Partagez | 
 

 Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autres Comptes : Aucun
Messages : 33
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #0066ff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Ven 4 Déc - 16:05

Un signe de la main. C'était ainsi que Mitsu-chan m'avait salué en entrant au lycée. Pas un seul regard, pas de joyeux "Seia-nii" et encore moins de sourire. Je savais qu'elle n'était pas causante, pour ne pas dire taciturne, pour encore moins dire que la plupart du temps, elle n'ouvrait la bouche que pour démonter son interlocuteur, mais depuis quelques temps, cela s'empirait. Serait-ce parce que j'aurais fait quelque chose qu'elle n'a pas apprécié ? Ou bien serait-ce sa mauvaise semaine ?! Voire même les effets de la crise d'adolescence ?! Mais peut être qu'elle a aussi grandi sans que je m'en aperçoive ?!?! Si c'est le cas, alors elle va peu à peu se détacher de moi, trouver un homme, se marier avec et avoir des enfants, avant de me rayer complètement de sa vie !!! NOOOOON !!!!!!!!!! Je ne peux pas laisser cela se produire ! Elle est encore trop jeune et innocente pour ce genre de choses !! Et quel grand frère je ferai, et quel policier aussi je ferai, si je n'étais point capable de protéger ma précieuse petite Mitsu-chan si fragile et délicate ?!

Oui, je pensais à ce genre de choses alors que je traçais mon chemin vers l'école de police, où je pourrai après protéger cette petite ville et pourquoi pas aider Takeru-san à rétamer ce fameux Akame Dan ? Après tout, même une ville tranquille comme Mekakucity n'est pas à l'abri du crime, c'est bien pour cela qu'il a été muté ici après tout. J'avais quand même eu le temps de prendre des repères alors m'orienter n'était pas trop compliqué, contrairement à ce que pensaient ceux me prenant pour un joyeux imbécile. J'avais hâte de commencer et à la vitesse à laquelle je marchais, je me doutais bien que j'aurai de l'avance par rapport au début de la formation, mais cela n'était qu'un signe avant-coureur de ma motivation à devenir agent de police non ? Mon rêve se rapprochait et bientôt, je porterai l'uniforme de policier, mais pas seulement pour carnaval quand j'avais une dizaine d'années...que ça serait bien, dans quelques heures, de mettre l'entraînement de Takeru-san en pratique !

Plutôt quelques minutes oui ! On dirait que l'agent Akatsuki a du boulot là ! Maintenant ! Tout de suite ! Et sa mission est d'arrêter un type aux cheveux roses qui brise tout ce qui lui passe par la main visiblement ! Ou du moins tout ce qui peut se briser en quelques secondes. En l'occurrence, les vitres des voitures qui ne lui avaient rien fait. Bon, outre le fait qu'une voiture ne peut pas faire grand chose si il n'y a personne dedans, heureusement que j'ai de l'avance pour pouvoir tenter d'empêcher plus de voitures de se voir vandalisées par les mains de ce voyou en devenir. Quand je disais que même une ville tranquille comme Mekakucity n'était pas à l'abri du crime, ce gars en est une parfaite preuve ! Comme me l'avait alors montré l'homme m'ayant pris sous son aile, je courus pour me mettre derrière lui, dans l'espoir de lui faire une clé au bras qui me passera sous la main, -utiliser mon flingue ici était beaucoup trop risqué- Et alors que j'étais dans son dos, prêt à l'immobiliser, je me permis de décocher, de ma voix la plus sérieuse, quelques mots pour lui faire comprendre qu'il avait affaire à un policier en devenir.

"Fin de la récré jeune homme !"
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : bankichi, shige, akira
Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 23
Localisation : ici et ailleurs
Couleur : #d8aaa6
Fiche de Personnage
Cause de mort: battu à mort
Relations:
Capacité: foreseeing eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hanaho Sakutaro

thug rose life

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Ven 4 Déc - 17:36

▬ Liberté, me voilà!

Tu es plutôt content du fait que l'oncle de Kaede travaille et qu'elle soit lycéenne: ainsi, tu peux quand même faire ta vie de déchet (ou de ”voyou”) malgré la présence des deux seules personnes qui veuillent de toi – et c'est très sympa –. Mais il n'empêche que tu vis en tant que SDF à la base et tu en profitais pour faire un peu ce que tu veux, plus personne n'était là pour te faire la morale du style ”oh la la Sakutaro ce que tu fais n'est pas bien”: de toute façon tu as vingt-et-un ans alors, maintenant que tu es majeur (dans le monde entier!), tu peux faire ce que tu veux, quand tu veux, où tu veux.

Alors tu récupères la très vieille batte de baseball que tu es obligé de cacher maintenant pour t'amuser un peu: tu repenses à ces films où les gens écrasent le crâne d'autre gens avec leur batte, et c'est un peu drôle. Mais le jour où tu tuera quelqu'un... Tu n'es pas très recommandable et tes actes ne sont pas très légaux, mais il n'empêche que tuer des gens c'est vraiment trop grave et puis si tu te fais chopper tu ne risques pas de sortir de prison avant un bon bout de temps: ce qui n'est pas vraiment pratique, de faire une dizaine d'année de prison à vingt-et-un ans, il faut sérieusement être dérangé. Et heureusement pour toi, de ce que tu sais, tu n'as pas encore été diagnostiqué psychopathe, schizophrène, ce genre de trucs flippant...

Tu souris un peu en voyant ta batte – la seule chose qui t'aime vraiment en fait – et te dit que tu es assez en forme pour de ”super actes de vandalisme” comme tu aimes les faire. Tu adores les mots compliqués des policiers alors qu'ils pourraient très bien dire ”ce con a pété des vitres” dans leur rapport... non? Tu ne sais pas et tu t'en fiches un peu, tu n'es pas le policier et ce n'est pas comme si tu allais te faire avoir par ces types degueulasse qui ne sont flics que pour euh... pour faire des choses quoi! Mais ça t'étonnerait un peu qu'ils fassent vraiment ça pour ”arrêter les méchants!!!” en fait. Ce genre de types, ça n'existe que dans les bandes dessinées et les jeux video. Enfin, probablement.  

Alors quand tu vois un parking bondé de voiture et personne aux alentours, tu te dis que la voie est libre et que ce terrain a été fait pour toi—De toute façon, personne ne le saura, je n'aurai qu'à le garder en secret, même Kaede n'y vera que du feu! Tu t'approches gentiment, sourire aux lèvres, et un, deux, trois—

Bam!

Tu te sens vachement bien, ça faisait assez longtemps depuis la dernière fois et tu te sens revivre, après tes quelques semaines avec Kaede, à vivre une vie plus ou moins paisible—et tu n'aimes pas trop ce mot, ”paisible”, tu préfères te mettre en danger, c'est carrément mieux pour ton instinct de survie inexistant: c'est vachement fun à faire, les courses poursuites, les guerres de territoires, se jeter dans le tas pour une histoire complètement débile, c'est complètement bête ce que tu fais, et tu te dis que ce n'est pas pour ça que Mashiro s'est sacrifié, mais tu aimes bien, et puis c'est vraiment plus amusant que ce que tu avais l'habitude de faire, tu te sens libéré, tu serai presque capable de sauter du dixième étage d'un immeuble d'un coup parce que c'est beaucoup plus drôle qu'une petite vie paisible, posée, avec une femme, des enfants, une maison, des animaux. Désolé Mashiro, désolé Kaede, mais c'est plus fort que moi!

Et tu t'amuses comme ça une dizaine de minutes avant que tu voies un type aux cheveux blancs ramener sa poire (mais tu ne t'arrêtes pas pour autant parce qu'en général voir un type avec une batte à la main en train de faire sa vie ce n'est pas très rassurant et les gens préfèrent passer leur chemin)(puis de toute façon avec la société d'aujourd'hui les gens n'en ont plus rien à foutre). Sauf qu'il s'approche un peu et un peu beaucoup en fait, il te fait cette technique que font les policiers super pro et tout et te plaque contre le capot de la voiture devant toi. Tu murmures un petit « Whoopsie » et comprends que tu es un peu dans la merde.

▬ Fin de la récré jeune homme !

— Oh la gaffe, tu as visiblement affaires avec un flic et tu ne t'y attendais pas que tu ne sais pas vraiment quoi dire: pris la main dans le sac, tu ne peux pas feindre l'innocence en disant ”monsieur c'est pas moi c'est la batte”.

▬ Merde putain, Kaede va me tuer si elle apprend ça—

Oui, tu es vraiment foutu, il va forcément te foutre en taule (ou au moins en garde à vue) et c'est vraiment la merde, qu'est-ce que tu vas faire toi—tu me dira, si tu t'absentes quelques jours de chez elle, ce n'est pas si grave que ça, elle ne va peut-être pas remarquer ton absence – après tout – alors tu devrais t'inquiéter pour toi et pas pour la réaction de Kaede (même si les deux sont un peu lié).

▬ Désolé monsieur le policier~ Je le referai plus~

Alors oui tu es vraiment en train de t'aider en te foutant ouvertement de sa gueule mais bon au point où tu en es, autant se réconforter un peu et rigoler sur lui parce qu'il est probablement susceptible: comme tous les flics qui s'énervent un peu quand tu rigoles d'eux parce que ce sont les Gardiens de la Paix!! On ne se moque pas d'eux!! Tu éclates une bulle avec ton chewing-gum et lui souris un peu, content parce que tu as fait une connerie et que tu aimes bien ça, faire des conneries.

__________


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Aucun
Messages : 33
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #0066ff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Ven 4 Déc - 21:19

C'est bon ! Je l'ai eu ! J'avais réussi à le plaquer contre le capot de la voiture avec la fameuse clé de bras que je n'ai maîtrisé qu'au bout de plusieurs longues semaines quand j'avais treize ans. C'était l'heure de voir à quel type de délinquant j'avais affaire avant de voir les options disponibles le concernant. Mais déjà, bien que fier de voir qu'il me prend pour un réel policier, le ton de sa voix ainsi que ses actions suivantes ne cachaient pas la moquerie mêlée au mépris qu'il vouait à la fonction. Et pour lui faire comprendre que cela ne me plaisait pas sans pour autant exploser de rage, je remontais son bras plus haut dans son dos, prêt à le déboîter, voire le casser si besoin...déjà que je m'efforçais de ne pas lui briser le poignet...Il fallait que je reste neutre, lui révéler une quelconque émotion serait encore pire que ce mes actes ont prouvé. Je n'allais pas lui laisser le plaisir de lire mon visage en prime ! Allez, comme disait ce cher Takeru-san, avant d'être repris par sa digne fille, "pas d'empathie, de l'analyse", et voilà ce dont j'allais user en ce moment même.

Outre le fait que j'ai trouvé pire que moi question insouciance, -au grand dam de Mitsu-chan- je devinai aisément qu'il en avait pas grand chose à faire de sa vie, le braquer était donc réellement inutile. C'est bête mais il y a des gens qui ne cillent pas ne serait-ce qu'une fraction de seconde devant un réel flingue chargé possédé par une personne apparemment prête à s'en servir. Il faut dire, beaucoup d'agents s'en servent sans réelle intention de tirer. Un peu comme les dossiers qu'on ramenait lors de l'interrogatoire d'un suspect qui étaient en fait des feuilles blanches destinées à faire tomber le trouillomètre de l'interrogé plus bas que terre. Mais avec lui, aucune méthode d'intimidation étant dans mes moyens ne marcherait, puisqu'il ne prenait vraiment pas la police au sérieux, et en voyant certains agents, il y aurait de quoi. Alors si je lui dis que je suis en école de police, j'aurais tôt fait de perdre le peu de crédibilité que j'avais probablement réussi à acquérir auprès de lui. Il ne semblait donc pas être à son coup d'essai question vandalisme et mon intervention l'a surpris, sauf qu'il en a rien a faire, il a fait joujou et il est content.

Sauf que maintenant que je l'avais attrapé, le laisser partir n'était pas une option. Mais je ne pouvais pas faire grand chose : Takeru-san était en service, et mieux valait ne pas le déranger, Mitsu-chan faisait sa première journée de cours dans un établissement et pendant que je maintenais fermement ma prise sur ce garçon, Satoshi-san se reposait puisqu'il bossait la nuit. Et vu comment j'ai quand même réussi à assurer ma crédibilité de policer, le mieux était de lui poser les questions de base avant de le livrer à la police, de toute façon, il n'y a personne aux alentours, donc se débarrasser des preuves lui sera quasiment impossible. Alors au vu des dégâts, je dirais qu'il risque, au mieux, une garde à vue, avec une amende et du travail d'intérêt général, et au pire, une amende lourde avec un peu de prison. C'était pour poser des questions que l'on voyait que je manquais un peu de professionnalisme dans la matière mais j'ai toujours eu "l'art de bluffer" comme disait une certaine jeune fille que je connais depuis qu'elle a deux ans, j'allais donc une fois de plus, faire preuve de cet art...ah la projection dans l'avenir, quel doux songe. Il ne restait plus qu'à espérer que ce jeune homme un peu trop stupide en apparence tombe dans le panneau pour que je le remette à sa place, puis au poste, non loin de l'école de police, vu qu'il me restait un peu de temps. Selon la coopération de la cible, cela ne devrait pas être trop compliqué, du moins, si je suis assez chanceux. Gardant mon ton sérieux auquel je rajoutais une pointe de cynisme façon Mitsu-chan, je ne pus m'empêcher de me rapprocher de son oreille pour articuler distinctement, en vue d'en tirer ne serait-ce qu'un frisson, les questions de base qui, je l'espère, sonnaient comme un ordre.

"Mauvaise nouvelle, je ne te crois pas. Tu vas donc me faire le plaisir de me donner ton âge, si tu vis avec quelqu'un, et si oui, qui. Je te déconseille fortement d'essayer de me mentir."
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : bankichi, shige, akira
Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 23
Localisation : ici et ailleurs
Couleur : #d8aaa6
Fiche de Personnage
Cause de mort: battu à mort
Relations:
Capacité: foreseeing eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hanaho Sakutaro

thug rose life

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Sam 5 Déc - 12:09

Putain, c'est qu'il force ce connard—, et tu ne peux pas faire grand chose dans cette position, et visiblement ton ”insolence” n'a pas vraiment plu au monsieur qui est quand même, on ne va pas se mentir, en train de te maîtriser comme une sombre merde. Tu essaies de te persuader que non mais tu peux dire ce que tu veux, lui, il a été formé pour arrêter des types comme toi alors tu es assez impuissant et ça ne te plait pas du tout . Tu tires la langue à monsieur le justicier parce que tu n'as pas peur, et puis même si tu avais peur (de quoi?), tu ne l'aurai pas montré parce que sinon il aurait gagné et tu as horreur de perdre à ce genre de jeux. Tu vas trop mal finir, genre trois cent ans de prison parce que tu as manqué de respect à un ”gardien de la paix”. Pauvre petit, c'est ça? Mais tu n'as pas peur, ses menaces ne te feront pas peur (tu as l'habitude de te retrouver face à des flics maintenant, ça fait cinq ans!). Je suis sûr qu'il a pas peur de moi parce que je suis tellement cool que je suis habillé en rose, tu te dis intérieurement, parce que ça ne serait pas la première fois.

▬ Mauvaise nouvelle, je ne te crois pas, mince tu auras essayé, Tu vas donc me faire le plaisir de me donner ton âge, si tu vis avec quelqu'un, et si oui, qui. Je te déconseille fortement d'essayer de me mentir.

Oh là là, j'ai trop peur le monsieur est menaçant~ Et tu vas te faire plaisir à toi et lui mentir de la manière la plus naturelle possible—après avoir réfléchi sur le ”vivre avec quelqu'un”. Parce que tu ne sais pas si tu vis avec Kaede, et si tu dis que, effectivement, tu vis avec quelqu'un [Kaede], soit 1) Tu la fous dans la merde, 2) Elle te tue, 3) Les deux. Et puis bon, officiellement, tu es SDF, non? Alors ça ne serait pas vraiment mentir. Mais mentir sur ton âge, tu l'as déjà fait alors pourquoi pas essayer sur lui aussi: qu'est-ce qu'il va te faire de toute façon: te tuer? Haha, la bonne blague.

▬ Ça fait beaucoup de questions! Qu'est-ce qu'il y a, tu vas alourdir ma peine si tu apprends que j'ai 43 ans et que je vis chez je ne sais qui?

Tu réponds d'un ton moqueur. ”Non, mais ce que tu viens de dire va alourdir beaucoup ta peine”, hein? Comme c'est fun à faire, de se foutre de sa gueule! Les policiers sont teeeellement susceptible après tout! Et après quand tu croulera en prison pour manque de respect à un  ”gardien de la paix” (tu adores cette paraphrase parce qu'elle est ridicule), tu pourra ne rien regretter parce que c'était drôle. Tu continues à lui sourire parce que faire une tronche de six kilomètres de long ça ne sert pas à grand chose. Quoi qu'il arrive, tu vas finir au moins en garde à vue alors autant continuer à faire chier le monde avant d'avoir ces trois cent ans de prison!

▬ Alooors? J'ai eu 17 ans le 3 novembre et je suis tellement trop cool que personne ne veut de moi! Du coup, je suis le SDF le plus classe sur Terre.

J'espère que je fais pas mes vingt-et-un ans, sinon je suis bien dans la merde, eh. Mais de tout façon qu'est-ce qu'il va te faire? C'est pas comme si il était vraiment capable de te casser quelque chose: de plus, il n'est même pas armé, alors à part le truc qu'il a fait pour me plaquer contre le capot, il ne peut pas faire grand chose, non?

__________


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Aucun
Messages : 33
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #0066ff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Sam 5 Déc - 18:16

C'était quoi l'une des principales règles que tout bon policier doit respecter déjà ? Ah oui, garder son calme...du moins en apparence, parce que j'avais vraiment envie de réduire tous les os de ses bras en poussière, mais comme je ne suis pas encore policier, ça équivaudrait à de l'agression donc...va falloir changer de fusil d'épaule, car le maîtriser c'est bien, le refiler au poste, c'est mieux. Et dire que je risque fortement d'arriver en retard à cause d'un débile pareil, autant dire que ça me donnait pas forcément envie de faire un sourire jusqu'aux oreilles. Donc, forcer sur ma prise, c'était hors de question, le braquer, j'en avais envie, ça crédibiliserait mon jeu, mais ça le ferait plus jubiler qu'autre chose, donc...hors de question, et son niveau de coopération était bien inférieur à celui de Mitsu-chan quand on se disputait pour qu'elle se réfère à elle même et aux autres d'une manière moins grossière. En gros, c'était ce genre de gars qui risquait de gagner la bataille mentale sur moi, si je le laissais faire, et ce, même si j'avais l'avantage physique sur lui...quelle plaie.

Ma main qui le plaquait fut alors remplacée par mon genou pour aller chercher mon portable. C'était simple, j'avais que quatre contacts, soit les membres de ma famille et mon meilleur pote que j'ai laissé lors du déménagement. Et puis, même si ça dérangeait, c'était pour la bonne cause quoi ! J'avais quand même arrêté un délinquant avant que trop de dégâts ne soient commis non ? Au pire, voilà je suis désolé Takeru-san de te déranger en plein service mais là c'est urgent, parce que je ne peux pas m'occuper d'un voyou tout en allant à l'école de police et le temps commençait sérieusement à me manquer et entre me faire tuer par ta main pour être arrivé en retard en cours et manquer aux préceptes que tu m'as inculqué, je préfère rester en vie alors décroche s'il te plaît ! Mais décroche !! Ohé ! Commandant Kagehime on a besoin de vous là !! Enfin, j'ai besoin que vous rameniez vos menottes et votre Glock 17 -bien que j'en ai un sur moi- pour s'occuper de ce type alors merci de répondre au plus vite ! Ah! Pas trop tôt !!

"Chef ?...J'ai retrouvé le délinquant dont vous m'aviez parlé...oui, cheveux roses, taille moyenne, entre seize et vingt-deux ans c'est ça ?...Bah c'est notre homme, vous êtes où ?...venir d'ici les dix prochaines minutes c'est possible ?...Compris je m'en occupe en attendant."

Je raccrochai, et me remis en position. Heureusement qu'il a joué le jeu, sinon j'avais l'air fin auprès de la cible. Bon j'avoue que j'ai peut être un peu menti sur l'âge estimé mais avec ce genre de personnes, mieux valait ne pas le croire, et puis sérieux, cette histoire de sans domicile fixe le plus cool de la terre, j'ai un peu -énormément- de mal à y croire plus de deux secondes, mais je pense qu'il n'a pas vraiment menti sur son habitation inexistante, parce que même quelqu'un d'aussi gentil que Satoshi-san ne voudrait pas de lui à la maison ! Et non, je ne me sens pas vraiment touché par ce fait, vu comment il le sort naturellement. Il y a des gens qui s'en sortent après tout et si c'est son cas, tant mieux pour lui, que puis-je dire d'autre, à part qu'il aura un abri temporaire d'ici les prochaines dizaines de minutes ? Ah si, une petite remarque bien acerbe par rapport à sa déclaration.

"Si jeune et déjà à la rue ? Commençais-je étonné, tu n'aurais pas fugué par hasard ? À moins que...ce ne soit tes parents qui t'ont chassé en voyant que tu n'étais bon à rien hors vandalisme...alors ?"

Avais-je dit d'un ton narquois, voire détestable, avec le visage qui allait avec. Et, comme pour ajouter du poids à mes propos, -et aussi parce qu'il m'énervait vraiment- je me contentai de lui tordre le poignet, guettant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : bankichi, shige, akira
Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 23
Localisation : ici et ailleurs
Couleur : #d8aaa6
Fiche de Personnage
Cause de mort: battu à mort
Relations:
Capacité: foreseeing eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hanaho Sakutaro

thug rose life

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Lun 7 Déc - 8:10

Il remplace sa main par son genou pour sortir son téléphone ce qui ne t'inspire pas du tout confiance, même si tu ne peux pas t'empêcher de ricaner: il n'arrive pas à te maîtriser tout seul? Quel dommage! Tu pousses un long soupir parce que le capot n'est pas très confortable alors tu préférerai presque te retrouver au chaud à l'intérieur du poste de police (comment ça c'est complètement con?).

▬ Chef ?...J'ai retrouvé le délinquant donc vous m'aviez parlé...oui, cheveux roses, taille moyenne, entre seize et vingt-deux ans, c'est ça ?...Bah c'est notre homme, vous êtes où ?...venir d'ici les dix prochaines minutes c'est possible?...Compris je m'en occupe en attendant.
▬ Sérieux?! Je suis trop célèbre!!

Tu t'exclames, un peu trop content du fait que tu sois recherché par la police. Mais mieux encore: il a cru au fait que tu avais dix-sept ans! Et ça, c'est vraiment génial, tu t'y attendais tellement pas! Il range son portable et se remet dans sa position initiale pendant que tu attends tu-ne-sais-quoi contre le capot gelé de la voiture contre laquelle tu as été plaqué. Et tu n'essaies pas de te débattre parce que tu n'as pas envie qu'il te fasse encore plus mal avec sa technique qu'il t'a fait. En plus, il y a des bouts de verre du pare-brise cassé alors tu as peur de te blesser: tu n'es pas vacciné! Parce que ça coûte cher, et que tu n'as pas que ça à faire, tu as d'autres choses bien mieux, comme... Jouer avec ta batte à péter des vitres comme tu le faisais juste avant que tu te fasses maîtriser par le monsieur. Tu fais la moue en attendant un peu d'action dans ta vie, tu es un peu dégouté de voir que ta journée vient de couler à l'eau à cause d'un pauvre type qui se sent plus pisser parce qu'il connaît des techniques trop cool que tu ne sais pas faire. J'espère que je vais pouvoir rentrer un peu avant Kaede quand même parce que sinon je suis mort, probablement. Ça t'apprendra? Ça t'embête beaucoup de ne plus pouvoir vraiment faire ce que tu veux parce qu'une lycéenne t'héberge et que bizarrement elle prend soin de toi, contrairement aux autres. C'est peut-être pour ça que tu es obligé de rester sage, alors que ça semble évident que tu n'es pas le plus sage des adultes. Si ce n'était pas pour le confort, tu serais probablement parti—tu l'aimes bien, Kaede, en fait, elle est une des seules personnes gentilles envers toi depuis tes vingt-et-un ans, et c'est un peu triste, dit comme ça. Il n'y a eu que Mashiro et Kaede, et ça suffit amplement, pour le genre de vie que tu mènes.

En attendant tu boudes un peu parce que tu n'as pas très envie de rester dans cette position mais tu n'as pas envie de te débattre non plus: heureusement que pour l'instant tu n'as que dix-sept ans, si tu en avais eu vingt-et-un tu aurais l'air d'un abruti (du coup même si tu en es un ça reste secret pour le ”gardien de la paix”). Tu ne sais pas trop quoi faire: taper la discute avec lui en attendant? Pleurer sur ton sort et les différents scénarios possible si Kaede l'apprend? Essayer d'imaginer le genre de peine que tu vas avoir? Tu vas probablement avoir une amande et comme tu es pauvre comme pas possible, tu ne vas pas pouvoir la payer (ou alors avec un peu de malchance c'est Kaede et son oncle qui vont devoir la payer et dans ce cas-là tu vas plutôt fuir de chez eux parce que 1) comme ça ils ne paient pas? 2) tu n'as pas envie qu'ils dépensent de l'argent pour le déchet que tu es). De toute façon, il a l'air de te croire sur le fait que tu n'as pas de toit alors tu vas devoir te faire de l'argent un peu pour payer tu ne sais pas combien de yens – mais rien que cent yens te semblent être aussi énorme qu'un loyer de maison de luxe –. Pauvre toi, hein?  

▬ Si jeune et déjà à la rue ? Tu n'aurai pas fugué par hasard ? À moins que...ce ne soit tes parents qui t'ont chassé en voyant que tu n'étais bon à rien hors vandalisme...alors ?

Et il te tord le poignet en mode méchanceté, c'est quoi ce manque de respect?! Et c'est quoi ces clichés de merde? ... Enfin, c'est vrai que tu as fugué mais tu ne vois pas les choses de cette façon, tu te dis plutôt que... ouais non en fait tu as vraiment fugué, même si tu n'avais pas prévu de fuguer à la base, tu as juste vu ton frère mourir  sous tes yeux et tu as failli mourir aussi tué par tes parents donc tu t'es dit que c'était un peu dangereux de rester chez toi. Enfin, peut-être que tu as tord? Et si c'est le cas, la vie est bien étrange, et tu es un petit rebelle, hein? « Putain de merde, laisse mon pauvre poignet tranquille, il t'a rien fait— » tu murmures, parce que ce connard te tord trop le poignet et si il te le casse pour de bon, Kaede va tout de suite voir que tu t'es battu et donc c'est carrément la fin pour toi—

▬ Hé oh! J'avais des superbes notes quand j'étais gamin, c'est quoi ce manque de respect? Je suis sûr que j'avais des notes meilleures que les tiennes! J'étais premier de classe, tu sais?

Voilà, tu boudes encore plus, maintenant. Tu n'aimes pas parler de cette période de ta vie mais eh, il faut bien se défendre dans la vie, et tu n'aimes pas qu'on te traîne de bon à rien: tu n'as pas dépassé le collège mais tu sais quand même plein de choses par cœur alors c'est vachement rude de juger comme ça! C'est pas parce que t'es à la rue que forcément t'as raté ta scolarité—enfin, ta scolarité, elle est un peu compliquée, alors ratée pas ratée c'est un peu difficile de juger.

▬ Je me suis cassé parce que... euh... Écoute, j'ai mes raisons d'accord?! Alors tu me fais pas chier avec ça, je fais ce que je veux!

Tu t'énerves un peu sans le réaliser, même si c'est toi qui a abordé le sujet d'abord. Si ça se trouve il va te demander ton nom pour te renvoyer chez tes parents et ça, ça ne va pas être possible, surtout pas, tu n'as pas envie de retourner là-bas: ils vont te tuer pour de bon si ça se trouve? Dommage que tu ne peux pas prévoir dans un futur aussi lointain! Mashiro n'est pas mort pour ça... De toute façon tes parents sont à Tokyo alors c'est un peu mort pour y retourner, normalement? Puis fuck the police d'abord!

▬ J'y retournerai pas ok? Donc tu me casses pas les couilles avec les avis de recherche et tout ça, puis mes parents s'en battent les couilles de moi maintenant, donc ça sert à rien!

Eh eh, calme calme Sakutaro! C'est pas comme si il allait vraiment faire ça, il a juste envie de t'arrêter parce que tu casses les vitres des voitures des gens pour le fun: il va pas te ”rendre service” juste comme ça: surtout que ça ne te rend surtout pas service alors merde quoi!

__________


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Aucun
Messages : 33
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #0066ff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Mar 8 Déc - 21:47

Aurais-je mis la main sur un point faible ? Mon dieu je suis trop fort ! Regarde ça Takeru-san ! Et toi aussi Mitsu-chan ! Je suis trop doué !!! Maintenant, dans moins de dix minutes, je laisse mon "chef" s'en occuper et moi, je vais tranquillement...enfin...en sprintant un peu quand même, aller en cours avec le sentiment du devoir accompli en me disant que l'agent Akatsuki a réussi sa mission avec brio, comme toujours ou presque quoi ! Que je suis fier de moi...j'espère que Mitsu-chan et Takeru-san le seront aussi ! Parce qu'il faut dire ce qui est, mettre la main sur un voyou et l'arrêter alors que je ne suis pas encore policier, avec une technique aussi difficile, c'est quand même digne d'un représentant des forces de l'ordre, et me conforte dans la voie que j'ai choisi. J'ai tellement hâte, dans quelques années d'intervenir lors d'une affaire en montrant ma plaque et en hurlant "Agent Akatsuki à votre service" ou le célèbre "Je vous arrête !" et je sais que ça se fera, après tout, j'ai été préalablement entraîné par le meilleur policier qui soit non ?

Mais en attendant, je vais quand même pas taper la discute amicale avec ce type, notre relation se limite à un -apprenti- policier et un voyou qu'il a arrêté après tout. Je préfère exploiter ce point faible qui semble être la famille, ça me fait penser qu'il brisait des voitures à coup de batte, et si j'en crois les "cours" de Takeru-san, ce genre d'actes de violence sont signes d'une colère, ou sentiment se rapprochant trop longtemps contenue, qui a donc besoin d'exploser, que ce soit conscient ou pas, mais en même temps, du moment qu'il ne tape que sur des voitures, et pas sur des gens qui lui ont rien fait, il y a encore de l'espoir pour lui...enfin, si il n'a pas tapé des gens entre le début de ses crimes et mon arrivée qui remonte à...un mois et demi tout au plus. Cependant, voyant comme j'ai réussi à le maîtriser -parce que je suis le meilleur- je ne pense pas qu'il s'en soit encore pris à quelqu'un avec sa vieille batte...ou sinon j'ai eu la chance nécessaire pour ne pas qu'il se méfie de moi -mais pourquoi on me pense si inoffensif?!- à moins qu'il se soit laissé faire pour appeler des complices mais dans ce cas il se serait débattu. Conclusion : il est définitivement seul.

La question est maintenant ; comment vais-je m'enfoncer dans la faille qu'il m'a montré pour le faire craquer et en arriver au cœur de son problème ?...ça me fait penser aux rares fois où Mitsu-chan essayait de me cacher quelque chose, sauf qu'il y avait toujours une faille dans sa défense dans laquelle je m'engouffrait et elle finissait par tout me dire...si on exclut bien sûr ce qu'elle me cache actuellement, car c'est bel et bien l'impression que j'ai, puisque elle a réussi à bien se barricader la petite de quinze ans ! Enfin...vu comment il réagit, je suppose que ça devrait pas être trop difficile d'en tirer quelque chose si ? Mais encore une fois, je fais ça comment ? Encore, Mitsu-chan, je la connais comme si je l'avais faite, alors c'est facile, mais là, c'est un inconnu que je viens d'immobiliser que je dois faire tomber donc faut bien s'y prendre, surtout que je ne sais pas à quel point il en a sous le pied, donc, si je me prends un coup dans la gueule de sa part, adieu tout mon héroïsme et ma classe de futur agent de police ! Mais pour en revenir au sujet principal, mieux vaut que je sorte une réponse -une question quoi- plutôt rapidement avant qu'il ne trouve le temps de se braquer, surtout qu'en parlant de temps, si je veux préparer le terrain pour Takeru-san, c'est pas le temps que j'ai en profusion, alors je pense que je vais tenter un truc et que la chance, ainsi que le roi du bluff que je suis soient avec moi.

"Je me demande bien quel genre de raisons...et d'ailleurs, qu'est-ce que viennent faire tes résultats scolaires d'il y a des années dans tes relations familiales ?"

Ceci est un épisode à ne pas raconter à Mitsu-chan ce soir, sinon, ça va encore finir en débat sur "un policier doit-il mentir même pour le bien de l'obtention d'informations ?". Parce que oui, j'ai bien une idée, mais c'est mieux si c'est le concerné qui confirme -ou infirme- ma théorie...
Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : bankichi, shige, akira
Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 23
Localisation : ici et ailleurs
Couleur : #d8aaa6
Fiche de Personnage
Cause de mort: battu à mort
Relations:
Capacité: foreseeing eyes

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hanaho Sakutaro

thug rose life

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Dim 27 Déc - 15:53

Tu t'es un peu trop énervé et tu ne t'en veux même pas: tu as le droit d'être en colère d'abord, ok?! Tu n'as qu'à penser à ce soir et—attend quoi, ta nuit, tu vas peut-être la passer en prison alors non, en fait c'est une journée de merde que tu vas passer aujourd'hui, tu ne t'y attendais pas du tout: ça faisait longtemps que tu n'as pas fait de détour au commissariat: peut-être que c'est Kaede qui t'a ”calmé”. Bizarrement, tu n'as pas envie de l'inquiéter (ou tu n'as pas envie qu'elle s'énerve parce qu'il faut avouer qu'elle te fait quand même un peu peur). Tu pousses un long soupir, partagé entre l'ennui, la colère (enfin qui s'est calmée un peu) et un petit peu de peur. Bon bon, ça serait bien que tu trouves un moyen de lui casser la gueule mais dans cette position c'est pas pratique.

▬ Je me demande bien quel genre de raisons...et d'ailleurs, qu'est-ce que viennent faire tes résultats scolaires d'il y a des années dans tes relations familiales ?
▬ Va te faire foutre!


Voilà c'est fait, c'est quoi son problème à lui? Il a cru qu'il pouvait t'ordonner de raconter ta vie à un con comme lui? Eh non mais sérieux, c'est n'importe quoi les flics de nos jours, c'est beaucoup mieux dans dans les mangas, avec les détectives qui arrêtent les méchants c'est trop cool! Mais là... C'est la vraie vie donc c'est pas cool. En plus ce type est nul et con, il se sent plus pisser en fait. Bouh.

▬ T'as cru que j'allais déballer ma vie à un con comme toi? Même en me torturant t'y arrivera pas! Connard!

Et là tu es pratiquement sûr qu'il va te casser le poignet et tu ne sais pas si tu regrettes ou pas ce que tu viens de dire. Tu n'as juste pas envie de te laisser faire par un type comme lui parce que tu vaux mieux que ça. Tu essaies de bouger ton bras mais en fait tu es carrément immobilisé, il n'y a que tes jambes que tu arrives à bouger, plus ou moins.

▬ Puis d'abord, mes résultats scolaires datent pas de d'il y a longtemps, j'ai vin—dix-sept ans! Ça date de l'année dernière c'est tout!

Ça te semble très important à préciser, puis même si tu disais la vérité, ça daterait d'il y'a cinq ou six ans alors hein! C'est un peu plus vieux (beaucoup) certes mais ça fait pas ”des années”, dis tout de suite que j'ai trente ans connard! Peut-être que tu devrais lui marcher sur les pieds, ça ne fait pas très mal mais ça fait assez la surprise pour avoir peut-être une ouverture. Tu n'as même pas envie d'utiliser ton super pouvoir trop cool parce que c'est fatiguant et que tu n'as pas envie de te fatiguer. Tu regardes un peu tristement ta batte: de toute façon même si tu l'avais à portée, tu n'oserai pas lui casser la gueule avec parce que tu as quand même un minimum de bon sens. Puis si ça se trouve, adroit comme tu es, tu risques de le tuer et tu n'as pas envie de voir ça. En plus il a son pote qui va se ramener, et visiblement tu es assez connu là-bas. S'ils rajoutent ”meurtre” sur ton casier judiciaire ça va craindre un max. Sait-on jamais si un jour tu te mets à vivre une vie normale – mais bon, il faudrait que tes cheveux retrouvent leur couleur normale déjà ahah.

koukou:
 

__________


Revenir en haut Aller en bas
Autres Comptes : Aucun
Messages : 33
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #0066ff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    Lun 28 Déc - 11:42

Mais quelle gentillesse dis donc ! Mais hélas c'était prévisible comme dirait un certain Takeru-san qui j'espère ne tardera pas trop parce que je crois que je tiens la corde sensible ! N'avais-je pas dit que j'étais trop fort et que la fonction de policier me convenait à merveille ? Bon après c'est spur que les personnes qui sont en tort ne t'aiment pas, sauf lorsqu'on résout des enquêtes mais ce n'est pas comme si il y avait des meurtres complexes tous les jours dans cette petite ville si ? Et puis je préfère m'occuper des interrogatoires, c'est plus marrant, même si dans certains cas ça se répète et on acquiert très vite les habitudes et interprétations. C'est cela, la programmation neurolinguistique...enfin PNL pour faire plus court, ancien domaine d'excellence de Mitsu-chan d'ailleurs qui n'a pas perdu la main au contraire. Mais je ne suis pas là pour jalouser les talents de ma cadette, je suis ici pour accomplir une mission et arrêter ce gars qui en a trop dit sans même s'en rendre compte tellement il est pris dans sa colère. Il fait d'ailleurs un peu gamin sur ce coup, à croire qu'il a légèrement moins de l'âge annoncé. Après, on dit bien que malgré mes dix-neuf ans, mon comportement hors celui que j'ai actuellement donne l'impression que j'en ai quinze, et que c'est l'inverse pour ma frangine...mais bon, je suis le roi du bluff alors ce n'est pas compliqué pour moi de changer de comportement, et donc, l'âge mental que me donne les autres.

Par contre, c'était très facile de faire passer ce gamin de l'humeur farceuse et maligne à une forte colère. Du coup, le voir se débattre comme un petit diable, ou comme un enfant j'hésite encore sur la comparaison, c'est assez rigolo, et si tout se passe bien, j'aurais droit à de croustillants lapsus, c'est ma partie préférée dans les interrogatoires. Celle que j'aime moins en revanche, c'est ce qui se passe juste après, lorsque après avoir bien tiré sur la corde sensible, et marché sur la raide, l'interrogé décide de laisser parler son corps...enfin ses poings, et comme je m'y attends jamais...c'est vrai aussi ! Pourquoi tant d'impulsivité suite à quelques innocentes remarques ? Ils ne devraient pas être plus patients ? Enfin bref, c'est à ce moment là qu'il peut avoir l'avantage avec un bon pain dans ma poire et où il faut prier pour qu'il ne m'ait pas assommé si je veux définitivement l'arrêter. Et si par chance, j'arrive à me relever et à riposter, eh bien ça finit par quelqu'un à l'hôpital et si j'en crois les statistiques de ma famille, dans trente-cinq pour cent des cas, c'est moi...et si j'en crois Takeru-san, c'est trente-cinq pour cent en trop...mais j'y peux rien moi si la colère rend les gens imprévisibles et décuple leur force. Mais bon, cette fois, j'ai immobilisé ma cible, alors elle pourra hurler et se débattre tant qu'elle le voudra, je ne lâcherai pas et il passera la nuit en prison. C'est plus cool pour lui si il n'a pas de toit non ?

«  Puis d'abord, mes résultats scolaires datent pas de d'il y a longtemps, j'ai vin—dix-sept ans! Ça date de l'année dernière c'est tout ! »

Ai-je déjà parlé des lapsus révélateurs proférés par une personne en colère ? Parce qu'il vient d'en faire un joli là, et ce serait amusant de jouer là dessus. Parce que perdre la boule si jeune, c'est triste...mais minute papillon ! Si il a effectivement dans la vingtaine comme il a manqué de l'annoncer alors...il est plus vieux que moi !? Même si c'est pas de beaucoup, c'est quand même choquant de nommer un gars plus vieux que soi « jeune homme », jamais je ne pourrais faire ça à quelqu'un d'aussi âgé que Satoshi-san ou Takeru-san voyons ! J'avoue, j'ai un peu honte sur le coup, car c'est manquer aux enseignements que l'on m'a transmis que de me tromper sur l'âge d'une personne et par la même occasion, lui manquer de respect...Mais ça on s'en fout vu le respect qu'il me porte ainsi qu'à la fonction, qui est au même niveau que les pâquerettes ! Donc, je vais me calmer, m'assurer que ma crise n'est pas ressortie sur mon visage et me concentrer sur ses mouvements car je ne suis pas omnipotent. Par conséquent, ses jambes ont leur quasi totale liberté de mouvement et qui sait ce qu'il pourrait me faire dans le temps qu'il me reste avant l'arrivée de mon soi-disant « chef »...et il faudrait aussi que je prie pour ne pas qu'il ne m'envoie à l'hosto alors que je dois faire ma première journée de cours à l'école de police aujourd'hui. Parce que oui, il est plus petit que moi certes, mais il peut donc être agile et m'échapper, et probablement qu'il sait se battre alors...oh et puis on verra, j'ai un terrain à exploiter !

« Vingt ou dix-sept ans ? Si tu ne te souviens plus de ton âge il faudrait que tu ailles consulter...à moins que...tu aies menti. »

Bonjour à toi !:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'arrête !...Ou pas... [PV : Sakutaro/Seïa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagerou Project RPG :: MEKAKUCITY :: Centre Ville :: Rues-
Sauter vers: