Partagez | 
 

 What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   Ven 28 Mar - 17:29



What kind of monster is your heart?

The saturation drove me crazy. Even today, I try to find my words..

"Assez."
Mun n'était pas assez contente de ce qu'elle faisait. Cela l'énervait, même. Même son seul jeu se moquait d'elle. Ses esquisses pouffaient de rire dans son dos. Les personnes dans la rue la dévisageait.
"Ça vous fait rire, hein?"
Son humeur massacrante se ressentait tellement fort. Elle n'allait plus en cours du tout, et restait dans sa chambre. A faire quoi? Regarder par son balcon ce qui se passait, et essayer de dessiner quelque chose de "potable". Sauf que tous ses dessins finissaient par le balcon, en bas, ou envolés.
"Pourquoi ce que je fais a l'air idiot? Pourquoi ils se moquent de moi? Je suis si horrible?"
Comment se juger, après tout. Impossible. Les autres ont raison.

Alors pourquoi ses parents ont accueilli cette étudiante pour son séjour linguistique? Ils savaient très bien que Mun n'aime pas la présence des autres jeunes de son âge.
La jeune fille accepta malgré tout la présence de l'étrangère. Mun était trop exténuée pour refuser quoi que ce soit.
Et il fallait qu'elle face bonne figure face à elle, car cette étudiante dormait désormais dans sa chambre, assez grande pour deux.
"Je n'ai pas le courage de me rebeller.."

Anny. Tel était son nom. Elle était vraiment pâle. Apparemment, elle venait d'Angleterre. "Les européens apprécient notre langue. Enfin, je crois." Ses cheveux noirs comme des plumes de corbeaux tombaient jusqu'en bas du dos. La chose la plus impressionnante chez elle était son regard-et pas sa taille. Son regard était indéfinissable. Comment fallait-il interpréter tout ça?
"Elle se moque de moi, ou bien elle me regarde chaleureusement?"
Et le pire, c'est que Mun ne pouvait pas lui demander, car elle n'arrive pas à parler un mot d'anglais. Ou bien, la logique voudrait qu'elle parle japonais, mais elle avait peur qu'Anny se comprenne rien.
Elle faisait le premier pas, excellant dans la maîtrise de la langue.

Dis-moi Mun.. Tu as peur de moi? Écoutes, je ne vais pas te tuer ni te manger! J'ai cette impression..
Ou alors, elle comprend très bien ce à quoi pense la jeune fille. Toutes les hypothèses sont possibles..
Mun lâcha sans conviction:
A vrai dire.. J'avais peur que tu ne comprennes pas un mot de ce que je dis. Mais tu parles très bien la langue..
Très convaincant. Pourtant, cette simple phrase lança une discussion longue et plus ou moins intéressée.

Apparemment, dans son pays, l'été est l'occasion de voyager dans plein de pays. Mun n'a jamais quitté le Japon, et heureusement. "Maman a dit qu'elle nous laisserait aller à la plage, au Nord, le 15. Pour la première fois j'irai à la mer, avec Anny..." Pas qu'elle ai peur de l'eau, mais se retrouver seule à seule sans protection familiale hors de Mekakucity... ça, ça l'effrayait.
S'auto-convaincre n'est pas le principal atout de Mun. Alors, pour s'assurer que Anny était gentille, elle lui parlait, en posant parfois des questions qui pouvaient le prouver.
"Ah, je me suis faite avoir."

→1er jour.
"15 août." Les deux filles se levèrent tôt pour préparer leurs affaires pour la plage. Rien de bien grave.
Mun avait très mal dormi, et le mal de crâne qui la faisait souffrir la rendait presque passive.
"Prendre le train me permettra de dormir. J'espère.."

La mère de la jeune fille les conduisit à la gare. C'est un moyen de transport rapide, tout de même.
Toutes les deux entrèrent, leurs sacs à la main.
J'ai hâte de découvrir la mer du Japon! En Angleterre, elle est vraiment froide..
Normal, vu que tu habites dans l’hémisphère nord. Moi non plus je n'ai jamais été à la mer..
Tu t'en ficherai de ne pas y aller?
"....? Anny? De quoi parles-tu? Tu veux aller faire autre chose?"
Elles se placèrent près du bord du quai, et attendirent le train. Bien sûr, Mun souffrait en silence, mais gardait admirablement son calme.
Dis-moi, Anny.. Qu'est-ce qui serait mieux pour colorier une esquisse de la mer? L'aquarelle, ou des pastels?
Je trouve que l'aquarelle est très bien! Et ça me paraît plus logique..
"Oui, c'est vrai.."
La voix off de la gare se fit entendre:

«Le train en direction de la ville de XXX va bientôt arriver en quai.»

La voix fit mal au crâne de Mun qui titubait presque. Quand elle sentit une main la pousser en avant.
"T-tomber sur les rails...? Non!! Mun!!"
Tomber sur des rails, oui. "C'est ma faute, c'est ma faute..."
Anny.. Aides-moi!! S'il-te-plaît!!

Anny se précipita vers elle et lui tendit sa main. Mun souria de soulagement, mais elle se rendit compte qu'elle ne la tirait pas. Elle entendit des adultes s'affoler, mais Anny, elle, restait calme, et souriante. Le sourire qu'elle avait vu quand elle est arrivée.
Mun. Tu es sale.
Et n'était-ce pas toi qui me disait: "je veux mourir"? Je te rends service.
Anny.. je t'en prie!! Je ne veux pas mourir!
Mun pleurait tellement fort qu'elle n'arriva plus à articuler un mot. Surtout quand elle vit le train arriver, encore à une vitesse incroyable.
Mun regarda Anny et ne voyait plus qu'une chose sombre à sa place. Quelque chose d'horrible. De désarticulé. Une chose qui faisait peur, et que Mun n'arrivait pas à décrire.
"C'est elle la mort? C'est pour ça qu'elle est indéfinissable..? Je veux lui montrer à quel point.. c'est moche."
Ce fut sa dernière phrase avant de se faire happer par l'engin en mouvement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   Sam 29 Mar - 13:05


→2ème jour.

Mun sentit une main froide sur son épaule endolorie. Elle ouvrit doucement les yeux et regarda celle qui l'avait réveillée. Ah oui. ELLE. Anny, sa... Sa quoi déjà? Ah oui, l'anglaise. Celle qui faisait un séjour linguistique. Avec ce faciès tellement étrange. L'anglaise avait un presque sourire malveillant.

Allez Mun, réveilles-toi, on est à la gare!
Quoi? La gare..? Mun se frotta les yeux et secoua la tête pour faire partir les bribes de son cauchemar. Oui, elle avait fait un mauvais rêve horrible. Elle rêvait qu'elle s'était jetée sous un train . Ou que quelqu'un l'avait poussée, elle ne s'en souvient plus tellement, mais peu importe, le rêve s'évaporait comme de la neige au soleil.
J'ai hâte de découvrir la mer du Japon! En Angleterre, elle est vraiment froide..
Normal, vu que tu habites dans l’hémisphère nord. Moi non plus je n'ai jamais été à la mer..
Tu t'en ficherai de ne pas y aller?

Quoi?? Pourquoi disait-t-elle cela? Mun n'avait rien de particulier...
Anny la regardait fixement. Mun aperçut une lueur de malice brillé dans les yeux sombres de sa correspondante. Mun voulut meubler la conversation, alors elle sortit bêtement cette phrase sans astuce:
Dis-moi, Anny.. Qu'est-ce qui serait mieux pour colorier une esquisse de la mer? L'aquarelle, ou des pastels?
Je trouve que l'aquarelle est très bien! Et ça me paraît plus logique..

Et le silence retomba.

L'annonce de l'arrivée du train en gare fit sursauter Mun.

«Le train en direction de la ville de XXX va bientôt arriver en quai.»

Les deux jeunes filles s’avancèrent vers les rails. Mun respira un long moment en fermant les yeux. Elle les rouvrit en sentant une main au creux de son dos. Mun tomba violemment sur les rails qui commençaient à trembler avec l'arrivée du train en gare. Elle regarda Anny, les yeux remplis de larmes.
"T-tomber sur des rails...? Non!! Mun!!"
Mun. Tu es sale.
Et n'était-ce pas toi qui me disait: "je veux mourir"? Je te rends service.
"Anny... Sauves-moi!! Je t'en prie! Je ne veux pas mourir!"
Sa voix n'arrivait plus à exprimer ses pensées.
Mais Mun avait déjà entendu ça quelque part... Mais elle eut juste le temps de sentir une larme couler le long de sa joue et de penser sa dernière phrase: "Je veux lui montrer à quel point.. c'est moche."
Le monstre difforme en face d'elle lui souriait, et lui tendait malgré tout sa main.

Le train arriva dans un bruit sourd et la faucha.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   Dim 30 Mar - 14:24


→3ème jour.

Une main froide toucha son épaule.
Anny. Elle lui souriait. "Encore ce cauchemar? Comment puis-je dormir debout?"
Mun regarda autour d'elle. Tout ressemblait exactement à son cauchemar.
Mun, réveilles-toi! C'est pas le moment de dormir!
Ah.. oui, désolée. Je ne me sens pas très bien.

Elle était affolée. Chercher le regard de quelqu'un était stupide. "Est-ce que quelqu'un pourrait voir que j'ai peur?"
Le quai était rempli de voyageurs, tous occupés sur leurs portables où à parler avec leurs compagnons. Personne ne se soucierait d'une jeune fille en compagnie d'une autre fille de son âge qui semblait sage et digne de confiance.
"L'aquarelle ou les pastels? Qu'est-ce que qui..." Mun était tétanisée par la peur. Elle se demandait si ce cauchemar ne recommençait pas à chaque fois qu'elle passait sous le train. Et pourquoi voyait-elle Anny comme un monstre? Est-ce qu'elle est, en fait? La réalité, c'est qu'elle ressemble à quelque chose de sale, de laid, de monstrueux?
Je suis vraiment très mal à l'aise.. Je veux rentrer..
Pourquoi? Ca va passer! Tu vas voir, tout va bien aller!

"Après tout.. Et si ce n'était pas quelqu'un d'autre qui me poussait? Un rêve n'est qu'un rêve.."
Anny prit la main de Mun et lui souria. Un frisson parcourut la jeune fille.
"Et la mort.. ce n'est pas douloureux, en fait. Absolument pas. Moi qui voulait mourir."
Mun souria aussi, mais certainement pas pour la même raison que son "amie".

L'annonce de l'arrivée du train retentit:

«Le train en direction de la ville de XXX va bientôt arriver en quai.»

Elles s'approchèrent du bord du quai en silence.
Je me demande si la mer, c'est beau.
Pourquoi?
Juste comme ça..

Les rails commencèrent à trembler, et Anny emporta Mun vers le fond du quai.
"Eh..?"
Que fais-tu, Anny?
Eh bien, on va monter dans le train! J'aime bien aller dans le fond des trains! Il y a moins de monde.

Elle se mit à courir, emportant Mun avec elle. Sauf que Mun, elle, n'aimait pas courir, et ses jambes ne suivaient pas le rythme de sa compagne.
Et à un tel point qu'elle se tordit la cheville sur le bord du quai et perdit l'équilibre, tombant sur la voie.
Mun!!

"C'est ma faute."
Elle se releva rapidement et essaya d'atteindre la main que les passagers lui tendait, mais c'était trop tard.
"Non, en fait, je ne peux pas éviter ma mort. Je peux la revivre autant que je veux.. plutôt cool.."
Plutôt que d'attraper la main tendue, elle attendit le train qui fonçait vers elle rapidement, même si on entendait le grincement du train qui essayait de s'arrêter..
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   Ven 4 Avr - 19:21

→4ème jour.

Une main froide toucha l'épaule de Mun. "Celle d'Anny, n'est-ce pas?"
Mun ouvrit ses yeux et regarda la jeune étrangère qui venait, en effet de la réveiller. Et son mal de tête revint à la charge.
Elle se souvenait de ses deux précédentes "morts". Elle avait fini par comprendre qu'au final, elle avait terminé sa vie, et elle la revivait, sans cesse, et la mort pouvait arriver n'importe quand. Elle ne pouvait pas l'éviter. Pour une fois qu'elle a réussi à tirer une conclusion en peu de temps.

Anny lui souria, tandis que la jeune fille baissait les yeux, comme une fille coupable.
Tu vas bien, Mun?

Ah.. Oui, oui.

Elle regarda simplement le panneau d'indication d'arrivée du train.
"10 minutes? C'est long."
Mun se demandait si Anny n'avait pas d'autres idées pour la faire mourir. Un poignard? Un foulard pour l'étrangler? Une arme à feu? Des pastels dans sa bouche pour l'étouffer?
Je suis vraiment fatiguée, je veux rentrer..

"Quelle excuse va t-elle inventer?"
Tu pourras te reposer dans le train! Tiens bon encore quelques minutes!

En disant cela, Anny l'emmena vers le bord du quai. Mun put observer les autres passagers qui vivaient leur vie, normalement. Jusqu'à ce qu'une fille stupide meurt, passée sous un train. Une mort vraiment remarquable, et raffinée.

«Le train en direction de la ville de XXX va bientôt arriver en quai.»

"Déjà? Le temps passe vraiment vite, en fait."
Les passagers s'approchèrent du bord, à leur tour. Ils poussaient les deux adolescentes, et Mun eut une idée. Une idée folle. Si elle se voyait comme une inconnue, elle serait dégoûtée, ou elle aurait pitié. C'est idée, elle était vraiment folle. On pourrait la prendre pour une malade échappée de son asile.
"Qu'est-ce que tu dis de ça, sale monstre", pensa Mun, en sautant sur la voie. Elle passait la bousculade de passagers pour un accident, alors qu'elle se jetait consciemment sur la voie.

Bien sûr, les passagers hurlèrent, ainsi qu'Anny qui lui tendait la main, en lui criant de monter vite.
"Et peut-être que j'en sortirais, du coup!"
Le train arriva, essayant de freiner, mais emporta bien sûr le corps de la jeune fille violemment.
"Je n'ai même plus mal, c'est marrant."

→5ème jour.

La main froide lui toucha l'épaule. "Anny, encore."
En effet, comme ses précédentes morts, Anny la réveillait, en réveillant.
Mun ne savait pas vraiment quoi faire pour en finir. Se laisser mourir ne marche pas, apparemment. Pendant trente secondes, elle pensait à tout ce qu'elle avait fait pour en arriver là. C'était juste un ras-le-bol adolescent, et ses parents ont accueilli cette fille. Celle qui l'avait tuée. Et maintenant, elle erre, à revivre sa mort. "Mourir, c'est épuisant, en fait. Se suicider deux fois suffit à ne plus me faire rire."

Anny passa sa main devant le visage de la jeune fille, pour l'interpeler. Elle sursauta légèrement.
Tu es dans la lune, Mun!

"Elle parle bien notre langue, tout de même.."
Désolée, je pensais à autre chose.

Je vais te laisser réfléchir alors! Et si tu veux en parler, dis-le moi..

Le silence s'installa entre les deux adolescentes. "Pourquoi m'a-t-elle poussée? Elle semble normale.. Elle essaie de me sauver quand je tombe seule sur la voie.."
Cherchant désespérément un moyen de ne plus revivre sa mort, elle n'entendit pas l'annonce.

Ce fut Anny qui prit sa main et qui l'emmena au bord du quai de gare. Mun se laissa emporter, toujours dans ses pensées, essayant de trouver un moyen de partir.
Les passagers arrivèrent en masse, comme un amas de moutons, se bousculant, et se râlant dessus car l'un ou l'autre avait marché sur le pied de l'inconnu..
"Que faire.. Sauter?"
La même main froide la poussa sur les rails. Le choix a été fait pour elle.
La fillette tomba lourdement sur les rails, son dos en souffra.
Anny, aides-moi.

S'il lui fallait un ton pour exprimer sa parole, ça serait peut-être la colère, ou un rire moqueur. Anny ne lui répondit pas, criant avec les autres voyageurs qui avaient peur de la mort qui arrivait vers Mun. "Donc elle est folle. Elle ne sait pas pourquoi elle me tue?"

Et le train l'a emportée, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Invité

Invité
MessageSujet: Re: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   Jeu 17 Avr - 17:31


→275ème jour.

Elle était fatiguée, crevée, exténuée de tout ça. Depuis qu'elle revivait sa mort, le mal de crâne s'était intensifié en crescendo violent.
Mun n'a plus compté le nombre de nombre de fois qu'elle s'est laissée mourir ou qu'Anny a fait preuve de sa folie.

Elle aurait bien continué à se laisser mourir, mais revivre ces phases de discussion à chaque fois l'insupportait. Le visage d'Anny n'est plus rien qu'un visage monstrueux, en fait.
Mun voyait flou. Et elle voyait les choses différemment. Comme les "choses" qu'elle esquisse. Sa vision du monde était réduite au point de ne plus voir que le caractère dominant de chaque personne se trouvant dans la gare.
"Le mal de crâne, sûrement.."
Il y avait des choses qui mangeaient horriblement, des petits hommes frêles et tremblants, des masses terrifiantes..
On aurait dit un monde parallèle dans ses yeux.

Mun regardait partout, et Anny semblait lui parler, mais elle n'y prêtait pas attention. A quoi bon écouter la discussion intéressante sur la cueillette des pâquerettes si c'est pour mourir ensuite.
En fait, plus elle parlait, plus le sentiment de la voir mourir lui faisait naître une sourire vicieux sur le visage. Mais elle arrivait à le cacher, par je-ne-sais quel miracle.
"Est-ce qu'elle se rend compte que je m'en fou?"
Les deux adolescentes se tenaient l'une à côté de l'autre en plein chemin. Au final, Anny s'était tue, et une sorte d'atmosphère lourde s'était installée entre les deux.
Mun avait alors perdu son sourire et a continué à regarder les figures étranges qui défilaient devant elle.

Puis un signal retentit. Il était horrible aux oreilles de Mun qui se boucha les oreilles de douleur.
Anny lui prit le bras et l'emmena au bord du quai.

La foule les emporta au bord du quai. Les deux jeunes filles avaient peur de tomber sur les rails avec ce rassemblement soudain qui les poussaient. Mun avait plus peur que sa camarade.
"Je dois trouver un moyen de ne pas mourir!!"
Elles étaient à deux doigts de tomber sur la voie.

"Je n'ai poussé personne."
Mun poussa discrètement Anny sur la voie. Son amie cria de peur, et se releva pour demander de l'aide à Mun.
"Je n'ai poussé personne."
Quelque chose rampait sur sur la jambe de la jeune fille, et remontait. Un frisson l'a parcourue.
Tout le monde criait -enfin, si elle arrivait à percevoir des cris normaux, et les deux jeunes filles se regardaient. Anny pleurait, et Mun ne pouvait que la regarder avec malveillance.
Le train arrivait.

"Je n'ai poussé personne."
Mun avait les yeux qui brûlaient. Ils viraient au rouge.
En voyant cela, Anny se stoppa net et regarda son amie de haut en bas.
Elle a murmuré quelque chose d'incompréhensible, et le train l'a happée, alors que l'engin essayait de freiner.
"Tu es coupable autant que moi."
Tout le monde hurlait, courait.
Panique générale devant un cadavre qui ressemblait à de la viande saignante. La vision ne gênait même pas Mun, qui se contenta de courir vers la sortie de la gare.

"Je n'ai poussé personne."
Elle courait. La fatigue musculaire déjà naissante ne l'arrêtait pas. Sa vie semblait revenir à la normale. Le mal de crâne disparaissait au fur et à mesure que Mun s'approchait de la "lumière blanche".
"Je n'ai poussé personne.. Oui, personne."
La lumière n'est plus qu'à trois mètres d'elle. Elle se sent vraiment bien. Tous ses soucis sont partis.
Elle est libre maintenant...

→?????

Libre de quoi déjà?
Mun fut aveuglée quelques secondes par le soleil estival. Les pompiers arrivaient, ainsi que la police et toute la clique des autorités.
Un pompier qui passait à côté d'elle lui demanda si elle connaissait la victime.
Non, jamais vue.

Elle se souvient avoir vu le cadavre de cette fille, mais rien d'autre.
Et quand l'adulte est parti, Mun n'a pas pu s'empêcher de rire bêtement. Aucune raison de le faire.

Elle contacta sa mère par une cabine téléphonique, et l'attendait sur un banc de la gare.
Des passagers sortaient, horrifiés par la scène.
Mun passa sa main sur son visage et souria. A nouveau ses yeux brûlèrent, et elle retira sa main de devant son visage. Le paysage était flou autour d'elle, mais elle pouvait apercevoir les passants qui sortaient de la gare être encore ces personnages déformés. Peu importe quelle philosophie ils pouvaient avoir pour ressembler à ça, mais ils tremblaient exagérément. Le ciel retrouva sa lueur normale, et le paysage redevint net.
"On dirait vraiment des feuilles tremblantes, comme ça. Ils sont stupides!"

Sa mère arriva, et sortie de la voiture, elle se précipita sur sa fille pour la serrer dans ses bras.
Où est Anny?

Anny..?

Mun, l'étudiante étrangère qui était venue chez nous.

Je ne vois pas de qui tu parles.

Alors sa mère demanda aux autorités. Ils ont trouvé sur le cadavre une carte d'identité avec pour prénom "Anny".
"Maman à l'air triste."
Sa mère soupira tristement. La policière dit alors à sa génitrice: "Votre fille a dû oublier le traumatisme pour se protéger, c'est tout.."

La sage parole de l'autorité compétente semblait plausible. La femme ajouta: "Nous nous occupons de tout. Ce n'est pas à vous de vous occuper de ça..."
Que de gentillesse. Mais vu la mine décomposée de sa mère, il fallait bien le proposer.

Mun rentra dans la voiture, et regarda le soleil qui commençait à tomber.
Elle a été manger une glace avec ses parents pour se changer les idées.
"Elle était bonne cette glace, non?"
Cette phrase se répéta plusieurs fois pour qu'elle se persuade qu'elle était bonne, cette glace au goût insipide.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
What kind of monster is your heart?৬Mun [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hungry heart [Accepté]
» Monster est grand, Monster est méchant (a)
» Critique : It's Kind of a Funny Story
» WARRIORS CATS' HEART
» we heart it ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: NEVER-ENDING WORLD :: Kagerou Daze-
Sauter vers: