Partagez | 
 

 Waiting for you - ft. Kaori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Waiting for you - ft. Kaori   Ven 26 Déc - 14:34

Buuh, il fait froid aujourd'hui. J'ai passé la fin de ma matinée à courir un peu partout, à droite et à gauche de la banlieue, donc ça m'a plus ou moins tenu chaud, mais là il va être temps de rentrer. Pour une fois j'ai une veste en plus, chose rare ! Mais il caille vraiment trop, c'est chiant l'hiver. On fonce au Q.G. ! Le radiateur que j'ai installé il y a quelque temps est quand même bien pratique, je suis sûr que ça attire des gens. J'espère que, si y a des gens, ce sera pas des petits cons comme certains peuvent l'être. Le chef ne passe plus trop ces derniers temps, je me demande ce qu'il fait. Ou alors on se loupe ? Bizarre, quand même. J'espère qu'il ne m'évite pas, manquerait plus que ça. Oh non... Si ça se trouve il m'a grillé et ne veut plus me voir ? Genre, je le dégoute...? N-Non, n'y pensons pas. Pas possible. Avec un peu de chance il sera là et — Merde, je viens de bousculer une fille. C'est ça de pas regarder où on va. «Oh, excuse-moi ! Je ne t'ai pas fait mal ?», demandé-je avec un sourire aimable. Toujours adopter cette attitude avec les filles, surtout en plein milieu de la banlieue. D'autant plus que je n'ai pas l'air d'une racaille ou quoi, alors je n'agirai pas non plus comme telle devant des personnes à premiere vue normales. Face à la réponse négative, je continue mon chemin. Il m'en restait assez peu en plus, en fait la fille devait être à vingt mètres environ du Q.G. Je me demande ce qu'elle peut bien faire là. Mais bon, c'est pas mes soucis, après tout.
[...]

Bon, il est 16h, ça fait un petit moment que je farfouille au Q.G., j'y suis depuis ce midi je crois. Y a deux ou trois gens qui sont passés, c'était pas trop chiant, il est maintenant temps d'y aller. En fait j'ai envie d'aller m'acheter un goûter, pour une fois. Genre un truc plein de chocolat, pour rester dans l'ambiance de Noël, tiens. C'est donc reparti pour traîner en ville, et pourquoi pas emmerder les passants. Quelle activité constructive. J'enfile ma veste et m'emmitoufle dedans, je suis certain qu'il fait encore super froid. Les joies du mois de décembre. Enfin bref, me voilà dehors, le paysage n'a pas du tout changé. Enfin en même temps, pourquoi aurait-il changé ? Mêmes bâtiments, mêmes rues, mêmes gens— Mêmes gens ? Depuis ce midi ? ... Mais oui. Il y a toujours cette fille. Celle que j'ai bousculée il y a de cela... Quatre heures ?exactement à la même place, exactement la même expression, la même fille quoi, plantée là comme si elle faisait partie du paysage, oui, exactement. Qu'est-ce qui lui arrive ? Mmh, et si j'enquêtais ? Ça pourrait être marrant. Le goûter peut bien attendre un peu ! En plus, comment elle a trouvé le Q.G. ? Ça veut bien dire qu'elle connaît l'un des nôtres, si elle est là. Si ça se trouve elle a des yeux rouges aussi et veut que je la recrute ? Mais dans ce cas, pourquoi ne m'a-t-elle pas demandé tout à l'heure ? C'est vraiment intriguant, tout ça. Bon. Me voilà devant elle. Alors n'y allons pas par quatre chemins, mais reprenons le masque du mec sympa et pas brute de tout à l'heure. «Hm, salut, tu cherches quelque chose ? Tu étais déjà là ce midi, alors je me demandais.», dis-je, l'air tout de même un peu maladroit. C'est que c'est pas forcément simple d'engager la conversation avec une inconnue, surtout vue la tête qu'elle fait. Elle a l'air un peu triste, ou ce n'est qu'une impression ?

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Sam 27 Déc - 14:49

waiting for you


Tu n'avais pas cette habitude de te lever tard, pendant les congés, vacances et jours fériés. Tu te levais, comme d'habitude, vers six heures du matin. Pour certains il était question d'une folie, d'une obsession, mais cela ne te dérangeait pas plus que ça. Sauf les jours où tu avais mal à la tête, mais ce n'était pas le cas aujourd'hui. Ainsi, tu te levas à six heures dix, tu t'habillas chaudement, comme tu prévoyais de sortir pour un long moment, tu regardas par la fenêtre, par réflexe et tu sortis de ta chambre pour te diriger vers la cuisine.

Tu pris du pain pour le petit-déjeuner. Tu n'avais pas spécialement faim et tu ne voulais pas être pleine. Tu sortis un couteau du tiroir et commençais ainsi à préparer un bento. Pas que pour toi, pour deux personnes, cette fois. Tu espérais encore et toujours et, un jour peut-être, cet espoir te tuera. Mais peu importe, ce qui comptait, c'était de gagner. Et toi, tu gagnes toujours.

Une fois fini, tu mis la boîte dans un sac et tu laissas un mot à ta tutrice. Tu lui annonçais que tu sors et que tu ne sais pas spécialement à quelle heure tu vas rentrer. Tu la rassurais en disant que tu seras à la maison avant qu'il ne fasse complétement noir et que tu ne vas pas aller dans un endroit inapproprié ou dangereux. Mensonge. En vérité, dès que tu mis ton manteau, tes bottes et ton écharpe, que tu pris ton sac et y laissas tomber ton portable et des gants, que tu sortis et fermas la porte, tu te dirigeas vers la banlieue de Mekakucity. Ces derniers temps tu y passais de plus en plus de temps, a-t-on l'impression.

Quand tu arrivas à l'endroit voulu il devait être dix heures – tu ne te précipitais pas, tu y allais à ton rythme. Tu doutais, de toute façon, que quelqu'un passe par là vers huit heures, un jour sans cours, et surtout pas lui. Enfin, tu le pensais mais tu ne pouvais en être sûre. Il ne neigeait pas, mais les trottoirs étaient d'un blanc pur – au moins jusqu'ici –, décorés de plusieurs traces, différents signes de pas. C'était bien joli, mais le danger commençait à partir de maintenant. Il fallait rester invisible, il fallait devenir le décor. Et si tu n'étais pas la spécialiste de cet acte, qui l'était ?

En avançant vers le vieux bâtiment où tu vis entrer ce cher à la mèche blonde, la dernière fois, tu bousculas un homme, un adolescent peut-être, que tu ne connaissais pas, évidemment. Il n'avait pas l'air menaçant ni violent, il avait l'air d'un simple humain aux cheveux châtain. Il s'excusa même, geste inattendu de la part d'une personne d'ici. Cela te ferait même légèrement sourire, si tu n'étais pas toi.

Tu fis un geste de tête qui, selon toi, disait « ça ne fait rien » et tu reculas de quelques pas pour te fondre dans le décor d'un autre bâtiment. De là, tu attends, très sagement, cette personne que tu aimais – malencontreusement en quelque sorte, es-tu malchenceuse ?


Tu commençais à avoir sérieusement froid. L'atmosphère d'ici ne te plaisait pas. Peut-être que l'adolescent n'était venu ici qu'une fois et qu'il ne revenait pas très souvent ? Tu allais totalement déprimer si cela se révèle être le cas. Tu baissais ton regard, recherchant le portable dans ton sac. Ton ventre gargouilla légèrement. Tu l'attendais pour manger. Tu soupiras en voyant que l'écran t'indiquait les alentours de seize heures. Tu grimaças, perdant la réserve d'espoir de ce jour.

Tu levas ta tête, entendant un bruit. Des pas dans la neige. Pas rapides, pas lents, normaux. Des pas. Rester un décor, rester un décor, observer, c'est peut-être lui. Tu souris automatiquement, avant de voir un visage connu... Mais pas celui que tu souhaitais voir. Ta mémoire était bonne et tu savais que ces cheveux et ces traits de visage appartenaient au mâle qui te bouscula ce matin. C'est vrai que tu ne le vis pas sortir avant... Mais il se dirigeait vers toi, d'après tes calculs rapides.

Déception. Ce n'était pas celui que tu voulais voir. Non, pas la même voix. Tristesse. Soupir. Tu penches légèrement ta tête, essayant de prendre le contrôle de ton regard. Neutre, neutre, neutre, neutre. Il était de plus en plus près. Décor, Kaori, disparais. Encore quelques pas. Tu reculas encore un peu, ton dos touchait le mur d'un bâtiment pas très grand ni haut. Un mur que tu pensais sale. Et cela te dégoûtait. Quatre, trois. Et s'il te voulait du mal, finalement ? Deux. Trop tard pour fuir. Un. Vraiment trop tard, même si tu n'étais pas du genre à changer de décision une fois la mise en situation commencée. Zé-ro. ~

    - Hm, salut, tu cherches quelque chose ? Tu étais déjà là ce midi, alors je me demandais.


Ah ? Il ne semblait pas nuisible, finalement. S'il ne faisait que parler, ça allait. Pour l'instant. Tu te contentais de créer des plans de fuite, au cas où. Puisqu'on ne sait jamais, n'est-ce pas ? Surtout ici. Tu le dévisageais ensuite, essayant de voir la moindre faille dans son expression faciale. Les masques, c'est fréquent chez des gens. Cachant ton désappointement par la suspicion, tu te décidas à parler. Cet homme sortait droit du bâtiment qui était certainement fréquenté par l'inconnu à la mèche de miel, il devait savoir quelque chose sur lui. Et cela t'aiderait vraiment, de recevoir certaines informations. Par exemple, simplement son nom. Ah oui, c'était très bête de ne pas connaître le nom de celui qu'on aime, bien joué, Kaori.

    - Bonjour, – commenças-tu, poliment. – Quelque chose... Plus précisément quelqu'un. Vous savez, un adolescent, plus ou moins mon âge, haut de taille, yeux miel, cheveux châtains mais aux mèches blondes à la largeur du front –


Tout en donnant ces précisions, tu gesticulais, avec tes mains. Tu montrais sa taille, les yeux, puis tu passais tes doigts dans ta frange. Tu souris légèrement. Tu espérais de tout ton cœur que c'était assez et que ce n'était pas une chose très fréquente ici. Ainsi, tu pourrais plus te renseigner sur lui, intéressant comme option, non ?

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Ven 2 Jan - 21:30

Elle a reculé à mon approche ? Je ne pensais pas avoir l'air si louche, pourtant. Même le contraire, en fait. Enfin bon. C'est peut-être l'ambiance qui la rend comme ça ? Seule pendant quatre heures devant le Q.G., qui plus est en plein milieu de la banlieue, ce n'est pas vraiment ce qu'il doit y avoir de plus rassurant pour elle, en fait. Et puis elle doit avoir bien froid, en plus. Mais c'est pas se coller au mur qui arrangera ce problème-là. Et, quand on y réfléchit, ça l'empêche même de fuir, en fait. Ou ça l'entrave, du moins. Je sais même pas si je serais fichu de la rattraper, si elle prenait ses jambes à son cou. C'est con. J'espère qu'elle va pas le faire, ça frustrerait ma curiosité. Mais normalement j'ai agi pour qu'elle ne le fasse pas. Donc pas de raison qu'elle fuie. Et puis, si elle attend devant le Q.G., elle va pas partir comme ça, si ? Genre, pas au bout de quatre heures. Mettons-nous à sa place : soit elle reste une heure, soit elle reste toute la journée. Parce que si elle reste quatre heures mais que ce qu'elle cherche arrive à la cinquième, elle serait super déçue. Enfin, c'est comme ça que je raisonnerais. Mais bon, c'est peut-être pas son cas, la seule chose qui doit être un point commun entre nous, c'est euh… Le fait de ne pas en avoir, à première vue. Ahem.

«Bonjour— Oh, elle ne fuit pas. Et elle semble me répondre, c'est bien, ça ! Quelque chose... Plus précisément quelqu'un. Vous savez, un adolescent, plus ou moins mon âge, haut de taille, yeux miel, cheveux châtains mais aux mèches blondes à la largeur du front.» Oh, elle cherche quelqu'un ? C'est mignon, elle fait des gestes quand elle parle, ça doit vraiment être important. En plus elle est restée ici un bon moment pour ce garçon, je me demande bien qui c'— «… Akio ?!» J'ai été tellement surpris en réalisant que tout correspondait que j'ai eu un léger sursaut en arrière. Attends. Elle cherche vraiment ce petit con ? Alors qu'elle a l'air d'être une fille super droite, carrée et tout ? Comme on dit les apparences sont trompeuses… Je devrais le savoir, vu que je suis Uso-Tsuki, mais quelle claque je viens de prendre. Ouah… Hm, bref. Je me remets de ce… De ce choc, et affiche un petit sourire gêné. «Hm, pardon, je ne m'y attendais pas.» Elle cherche vraiment Akio ? Le Akio ? Mais… Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'elle passerait quatre heures sans bouger devnt le Q.G., dans le froid et certainement l'angoisse, à attendre Akio Takamatsu ? En plus, pourquoi ne dit-elle pas directement son nom ? Elle ne le connaît pas ? Elle connaît donc Akio sans savoir son nom. Mais elle sait qu'il vient souvent ici, vu qu'elle est là. … … … C'est qui, cette fille ? Je ne montre rien de la surprise à laquelle me tirent mes conclusions, ce serait inutile et elle se méfierait.

À la place, je me contente de rester courtois et de parler d'un ton naturel. «Comme tu as pu le deviner, je pense savoir qui tu cherches. Il n'est pas là pour l'instant, mais je peux peut-être lui transmettre un message ou un objet ?» Un sourire aimable accompagne mes paroles, même si j'ai l'air intrigué. Façon indirecte de demander pourquoi elle le cherche. Histoire qu'elle ne parte pas déjà, à cause de la déception, frustration ou autre. Mais à mon avis, si elle ne connaît pas son nom, et que je dis que je le connais, elle va se douter que j'en sais plus sur lui. Peut-être que ça peut l'intéresser. Et comme ça j'en apprendrai plus sur elle. C'est qu'elle m'intrigue, maintenant. Quatre heures sans bouger devant le Q.G. Qu'est-ce qu'il lui a fait, Akio ? «Oh… Et hm, tu n'as pas froid ? Si je ne me trompe pas, tu es restée ici, non ?» Voilà, maintenant je m'inquiète pour elle donc j'ai l'air moins dangereux, même si je pense qu'elle ne me considérait plus trop comme tel. Mais c'est une mesure de précaution. Même si, de toute façon je compte rien lui faire, à part lui tirer les vers du nez quant à ce cher petit Akio. Quelle drôle d'histoire, quand même.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Lun 5 Jan - 13:34

– waiting – for you.


    - ... Akio ?!


Il parut avoir un leger sursaut. La façon dont il réagit t'indiqua que ce mot, Akio, était le prénom d'une personne qui semblait être l'individu que tu cherchais. Tu montras un sourire bienveillant. Tu connais son prénom – car cela ne semblait pas être un nom de famille – désormais et cela te réjouissait plus que tout. C'était un excellent début. Tu penchas ta tête sur le côté droit et continuas à sourire tout en écoutant l'inconnu qui continuait sa réponse.

    - Hm, pardon, je ne m'y attendais pas. Comme tu as pu le deviner, je pense savoir qui tu cherches. Il n'est pas là pour l'instant, mais je peux peut-être lui transmettre un message ou un objet ?


À sa réponse, on aurait cru qu'il le connaissait assez pour le revoir encore et encore, peut-être pas à sa guise mais il savait que celui-ci reviendrait. Soit il mentait. Il n'avais cependant pas l'air d'un « menteur pro », même que ce serait justement cela qui le rendrait suspect... dans les temps normaux. Maintenant, tu n'étais que trop occupée par Akio et ce que l'autre pouvait savoir de lui ; c'est bien plus important que les apparences trompeuses ou les sales caractères.

Tu réfléchis à ses longues paroles. Message. Passer un message. Ça pourrait vraiment t'aider, si seulement tu avais un message à passer. Pourquoi tu étais venue ? Juste pour le voir – voir Akio – lui sauter au cou et essayer d'être heureuse sans faire attention à ses sentiments à lui. Et ça, ce n'était en aucun cas un message, surtout pas à passer.

    - Je ne pense pas que passer un message soit nécessaire, mais merci bien pour votre gentillesse.


Rester polie était dans tes habitudes, mais il ne s'agissait pas là que de ça ; tu tentais de faire une bonne impression aux connaissances de celui que tu aimais. Dans la vie, rester courtois et gracieux était très important – cela devenait même un synonyme pour la gagner, bien t'y débrouiller. Tout devenait plus facile. Montrer que tu es née dans une famille aisée t'aide énormément et rares sont ceux qui se doutent de la triste vérité : que devant eux se tient une lycéenne déshéritée. Mais, de toute façon, ce n'est pas comme si cette réalité allait rester comme celle-ci pour toujours.

    - Oh… Et hm, tu n'as pas froid ? Si je ne me trompe pas, tu es restée ici, non ?


Froid ? C'est vrai que tu gelais depuis un moment. Par réflexe, tu attrapas ta main gauche avec celle de droite et les frottas l'une contre l'autre. Tu laissas un léger sourire autant désolé qu’embarrassé sur ton visage chaleureux du moment. Mais qu'allais-tu répondre et que fera-t-il ? Pourquoi il te demandait cela d'ailleurs – par politesse ou soupçon ? Bon, peu importe. Ce n'était pas le moment d'y penser, pas le temps de mener une petite enquête sur les désirs de l'inconnu. Ce n'est pas comme s'il pouvait se révéler dangereux, même si vous vous trouviez dans la banlieue – et que tu aies oublié ce détail pour un laps de temps –, un être si banal et simple que celui-ci !

    - En effet, l'air est polaire et sachant que cela fait un moment que je l'attends ici, – tu insistas sur le ''le''. – mais que puis-je faire si ce n'est guetter, ce n'est pas comme si je pouvais le rencontrer n'importe où.


Vérité. Tu te décidas à parler de ton attente ici en espérant, encore une fois, des informations supplémentaires sur Akio. Son établissement, habitat, des lieux qu'il fréquente quotidiennement peut-être – peu importe ! Tu fis un sourire inquiet. Encore un sourire, tu en faisais trop, tu allais avoir mal aux joues après. Mais tu t'en plaindras pas longtemps : c'est pour Akio après tout.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Dim 25 Jan - 11:28

Elle a l'air contente que je lui parle d'Akio comme ça. Ce qui est assez étonnant en fait. Peut-être est-ce parce qu'elle ne le connaît pas vraiment -la preuve en est qu'elle ne semblait pas connaître son nom, sinon pourquoi une telle description à l'instant ?- et qu'elle n'a pas rencontré son sale caractère et son irrespect ? Ceci dit si on enlève ça à Akio, il ne reste plus grand chose. C'est assez étrange, comme situation, en fait. Elle doit cependant vraiment l'apprécier ce petit con, vue la situation dans laquelle elle se trouve juste pour lui. Est-ce qu'il se rend compte, lui, de la chance qu'il a d'avoir cette… Admiratrice ? Parce que bon, j'ai beau être gay, je sais quand même reconnaître la valeur des filles ! Elle est trop elle, à l'attendre comme ça malgré le mauvais temps. Et regardez-moi cette façon de sourire rien qu'en m'entendant parler de lui, alors que je pourrais juste carrément lui mentir. Mais à vrai dire, aujourd'hui je n'ai pas vraiment envie de mentir, ça me ferait en quelque sorte plaisir de l'aider, la pauvre petite. Et si ça peut embêter Akio, de quelque façon que ce soit… C'est parfait.

Donc hum, pas de message ou quoi à transmettre ? En même temps, si elle ne le connaît pas tant que ça, elle ne doit pas avoir grand chose à lui dire. Et lui, il connaît son nom ? Même pas sûr. C'est tellement con pour elle. Je vais l'aider.  Je ne peux pas encore vraiment déterminer ce qu'elle lui veut, mais elle lui veut quelque chose. Et ça pourrait se révéler très intéressant, donc autant en profiter pour être aux premières loges ! «En effet, l'air est polaire et sachant que cela fait un moment que je l'attends ici, mais que puis-je faire si ce n'est guetter, ce n'est pas comme si je pouvais le rencontrer n'importe où.» Oh ? Elle a appuyé sur le «le» ou j'ai rêvé ? Ça, ça veut bien dire quelque chose. Peut-être qu'elle tient vraiment beaucoup à lui ? Ouais, vu ce qu'elle dit ou fait depuis ce midi, en fait… Logique. Bravo Uso, tu es un attardé. Ah là là. Mais passons. Il y a quand même mieux à penser pour le moment. Donc elle a super froid mais elle ne connaît pas d'autre endroit qu'ici pour l'attendre ou le voir ? En un sens, je la plains, c'est pas vraiment accueillant, dans le coin. «Hum, certes ? Une simple conjecture impliquant que je connais pas vraiment sa situation et qu'il me faudrait plus d'infos pour juger. Mais je continue : C'est vrai qu'il passe assez souvent ici, mais c'est peut-être pas une très bonne raison pour attendre comme ça en plein milieu de la banlieue ?» C'est vrai, ça. C'est pas le meilleur endroit pour un rendez-vous ou autre, sauf si t'es un habitué mais ça m'étonnerait que ce soit son cas. D'ailleurs, comment elle connaît le Q.G. ? Elle l'a suivi jusque là ? C'est… Impressionnant ? En quelque sorte. Elle plutôt amusante.

Avec un léger sourire, se voulant rassurant ou du moins inoffensif, je reprends. «Mais si tu veux le voir, peut-être que je peux t'aider ?» Là, j'en dis assez pour attirer son attention, mais pas sûrement pas assez pour la satisfaire. C'est bon ça, très bon. Je me demande comment elle va réagir ? Il faudrait qu'elle m'explique un peu le pourquoi du comment de sa situation, ce serait plus simple. Mais après, je conçois que, à sa place je ne donnerais pas d'infos personnelles si facilement à un inconnu dans la banlieue, quand bien même il aurait l'air de ne pas être dangereux ou de connaître la personne que je cherche. Je sais que je serais du genre à inventer un tissu de mensonges tous plus crédibles les uns que les autres, mais tout le monde n'est pas comme moi, et c'est ça qui est intéressant. D'autant plus que ça avancera beaucoup moins vite si je ne sais pas exactement ce qui se passe. Après, c'est sa décision, mais ça me décevrait qu'elle ne me dise rien. Au mieux, ce sera parce qu'elle n'a pas vu le sous-entendu, et alors je lui demanderai directement. Tourner autour du pot, ça fonctionne cinq minutes, mais après autant y aller directement. Et sinon… Tant pis pour elle, elle loupera une grande aide pour atteindre son but. Parce que bon, elle a quand même de la «chance» d'être tombé sur moi, car dans les fréquentations d'Akio, je pense pas que beaucoup d'autres gens l'auraient écoutée ou lui auraient proposé de l'aide. Asa peut-être ? Ça aurait été très mauvais pour cette brunette, ça. J'attends sa réponse avec calme, après tout aucune raison de s'énerver ou de stresser — pour moi en tout cas.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Ven 1 Mai - 11:59

    - Hum, certes ? C'est vrai qu'il passe assez souvent ici, mais c'est peut-être pas une très bonne raison pour attendre comme ça en plein milieu de la banlieue ?


Il semblait attendre quelque chose. Ce n'était pas très clair, mais tu le sentais. De ton point de vue personnel, attendre Akio ne nécessitait aucune «bonne raison» pour être fait. Tu pouvais, tu devais même l'attendre, que ce soit devant une confiserie ou en plein milieu de la banlieue. Chaque endroit et entourage t'allait, si seulement tu pouvais le vois. Certes, tu préfèrerais un rendez-vous dans un restaurant ou un parc qu'une rencontre dans un endroit dangereux, vraiment pas sûr et avec un résultat qui n'était pas garanti. En effet, tu ne savais pas vraiment quand Akio passait par là – et oh, qu'aurais-tu donné pour le savoir et ne pas devoir passer tes journées dans l'insécurité – mais tu ne pouvais qu'attendre à longueur de journée et espérer. Le « assez souvent » de l'inconnu ne te satisfaisait pas, pas du tout même, ce n'était pas assez précis, pas assez facile à comprendre, à analyser, ce n'était pas une heure, pas même un moment de la journée. Non, c'était juste un simple « assez souvent » qui avait d'ailleurs une signification différente pour chaque être humain.

    - Mais si tu veux le voir, peut-être que je peux t'aider ?


Il continua, un sourire commun le rendant bienveillant. Tes yeux semblaient briller un court instant, intrigués. Tu le fixas. Le ton qui pointait l'interrogation de la phrase semblait être un point final pour ce qu'il voulait dire jusque là. Il ne paraissait pas vouloir continuer cette phrase avant d'en savoir plus, ce qui était plutôt logique – il ne savait rien sur toi, ni ta relation avec Akio (ou du moins c'est ce que tu pouvais croire). Mais même si tu le pensais assez proche d'Akio pour qu'il le connaisse assez bien, tu ne pouvais pas être sûre de l'intention de cet individu qui se tenait en face de toi. Il semblait inoffensif, mais n'est-ce pas ce qui le rendrait plus que suspect dans cet endroit ? À vrai dire, tu n'en avais aucune idée, tu ne savais pas quoi faire, que dire, tu hésitais. Expliquer ta situation en étant claire mais pas très précise te semblait impossible et tu commençais à penser que tu n'allais pas pouvoir profiter de cette miraculeuse occasion qui se présentait à toi.

Comment décrire votre lien– il fallait remonter à votre rencontre, qui ne datait pas vraiment d'il y a très longtemps. Une simple coïncidence, un hasard que tu ne cessais de nommer destin – l'adolescent t'attrapa le bras, comme le ferait un enfant en colère avec la poupée de sa sœur après une dispute, et te conduit vers la seule attraction que tu ne souhaitais pas découvrir. Il t'utilisa, comme un objet, pour pouvoir profiter des sensations fortes du parc d'attraction. Tu le craignais plus que tout, mais finalement il n'était pas tellement dangereux – maintenant que tu y penses, ce n'était que sa voix – qui te réjouissait dès que tu l'entendais –, que son visage, surtout ses yeux – qui finirent par briller de mille feux au Grand 8, ce qui te plut énormément – et que le fait que tu ne le connaisses pas. Maintenant, tout a changé. Il était surtout adorable. Même le fait qu'il te prit pour un porte-feuille te laissait indifférente, puisque maintenant, tu le croyais en quelque sorte mignon, comme quoi l'amour rend aveugle. On pourrait se demander comment pouvais-tu finir ainsi, après tout cela et tellement vite, on pourrait comprendre et partager les ressentis de ton amie à ce propos, mais toi, tu t'en fichais. C'est comme ça, car c'est Akio.

    - Que voulez-vous savoir, plus exactement ?


N'étant visiblement pas douée pour les explications instantanées sur toi-même, tu lui montras tout de suite que tu avais compris qu'il cherchait à en savoir plus. Tu te tenais toujours droite, tu penchas un peu ta tête, déterminée, en levant légèrement un sourcil. Tu ne voulais pas le décevoir, au cas où cette conversation l'amuserait mais tu ne voulais pas t'enfoncer, te mettre en danger ou quoi que ce soit. Tu devins assez directe dès que vous entriez dans la partie la plus importante et intéressante de la discussion. C'était assez important pour toi et cela devait bien se voir, surtout par ta détermination et tes yeux pétillants*. Kao, tu ne devrais pas t'attendre à beaucoup de la part des inconnus bizarres rencontrés dans la banlieue. Mais... C'est pour Akio-.

* kira kira shoujo

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mar 5 Mai - 0:44

Héhé, on dirait que ma petite technique de lui proposer ce qu’elle attend depuis hm, près de cinq heures, a bien fonctionné ! En même temps, lui dire d’emblée «Hey je peux te conduire au mec que t’attends depuis des heures comme un gosse attend ses cadeaux de Noël depuis des mois» (je viens de comparer Akio à un cadeau de Noël, wtf) (qui voudrait de lui comme cadeau d’ailleurs ?), ça peut que marcher. Non ? Après, elle peut être méfiante, et ça se comprendrait, mais on dirait que le désir de le voir est plus grand ? Ça ne va pas me gêner, cela dit ! C’est trop mignon, cette lueur d’espoir que j’ai vue traverser son regard quand j’ai proposé de l’aider à le revoir ! Je commence à croire de plus en plus qu’elle est amoureuse de lui, mais s’en est-elle elle-même rendue compte ? C’est ça, le plus excitant, dans l’histoire~ ! Si je n’étais pas juste en face d’elle je ricanerais car c’est quand même… Incongru ? Oui, l’idée même que quelqu’un, homme femme, puisse aimer ce type c’est bien incongru ! Y a de quoi rire, soit elle est maso’, soit elle va vite regretter et repartir en courant dès qu’elle aura vu la personne qu’il est réellement ! Quelle que soit la fin de cette histoire, j’ai envie d’y assister, ça ne peut qu’être drôle, pour sûr ! Je me demande bien comment il a pu faire pour ne pas la faire fuir au premier mot sorti de sa bouche, en tout cas ? Peut-être qu’il l’a juste fermée, après tout elle ne connaît même pas son nom ! En voilà, des manières. Akio restera toujours Akio, je présume. C’est pour ça que c’est pas vraiment très logique que cette fille qui m’a l’air tout bonnement normale soit amoureuse de lui. Ou veuille ne serait-ce que le voir. Cela dit on pourrait me rétorquer que «L’amour est aveugle» et que de belles paroles, mais en même temps c’est hm, vrai ? Sinon j’aimerais certainement pas un psychopathe comme Bankichi… Eh. L’amour, c’est illogique, d’accord. Peut-être que la comparer à mon cas me permettrait de mieux la comprendre ? Va savoir… Je testerai, en tout cas, comme ça je ferai exactement tout ce qu’il faut pour la mener par le bout du nez, je suis génial~  … Cette technique ayant tout de même pour limite le fait que si elle est pas aussi timbrée ou folle amoureuse que je le suis, ça a peu de chances de fonctionner. Baah, on n’a rien sans rien !

Elle semble se perdre quelques instants dans ses pensées. Tentée mais encore raisonnable ? Oh, intéressant, elle risque d’être plus dure à persuader que ce que je pensais, mais j’aime ça, c’est comme un défi, ça ajoute de la difficulté et je serai encore plus satisfait quand j’aurai réussi à la tromper ! Je pourrais sûrement utiliser mes pouvoirs pour ça, mais ne serait-ce pas comme tricher ? On verra pour plus tard. J’espère qu’elle n’a pas de pouvoir, d’ailleurs, sinon j’aurais l’air bien con. Surtout qu’elle doit avoir vu les tags de l’autre albinos inutile et alors ce serait encore plus facile de nous griller… Erf. Bon, on verra bien, mais ça en fait une raison de plus pour ne pas m’en servir ! (Je me demande bien à quoi ça sert d’ailleurs ce truc quand je ne peux pas m’en servir sur mon entourage et que j’hésite toujours à le faire sur les inconnus, pfff) «Que voulez-vous savoir, plus exactement ?» … Héhé. Je retiens, sans que cela ne se voie du tout, un petit rire. percé à jour ? Bon, en même temps je ne l’ai pas tant caché que ça. Je souris simplement, visiblement intéressé, et je peux voir qu’elle l’est aussi. Bien bien bien, on devrait s’entendre ! Elle semble déterminée, j’aime ça, ça devrait aller plus vite maintenant, non ? Content, je réponds : «Eh bien, un petit résumé de comment tu le connais et pourquoi tu le cherches ? Je fais ça pour toi tu sais, et il me faut un minimum de renseignements pour t’aider au mieux, non ?» C’est vrai, ça, mais elle risque sûrement de griller que je veux aussi ces infos juste pour mon bon plaisir. Hmm, j’espère que ça va la convaincre ? Je veux juste un résumé en plus, le minimum syndical est amplement suffisant, puisque je découvrirai le reste par moi-même ! Héhé c’est trop bon comment ça se profile, tout ça~ !

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mer 6 Mai - 16:42

    - Eh bien, un petit résumé de comment tu le connais et pourquoi tu le cherches ? Je fais ça pour toi tu sais, et il me faut un minimum de renseignements pour t’aider au mieux, non ?


Il avait raison et c'était assez prévisible, mais à sa réponse, tu te mordis discrètement la lèvre inférieure. Des informations, hein... les donner n'était pas ce que tu ferais avec le plus grand plaisir mais, ça te donnais un espoir. Ce n'était pas très personnel, après tout. Et surtout, c'était pour Akio. TOUT était pour Akio. Pourquoi hésiter, dans ce cas ?

    - Compris. – dis-tu d'une voix sérieuse qui tentait de cacher la peur des éventuelles conséquences. – Il, je veux dire, Akio, est une personne très importante pour moi. Il est comme... le dioxygène que réclament mes poumonsー – tu eus soudainement l'impression de faire des comparaisons étranges, si ce n'est qu'elles étaient inappropriées. – Je veux dire– ... il est peut-être plus facile de comprendre le principe d'un conte : la princesse a besoin de son héros, de son prince. Et il est le prince qui m'est nécessaire.


Tu t'arrêtas pour un moment. Tu étais tombée sous le charme d'Akio comme si celui-ci était une carrière profonde aux pentes fortes. Tu ne pouvais pas t'en échapper sans aide ; et cette aide, tu n'en voulais pas. Tu n'en cherchais que pour tomber bien plus bas. Tu souris légèrement et repris :

    - Notre première rencontre fut assez spéciale, il avait besoin de quelqu'un qui l'accompagnerait au Grand 8, au parc d'attractionsー – en prononçant le nom de l'attraction tu pâlis un minimum et fis une grimace presque invisible. – mais j'ai fini par l'apprécier, pour ainsi dire.


Tu n'en dis pas plus, pour l'instant. Tu te contentais d'un stricte minimum, de ton point de vue, et ne revins pas sur des détails, comme le fait qu'Akio, de son côté, ne t'appréciait pas vraiment – ou ne semblait pas –, que tu as été trainée dans l'attraction par force et choisie au hasard, et d'autres petites choses pas vraiment importantes. Chaque mot que tu prononçais, chaque syllabe, chaque intonation, chaque moment de doute, chaque silence, chaque regard, chaque expression de ton visage, tout avait sûrement une importance. Chaque faute pouvait te conduire à l'échec qui signifierait que tu pouvais dire adieu aux informations sur Akio que tu adorerais tant avoir. Tu faisais attention à ce que tu disais et faisais – ou essayais de faire attention, plutôt – mais rien n'était garanti... Tu étais quand même en train de parler à un inconnu. Assez normal, à première vue. Qui était volontaire pour te donner des renseignements sur la personne que tu aimes. En plein milieu de la banlieue.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Sam 30 Mai - 18:10

Cette fille. Cette fille est décidément très amusante ! Elle n'a pas hésité à me conter sa petite histoire -même si elle a sûrement omis des détails-, elle est vraiment déterminée à retrouver Akio, hein ? Doucement, sans moquerie mais juste assez amusé, je me mets à rire. Ça ne se veut pas méchant, mais c'est juste qu'elle est mignonne, avec ses comparaisons, son air désorienté et surtout ses sentiments pour l'autre nul, qui semblent vraiment très forts. Plus que je ne le pensais. Je veux dire, je pensais bien qu'elle était amoureuse de lui, ça crève les yeux avec son attitude, mais qu'elle tienne à me l'expliquer sans pour autant le dire clairement, et surtout qu'elle s'accroche à moi -indirectement à lui, à ses chances de le revoir- si fort, c'est surprenant. «Je pense avoir compris. Je sais ce que c'est, tu sais !», réponds-je simplement. «Le dioxygène que réclament ses poumons», hein ? Moi aussi j'ai besoin de dioxygène. Et pourtant, ça fait combien de temps que je ne l'ai pas eu ? Je suis en manque, et c'est dangereux, dit comme ça. Mais c'est vrai. C'est vrai que plus je ne peux pas voir Bankichi, et puis j'en ai envie, c'est aussi vrai que je sais ce que ressent cette fille. J'aurais presque l'impression de me voir, là, juste là, en face de moi. L'amour fait faire des choses vraiment stupides, hein ? Je sais ce que c'est, miss, mais moi je pense que je vais finir — ou que j'ai fini par abandonner. Ça me motive encore plus à t'aider, maintenant. C'est dingue, ça. L'amour fait vraiment faire des choses très stupides. Mais je m'en fiche, je suis un thug, moi !

«Notre première rencontre fut assez spéciale, il avait besoin de quelqu'un qui l'accompagnerait au Grand 8, au parc d'attractions, mais j'ai fini par l'apprécier, pour ainsi dire.» Hm ? Comment ça ? Ils se sont rencontrés complètement par hasard ? C'est… Oh, c'est étrange. Disons que je ne m'attendais pas à ça. Dans ma tête, c'était plutôt une admiratrice ce secrète, mais visiblement elle a déjà côtoyé d'assez près notre caniche bicolore ! Ça pour une surprise ! L'expression j'ai fini par l'apprécier» confirme tout en plus, elle doit sûrement avoir fait l'expérience de son caractère de cochon. Et elle l'aime quand même ? Respect, mademoiselle ! C'est pas moi qui en serais capable ! … Quoique, je sais pas si je suis mieux, avec Bankichi, en fait. J'arrête pas de nous comparer alors que nous sommes pourtant loin d'être le même genre de personnes, elle et moi, mais je crois qu'on a au moins un point commun : on est très masos. C'est curieux, ce sentiment que j'ai, quand même, ce sentiment de proximité, assez agréable en fait. Je devrais peut-être m'en méfier, mais c'est dur à freiner. Je vais au moins le cacher, pour le moment. Parce que je doute qu'elle me fasse encore confiance, rien ne sert donc de se précipiter. Elle me voit sûrement comme utile, pour l'instant, mais rien de plus. Un moyen comme un autre de parvenir à revoir Akio. Mais aussi son seul moyen de revoir Akio. Et je compte bien en profiter ! Qui sait où ça nous mènera ?

«Hmmm—», commencé-je simplement, pensif. «C'est pas banal, ça !», souris-je. Je suis inoffensif, moi, d'accord. Et là pour t'aider — même si je sais pas trop ce que ces infos vont m'apporter. C'était vraiment que de la curiosité, à la base. Mais tâchons d'en faire quelque chose ! «Je sais pas si ça va être très facile de le revoir, mais je pense que recréer cette situation, ou une situation similaire, pourrait être pas mal. Parce que je ne sais pas s'il accepterait un— Euh, comme un rendez-vous ?» Et c'est une vraie question, ça. Elle ne m'a pas dit ce que lui pensait d'elle alors je ne vois pas trop quoi faire — à part supposer qu'il doit y être réticent, puisque je le connais quand même un minimum. C'est Akio, après tout. Puis bon, elle le chercherait pas comme ça s'ils avaient gardé contact en mode kira kira love love, si ? Je penche la tête sur le côté, me tenant le menton d'une main, et l'autre soutenant mon coude, réfléchissant en même temps que je dis : «Ou sinon je trouve un prétexte pour moi aller le voir, et je t'emmène ? C'est peut-être aussi simple.» À vrai dire je suis un peu perdu, un peu moins sûr de mes suppositions en cet instant, donc je dis sûrement un peu n'importe quoi, mais il faut toujours essayer. Je ne sais pas vraiment comment elle va réagir, mais je fais de mon mieux pour l'aider ! Pour une fois. Tu as de la chance, ma petite, tu le sais, ça ? J'aurais bien aimé qu'on m'aide comme ça, avec les mêmes intentions, pour conquérir mon Bankichi. Enfin, bref ! Aujourd'hui c'est d'elle que je m'occupe, et ça va me changer les idées, donc c'est pas mal. Je me demande ce qu'elle peut bien penser de mes suggestions ?

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mar 7 Juil - 13:25

Il prétendait comprendre et savoir ce que c'était, que ce sentiment de dépendance face à une personne, cet amour grandissant peu importe le moment, l'humeur, ses action, peu importe à quel point on te repoussait. C'était assez probable qu'il disait la vérité – ce sentiment n'était pas rare parmi les humains – mais il fallait te méfier. Encore et toujours. Tu essayais donc de ne pas te rapprocher de cette idée de ressemblance entre vous et laissais toujours la possibilité qu'il mentait dans ta tête – impossible d'oublier. Après tout, les humains mentaient souvent et tu n'étais pas dans un endroit très sûr.

Il semblait réfléchir, ensuite, alors que tu attendais une autre réponse, un signe de compréhension, peut-être, un acte qui préciserait qu'il manquait des détails. Tu ne disais donc rien et te tenais droite, patiente. Tu regardais devant toi, changeant parfois le direction de ton regard – un peu plus haut, un peu plus bas – analysant sans cesse l'inconnu qui semblait vouloir t'aider – sauf si son but était de te faire croire cela.

    - Hmmm— – commença-t-il, captant momentanément ton attention. – C'est pas banal, ça !


Il sourit, ce qui ne te sembla pas avoir une grande importance, son sourire n'étant pas narquois ni spécialement suspect. Tu penchas très légèrement ta tête sur le côté, attendant la suite – espérant qu'il y en avait une. Effectivement, la situation dans laquelle tes sentiments t'avaient mise n'était pas banale, mais tu pensais que tout était possible. Après tout, tu l'aimais. Tu l'aimais fort, c'était ton prince, ton eau, ta drogue même – sans lui, tu ne pouvais vivre heureuse. Tu en étais persuadée et cela ne t'aidait pas vraiment. Si seulement tu pouvais réfléchir, chose que tu ne faisais plus en pensant à cet adolescent, si seulement tu comprenais que la vie avec lui était impossible et surtout pas bonne pour toi – il était plus comme la pollution que comme la nourriture donc tu avais besoin pour survivre, toxique pour la fleur délicate que tu étais.

    - Je sais pas si ça va être très facile de le revoir, mais je pense que recréer cette situation, ou une situation similaire, pourrait être pas mal. Parce que je ne sais pas s'il accepterait un— Euh, comme un rendez-vous ?


En effet, Akio n'était pas le genre de personne qui déclinerait un rendez-vous – surtout avec toi, en fait – et tu le savais, même sans le connaître si bien que certains – car tu étais persuadée qu'il y avait quelques personnes proches de celui que tu aimais. L'inconnu pencha sa tête à son tour, tenant son menton d'une main. Il avait l'air sérieux, à ce moment précis et tu commençais à avoir plus confiance – juste un peu, un tout petit peu, tes espérances montaient. Tu te permis même d'agrandir légèrement ton sourire.

    - Ou sinon je trouve un prétexte pour moi aller le voir, et je t'emmène ? C'est peut-être aussi simple.
    - En effet, je ne pense pas qu'il puisse accepter un rendez-vous... – tu tournas ta tête, regardant aussi loin que tu pouvais. Ah, ce n'était pas facile, tout ça. – Je pense que la seconde proposition serait... plus sûre ? Je veux dire, si c'est vous qui le voyez...


Tu souris un peu soucieuse, intentionnellement, laissant aussi échapper un court rire nerveux. Tu montrais de cette façon la situation dans laquelle tu étais – tu espérais que cela suffisait pour qu'il comprenne que tout simplement aller voir Akio en l'invitant n'était pas aussi simple qu'on pouvait le penser. Tu levas ton bras pour passer ta main refroidie dans tes cheveux sombres.

    - Je vous serais reconnaissante si vous pouviez... m'aider de cette façon. – dis-tu enfin, avec ce ton voulu plein d'espoir et confiance.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Dim 12 Juil - 14:05

A priori, elle ne réagit pas mal à ce que j'ai dit — ce qui est déjà ça de gagné. Je crois que je m'avance sur la bonne piste. GJ, Uso ! «En effet, je ne pense pas qu'il puisse accepter un rendez-vous...» Elle est d'accord avec moi. Donc elle le cerne plutôt bien — et heureusement pour elle vu qu'elle en semble très amoureuse. Mais d'un autre côté je sais pas si c'est une si bonne chose, parce que, hm… Akio, quoi. Enfin, ce sont des choses qu'on ne maîtrise pas, malheureusement. Et moi je suis mal placé pour parler de tout ça comme ça, ahaha. «Je pense que la seconde proposition serait... plus sûre ? Je veux dire, si c'est vous qui le voyez...» Elle me vouvoie. C'est assez surprenant, je trouve, parce qu'elle a l'air d'avoir mon âge — un peu plus jeune peut-être. Mais ça montre qu'elle est bien élevée et polie, elle pense peut-être que ça m'énerverait si elle ne se montrait pas assez respectueuse envers moi ? C'est pas le cas, ou du moins pas pour elle. Parce que pour les petits cons comme hm, au hasard, Akio, qui me manque de respect et qui se croient les plus forts, là je ne tolère pas. Mais cette fille semble inoffensive et surtout elle ne se la pète pas en se croyant la plus forte, comme tous ces idiots peuvent le faire. Donc je lui en voudrais pas si elle me tutoyait.

Mais là n'est pas la question, de toute façon ! Je la vois sourire et passer la main dans ses cheveux, et c'est assez agréable. Tout comme sa politesse, justement. C'est sûr que dans tous les cas, ça encourage plus à l'aide que si elle me manipulait ou me forçait. Contrairement à certaines. Bref ! «Je vous serais reconnaissante si vous pouviez... m'aider de cette façon.» Elle semble vraiment placer beaucoup d'espoir en moi. Tâchons d'être à la hauteur, ou du moins de ne pas la décevoir ! Alors je souris moi aussi, juste de bonne humeur pour aujourd'hui. «Il n'y a aucun problème. Je vais faire mon possible, normalement ça marchera.» Je dis «normalement» parce qu'il y a toujours un pourcentage pour qu'Akio fasse de la merde, mais il est très faible. Et puis de toute façon je peux le forcer, moi. Donc ça devrait pouvoir se faire ! Ce qui me satisfait, après tout réussir quelque chose est toujours plaisant.

Maintenant, il faut mettre tout ça en place. On a deux options. Soit on en discute maintenant, genre de tout ce qui est lieu, date, etc., mais ça va être un peu compliqué, puisque je dois d'abord aller parler à Akio ; soit on parle mais très vite fait, et je trouve un moyen de la contacter par la suite, cette jeune fille. La deuxième option implique un peu la première, en fait. Donc ce serait plus simple. Je préfèrerais autant faire ça directement, donc c'est ce que je vais lui proposer. Ça va se compliquer si elle ne veut pas, mais je compte à présent sur le fait qu'elle a l'air vraiment prête à n'importe quoi pour revoir son prince. Et puis au piiiire, je teste mon pouvoir, si ça se trouve il peut marcher sur elle. Et ça serait très marrant si c'était le cas, surtout pendant le rendez-vous avec Akio. Oh mon dieu, j'aurais presque envie d'y être rien que pour ça. D'autant plus qu'elle n'a pas l'air d'avoir connaissance du groupe, ni de s'être alarmée des divers tags de l'autre albinos à la con, là. Soit elle cache très très bien son jeu, soit elle n'a tout simplement pas de pouvoir. J'exclus des options comme avoir un pouvoir et ne pas comprendre, parce que de tous ceux que j'ai vus défiler, pas un seul ne vérifiait cette hypothèse. Enfin, assez divagué comme ça, passons plutôt au concret ! «Sinon dis-moi, comment on va s'organiser quand j'aurai convaincu Akio de me retrouver quelque part ? Il faudra bien que je te prévienne… Non ?», souris-je, l'air innocent et inoffensif. Innocent, pas forcément, mais inoffensif, je le suis. Et puis j'ai vraiment besoin d'un moyen de la contacter, en fait. À elle de savoir ce qu'elle préfère, maintenant.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Lun 13 Juil - 13:14

    - Il n'y a aucun problème. Je vais faire mon possible, normalement ça marchera.


Il sourit à son tour, alors tu fis attention de ne pas changer ton expression. Ce n'était pas bien dur, satisfaite et joyeuse comme tu l'étais après avoir entendu ces mots, mais les habitudes pourraient reprendre contrôle. Tu comprenais bien son « normalement », il était tout à fait justifié – rien ne pouvait marcher à 100%, encore moins si cela avait un rapport avec Akio, mais seul le fait que l'inconnu allait essayer de t'aider te faisait espérer plus fort et tu le remerciais encore dans tes pensées. Réaction exagérée ? Peut-être... mais il s'agissait de l'amour de ta vie.

    - Sinon dis-moi, comment on va s'organiser quand j'aurai convaincu Akio de me retrouver quelque part ? Il faudra bien que je te prévienne… Non ?


Il avait bien raison – il fallait garder contact, rien que pour ça. Tu réfléchis rapidement au meilleur moyen et à ta sécurité, avant de décider que lui passer ton numéro de portable ne serait pas une mauvaise idée et à moins d'être quelqu'un de vraiment dangereux, il ne pouvait rien te faire juste en l'ayant. Alors tu plongeas ta main dans ton sac pour en sortir un smartphone.

Avoir un smartphone pouvait être étonnant de ta part – c'est vrai que toi-même pensais de temps en temps que tu étais plus du genre à avoir un modèle à clapet – mais suivant ta logique, tout devenait plus clair. À partir de ton portable actuel, tu pouvais aussi te rendre sur internet dès que tu en avais besoin, sans être à la maison, et les notes que tu créais dessus étaient bien plus lisibles. Tout était donc une question d'intérêt.

    - Effectivement... – affirmas-tu tout en cherchant ton numéro dans les post-its du téléphone. – Ça suffira si on échange nos numéros, je suppose– ?


C'était une proposition que tu prononçais comme une question. Tu trouvas ton numéro et suivis sa réaction du regard, en attente d'une réponse – l’espérant positive. Tu commenças à douter de ta politesse, ne sachant pas si tu avais bien fait d'insister sur un échange et d'ajouter ce je suppose, mais tu restais souriante et ne te corrigeas pas – il fallait assumer tes dires, tu tachas donc de ne pas montrer tes inquiétudes.
hrp:
 

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mar 14 Juil - 2:54

Oooh, oh ! Elle a l'air de bien réagir ! Dans ce cas, je ne vais pas avoir à la manipuler pour obtenir ce que je veux. C'est à la fois rare et agréable— agréable parce que ça me fait moins de travail et que je sais que je peux établir une certaine relation de confiance avec elle. Dans un sens, du moins. Je peux compter sur elle parce qu'elle est aveuglée par l'amour, mais elle ne devrait pas m'accorder sa confiance si facilement. Sauf que bon, j'ai vraiment pas l'air dangereux, et je fais tout pour qu'elle ne remarque rien de mes intentions. Certes, il y a une bonne part d'aide volontaire, et désintéressée, mais j'ai aussi envie de m'amuser un peu, de voir comment Akio va réagir, et de l'embêter un peu, surtout. Je me demande si, dans ce cas-là, ça ne reste pas un peu quand même de la manipulation ? … Mmh, probablement que si. Bah, tant pis ! Je l'aide aussi en faisant ça, elle y trouve donc son compte, ce qui est assez rare. Mais peut-être que ça ne l'est qu'à court terme. Qui sait, qui sait ! C'est ça qui est aussi intéressant, et qui fait que j'ai vraiment envie de suivre cette histoire de près— voir d'y participer. Uhuhu.

« Effectivement... Ça suffira si on échange nos numéros, je suppose– ?» Elle semble tout de même hésitante ? J'imagine qu'elle trouve ça sûrement un peu brusque, de donner son numéro à un inconnu comme ça, après seulement quelques minutes de discussion, mais qu'en même temps la nécessité de revoir l'autre abruti ne lui laisse pas vraiment le choix. Ah, la pauvre, la pauvre. Toutefois, je lui souris à nouveau, et sors moi-même mon portable de ma poche, remarquant au passage qu'elle en a un bien mieux. Meh, on fait ce qu'on peut quand on n'a personne pour payer à sa place. Puis bon, ça me va. Et puis j'ai moins de chance de me le faire voler. «Bonne idée ! Donne-moi le tien en premier, s'il te plaît ? Je t'enverrai un message pour que tu aies le mien aussi, je le connais pas en fait.» Je reste très poli, parce qu'elle même semble faire très attention à ça, donc ça va la mettre plus en confiance, j'imagine.

J'attends donc qu'elle me le dicte et lui adresse directement un message, simple mais efficace : «Bien reçu, Tsuki.». Je n'envoie pas beaucoup de messages, en fait. Mais là, j'ai fait attention à bien rédiger— parce que mon petit doigt me dit qu'elle est du genre à juger les gens qui font des fautes ou abrègent tout simplement. Enfin bon, c'est vrai que c'est quand même plus agréable. Et puis j'ai aussi signé, certes pas avec mon véritable nom (même si ça s'en rapproche), mais au moins comme ça elle a un nom à mettre sur son portable, et sur mon visage par la même occasion. Une fois fait, je relève le nez de l'écran de mon portable, et pose gentiment une question qui paraît normale en cette situation : «Un nom à mettre sur ce numéro ?» Normalement, elle a dû voir le mien, le message étant bien parti. Je ne crois pas que je me sois trompé dans le numéro, donc il lui est certainement arrivé ! Il ne me reste donc plus qu'à attendre. «Autrement, as-tu besoin de quelque chose d'autre ? N'hésite pas. Et si ce n'est pas le cas pour le moment mais plus tard, passe-moi un coup de fil.», dis-je d'un air bienveillant. Je ne veux que t'aider, c'est ce que j'affiche en parlant. Et le pire, c'est que c'est presque vrai. Disons que ça l'est, dans son intérêt, mais que dans le mien, il y a autre chose en plus. Qui n'est pas forcément gênant pour elle.

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Hara Emiko, Sakurai Arisa
Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : probablement à cinq mètres d'Akio
Couleur : #99CCCC
Fiche de Personnage
Cause de mort: //
Relations:
Capacité: Sans

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mar 14 Juil - 17:15

    - Bonne idée ! Donne-moi le tien en premier, s'il te plaît ? Je t'enverrai un message pour que tu aies le mien aussi, je le connais pas en fait.


Il sortit son portable – modèle à clapet – lui aussi. Tu l'examinas du regard avec une rapidité hallucinante. Tu commenças à dicter ton numéro, assez lentement pour qu'il puisse noter mais assez vite pour ne pas perdre de temps. Tu n'hésitas pas vraiment à exécuter cette sorte d'ordre – car même suivi d'un « s'il te paît » poli, tu n'avais pas vraiment d'autre choix – car c'était aussi dans ton intérêt. Tu lui faisais assez confiance par rapport à l'échange de vos numéros et dans tous les cas, il ne pourrait pas juste disparaître sans te le donner, n'est-ce pas ?

Et effectivement, bientôt, tu reçus un message d'un numéro inconnu. « Bien reçu, Tsuki. », disait-il. Comme l'inconnu releva sa tête, tu compris que c'était son message à lui. Tsuki, donc. Tu supposais que cela suffisait. Tu souris légèrement, enregistrant rapidement ce numéro, sous Tsuki. Le message était bien écrit, sans fautes, court, simple et ça t'a plu – ce n'était donc pas le genre de personnes à abréger tous les mots et cela te soulageait.

    - Un nom à mettre sur ce numéro ?
    - T– Norikawa. – tu faillis te tromper, ah, les habitudes.[/color]


Tu souriais sans arrêt pour te montrer agréable – c'était bien meilleur que ton visage sérieux qui pouvait éventuellement le repousser. Tu ne savais plus quoi dire, tu te demandais juste s'il allait te demander ton nom complet ou remarquer ton moment de doute. Ahhh, fais gaffe, Kao.

    - Autrement, as-tu besoin de quelque chose d'autre ? N'hésite pas. Et si ce n'est pas le cas pour le moment mais plus tard, passe-moi un coup de fil.


Tu hochas ta tête rapidement avec un sourire, en prononçant un « d'accord » presque sourd. C'était très gentil de sa part et tu ne comprenais pas vraiment pourquoi il faisait tout cela pour toi – tu avais bien conscience que tout était dans son intérêt à lui aussi, mais tu ne voyais pas comment. Mais pourquoi te questionner sur cela maintenant... L'important restait de revoir Akio ! Alors, tu effaças toutes ces questions de tes pensées, te concentrant sur ton objectif.

    - Merci beaucoup ! Euh...– Tsuki-san– ? – tu ne savais pas si tu avais le droit de l'appeler ainsi. – aurait-on encore des choses à décider avant de nous séparer pour aujourd'hui ?


Demandas-tu car, à vrai dire, tu ne voyais plus de quoi vous pouviez parler pour aujourd'hui. La place, l'heure et tout ça dépendaient après tout d'Akio, en quelque sorte.

__________



thank you oxy-nii
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Konoha, Kurogumo Hikaru, Toki Eien, Nishimura Daichi
Messages : 139
Date d'inscription : 23/08/2014
Age : 23
Couleur : Je parle. J'utilise mon pouvoir.
Fiche de Personnage
Cause de mort: Intoxication dans un incendie
Relations:
Capacité: Believing Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   Mer 15 Juil - 1:41

Norikawa. Hm, d'accord, j'enregistre ce nom sur mon portable. Sûrement un nom de famille. Très commun, très banal. Probablement rien à en tirer. C'est un réflexe que j'ai toujours en entendant le nom des gens, de réfléchir à ce que je peux en tirer. Mais bon, là j'ai certainement déjà tiré de cette jeune fille tout ce que je pouvais. Ne nous embêtons pas à réfléchir plus longtemps. Elle semble contente, et me sourit. Soulagée ? Rassurée, peut-être ? Elle a plus de chances de revoir Akio maintenant que si elle ne m'avait pas rencontré, en même temps. Je peux comprendre ses sentiments, en un sens. «Merci beaucoup ! Euh...– Tsuki-san– ? Hm ? Elle semble hésiter à m'appeler comme ça ? Mais comment m'appeler, sinon ? Je ne lui ai fourni que ce nom. En plus, elle rajoute une marque des respect, alors elle ne devrait pas s'inquiéter. Moi, ça me va. C'est pas tous le sjours qu'on m'appelle comme ça, à vrai dire. C'est plutôt agréable ! «Aurait-on encore des choses à décider avant de nous séparer pour aujourd'hui ?» Oh ? Interpelé, je porte une main à mon menton, monrant aisn que je réfléchis. Je suis pas sûr qu'il y ait grand chose d'autre à régler— en fait c'est surtout qu'on ne peut rien dire de plus sans Akio, tout dépendant (presque) de lui. S'il savait, s'il savait tout ce qu'on manigance rien que pour lui. Ah, ce serait pas pour moi que des gens feraient ça, hein ? Bah, c'est pas comme si j'avais pas l'habitude. C'est triste, en un sens, mais c'est comma ça. Voilà.

Sortant de ces quelques secondes de réflexion, j'arbore de nouveau un petit sourire et réponds : «Je ne pense pas. Le reste dépendra surtout d'Akio, alors je te tiendrai au courant quand je lui aurai parlé. Ça te va ?» Cette question, je n'y attends pas vraiment de réponse négative. C'est presuqe pour la forme, pour faire joli. Parce que je pense que tout est clair, pour elle comme pour moi. Et sinon, elle peut appeler. Donc il n'y a a priori aucun problème. Comme il n'y a plus rien à décider pour aujourd'hui, je crois que nos chemins vont se séparer. Je la salue donc, avec un petit signe de la main. «Bref ! Je pense que l'on va se séparer ici pour aujourd'hui. Alors à la prochaine, et porte-toi bien.» Je ne lui propose pas de l'aider à regagner le centre ville, puisque ça n'a pas l'air d'être la première fois qu'elle vient ici. Je pense qu'elle peut se débrouiller. Ça m'aurait fait un bon prétexte pour apprendre à la connaître un peu plus, mais elle donne vraiment l'impression d'avoir d'autres choses à faire, et moi aussi j'en ai. Alors ce sera pour une prochaine fois. Sur ce, je la salue à nouveau et reprends mon chemin, vers la fin de cette froide journée d'hiver. J'ai vraiment hâte de la revoir, Norikawa. Ça promet !

__________

«Sometimes the truth is too bright that we can’t set our eyes upon it, so we tend to look away and stare at the lies instead.»

       

Merci merci mon petit kouhai Oxy, keurs keurs sur toi:
 


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Waiting for you - ft. Kaori   

Revenir en haut Aller en bas
 
Waiting for you - ft. Kaori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AMV - That moment when we are still waiting
» [MISSION H.2] And here we are again. Waiting. || Ft. The Fam
» Kaori, Modératrice ?
» okada kaori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Banlieue :: Q.G des Akame Dan-
Sauter vers: