Partagez | 
 

 this christmas i give you my heart ♥ Kaori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: this christmas i give you my heart ♥ Kaori   Mer 24 Déc - 20:42

C'était aujourd'hui. C'était enfin le vingt-quatre décembre, un jour très spécial. La réveillon de Noël. Et, pour la première fois de ta vie, tu allais passer la soirée avec une autre personne que ta tutrice ou ta famille – qui ne t'a d'ailleurs pas contactée, même hier, pour t'inviter... Quoique, c'était normal. Tu ne faisais plus partie de celle-ci. Tu souris tristement en t'habillant. Tu devais encore essayer d'acheter un cadeau, mais tu ne savais pas trop quoi. Tu espérais juste que ta tutrice ne se sente pas trop seule – mais elle t'a rassurée en disant qu'elle invite des amis à elle.

Tu enfilas une tenue au hasard, juste pour partir te balader de magasin en magasin avant qu'ils ne ferment. En sortant et mettant ton écharpe, tu te remémorais des journées précédentes. Il y a quelques jours tu mettais ton plan à exécution. Tu te baladais dans la banlieue, lieu peu sûr mais qui semblait idéal pour un adolescent comme cet inconnu à la mèche blonde. Et, comme tu le voulais, tu vis celui-ci passer par là. N'ayant pas vraiment courage de lui parler en face à face, tu le suivais. De peur de te tromper, tu ne t'approchais pas trop. Tu faisais attention à ne pas éveiller l'attention de qui que ce soit, mais tu arrivas en tous les morceaux à l'endroit où l'inconnu avait disparu.

C'était un bâtiment visiblement abandonné – tu étais dans la banlieue après tout. Tu n'y entras pas – ce serait pareil qu'un suicide, entrer dans un bâtiment abandonné. Tu ne fis que sortir une lettre de ta poche et la poser à côté de ce que tu pensais être l'entrée. Après ça, tu repartis en courant. Il ne fallait surtout pas que quelqu'un te voie ici, ni que tu sois attaquée par des gens encore plus dangereux que l'inconnu du parc d'attractions. Tu t'en sortis vivante, par chance.

Que contenait la lettre ? Dans l'enveloppe sans nom se trouvait un papier blanc plié en trois sur lequel tu as mis une invitation pour le soir de la réveillon de Noël. Tu avais tout prévu. Le rendez-vous était fixé à dix-sept heures, tu indiquas même ton numéro au cas où il serait en retard. Vous deviez vous croiser sous le grand sapin du centre ville. Tu étais si enthousiaste !

Tu entrais dans une pâtisserie, croyant avoir vu qu'il aimait les sucreries – une personne sceptique n'aurait pas commandé autant de crêpes. Tu achetas plusieurs pâtisseries donc des biscuits et gâteaux et demandas de les emballer joliment. Ça passe. Tu rentrais chez toi, toute contente. Tu étais déjà aux anges, rien que de penser à revoir l'inconnu.

Une fois chez toi, tu attendais impatiemment. Il devait être quinze heures. Tu pris un bain d'un peu moins d'une heure, te reposant en même temps. Ça te donna l'occasion de te laver les cheveux pour la deuxième fois de la journée. Tu les séchas une fois sortie de l'eau. Tu mis une robe blanche aux manches longues ainsi que des collants noirs. Tu sortis un parfum et un rouge à lèvres que tu utilisas tout de suite. Tu fis de même avec ton mascara et sortis de la salle de bains, te coiffant les cheveux en même temps. Tu en fis, comme d'habitude, deux longues couettes que tu décoras de rubans noirs.

Tu lanças un « au revoir » à ta tutrice tout en mettant tes bottes. Tu enflas ton manteau et tes gants, vérifiant avant l'heure actuelle. Tu respiras, souris et sortis, n'oubliant pas de prendre ton sac. Tu te mis en route, d'un pas vif et rythmique. Tu observais les décorations autour de toi, partout dans la ville. Ah, Mekakucity était tellement une belle ville à Noël. Tu arrivas au sapin pile à l'heure et tu te félicitas mentalement.

Il ne restait plus qu'attendre. Les minutes passaient et ton sourire disparaissait peu à peu. Certains passants te regardaient bizarrement, tu devais avoir une face étrange... En même temps, c'était un inconnu que tu invitais. Pourquoi il viendrait. Mais oui, tu ne réfléchissais plus logiquement, il y a quelques jours. Naïve que tu es, Kaori. Tu te brises le cœur toi-même, sérieusement. Tu fixas, du coin d’œil, les chaussures des passants. Personne ne s'arrêtait pour longtemps. Ça commençait à durer. Sûrement une heure que tu étais plantée, de manière pareille que cet arbre derrière toi.

Une heure. Deux heures. Trois heures. Il était donc vingt heures. Tu fixais ton portable. Aucun appel. Tu avais froid au cou, tu avais oublié ton écharpe. Tu devais être rouge de froid. Tu gelais à force d'attendre et ne rien faire. Tu levas ton regard, cherchant l'inconnu connu – oh que ça sonne bizarre – du regard. Tu avais encore cet espoir. Ce dernier espoir qui se lisait clairement dans ton regard. Rien. Devais-tu toujours attendre ? Ça faisait quand même trois heures et une trentaine de minutes que tu étais là, sans nouvelles de l'adolescent.

Tu sentis quelque chose de plus chaud couler sur tes joues. Ta vision se réduisait peu à peu. Tu... pleurais ? C'était venu tout seul, sans prévenir, les gouttes salées coulaient sans te laisser le choix. Tu ne pouvais les cacher, et tu ne voulais pas. Quitte à attirer de l'attention, de la pitié. Pour une fois, tu en avais droit. De pleurer. Tu fondais en sanglots à présent, tu ne t'arrêtais pas. Tu tournas le dos à tout le monde, te cachant en quelque sorte. Tu ne regardais même plus le sapin qui bougea légèrement, guidé non pas par le vent, mais par une cannette qui tomba ensuite par terre avec un bruit métallique. Tu n'entendis pas la voix familière de Mitsuki s'énerver sur les passants, ni une autre, de Misaki, lui faisant des remarques. Tu n'entendais rien à part tes pensées. Tu étais dans une transe, une transe de pleurs. Une transe dont tu ne voulais pas sortir, tu voulais pleurer, encore et encore. Tu n'en pouvais plus.

Pourquoi toi, pourquoi c'était toi qui craquais sur un gars comme lui. Pourquoi...

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
 
this christmas i give you my heart ♥ Kaori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hungry heart [Accepté]
» WARRIORS CATS' HEART
» we heart it ?
» Votre chanson préféré de NOEL c'est laquelle ?
» [Dollies] Pomme > Fraise ~ 3e essai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville-
Sauter vers: