination, à présent !  Pour lui, rien de plus important que ses précieux amis, que ce soit Koyen ou Misaki, il est capable de folies pour leur venir en aide. Mais peut-être est-il trop volontaire, trop irréfléchi. Au lieu d'agir sans en mesurer les conséquences, peut-être vaut-il mieux réfléchir avant — c'est pour ça que Misaki est d'ailleurs venue. Danchou-san est également là pour ça : tempérer son compagnon et le guider pour qu'il aide au mieux, en ce sens elle joue parfaitement son rôle de chef.

«Depuis le début on comptait aider Kyosuke. Mais je suppose que tu es déjà prête et déterminé à nous suivre, n'est-ce pas ?» … Oui. Konoha est bien d'accord, même s'il n'a vent de la situation que maintenant — ce qui semble tardif. Il acquiesce doucement, même si son regard trahit qu'il est perdu, qu'il n'en sait pas assez. Maintenant semble être le bon moment pour parler, faire signe qu'il est là et aurait besoin d'en savoir un peu plus. Sans réfléchir, il s'exprime : «Aah… Etto… Comment on va faire…?» Voilà qui résume probablement les pensées de tout le monde. Au moins, c'est dit. Et c'est légitime. Cela ne traduit peut-être pas exactement sa pensée, puisqu'il rajoute : «Koyen… Qu'est-ce qu'il a ?» L'albinos arbore une mine inquiète, la voix pour une fois peu assurée. Ces preuves bien visibles sont indéniables quant à son innocence, qui sait comment il va réagir en apprenant ce qui s'est passé il y a déjà quelque temps ? C'est probablement pour cette raison que personne n'a encore osé lui dire, Konoha est aussi prévisible qu'imprévisible, et par-dessus tout difficilement contrôlable quand il a une idée en tête. Reste à savoir comment la situation de son jeune ami va l'affecter.

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Mar 2 Juin - 20:39

kind twist of fate
codage par palypsyla sur apple-spring

- Depuis le début on comptait aider Kyosuke. Mais je suppose que tu es déjà prête et déterminé à nous suivre, n'est-ce pas ?

Et Misaki qui hoche doucement la tête en réponse, sans se départir de cet air à la fois sérieux et déterminé, comme elle se plaît à le revêtir en certains jours, trop rares pour vraiment être remarqués. C'est qu'elle y tient, et la question du leader du groupe lui semble presque stupide, et inutile à poser tant la réponse est déjà connue d'avance par tous.

- Je serai pas venue si c'était pas le cas. Si je peux faire quelque chose, je le ferai.

Et doucement un soupir s'échappe de ses lèvres rosées et trop pincées par le stress. Tant de sérieux en si peu de temps est une tâche bien difficile à accomplir pour la demoiselle, peu habituée à devoir arborer un air qu'on pourrait presque qualifier de dur. Et bientôt, Konoha peu loin acquiesce, à son habituel rythme -lent avouons-le- sans se départir de cet air légèrement dans les nuages qu'il continue d'afficher.

- Aah… Etto… Comment on va faire…?

Un "hm" pensif s'échappe des lèvres de la lycéenne, affichant un visage pensif l'espace d'un moment. Misaki n'est pas sûre que la question la concerne, mais c'est par instinct qu'elle se met doucement à réfléchir, sans parvenir à trouver une idée satisfaisante. Et comme pour l'aiguiller, ou alors la sortir de cette situation qu'elle n'apprécie que peu, de nouveau l'albinos s'exprime.

- Koyen… Qu'est-ce qu'il a ?
- Eh bien...

C'est un peu dure à expliquer d'une certaine façon, les mots ne viennent pas aussi naturellement que la brunette aimerait, et en un instant c'est un sentiment de gêne qui s'installe dans son petit cœur. Une longue inspiration, et une tentative d'assembler des bouts de phrases dans un ensemble comparable à un patchwork, et de nouveau, Misaki tente d'expliquer.

- Il m'a dit... qu'il se faisait persécuter. Qu'il ne pouvait pas se rebeller sinon un de ses proches se ferait tuer. Qu'il pouvait rien faire, qu'il en pouvait plus...

Et elle serre les poings la demoiselle, tellement fort que pour pas grand-chose, elle en aurait mal. Ou peut-être bien qu'elle a mal, mais de son point de vue, ce n'est pas une douleur comparable au sentiment d'impuissance prenant trop de place dans sa poitrine, et avivant de cette façon une certaine colère contre sa personne.

- Enfin, il pouvait même pas le dire, on a utilisé un détour pour ça, ou je sais pas comment on peut appeler ça... Mais voir un de mes amis souffrir et flipper de cette façon à cause d'une seule personne... C'est simplement pas supportable.

Même si j'ai du mal à comprendre au final, qu'elle pense secrètement Misaki. Parce qu'à sa place, elle aurait surement vu les choses d'une façon différente, qu'elle aurait tenté de se rebeller contre l'assaillant, ce genre de chose. De nouveau, un soupir et la lycéenne baisse la tête un instant, avant de la relever, et de fixer Kido.

- Mitsuhide Bankichi, leader de l'Akame Dan. Le gars en question. Et je sais pas quoi faire pour aider Koyen quand j'entend les rumeurs sur le groupe.

Mais si je pouvais lui péter la gueule à ce mec, j'en serai ravie, une pensée comme une autre, et Misaki ne détourne toujours pas le regard, plongeant ses yeux noisette dans les pupilles du leader du Mekakushi Dan.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Jeu 9 Juil - 15:21

S’affirmer & se dissimuler.

- Je serai pas venue si c'était pas le cas. Si je peux faire quelque chose, je le ferai.

La détermination flamboyait dans les prunelles de la petite Misaki. Elle connaissait certainement mieux Koyen que n'importe qui dans le Mekakushi Dan, et sa haine envers l'Akame Dan s'entendait, elle était presque palpable. Tel le venin d'un serpent sur le point d’empoisonner sa proie. Tout le monde se sentait coupable d'avoir laissé un groupe terroriste prendre comme otage un compagnon. Un compagnon incapable de se défendre ou de se révolter sous peine de perdre sous ses yeux une amie extrêmement importante. Kido comprenait parfaitement le sentiment de rage habitant sa nouvelle connaissance, elle ne pouvait qu'approuver le dégoût que la châtain portait sur ceux ayant dérobé cruellement le pauvre brun. Toutefois, la colère peut faire rapidement perdre la lucidité et l'objectif de départ de chacun. De plus, l'irascibilité déclenche souvent une perte de contrôle sur l'eye-ability du possesseur, et un pouvoir échappant à l'emprise de son gardien peut devenir nuisible en un rien de temps.

- Aah… Etto… Comment on va faire…?

Kido se tût, faisant mine de réfléchir. Une attaque surprise au beau milieu de la nuit est une initiative intéressante, mais le problème réside dans le manque de connaissance des lieux. Jusqu'à preuve du contraire, le quartier général du groupe en question est installé dans une banlieue fréquentée par une horde de délinquants. Le genre de voisinage où aucun habitant ne se plairait à visiter ou prolonger une promenade de leur plein gré. Quoi qu'il en soit, d'un point de vue objectif, le Mekakushi Dan était obligatoirement en mauvaise posture, sauf si ils trouvent miraculeusement un moyen d'extirper hors de leur tanière ces voyous sans foi ni morale.

- Koyen… Qu'est-ce qu'il a ?
- Eh bien...

Ce serait beaucoup plus simple d'expliquer sans passer par quatre chemins. Contrairement à la plupart des gens, la greenette ne faisait pas dans la dentelle, son manque de tact était souvent susceptible de blesser ses interlocuteurs, spécialement les plus sensibles. Face à un tel pétrin, le sentimentalisme n'a pas sa place. L'insensibilité de l'adolescente lui permettait d'aller de l'avant, d'empêcher ses émotions de la distraire de sa quête. La plupart des gens la qualifient de jeune fille privée de compassion. Or la gentillesse existe bel et bien en Kido, elle possède un instinct maternel puissant qui la pousse à s'occuper de sa famille à l'inverse de se préoccuper essentiellement de son bien-être.

- Il m'a dit... qu'il se faisait persécuter. Qu'il ne pouvait pas se rebeller sinon un de ses proches se ferait tuer. Qu'il pouvait rien faire, qu'il en pouvait plus...

Un gros blanc pendait entre les lèvres rosées de la femelle. Koyen n'avait jamais laissé filtrer un quelconque indice indiquant son enfer quotidien. Elle n'était pas particulièrement proche du brun mais elle le considérait comme un très bon ami. Il l'aidait souvent à faire les courses ou à l'assister pendant les corvées. Ne plus le voir l'aider était devenue étrange, comme si une présence importante manquait à l'appel chaque jour. Et des remords rongeaient progressivement la pauvre chef du Mekakushi Dan. Si elle avait été plus attentive, elle aurait aisément remarqué les soucis de Koyen. Si elle avait été plus compréhensive, elle aurait mieux anticipé le brusque départ de l'adolescent. Avec des si on mettrait Paris en bouteille.

- Enfin, il pouvait même pas le dire, on a utilisé un détour pour ça, ou je sais pas comment on peut appeler ça... Mais voir un de mes amis souffrir et flipper de cette façon à cause d'une seule personne... C'est simplement pas supportable.

Voir Koyen quitter brusquement le gang avait laissé un goût amer dans la bouche de Kido. Bien sûr, elle était consciente qu'elle n'avait pas le droit de forcer le garçon à s'éterniser au sein d'un groupe qui ne lui plaisait pas-- son raisonnement l'avait conduite à croire que Koyen ne trouvait aucun intérêt à côtoyer le Mekakushi Dan. Comme elle n'est pas du genre à poursuivre les gens sous peine d'être détestée, elle s'abstient de bombarder ses amis avec des questions redondantes. La plupart du temps, c'est Kano qui se charge de jouer l'intermédiaire ou de convaincre les nouvelles recrues de rester.

- Mitsuhide Bankichi, leader de l'Akame Dan. Le gars en question. Et je sais pas quoi faire pour aider Koyen quand j'entend les rumeurs sur le groupe j'entend les rumeurs sur le groupe..

❝ Nous avons également entendu des rumeurs à leur sujet. Ils sèment la panique en ville. ❞

Informe-t'elle, les bras fermement croisés contre sa poitrine. Les rumeurs concernant ce gang ne sont pas passés inaperçu, au point d'alerter les forces de l'ordre. A ce rythme, ce n'est qu'une question de temps avant que tout Mekakucity devienne au courant du lourd secret que porte une minorité d'habitants.

❝ C'est peut-être trop tôt pour t'accepter dans le groupe, mais dans l'état actuel des choses, nous n'avons pas le choix. ❞

L'ambiance évolue en une atmosphère austère. Les prunelles chocolats établissent à nouveau un contact visuel avec la paire de yeux noisettes. Le long dialogue avait servi à mettre l'épreuve Misaki, d'examiner secrètement la vaillance de cette dernière.

❝ Hinata Misaki. Est-ce que tu es prête à devenir le douzième membre du Mekakushi Dan? ❞

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Kirisaki Haku ; Maekawa Amber
Messages : 230
Date d'inscription : 11/01/2014
Localisation : Là ou y a des nendoroids (๑•̀ㅂ•́)و✧
Couleur : FF6600
Fiche de Personnage
Cause de mort: Chute dans les escaliers
Relations:
Capacité: Linking Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hinata Misaki

Mascotte ©

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Lun 17 Aoû - 22:13

kind twist of fate
codage par palypsyla sur apple-spring

- Nous avons également entendu des rumeurs à leur sujet. Ils sèment la panique en ville.

Forcément, elle n'en doutait pas. Il faudrait être vraiment coupé du monde pour ne pas avoir entendu parler de ces fauteurs de trouble, et plus d'une fois la demoiselle était passée à côté d'un de ces tags dont on devinait facilement la provenance. Non, on ne peut pas vraiment dire que l'Akame Dan fasse dans la discrétion et ce genre de chose, et ce contrairement aux quelques individus faisant face à Misaki. Sans Koyen, surement n'aurait-elle jamais trouvé ce groupe-ci. Et pendant ce temps, Kido ne semble pas se départir de cet air presque sévère, les bras fermement croisés sur sa poitrine, comme en train de réfléchir à quelque chose s'écartant de ce que Misaki pourrait deviner.

- C'est peut-être trop tôt pour t'accepter dans le groupe, mais dans l'état actuel des choses, nous n'avons pas le choix. Hinata Misaki. Est-ce que tu es prête à devenir le douzième membre du Mekakushi Dan ?

Un moment d'arrêt pour la brunette, un temps pour que l'information monte au cerveau. On lui demandait clairement d'agir, chose qu'elle n'avait pas vraiment fait jusqu'à présent, par peur surement des conséquences. Ce n'est donc clairement pas une demande à prendre à la légère. Une demande qui influera sa vie, peut-être en est-ce une, mais aucun moyen de le savoir, Misaki ne voit pas le futur après tout. Expirant lentement, agrippant légèrement sa jupe, comme pour se calmer mais pas que, la lycéenne baisse les yeux un instant, avant de regarder de nouveau la verte.

- J'imagine que je n'ai pas vraiment le choix... Bien sûr que j'accepte, ce serait bête de reculer maintenant, surtout après avoir finalement agit.

C'est pour lui après tout, il ne faut pas prendre peur maintenant. Même si elle le sent, ce sentiment peu agréable présent dans sa poitrine. La jeune fille appréhende ce futur possédant trop d'inconnues et de points échappant à sa compréhension. Mais le fait que le Mekakushi Dan l'aidera, et qu'elle les aidera surement en retour, ne fait aucun doute dans son esprit, comme une éclatante vérité.

Se retournant rapidement vers Konoha avec un sourire, Misaki se tourne de nouveau vers Kido, sourire aux lèvres, toujours. Déterminée peut-être, et ce sentiment d'excitation qui monte peu à peu en même temps. Oui, elle a peur, mais en même temps l'attend avec impatience, ce futur, cette évolution dans sa vie. Et Misaki tend sa main vers la leader, comme pour sceller ce lien, cette rencontre inhabituelle, avec un sourire toujours.

- Donc, Hinata Misaki, 12ème membre du Mekakushi Dan, et donc enchantée leader !

Un petit pas de plus, petit à petit, lentement mais surement.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   Dim 29 Nov - 22:56

«J'imagine que je n'ai pas vraiment le choix... Bien sûr que j'accepte, ce serait bête de reculer maintenant, surtout après avoir finalement agit.» … Hein ? Quoi ? Accepter quoi ? Que se passe-t-il ? L'androïde s'est une fois de plus perdu dans ses pensées, plus précisément ses inquiétudes pour Koyen, jusqu'à en perdre totalement le fil de la conversation. Très malin, tout ça. Il ne sait plus trop que faire maintenant, alors autant attendre de voir la suite. Et sinon, demander, au pire. Ce serait bête d'avoir loupé un évènement important de cette manière, tout de même. Mais pas étonnant venant de Konoha.

Un sourire de la brunette lui est adressé et il lui sourit en retour. Il n'a aucune idée de ce qui se passe, mais reste content de la voir ici, et encore plus de la voir sourire. Ça lui fait chaud au coeur, ça le fait sourire naturellement, presque sans qu'il s'en rende compte. «Donc, Hinata Misaki, 12ème membre du Mekakushi Dan, et donc enchantée leader !», proclame-t-elle en tendant la main à Danchou-san. … Ah ? Membre du Mekakushi Dan ? Vraiment ? Vraiment vraiment ?! L'albinos a comme un petit sursaut, là. C'est ça, qu'elle a accepté ? Qu'il a loupé à cause de son égarement ?

Mais… Mais… «C'est super, Misaki !», s'illumine-t-il quelques secondes. Un grand sourire, naïf et enfantin, orne son visage doux. Après qu'elle ait serré la main de Danchou-san, il s'approche et lui tend la sienne gentiment, avec une joie enfantine, véritable bouffée d'air dans ces circonstances-ci. Il est bien innocent, bien trop, Konoha. Mais il y a des fois où cela ne fait pas de mal. «Bienvenue, alors ! Je ferai tout ce que je peux pour t'aider, alors n'hésite pas à venir me voir ! Je pense que c'est valable pour les autres aussi !» Le voià très enthousiaste, très motivé à aider Misaki -et Koyen aussi, du coup- de son mieux ! Voir le groupe s'agrandir, c'est toujours une grande joie pour Konoha. Joie qui n'en est que plus agréable étant donné que le nouveau membre n'est autre que la gentille Misaki, qui lui avait offert trois délicieuses crêpes, au début de l'été. Une amie précieuse, et qui le deviendra encore plus à présent. C'est donc une bonne nouvelle pour le jeune homme, et ça se voit, ça se sent. Il dégage une aura chaleureuse, apaisante, son sourire ne le quittant plus. Konoha ne perçoit pas la gravité de la situation, mais en un sens, sa présence candide détend l'atmosphère, et ça ne peut qu'être bénéfique pour la suite.

HRP:
 

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan   

Revenir en haut Aller en bas
 
kind twist of fate -- misaki/mekakushi dan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critique : It's Kind of a Funny Story
» Trailer: Fate stay night
» Kyrandia II: The Hand of Fate
» Hand of Fate
» A kind little fluffball ✖ Fluffle Puff [ 100% ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville :: Q.G du Mekakushi Dan-
Sauter vers: