Partagez | 
 

 en multijoueur ••• rui & shige.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : akira, bankichi, sakutaro
Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 20
Couleur : #8DBFCF
Fiche de Personnage
Cause de mort:
Relations:
Capacité:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: en multijoueur ••• rui & shige.    Sam 28 Nov - 19:06


▬ T'as vu maman, quand je souffle, ça fait des nuages.
▬ Oui.


Elle te répond simplement, sourire aux lèvres. Tu essaies de détourner ton attention du potentiel regard de la foule: il n'y a pratiquement personne de toute façon, il fait trop froid pour que les gens aient envie de sortir. Alors maman a dit que c'était une bonne idée de te faire sortir de ton refuge pour une fois. Et normalement, tu aurais été totalement contre, mais maman t'as dit: “Tu viens avec moi pour acheter ton jeu, je ne saurai pas lequel c'est et je vais me tromper”. D'habitude, tu commandes les jeux avant leur sortie en fait, mais maman t'as un peu forcé à venir avec elle. Tu n'as pas envie de louper une sortie de jeu vidéo! Tu es quand même fermement accroché à maman: tu es bien plus grand qu'elle donc ce n'est pas vraiment crédible et c'est comme si c'est elle qui s'accrochait à toi.

▬ On est vraiment obligé de faire ça...? J'ai envie de rentrer à la maison...
▬ Ne t'inquiète pas, je suis là!


Tu sers ses vêtements du peu de force que tu as dans les bras alors que le centre commercial semble bondé de gens. « C'était une mauvaise idée maman, on peut rentrer...? », tu murmures timidement, seulement pour que maman secoue la tête, tu dois vraiment venir? Intérieurement, tu te dis que finalement, même les jeux vidéo te forcent à sortir: jamais tu n'aurai cru avoir à acheter un jeu dans un magasin, avec des gens et donc des regards. Tu es en train de prier au dieu du jeu vidéo pour qu'il n'y ait personne au magasin, et donc que tu sois seul à acheter ton jeu, tranquillement. Et surtout, pitié, que le magasin soit à côté de l'entrée.

▬ Shige, le magasin est juste-là, d'accord? Il ne faut pas avoir peur, les gens regardent devant eux.
▬ C-C'est pas vrai.


Tu entends maman soupirer: c'est sûr, tu es un boulet, un poids mort qui ne fait qu'embêter maman parce qu'elle est obligée de te garder à la maison et à t'acheter plein de mangas, jeux video, Blu-ray et tout ça... Mais comme c'est maman, elle ne le dit pas et elle te fait quand même plaisir. Tu essaies de te persuader que c'est impossible qu'elle pense ça parce que c'est maman, et que maman ne pense jamais mal. Tu as presque la nausée en traversant la foule et en regardant tout le monde dans les yeux pour t'assurer qu'ils ne te regardent pas. « Shige, regarde devant toi, ou juste sors ton téléphone. », oui voilà, sors ton téléphone, ça va te changer les idées: tu n'as qu'à regarder tes notifications, ouvrir les applications que tu n'as pas encore ouvertes pour les bonus quotidien, les mises à jour... Tu as de quoi t'occuper, même si maman a déjà dit que de toute façon le magasin n'est pas loin de l'entrée.

Voir l'écran de ton téléphone te calme immédiatement: c'est comme si les écrans étaient une sorte de remède à ta “maladie” d'après certains, ton “traumatisme” d'après d'autres, ta “peur” d'après maman. Et maman a toujours raison: tu as juste peur, tu n'es pas malade, tu n'es pas fou ni traumatisé, tu as juste peur qu'il y ait des espions de Yuka dans les parages (ou pire: Yuka!). Mais maman te dit que c'est obligé qu'elle soit à Okinawa et qu'elle ne sait pas où tu es: sauf que si, elle sait toujours où tu es et elle est toujours à moins de dix mètres de toi. Et même si n'y a pas tant de monde que ça, elle est capable de s'être cachée entre deux rayons de x ou y magasin, au dessus de qui-sait-quoi, à un endroit impossible à atteindre mais avec une superbe vue.

Maman te tapote l'épaule et tu lèves les yeux pour voir le fameux magasin, le Saint Graal, le paradis! Tu vois plein de rayons pour les différentes consoles – que tu possèdes toutes parce que tu ne demandes “que” ça – et plein de jeux à l'intérieur. Si bien que tu oublies totalement le jeu pour lequel tu étais venu à la base: tu as envie de tout acheter et ton regard s'illumine un peu. Maman sourit et passe devant toi (parce que tu n'oses quand même pas rentrer, ce n'est pas une nouveauté). Tu restes collé à elle, même si ça ne fait que te rassurer un peu, sans te cacher pour autant, à ton grand malheur. Tu aimes beaucoup cet endroit mais quand même tu as très hâte de rentrer, surtout pour tester ton jeu que euh—tu as oublié celui que tu voulais du coup. Je me demande sur quelle console je vais l'acheter... Tu avances timidement à l'intérieur et te dit que tu devrais plutôt te décider rapidement plutôt que de traîner autour longtemps, tu n'as pas envie de trop attendre ou juste d'avoir à supporter les gens. Heureusement, il n'y en a pas tant que ça...

Alors tu parcoures rapidement les rayons de toutes les consoles, jetant un œil très attentif à chaque rayon. Ah oui, c'était celui-là, après avoir retrouvé le nom du jeu que tu voulais acheter à la base. Tu montres la boîte à maman, un peu tremblant (comme d'habitude) et te dépêche de passer à la caisse pour payer et rentrer à la maison le plus rapidement possible.

▬ Maman, s'il te plait, on peut se dépêcher... Je veux rentrer...

Tu parles à voix haute sans le faire exprès et sans le réaliser alors que tu voulais juste le murmurer à maman. Allez, allez, ils peuvent pas se dépêcher?

salut:
 

__________


the world is going insane and so am i
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 93
Date d'inscription : 29/05/2014
Couleur : #01796F
Fiche de Personnage
Cause de mort: Tombé du 7ème étage de son immeuble
Relations:
Capacité: Calculating Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Lun 28 Déc - 23:40


Ça faisait un moment que tu y réfléchissais. Tu avais assez d'économie pour pouvoir te payer un jeu, mais d'un autre côté, tu avais besoin de cet argent pour remplir à nouveau les placards, et partiellement te nourrir. C'était un peu comme choisir entre la peste et le choléra, à ce moment-là. Tu avais attendu Deemo sur PsVita depuis un long moment, regardant toutes les nouveautés à son sujet, en essayant de ne pas te spoiler les cutscenes qui étaient animés!! Et il y avait une version limitée avec artbook. Non, vraiment, ton choix n'était pas facile. A la limite, tu pouvais acheter de quoi manger et le jeu ce mois-ci, et le mois prochain, tu ne permettras pas d'extras. Ça semblait plutôt raisonnable, même si ton cœur s'était pincé à l'idée de ne pas pouvoir acheter de nouveaux mangas pendant un mois entier. Avec un peu de chance, ton meilleur ami allait venir à la rescousse sans même capter. Enfin.

Après cette mûre réflexion, tu décidais enfin à te lever, enfilais ta veste, ton manteau et ton écharpe, histoire de rester assez présentable dans la rue parce que oui, ça t'importait, et affrontait enfin le froid qui régnait dehors depuis un moment déjà. Certains étaient bien tristes de ne pas voir la neige, et bien toi, tu pouvais facilement t'en passer si ça signifiait avoir les articulations gelées jusqu'à la cassure. De toute façon, dans les magasins, il faisait toujours plus chaud! C'était histoire de te rassurer un peu. Marchant prudemment sur le trottoir enneigé déjà bien piétiné par les nombreux passants, tu t'arrêtais dans quelques échoppes pour faire quelques emplettes, mettant l'accent sur les produits les moins chers dotés d'une date de péremption abordable et pas limitée à quelques jours seulement. En même temps, faire des courses pour tout un mois revenait assez cher, mais c'était plus efficace que de sortir toutes les semaines par un froid pareil, selon toi.

Le plus gros des achats fini, c'est avec le cœur plus léger que tu franchis la porte d'un des nombreux magasins de jeux de la ville. Rien que le contact visuel avec les boîtes de jeux inconnus ou non te détendit. C'était quand même bien plus intéressant que les légumes et autres fruits multicolores. Deemo donc. Marchant à travers les rayons, tu notais dans un coin de ta tête la disponibilité de certains jeux que tu n'avais pas encore testés. Et il t'en restait un sacré nombre. Sauf que ce n'était pas ce que tu cherchais. Le saint-graal qui allait éclairer ta semaine était convenablement disposé à un endroit bien spécifique qui le mettait en valeur. Hors de question que tu passes à côté. Tu avais donné une claque au jeu sur portable, tu allais faire de même sur console. Tes mains saisirent doucement l'édition limitée du jeu, comme s'il s'agissait d'un enfant. C'était ton jour de chance, il n'avait pas été en rupture de stock avant ton arrivée. La marche arrière enclenchée, tu traversais à nouveau le rayon pour te diriger vers la caisse.

« Maman, s'il te plait, on peut se dépêcher... Je veux rentrer... »

Haussement de sourcil perplexe. T'étais presque sûr d'avoir entendu cette voix quelque part. A moins qu'il s'agissait d'hallucinations auditives ? Faisant un petit tour de rayon, tu notais un garçon, à peu près aussi jeune que toi, accompagné de sa ...mère sans doute ? Dans tous les cas, c'était le seul qui était aussi prêt lorsque tu avais entendu cette voix, alors...? Maladroitement, tu cherchas à te retourner, mais t'emmêlas les pinceaux et ton précieux jeu t'échappa des mains pour glisser aux pieds du brun. Cette malchance. En plus, la boîte devait surement être cornée maintenant, ça perdait toute sa valeur! Et aller en chercher une autre juste pour ça, c'était tout de même très stupide.

Réussissant à te retenir tant bien que mal au bord d'un rayon, tu te penchas pour ramasser la boîte, sans trop croiser le regard du garçon. Apparemment tes yeux verts étaient froids, en plus de l'hiver, tout ça haha--

« Ah, désolé il m'a hm... Échappé des mains. », finis-tu par marmonner une fois redressé sur tes deux pieds, le jeu en mains. Pas doué va. « Pardon de vous avoir dérangé. »


Tu ne craignais pas tellement le brun, mais plus sa mère, qui sait comment elle allait le prendre, c'était toujours imprévisible ce genre de personne.

__________


And we start to gaze the sky and we all know it would take us somewhere, sometime.

ava (c) mikumiku/setsu thx ;w;

Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : akira, bankichi, sakutaro
Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 20
Couleur : #8DBFCF
Fiche de Personnage
Cause de mort:
Relations:
Capacité:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Mar 29 Déc - 16:15

Tu es en train de réaliser qu'en fait, tu es assez grand (tu es plutôt dans la moyenne peut-être, tu ne t'es plus mesuré depuis très longtemps) et c'est un assez gros problème parce que du coup tu ne peux pas te cacher dans la foule et encore moins derrière maman (pourquoi est-ce que c'est toujours les garçons qui sont plus grands que les filles ?). Et en plus, apparemment, tu vas encore grandir un peu. Tu n'as pas envie que les gens te voient juste parce que tu n'es pas petit. Tu en vois plein à l'école qui sont petits alors pourquoi est-ce que tu ne fais pas partie d'eux ? Tu soupires intérieurement, tu ne peux pas y faire grand chose de toute façon. Tu essaies de regarder ailleurs que sur le sol et tu vois un garçon peut-être de ton âge rentrer avec des sacs de courses aussi. Et tu te dis que heureusement que tu n'es venu qu'ici que pour un jeu vidéo et pas pour faire les courses parce que déjà que tu as du mal ici...

Finalement c'était une mauvaise idée d'essayer de regarder ailleurs, maintenant tes mains tremblent un peu, ça ne va pas être pratique pour jouer. Maman prend tes mains pour essayer de te rassurer, tu les serres et en profites pour la regarder dans les yeux, un peu comme si c'était un peu un rituel pour te calmer: et tu en as bien besoin maintenant que tu es à l'extérieur: pas au lycée, pas à la maison, c'est bizarre, ça te rappelle presque quand tu étais petit – tout petit –.  Les autres magasins collés les uns aux autres, tout ce monde parcourant le centre commercial et le brouhaha les accompagnant, les caisses et leurs bip que tu as toujours trouvé stressant. Tout ça, tu avais un peu oublié, et tu n'avais pas vraiment envie de t'en souvenir. Tu préfères largement le bruit des boutons de tes manettes se faisant agresser, tes écouteurs un peu vieux et ne marchant pas correctement, la chaleur de se retrouver sous ta couette, en sécurité et les écrans dégradant peu à peu ta vue. Oui, c'est ça, c'est ce genre de choses que tu préfères.

Alors que tu sers de plus en plus fermement la main de maman, tu aperçois une boîte de jeu glisser sous tes pieds. Tiens, Deemo sur PSVita... Ça aussi tu dois l'acheter, mais chaque chose en son temps, tu ne peux pas en acheter plein d'un coup parce que ça coûte cher, un jeu. Tu ne peux pas te faire vraiment d'argent si ce n'est qu'en rendant service à maman, mais du coup, si tu en achètes un, c'est comme si c'était elle qui l'achetait, et tu n'as pas envie d'embêter maman avec tous tes jeux, tu dois déjà assez l'embêter comme ça... Tu te retournes pour voir le garçon de tout à l'heure, étant visiblement le propriétaire du jeu. Il se penche pour récupérer le jeu et par réflexe, tu recules un peu, de peur qu'il te fasse quelque chose.  

▬ Ah, désolé il m'a hm... Échappé des mains.

… ? Cette voix... Tu aurai juré l'avoir déjà entendue quelque part, mais tu ne sais pas où. Maman te donne un petit coup de coude pour te dire d'essayer de parler : enfin, que c'est toi qui doit parler et pas elle. Sérieux... ? Mais—mais non, tu ne sais pas faire ça toi, c'est pas juste, pourquoi c'est toi qui doit faire ça ?

▬ Pardon de vous avoir dérangé.
▬ E-Euh, p-p-p-pas grave...


Tu regardes ailleurs pour ne pas avoir à supporter le futur regard moqueur du type en face de toi (il doit probablement être au lycée comme toi mais tu ne fais pas attention aux gens là-bas). Tu as du mal avec sa voix, tu sais pas pourquoi, elle te rappelle quelque chose, et bizarrement, pas quelque chose de désagréable, le contraire même. Ça te stresse un peu de ne pas savoir à quoi sa voix te fait penser, tu as presque envie de lui demander si—

▬ Euh—juste—on se connaît... ?  

Tu sursautes de ta propre bêtise et recouvre tes lèvres avec tes mains, pour t'empêcher de dire autre chose. Oh non, sérieux ? C'est sorti tout seul, tu as juste envie de mourir maintenant, c'était vraiment pas malin de ta part. Tu murmures un petit « D-Désolé— » même si tu ne peux pas retirer ce que tu viens de dire. De toute façon, tu ne connais personne, sauf sur Internet— ?

__________


the world is going insane and so am i
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 93
Date d'inscription : 29/05/2014
Couleur : #01796F
Fiche de Personnage
Cause de mort: Tombé du 7ème étage de son immeuble
Relations:
Capacité: Calculating Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Mer 30 Déc - 17:37


Le bon point, c'est que sa mère ne semblait pas en colère que tu aies dérangé son fils. Non parce qu'avec ton meilleur ami, ça t'était arrivé plein de fois. Sa mère a vraiment mis du temps à comprendre que tu n'allais pas l'influencer vers le côté obscur de la force, et que tu étais juste une personne horriblement banale parmi ceux qui se trouvaient au lycée. Finalement, ça t'avait plus marqué que tu ne le pensais, vu que tu t'étais d'abord méfié de la mère du garçon que du garçon lui-même. Très intelligent. Enfin l'important, c'est que tu avais récupéré le jeu. Mais bon, tu te connaissais trop bien, tu avais beau penser que ce n'était pas si grave s'il était corné, tu allais le reposer pour en prendre un tout beau. Question de collection personnelle. Tu en avais accumulé, des objets liés à Deemo. Les badges, le cahier, les straps, tout ça. Avec un peu de chance, tu allais trouver des peluches plus tard ! Mais là n'était pas la question. Le brun en face de toi n'osait pas te regarder, alors que, machinalement, tu l'avais fixé quelques secondes de tes prunelles vertes feuilles. Bonjour l'intimidation.
Léger pas en arrière, histoire de garder un espace personnel stable, tu te grattais nerveusement l'arrière de la tête. Ca ne t'arrivait pas souvent d'être confronté directement à quelqu'un dû à une gaffe, vu que la plupart du temps, ça ne prenait que quelques secondes, et que tu n'étais généralement pas celui qui était en faute. Sauf qu'il fallait que ce soit le contraire. Soupir intérieur. Tu n'aurais pas dû t'en préoccuper, acheter ton jeu, finir quelques courses de dernières minutes et rentrer pour pouvoir y jouer et enfin te délecter des animations qui avaient été faites exprès. Mais non, il fallait que ton léger intérêt t'ait attiré dans ce bazar. La prochaine fois, tu ne te laisserais pas aller.

« E-Euh, p-p-p-pas grave... »

… C'est bon, t'en étais sûr, tu l'avais déjà entendu quelque part. Déjà, tu déposais ton regard sur un jeu aléatoire qui attira à peine ton attention. Tu ne l'avais jamais vu, c'était une certitude. Il fallait que tu te focalises sur sa voix et non son apparence. Ce qui allait être un peu plus compliqué que prévu vu qu'il se tenait devant toi. D'un côté, tu étais assez doué pour ne pas trop faire attention à ton environnement, sauf que, comme tu t'intéressais au brun, ça devenait une tâche impossible. C'était frustrant comme un simple intérêt bouleversait toutes les règles que tu t'étais imposé.

« Euh—juste—on se connaît... ? »

Ce n'était pas sur Nico Nico. Hm... Une plateforme de livestream peut-être ? Non, tu n'en fréquentais pas tellement. Tu passais mentalement en revue toutes les plates-formes vocales que tu connaissais, en essayant de n'en omettre aucune. La tâche s'avérait compliquée vu que tu n'avais pas leurs icônes sous les yeux, tu étais donc bien plus susceptible d'en oublier des cruciales. Tes neurones avaient beau faire le tour du sujet, tu ne trouvais toujours pas d'où cela pouvait provenir. Peut-être que tu l'associais seulement à une voix d'un cover, et que tu entendais des sortes de ressemblances ? Hm...
Finalement, ton portable te sortit de ta torpeur, pour te rappeler qu'on t'attendait depuis un moment sur Skype. Génial. T'avais loupé le début de la partie. … Skype. Mais oui. Skype. Évidement ! Il fallait que tu tentes le tout pour le tout, et si ce n'était pas ça... Eh bien, tu allais passer pour quelqu'un de très étrange mais bon... Ton intégrité et le peu de dignité que tu avais te retenaient de te jeter à l'eau, mais ce n'est pas comme ça que tu allais éclaircir le problème.

« Ha...shira ? »

Tu te sentais encore plus stupide de l'avoir dit comme ça. C'était à double tranchant. Soit tu allais tomber sur la bonne personne et tu n'allais plus savoir comment réagir, soit il allait te regarder très étrangement et tu allais te recroqueviller dans ta chambre rapidement pour ne plus jamais avoir à subir une honte pareille. Nouveau soupir intérieur.

« Hum... Désolé, c'est juste... La voix, tout ça... »

Chut, ça faisait encore plus louche.

__________


And we start to gaze the sky and we all know it would take us somewhere, sometime.

ava (c) mikumiku/setsu thx ;w;

Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : akira, bankichi, sakutaro
Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 20
Couleur : #8DBFCF
Fiche de Personnage
Cause de mort:
Relations:
Capacité:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Jeu 31 Déc - 10:48

Tu es en train de mourir, ça t'apprendra à sortir, tu savais depuis le début que c'était une mauvaise idée de quitter ton refuge mais tu ne sais pas dire non à maman, avec tout ce qu'elle fait déjà pour toi... Tu jettes un très rapide coup d'œil vers lui qui te regarde aussi. Il rédige tout de suite son regard quelque part à l'intérieur du magasin. C'est très embarrassant comme situation, tu n'aurai vraiment pas dû poser cette question. Après tout, peut-être que c'est juste que sa voix te fait penser à un celle d'un seiyuu dont tu ne trouves pas le nom. Tu sers de plus en plus fort la main de maman pour te rassurer. Tout va bien tout va bien tout va bien—tu ne reverra probablement plus jamais ce type de toute façon alors ce n'est pas si grave que ça, si...? Et si il répétait à tout le monde ce que tu viens de dire? Pas possible, il ne connaît même pas ton prénom...? Tu prends une très grande bouffée d'air pour essayer de te calmer: si ça se trouve tu es juste en train de rêver, de faire un cauchemar plutôt parce que sortir dehors? Toi? C'est un peu fantaisiste comme idée... Tu le vois sortir son portable, probablement pour prendre une photo de toi et la montrer à tous ses amis en se moquant de ta pauvre personne.

▬ Ha...shira ?
▬  H-Hein?


Hashira? C'est–c'est ton pseudo non? Si si, tu te souviens, c'est un peu comme ça que tu t'appelles sur Twitter, les forums, en jeux video (en ligne)... et sur Skype. Pas possible.

▬ Hum... Désolé, c'est juste... La voix, tout ça...

Tu réfléchis, tu réfléchis, tu connais bien cette voix, mais à qui est-ce qu'elle est appartient déjà? Pas à un seiyuu, c'est sûr, à une personne que tu connais et à qui tu parles régulièrement.

▬ ... R-Rika?

C'est le seul nom qui te vient en tête et tu es pratiquement sûr que c'est lui (après tout, vu ta passion pour les seiyuus tout ça...)(tu as un peu honte en secret mais bon, ”c'est en ligne”). Enfin, là, ce n'est plus en ligne, c'est la vraie vie, visiblement. Et c'est encore pire, parce que tu n'es pas du tout la même personne sur Internet que là, ici, maintenant, dans le monde réel, en face des gens. Avant, c'était seulement au ”téléphone” (en calls quoi) ou juste sur des chats, alors que là, tu es en face de la personne. Maintenant, il peut carrément te juger sur ton physique et le pauvre toi de la vraie vie. Rika(?) est légèrement plus petit que toi, tu ne t'y attendais pas vraiment, tu pensais qu'il faisait ta taille—en fait, vu que tu l'associais avec ses avatars, ça te fait bizarre. De toute façon, c'est même pas sûr que c'est lui, même si, vu qu'il connaît ton pseudo et que sa voix est exactement celle de Rika (tu ne pensais vraiment pas que tes ”skills” en seiyuus te serviraient à ce genre de choses). Finalement, ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée que ça de venir avec maman... Tu dessers un peu l'emprise de la main de maman.

▬ Euh... Je, euh, enfin, hein?

Tu as beau être ”assez” à l'aise sur Skype, dans le vraie monde, c'est tout autre chose. Tu ne sais vraiment pas quoi dire parce que tu ne voulais vraiment pas que ce genre d'événement arrive, contrairement aux autres gens que tu connais. Maintenant, mon excuse de dire que je vis dans un petit village loin de tout est morte... Surtout que visiblement, tu vis dans la même ville que lui? C'est vraiment une catastrophe. Tu l'aimes bien, Rika, mais tu n'avais vraiment pas envie de te montrer en face de tes ”amis”. Tu continues de regarder le sol pour ne pas avoir à supporter le regard de Rika, qui doit te juger à fond, et ça te fait peur.

__________


the world is going insane and so am i
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 93
Date d'inscription : 29/05/2014
Couleur : #01796F
Fiche de Personnage
Cause de mort: Tombé du 7ème étage de son immeuble
Relations:
Capacité: Calculating Eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Mer 13 Jan - 19:08


C'était la fin, adieu crédibilité et dignité, tu venais de te jeter le marteau de la honte tout seul. De toute façon tu l'avais bien cherché, tu avais posé cette 'question' de ton plein gré et tu faisais maintenant face aux conséquences. Tes mains se resserraient instinctivement sur les sacs de courses qui te pendouillaient à bout de bras. Ça t'était arrivé de te faire aborder par des gens complètement aléatoires, surtout ceux avec des prospectus, qui commençaient à déblatérer sur leurs magasins alors que tu étais très visiblement pressé de partir à chaque fois, là, ton approche les avait battu à plate couture. Aucune subtilité, direct, franc, un peu trop ? Mais surtout, c'était un sujet personnel, pas une campagne de pubs dont on pouvait parler à n'importe qui. Soupir. De toute façon c'était trop tard, il fallait que tu passes à autre chose, comme te préparer à faire demi-tour en t'excusant.

« ... R-Rika? »

… Bingo. T'avais une chance sur... Des millions ? Tu savais à peine combien vous étiez à Mekakucity, mais t'avais tiré la bonne personne au milieu de ce flot de gens. Tes épaules se relâchèrent avec le poids du soulagement qui envahissant peu à peu tes muscles. Cette chance. C'était tout le contraire de ce qui t'arrivait avec l'albinos, avec qui tu devenais sûrement une des personnes les plus malchanceuses de la ville. Comme quoi le karma dépendait de l'environnement et des personnes qui se trouvaient autour. Sauf que tu n'y croyais pas, tu voyais ça comme une attitude que tu prenais et qui rendait la situation très maladroite. Dans tous les cas, tu te voyais maintenant confronté à une personne avec qui tu étais plutôt à l'aise en  ligne, mais IRL, c'était complètement autre chose. Son apparence ne te surprenait que peu, tu ne tu ne t'étais pas vraiment fait d'images de lui, de peur de ne pas vraiment lui rendre injustice si tu le rencontrais par hasard en convention, par exemple – même si là, vous étiez bien loin de choses sur lesquelles vous vous entendiez. Quoique les jeux vidéos, tout ça...

« Euh... Je, euh, enfin, hein? »

Il venait de te ôter les mots de la bouche. C'est vrai que vous vous trouviez là comme des idiots, les yeux de sa mère sur vous sûrement, et lui à fuir ton regard. Dur de se rencontrer IRL sans rien avoir prévu. Est-ce que tu étais supposé dire quelque chose ? Le saluer à nouveau ? Lui taper la discute ? T'en aller en trouvant un prétexte nul ? Hm... Est-ce que tu pouvais te le permettre ? Te grattant maladroitement la joue, tu tapotais la boîte de ton jeu de ton autre main. Si tu t'enfuyais comme un voleur, sa mère allait sûrement te juger et tu n'aurais plus le droit de lui parler uh- ça ne t'arrangeait pas trop vu que sa compagnie en ligne était plutôt agréable, tu étais même très à l'aise quand tu discutais avec lui.

« Je... Pensais pas te voir là... ? Je croyais que hm- tu habitais loin... ? »

… est-ce que tu venais pas de pointer un gros mensonge devant sa mère. Oups. Voilà, tu te sentais coupable.

__________


And we start to gaze the sky and we all know it would take us somewhere, sometime.

ava (c) mikumiku/setsu thx ;w;

Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : akira, bankichi, sakutaro
Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 20
Couleur : #8DBFCF
Fiche de Personnage
Cause de mort:
Relations:
Capacité:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    Sam 16 Jan - 16:19

Tu ne sais pas si tu préfères mourir ou bien mourir. Tu es en train de paniquer, et pas qu'un peu, c'est encore pire que parler à quelqu'un de ”normal” puisque là, c'est quelqu'un, quoi. C'est quelqu'un que tu connais, quelqu'un à qui tu parles régulièrement. Tu essaies de te souvenir de comment ça marche, la vraie vie. Ça date s'il y a longtemps, presque dix ans. Tu as eu le temps d'en oublier des choses, en dix ans. Surtout que Okinawa, tu fais du mieux que tu peux pour oublier ça alors te souvenir de ce à quoi ta vie d'antan ressemblait te ravive des souvenirs un peu douloureux mais soit. Surtout que là, c'est un cas de façon assez spécial, voire même bizarre, parce que cette personne, tu ne l'as connais pas, sauf que si, en fait. Qu'est-ce que tu es censé dire? Autant sur Internet, c'est facile de lancer la conversation (quoique), là maintenant tout de suite, non seulement il y a maman et les gens autour, mais en plus vous êtes face à face. Terrible combinaison. Peut-être que si vous aviez été plus ou moins seul, ça aurait été plus facile...

▬ Je... Pensais pas te voir là... ? Je croyais que hm- tu habitais loin... ?

Voilà, c'est encore pire, qu'est-ce que tu dois dire, maintenant? Ton très gros mensonge a été démasqué et tu n'as absolument aucune excuse: dire ”en fait j'ai menti parce que je voulais pas vous voir lol” c'est un peu pas terrible bien que ce soit plus ou moins vrai. Et comme tu es juste devant maman, tu ne peux pas débiter trop de connerie quand même. Elle ne savait déjà pas pour ce mensonge mais va probablement comprendre donc ce n'est pas si grave que ça. Probablement. Tu essaies de chercher une excuse valable, même si dire la vérité serait bien car tu n'as pas envie de mentir pour deux raisons: déjà parce que tu es un mauvais menteur et puis parce que tu n'arrives pas à réfléchir correctement actuellement. Tu es partagé entre deux émotions en fait: la joie de voir ”Rika” (pour x ou y raison) et le stress de voir ”Rika”.

▬ Euh—ben—

Voilà, c'est tout ce que tu arrives à dire, qu'est-ce que c'était nul de mentir sur ça, alors que tu aurais simplement pu ne pas parler de ça... Bien joué, Shige... L'avantage, c'est que tu as peut-être brouillé les pistes et que Yuka n'ira pas voir dans les villes comme Mekakucity...! Tu sens ton cœur battre à cent à l'heure, pour quoi tu dois passer là? C'est exactement pour ça que tu ne veux pas voir tes ”amis” dans le ”vrai monde” (celui que tu as oublié et que tu as envie d'ignorer).

▬ E-Euh—Ah bon...? Ben...

Ben quoi? Tu fais l'ignorant, comme si le fait qu'il ”croyait” que tu habites loin te choque un peu car ”tu n'en as jamais parlé pourtant?”. Peut-être que ça ne passe pas trop mal niveau mensonge...

▬  Ben... Ben voilà, hahaha...

Tu ris nerveusement, ne sachant vraiment pas quoi dire. Pourquoi est-ce qu'il t'arrive toujours ce genre de trucs improbables?

__________


the world is going insane and so am i
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: en multijoueur ••• rui & shige.    

Revenir en haut Aller en bas
 
en multijoueur ••• rui & shige.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» multijoueur
» Problème de connexion (Dawn of War 2 en multijoueur)
» Nouveau Firmware pour jeu en réseau (ex. MarioKart 7 sur 3DS) : problèmes
» A la recherche d'un script multi véhicule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville :: Magasins-
Sauter vers: