Partagez | 
 

 Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Sam 3 Jan - 19:52

Help me I'm lost again

En ce début de nouvelle année, Konoha a pris de nouvelles résolutions. Il s'est dit qu'il se rendrait le plus utile possible, qu'il essaierait de ne plus jamais se perdre dans ses pensées, de moins se perdre tout court et de moins causer de problèmes aux autres, notamment à Hibiya qui ne cesse de rouspéter (même si c'est pour pas grand chose et par affection, sisi). Bien évidemment d'ici trois jours il en aura oublié la moitié, mais aujourd'hui il est très motivé, alors le voilà en train de faire les courses. Comme il y a, pour une fois, peu de choses à acheter, il a aussi décidé de partir sans liste. Une première ! Dépassant la plupart des gens d'une tête, et avec pour seul bagage son air ahuri, il déambule dans le grand magasin à la recherche de choses très simples : des sucreries, gâteaux, glaces et autres à ramener au Q.G. pour les réunions du Mekakushi Dan. Il se sent fier de pouvoir accomplir cette mission et marche allègrement, une aura de bonne humeur contagieuse traînant tout autour de lui.

Que pourrait-il prendre ? Des bonbons ? Des chocolats ? Des glaces ? Des biscuits ? Ou d'autres sucreries comme de la barbe à papa ? Ou bien un gros gâteau ? Et quel parfum ? Fruits, vanille, chocolat, caramel, et que sais-je encore, le choix est ici des plus grands. Tellement grand qu'il en devient difficile de se repérer. Konoha fait de son mieux, essaie de ne pas s'égarer, zigzague entre les grands rayons qui se ressemblent tous, tente de s'orienter grâce aux divers panneaux, de faire attention aux autres gens qui sont parfois très nombreux, et il arrive finalement devant les bonbons. Que choisir ? Une fois encore, il y en a beaucoup trop. Planté devant l'étalage et arborant un regard absent, l'albinos réfléchit. Longuement. Dix minutes plus tard, il n'est pas plus avancé. Difficile de se concentrer sur une seule chose quand il y a tant à penser dans ce monde. Finalement, le garçon laisse le hasard s'occuper de ce choix trop compliqué pour lui, et remplit son panier de quelques paquets bien garnis en sucre.

Il reprend ensuite son chemin, et ce qu'il y a de pratique à sa grand taille, c'est qu'il peut voir où il va dans la nuée de têtes brunes des grands couloirs du supermarché. Alors, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il a fait le plein de biscuits en tous genres, et comme son panier commence à être bien chargé, une idée qui est celle de rentrer effleure son esprit tranquille. Pour une fois, Konoha est plutôt efficace dans sa tâche et il en est fier. Reste seulement à trouver l'emplacement des caisses. Étape certainement la plus ardue de la mission. En effet, après avoir plus ou moins erré à travers tout le magasin, tourné et retourné dans tous les sens, Konoha n'a aucune idée de l'endroit où il se trouve, et malheureusement pour lui, aucune indication n'existe pour le mener aux fameuses caisses. Le mieux est de suivre quelqu'un qui y va, non ? Mais ui y va ? Les caissiers ? Oui, très bonne remarque, Konoha. Sauf que ce qu'il a omis, c'est que les caissiers y sont en général déjà. Alors cet imbécile heureux, tout content de son idée, a suivi un membre du personnel, qui l'a mené un peu partout dans le magasin, sauf à la caisse. C'est embêtant.

Dans l'état actuel des choses, il a réussi on-ne-sait-comment à «s'infiltrer» dans un… Entrepôt ? Toujours est-il que ce lieu est sombre, grand, et vide de toute personne. Les seules choses présentes ici sont des étagères, des cartons, et une sorte de véhicule de transport pour de lourds objets. Du moins c'est à ça que ressemble cette étrange voiture. Où est la sortie de ce lieu réservé au personnel ? Ce n'est pas faute d'avoir cherché, mais non, vraiment, l'androïde ne la trouve pas. Ce lieu ne lui est pas familier, il ne présente aucune indication, et il n'y a visiblement personne pour l'aider. Après avoir tourné en rond et être revenu à son point de départ, à savoir cette «voiture», une merveilleuse idée vient à l'esprit du jeune homme. C'est ainsi qu'il fouille dans ses grandes poches jusqu'à trouver son téléphone portable, qu'il n'a pas oublié pour une fois. Et qu'est-ce qu'il en est heureux ! Il pose son panier pour se concentrer sur l'écran lumineux et appeler de l'aide. 19:51, affiche l'appareil. Le magasin va bientôt fermer, il faut faire vite ! Konoha appelle donc le premier numéro sur lequel il tombe : Danchou-san. Après quelques sonneries, son amie décroche enfin et il soupire soulagement, affichant un sourire qu'elle ne pourra évidemment pas voir. Il lui explique plus ou moins clairement sa situation, avec son ton très lent et insouciant, et l'autre répond calmement qu'elle viendra le chercher. Mais surtout, il ne doit pas bouger pour faciliter les recherches. Alors il s'assoit sur le capot du véhicule non loin de lui et attend sagement, balançant ses grandes jambes dans le vide. Et comme il faut bien s'occuper, il entame un paquet de biscuits. Après tout, il en a plusieurs, donc en manger un seul ne devrait pas être problématique. Si ?

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Lun 19 Jan - 21:07

S’affirmer & se dissimuler.

Le début de la nouvelle année signe des nouvelles résolutions. Cette fois-ci, rien de bien extravagant, rien d’extrêmement farfelue. Néanmoins cette année démarre par un nouveau départ, mais l'objectif principal ne change pas, ne subit aucune modification. Pendant la matinée, le salon du foyer semblait calme. Trop paisible, étrangement, surtout lorsque ce que l'on sait que les résidents de l'appartement ne sont pas des discrets avec leur querelles et chamailleries. Cependant, ce matin était austère, privé d'attention, privé de petite habitudes qui rythmait le quotidien. Autant dire qu'il fallait laisser une intervalle de temps pour que la réponse filtre avec les coordonnés récoltées. La réponse la plus plausible est que chacun est parti régler leur affaires de leur côtés, ou que leur résolutions prennent forme dès aujourd'hui. Et pour tout avouer, elle fut surprise de voir les pièces vides, les salles inanimés, sans aucun bruit. Une occasion de s'avancer sur les taches ménagères et d'également s'occuper de quelque bricoles qu'elle reportait toujours au lendemain, manque de temps libre.

Les heures défilent, les secondes passent,l'après-midi laisse sa place à la soirée, le crépuscule brûlant rayonnant au milieu de Mekakucity. Entre temps, Shintaro et Ene eurent l'occasion de rendre visite à la commandante, attendant le retour des autres qui venaient progressivement. Une personne manquait à l'appel. L'unique personne susceptible de s'égarer du chemin du retour, si on omet Hibiya. D'habitude il est souvent accompagné de ce dernier ou de Shintaro mais aucun des deux garçons ne semblaient avoir vu l’androïde au cours de cette soirée. Le mot 'inquiète' est trop faible pour décrire sa phase actuelle. Elle sait que sans quelqu'un pour l'accompagner, Konoha est susceptible de se perdre, de faire des mauvaises rencontres, de côtoyer des mauvaises fréquentations. Se tourner les pouces serait un abandon dans l’initiative à parti à la recherche du jeune, mais à chaque fois qu'elle tentait de quitter les lieux, Kano lui tapotait gentiment l'épaule afin de la réassurer, d'apaiser ses appréhensions. Une technique infaillible certes, qui ne faisait que retarder l'échéance.

19:51, le portable de l'adolescent vibre dans la poche de son sweat lilas. Retirant le gadget hors de son nid, les doigts touchèrent l'écran transparent, déverrouillant la sécurité du portable afin d'accéder promptement à l'appel, le nom du contact flashant à travers les yeux dilatés de la greenette. Ni une ni deux, elle décroche après un léger raclement de gorge, plaquant contre son oreille l'appareil transmettant la voix du mâle. Magasin, courses, argent, liste, perdu, entrepôt, voiture abandonné, tout s'enchaîne. Trop rapidement pour absorber les informations mais elle comprit l'essentiel. S'empressant de rassembler ses affaires ainsi qu'un plan indiquant la position actuelle du garçon avec l'aide des renseignements qu'elle conserva dans un recoin de son cerveau, ses pas rapides la guidant vers la sortie du bâtiment indiquait son départ. Personne n'y trouva à redire ou tenir à l'accompagner pendant cette épopée nocturne, Kido reviendra à la maison en moins de temps qu'il n'en faut pour soupirer. Du moins, c'est ce qu'elle espère. Rapidement récupérer son ami qui traîne certainement au milieu d'une zone dangereuse infesté de mauvais produits, d'ustensiles dangereux à l'utilisation-- La commandante est catégoriquement mère poule dès qu'il s'agit de la sécurité de ses acolytes, personne n'échappe à la règle, Kido expose son attachement d'une manière outrageusement différente, variant selon les individus. Toutefois, elle tient énormément, comme la prunelle de ses yeux.

Les semelles des converses deviennent usées jusqu’à la cordes, elles continuent de braver l'impossible, elles s’efforcent à guider leur maître vers la destination choisie. Plus elle pensait se rapprocher du but, plus les mètres se rallongèrent, étendait la durée de la course contre la montre. Une sorte de test farfelu pour observer la demoiselle doser avec subtilité sa jauge d'énergie, de la contempler entrain de se démener, de lutter contre un point de côté créant une pénalité. Pourtant, main arrimé contre le ventre, le souffle coupé, l'adolescente n'en démord pas, quitte à devoir bousculer quelque personnes sur sa trajectoire qui l'empêchait d'emprunter des raccourcis. Toujours des obstacles à surmonter, toujours des errants flânant là où il ne faut pas. Heureusement que les explications de Konoha étaient assez aisément à inculquer, à l'instar de son don à dévier son cheminement dès que son attention se focalise sur autre chose que sa vocation. Bien sûr, cela partait d'un bon sentiment, or Kido ne s'imagine pas le réprimander, peut-être un petit peu mais elle s'assurera premièrement de la sécurité de son ami. Zieutant les alentours après avoir atterri dans ce qui semble être un entrepôt stockant les derniers articles du supermarché. Normalement, si les détails ne l'ont pas trompé, il devrait se trouver ici, quelque part à porté de main. Heureusement pour elle, impossible de manquer Konoha avec son énorme stature, son accoutrement unique ainsi que sa physionomie bénie d'une bouille d'enfant.

Reprenant une respiration régulière, moins sifflante que la précédente, la femelle ôte sa main hors de ses côtes, ses sens aux aguets. Normalement la voiture qui accueille le jeune homme ne devrait pas se trouver loin, c'est un véhicule facilement repérable. Quelques pas en dehors d'un embranchement semblait être la bonne voie à suivre puisqu’elle tomba nez à nez face à l'arrière de la camionnette. Penchant le visage en biais, histoire d'avoir une meilleure vision, elle note une paire de longue jambes accompagnées de bottes noires se trémoussant de haut en bas, comme le ferait n"importe quel bambin. Enfin, le voilà! Il n'avait pas bougé d'un poil, il était resté à sa place, sage comme une image. Quelle renaissance, de le voir saint et sauf! Emboîtant le pas pour aboutir la mission, sa main s'élance imperceptiblement vers l'épaule de l'aîné, lui informant sa présence. Garder son sang-froid, c'est important. Le fait de le voir en bonne état malgré tout esquissa un fin sourire sur les lèvres de la cadette. Un sourire maternelle.

❝ Je suis là, Konoha. Comment est-ce que tu es atterri ici? Quelqu'un t'a forcé à venir? ❞

La foire aux spéculations est ouverte, les théories douteuses sont de la partie. Toute les possibilités ne sont pas négligeable lorsque cela se concentre sur Konoha.

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Ven 23 Jan - 16:09

Un gâteau, deux gâteaux, trois gâteaux, un paquet entier. Puis un autre gâteau, chocolat cette fois-ci. Il avait décidé de garder les meilleurs pour les partager, mais après avoir englouti un paquet entier, ses pensées ont dérivé, longuement dérivé, et au final il a entamé un deuxième paquet, choisi totalement au hasard cette fois. Quel effort pour tenir ses bonnes résolutions de début de nouvelle année ! Il y a encore du travail avant de remédier au léger problème de mémoire qui touche Konoha. Mais il a le temps, et ça viendra progressivement. Du moins il l'espère. Ça fait maintenant un bon moment qu'il est assis, là, sur le capot d'un véhicule dont il n'est pas sûr de connaître l'utilité, à attendre. Il n'a plus de nouvelle de Danchou-san, mais lui voue une confiance aveugle, il sait qu'elle va arriver. Après tout, ils sont amis, et qui mieux que le Leader du Mekakushi Dan peut l'aider ? Balançant ses jambes en l'air de la même façon depuis qu'il s'est installé, il est dans la lune, son esprit candide vagabondant à travers divers songes et souvenirs. Le véhicule pourrait se mettre à circuler qu'il n'y verrait rien, alors remarquer que la discrète Kido a fini par le retrouver, c'est de la science-fiction. Ce n'est qu'au moment où il sent une tape sur son épaule qu'il sort de sa paisible rêverie. «Je suis là, Konoha. Comment est-ce que tu es atterri ici? Quelqu'un t'a forcé à venir?» Tournant la tête vers elle, et répondant à son léger sourire par une expression soulagée et chaleureuse, un doux sourire orné les lèvres de l'albinos. Leur situation est facilement comparable à celle de l'enfant perdu que la figure maternelle rassure dès la seconde où elle est en vue, malgré la différence d'âge et de taille non négligeable entre ces deux-là.

«Konbanwa Danchou-san !, salue-t-il gaiement. Sa question l'a un peu surpris mais rien ne peut faire obstacle à sa bonne humeur. Hm... J'ai marché ? Un temps de réflexion. Je voulais aller payer... Donc j'ai suivi le personnel, mais je suis arrivé ici au lieu des caisses.», finit-il par expliquer. Il a un sourire un peu plus maladroit cette fois, même s'il a sûrement rassuré son amie, il se sent un peu idiot de ne même pas savoir aller à la caisse tout seul. Sacré Konoha. Cependant, maintenant qu'il se trouve en la présence de Danchou-san, il sait qu'ils vont pouvoir rapidement sortir d'ici, et sans déranger personne. Mais... Le supermarché à dû fermer, depuis le temps qu'il attend, non ? Alors comment faire pour payer ? Le voilà bien embêté. N'importe quelle autre personne en aurait profité pour partir sans payer, en sortant par l'arrière ou quelque chose comme ça, mais l'albinos est très honnête et ne sait pas vraiment mentir, alors il cherche un moyen de payer. Aller à la caisse, l'allumer et se transformer en caissier, l'espace de cinq minutes, pour régler et ensuite repartir avec bonne conscience ? C'est une idée qui lui plaît bien.

Il finit par se lever, proposer un gâteau à sa Leader, souriant, et questionner : «Danchou-san, avant de partir nous devrions payer...?» Il appuie ses propos en faisant un petit signe avec son panier rempli de sucreries. Quelle que soit la réponse de l'autre, Konoha n'y fera aucune objection, ses conseils et choix étant, à son sens, très avisés. Aussi, il n'est pas plus inquiet que ça, la présence de Kido le rassure toujours, il est vraiment content de la connaître, et aussi d'avoir eu la chance d'entrer dans le Mekakushi Dan. Qui sait ce qu'il serait sinon ? Encore plus perdu qu'actuellement, il faut croire. Déjà que là, dans les dédales assombris par la nuit, il n'arrive pas à s'orienter... Il regarde les alentours, chaque issue, de l'endroit où il est et malgré sans grande taille lui permettant d'y voir plus loin, lui parait semblable à toutes les autres ou ne mener nulle part. On a le sens de l'orientation ou on ne l'a pas. Et lorsqu'on regarde le grand albinos, on voit au premier coup d'oeil qu'il ne l'a pas. Mouvements, pensées et façon d'articuler très lents, toujours -ou presque- cet air déboussolé ou absent au visage, le regard endormi même s'il est en grande forme, ou simplement son look décalé qui ne semble pas le moins du monde le gêner. Ce soir ne fait pas exception à la règle, même s'il est plus énergique du fait de la présence agréable à ses côtés. Konoha est Konoha, et le restera encore longtemps.

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Sam 21 Mar - 0:17

S’affirmer & se dissimuler.

Ouf, il ne semblait ni blessé, ni inquiet. Il n'y avait pas de traces d'accident ou de violence physique, Kido eut extrêmement peur concernant les multiples éventualités englobant l'androïde. Même si l'issue d'une quelconque altercation en devient prévisible puisque qu'une force titanesque réside dans un corps grand, élancé, celui d'un adolescent portant fièrement une physionomie bercée dans l'innocence, aussi douce que du coton, imbibée de douceur que n'importe qui souhaiterait préserver hors des impuretés, hors des crimes. Pour que ce sourire mélodieux ne s’efface jamais, chaque jour est garanti d'être ébloui par la chaleur naturelle du mâle. Zigzaguer entre les marchandises et les dépôts furent un véritable parcours du combattant, soulever ses jambes entre chaque sac de produits afin de faire attention à ne pas endommager les produits étalés sur des palettes et les autres objets déposés aux alentours de la zone industrielle. Heureusement aucun employé ne s'attardait dans la structure, laissant Konoha seul avec la leader. Cela serait devenu problématique si quelqu'un aurait surpris le garçon seul, agrippé à ses courses évidemment non payées, sa tenue pour le moins excentrique, aux antipodes du style vestimentaire contemporain il est certain que l'adolescent ne passe inaperçu. Un poisson rouge immergé dans un océan gouverné par une horde de requins. Être introduit dans un monde nouveau où tout les repaires sont érodés et farouchement replacés par des obstacles, rendant les souvenirs factices. Kido comprend parfaitement ce sentiment de confusion naissant une fois que la conscience est égarée entre plusieurs cheminements menant à des réminiscences trompeuse. Au moins elle peut toujours agir comme un guide sur qui on peut compter éternellement.

«Konbanwa Danchou-san ! Hm... J'ai marché ? Je voulais aller payer... Donc j'ai suivi le personnel, mais je suis arrivé ici au lieu des caisses.»

Étrange, aurait-t'il inconsciemment déambuler jusqu'a finir sa course dans le hangar sans avoir été repéré par qui que ce soit? C'est surprenant d'imaginer Konoha finir dans un endroit délaissé de tous une fois la nuit tombée. Le supermarché est fermé jusqu'a la première heure de la matinée du lendemain. Penser à payer les articles est une noble cause cependant le mieux est de se faire tout petit et de rebrousser chemin. Autant dire que la situation serait devenue cocasse si la personne sur place aurait été Kano, il n'aurait fait qu'envenimer la situation en inculquant des mauvais conseils à Konoha. Evidemment la malhonnêteté n'est pas un trait que Kido approuve à l'inverse de certaine personnes vicieuses. Hélas bien qu'elle respecte amplement la sincérité flagrante de l'androïde ne sachant pas murmurer un mensonge crédible, elle n'avait guère le choix que de démontrer une attitude indélicate allant à l'encontre des règles. Cela serait trop dangereux de s'infiltrer à l'intérieur du magasin alors que celui-ci est verrouillé, même si un simple coup de poing de la part de l’aîné possède la puissance pouvant démolir une vitre. Non, penser à ce type de possibilité n'engendra qu'une succession d'incidents irréparable, mieux vaut éviter d'y songer trop longtemps.

«Danchou-san, avant de partir nous devrions payer...?»

Une goutte de sueur accentue le côté déboussolé de la leader, qui s'attendait à tout sauf à cette question. Il avait vraiment l'intention d'être à cheval sur ses principes jusqu'au bout, n'est-ce pas? Et malheureusement, à cours d’arguments, la greenette n'est pas en mesure de riposter du tac au tac, comme elle le fait si souvent. D'un autre côté, son pouvoir qu'est "l'invisibilité" est extrêmement pratique pendant les phases d'infiltrations. En utilisant son eye-ability à bon escient, une infime chance se présente contre toute attente. Une sorte de mini-jeu où les enfants se glissent dans la peau d'agents secrets, prêts à déjouer les pièges et assommer les gardes jusqu'a atteindre leur but. Ça parait réalisable sur le papier toutefois dès que le plan est confronté à la réalité, le résultat en devient différent, parfois risible. Avant de répondre à la question pertinente, la demoiselle piocha dans le panier un gâteau au hasard, son choix se révélant être un sachet de biscuits saveur praliné. Déballant silencieusement ledit plastique, elle cale entre ses dents un morceau de friandise, mâchouillant mollement le gâteau en répondant en même temps à l'interrogation.

❝ Je suppose qu'on n'a pas vraiment le choix. ❞

Un long soupir rallonge sa phrase, une légère grimace étirant les commissures de ses lèvres. Il n'est pas prêt à abandonner son idée, hein? Évoqué précédemment, pénétrer dans l'enceinte du bâtiment est un jeu d'enfant aussi longtemps que le pouvoir de Kido ne fasse pas défaut. D'un hochement de tête, elle pointe du doigt la sortie de l'entrepôt, expliquant de manière concise le plan.

❝ Avec ta force surhumaine, tu pourrais facilement ouvrir une porte à l'arrière. Nous entrerons discrètement afin de payer les courses. D'accord? ❞

Cette idée n'était guère excitante.

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Uso-Tsuki, Nishimura Daichi
Messages : 89
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 21
Localisation : Bonne question..
Couleur : #ffff00
Fiche de Personnage
Cause de mort: Arrêt cérébral dû à une maladie
Relations:
Capacité: Awakening Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Konoha

Lord KFC

MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Mar 5 Mai - 22:34

Let's accomplish the mission

Danchou-san serait-elle… Gênée ? Konoha, voyant sa mimique embarrassée, le comprend, et se demande s'il ne vaudrait donc pas mieux rentrer sans payer, finalement ? Hm… Ça, c'est plutôt lui qui en est gênée. Il est trop gentil, trop honnête l'albinos, ça lui poserait un problème de conscience — à condition qu'il n'oublie pas. Mais ce genre d'évènements, en compagne de ses précieux amis, Konoha n'est pas vraiment du genre à les oublier : c'est ce qu'il chérit le plus.Il se demande bien si cette soirée avec Danchou-san sera par le futur sujet d'un récit qui le fera sourire, nostalgique. C'est un peu son rêve, à Konoha. «Je suppose qu'on n'a pas vraiment le choix.» Eeeh ? un long soupir accompagne cette réponse, mais pourtant celle-ci est positive. Alors, Danchou-san est d'accord avec lui…?! Le visage de l'androïde s'illumine tout à coup.Ça fait une nouvelle aventure sortant de l'ordinaire qui se profile, c'est ce qu'il préfère ! C'est toujours amusant, excitant, et ça laisse de si agréables souvenirs…! La greenette se sert alors de gâteaux, qu'il est d'autant plus ravi de partager avec elle, il se sent complice, comme un enfant qui va faire une bêtise en douce, sauf que lui va justement faire une action honnête et profitable à d'autres. Les bêtises, il ne les fait pas exprès, le Konoha. Drôle d'enfant, avec ces allures élancées, presque adultes et pourtant si loin de ce qu'il en est réellement.

Il continue de manger -même s'il sait qu'il faut en laisse aux autres, il ne peut pas s'en empêcher, c'est que ça creuse, de se perdre- tandis que Danchou-san réfléchit. Et il se demande à quoi elle peut bien penser…? Mystère pour Konoha, qui parfois ne sait pas ce à quoi il pense lui-même. On va aller loin, avec ça ! Heureusement, je ne cesserai jamais de le dire, que Danchou-san est là ! Que ferait-il sans elle, n'y pensons pas. Peut-être serait-il déjà perdu à l'autre bout du monde… Ahem. «Avec ta force surhumaine, tu pourrais facilement ouvrir une porte à l'arrière. Nous entrerons discrètement afin de payer les courses. D'accord ?» … L'entièreté du message met un certain temps à monter jusqu'au cerveau de l'androïde, ainsi qu'à se faire comprendre. Durant ce laps de quelques longues secondes, il fixe la jeune femme droit dans les yeux, de son habituel air endormi, les iris rosés trahissant toutefois une candide bonne humeur, à attendrir quiconque croiserait ce regard. Il tourne ensuite lentement la tête en suivant le bras de la greenette, qui semble désigner… La sortie…? … … … Ah. C'était donc par là. Oh. Quelques secondes de plus passent tandis qu'il fixe cette grande porte, espérant ainsi la garder en mémoire. Il se concentre. Et puis, il se rappelle (ou prend conscience) (enfin) du plan énoncé par Danchou-san. Porte. Ouvrir. Aller payer. Discrétion. … Compris. Maintenant, il faut l'appliquer, ce plan. Ça, c'est une autre histoire.

Plus énergique à l'idée d'y aller en suivant le plan et sans laisser de traces, à l'image d'agents secrets accomplissant une mission d'importance capitale, Konoha se tourne vers la jeune femme, des étoiles dans les yeux. «Bien reçu, Danchou-san !», commence-t-il. Et là… Et là, il a une idée génial. Mais vraiment. Son expression d'impatience et de joie enfantines ne fait que s'accentuer en un sourire empreint de malice et de fierté, et on voit à ses yeux qu'il meurt d'envie de la partager avec sa partenaire, pour ensuite l'appliquer. «Danchou-san…!, reprend-t-il avec une grande énrgie -enfin façon Konoha, hein-, comme passionné. Il ne remarque pas qu'il parle bien plus fort qu'auparavant. On devrait se trouver des noms de code !», qu'il annonce, tout excité, tout content. Il trouve cette idée fantastique. Oui oui. Et ça se voit. Il se met aussitôt en quête d'un sobriquet pour Danchou-san — bien que cette seule appellation puisse largement suffire. Quelle idée stupide, Konoha, quand on sait également que même ce nom-là, «Konoha», est comme un surnom… «Par exemple, juste pour la mission, je pourrais t'appeler ‘iPod-san’ ! Et on serait les deux seuls à savoir !», poursuit-il. Il est satisfaite de sa trouvaille, c'est inventif et original. Personne n'aurait mieux trouvé. Mais il reste encore une chose qui risque de bien embêter la greenette. «Et moi, iPod-san ? Comment tu vas m'appeler…?!» Pas question d'y aller avant d'avoir ce nom de code — question de confidentialité autant que de sécurité. Pauvre, pauvre Kido…



HRP:
 

__________





Merci à Misamin pour le vava trop cuuute & bless my kohai Mikumiku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Akio Takamatsu & Namikawa Reiji
Messages : 56
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 19
Localisation : Mekakucity.
Couleur : #9900FF
Fiche de Personnage
Cause de mort: Brûlée vivante.
Relations:
Capacité: Concealing Eye.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kido Tsubomi

Kuudere - #1 (Leader)

MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   Mar 7 Juil - 9:14

S’affirmer & se dissimuler.

L'épiderme recouvert par une teinte rose due à l'embarras fut promptement caché sous l'ombre de l'énorme capuche violette. Continuant de grignoter le biscuit sucré saveur chocolat, Kido trouva un intérêt particulier à s'intéresser à sa friandise plutôt qu'à la conversation actuelle. Cette idée ne lui plaisait pas du tout, hélas Konoha semblait extrêmement déterminé à vouloir rembourser les achats volés.  Et le connaissant bien, il ne se sentira pas à l'aise tant que sa conscience ne sera pas libéré. Heureusement cette nouvelle mission s'avère en quelque sorte aisé grâce à l'eye-ability de Tsubomi et de la vitesse prodigieuse de l'androïde. Le tout est de ne pas se faire prendre la main dans le sac, bien qu'à cette heure-ci, la greenette ne pense pas rencontrer des caissiers ou le personnel du magasin. Mieux vaut être prudent, quitte à paraître trouillarde aux yeux de l'aîné. Qui sait ce qui pouvait arriver à cause d'une petite erreur– avant de se lancer tête la première dans le guêpier, il fallait établir un plan. Bien sûr elle avait la base du plan, mais les détails manquaient. Et compter sur l'aide de Konoha au sujet de cette petite aventure parmi les rayons semblait un peu trop audacieux. Elle poussa un grognement de mécontentement entre ses lèvres pincées, ses fins sourcils contorsionnés par un froncement. Son changement radical de comportement pouvait porter à confusion, comme si sa soudaine 'colère' était dirigée sur le pauvre garçon qui était tout sauf coupable.

«Bien reçu, Danchou-san !»

La soudaine exclamation de Konoha sortit Kido de sa torpeur. Les yeux presque écarquillés, son visage ne trahissait pas ses sentiments. Voir une telle joie sur le visage enfantin de l'androïde apporterait presque un sourire serein sur le visage de la demoiselle. Même dans une situation critique, Konoha trouvait toujours le moyen de voir du bon côté, de ne pas se laisser facilement abattre quelque soit le souci. Ce genre de comportement typiquement puéril plaisait énormément à Kido, puisque elle-même avait gardée une certaine part d'innocence au fin fond de son attitude impérieuse.Peut-être qu'en fin de compte, elle devrait considérer ce problème comme un jeu, comme une opportunité d'agir comme un super-héro et de se laisser guider par la candeur. Après tout, personne n'est actuellement au courant de leur escapade dans un magasin, cette soirée sera un petit secret entre ces deux jeunes gens. Toutefois, le sérieux devait rester l'élément principal dans cette nouvelle aventure. Le danger rôde, et l'avantage des eye-abilities n'empêcheraient pas un drame de se dérouler sous le nez des deux membres du Mekakushi Dan.D'où le fait que Kido préférait agir prudemment, en toute circonstance.

«Danchou-san…! On devrait se trouver des noms de code ! Par exemple, juste pour la mission, je pourrais t'appeler ‘iPod-san’ ! Et on serait les deux seuls à savoir ! Et moi, iPod-san ? Comment tu vas m'appeler…?! »

L'idée des noms de code n'était pas idiote. Un nom de code permettrait de dissimuler leur identité, et d'ajouter une touche de divertissement au sein de cette situation plutôt sinistre. La leader ne manquera pas de sermonner son aîné plus tard pour la bêtise qu'il a commise, sans oublier de l'avertir que ce n'est pas vraiment prudent pour lui de se balader seul. Konoha a beau être le membre le plus âgé, il restait la personne la plus naïve, égalant presque l'innocence de Mary. Le menton reposant entre les doigts de la main gauche, les yeux noirâtres de la demoiselle dévisageaient le garçon avec attention. Ce serait irrespectueux de ne pas jouer le jeu en fournissant un surnom peu plaisant. Malgré le manque d'imagination de Kido concernant les activités espiègles, son inspiration se mit promptement en marche, vagabondant à travers une myriade de sobriquets qu'elle pourrait donner. Le choix lui plaisant lui plus était finalement le plus banal et simple à retenir.

❝ Tu t’appelleras "Barbecue-kun". Ça te convient? ❞

Elle ne put s'empêcher de pouffer de rire devant l'enthousiasme contagieux de son interlocuteur. Sa corpulence valsant du côté de la sortie de l'entrepôt, son doigt pointait l'énorme bâtiment que représentait le magasin, où aura lieu la mission. Emprunter l'exact chemin que Konoha a traversé pour atterrir ici était le seul moyen de pénétrer dans l'enceinte de la structure en limitant les dégâts. Car passer par la porte d'entrée est impossible et d'user de la force surhumaine de l’androïde pour se frayer un chemin risquerait d'alerter la sécurité ou le voisinage. Ne sachant pas où est située l'entrée, l'adolescente lance un regard interrogateur sur l'albinos, la tête légèrement inclinée horizontalement. Une question laissée en suspens est sur le point d'être prononcée, changeant radicalement de sujet.


❝ Par où es-tu passé pour sortir du magasin? ❞

Demande-t'elle, préférant questionner Konoha à la place de chercher indéfiniment une sorte d'ouverture qui ne se résume qu'à une perte de temps certaine. Dieu sait que les imprévus sont la bête noire de la demoiselle aimant l'organisation.

© Truth.

__________


Maybe our meeting will led us to a bad end. Even so, I'm still happy to have
met you. Our goodbye isn't a farewell because I'm sure next time we meet,
we'll be friends. Until then, take care of yourself, and don't forget your goal.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les super aventures du Mekakushi Dan au supermarché - ft. Danchou-san
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PC super lent
» ILM en super 8 à l'epoque de SW
» Super Laguna
» Site d'échantillons super!
» Nouveau périphérique: clavier super sympa!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville :: Magasins-
Sauter vers: